Revolver Colt modèle Texas Paterson 1836 / calibre .36

Portrait de Samuel Colt finement gravé sur le barillet de la réplique Pietta.

Portrait de Samuel Colt finement gravé sur le barillet de la réplique Pietta.

Le modèle Holster Paterson n°5, également appelé « Texas Paterson » en raison de son utilisation par les Texas Rangers, fait partie de la première génération des revolvers conçus et commercialisés par Samuel Colt à partir des années 1836. Nous avons réuni pour ce banc d’essai trois répliques de cette arme dans sa version démunie de levier de chargement, fabriquées par la firme italienne Pietta : un modèle à canon de 7 pouces 1/2 ; un autre à canon de 9 pouces et troisième superbement customisée par l’armurerie Christian Poëncin à Montesson. Cette dernière, qui reçoit une poignée en ivoire et un superbe bronzage bleu, est finement gravée et incrustée d’or. Son barillet arbore un portrait de Samuel Colt réalisé par le graveur Ivon Thierry.

Ces trois répliques du Colt Texas Paterson fabriquées par Pietta sont accompagnées par des accessoires qui leur sont spécifiques : un moule à balle à trois poignées et deux outils à usage multiple qui font office de levier de chargement, de clef démonte-cheminées, de débouche-lumière et de tournevis.

Ces trois répliques du Colt Texas Paterson fabriquées par Pietta sont accompagnées par des accessoires qui leur sont spécifiques : un moule à balle à trois poignées et deux outils à usage multiple qui font office de levier de chargement, de clef démonte-cheminées, de débouche-lumière et de tournevis.

Le banc d’essai des répliques du Colt Paterson a été publié sur 8 pages dans le magazine Gazette des Armes n°168 (août 1987)

Le banc d’essai des répliques du Colt Paterson a été publié sur 8 pages
dans le magazine Gazette des Armes n°168 (août 1987)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

4 commentaires sur “Revolver Colt modèle Texas Paterson 1836 / calibre .36

Répondre à colin-olivier philippe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. BONJOUR AURIEZ VOUS S IL VOUS PLAIT DES ARCHIVES ET DOCUMENTS ET ECLATES DES REVOLVERS VELODOG ET PHOTOS MERCI D AVANCE

  2. Bravo pour votre compétence. J’aimerais, et ne suis pas le seul, bénéficier de votre analyse quant au Deringer Remington under over en .41 short. Impossible de savoir, tant sur les blogs nord-américains que sur ceux français si cette belle arme est dotée d’une réelle puissance à courte distance.

    Merci à l’avance

    • J’ai la faiblesse de penser avoir répondu précisément à cette question dans un article de 8 pages intitulé « L’arme de la dernière chance », qui a été publié dans le numéro 147 (novembre 1985) de la revue « Gazette des Armes ».

      J’avais testé à cette occasion quatre armes de poche répondant à ces critères : un ancien revolver de fabrication belge à 5 coups en calibre 6,35 mm ; un moderne revolver Smith & Wesson modèle 34 à 6 coups en calibre .22 Long Rifle ; un double-derringer Remington modèle 1866 à 2 coups en calibre .41 RF et sa puissante copie moderne « Maverick », par Aldo Uberti, à 2 coups en calibre .45 Long Colt.

      Les cartouches que j’avais tirées dans le Remington 1866 d’époque étaient de fabrication moderne, de la marque américaine Navy Arms. La balle de 128 grains (8,29 g) quittait la bouche des canons à 162 m/s, ce qui lui donnait une énergie cinétique de 11,1 kgm et une quantité de mouvement de 1,34 kgm. Des chiffres qui ne sont pas ridicules, puisque équivalents en énergie à une .22 Long Rifle CCI Stinger, mais avec une quantité de mouvement deux fois plus élevée.