Revolver Colt Walker 1847 / Calibre .44

Les performances de la réplique du plus gros et du plus puissant revolver à poudre noire jamais fabriqué, le Colt Walker 1847, dépassent, en quantité de mouvement et en « Stopping power », celles d'un moderne Colt Python chambré en calibre .357 Magnum !
Les performances de la réplique du plus gros et du plus puissant revolver à poudre noire jamais fabriqué, le Colt Walker 1847, dépassent, en quantité de mouvement et en « Stopping power », celles d’un moderne Colt Python chambré en calibre .357 Magnum !

Nous avons tiré, avec une réplique du Colt Walker fabriquée par la firme italienne Armi San Marco, une balle sphérique H&N (Haendler & Natermann) de calibre .450 (140 grains) chargée avec 3,45 g de poudre noire PNT2. Ce projectile quitte la bouche de cet impressionnant revolver à la vitesse moyenne de 378 mètres par seconde. Mais ce sont les balles ogivales Round Nose de calibre .453 (232 grains), habituellement réservées au rechargement du calibre .45 ACP, qui procurent dans cette réplique les performances les plus impressionnantes. Avec une vitesse moyenne de 320 m/s à la bouche lorsqu’il est poussé par une charge de 2,85 grammes de PNT2, ce lourd projectile en plomb procure une quantité de mouvement de 4,81 Kgm/s.

avec uen

Deux fabricants italiens commercialisent une réplique du Colt Walker, Armi San Marco (en haut) et Aldo Uberti (au milieu), tandis que la maison Colt réédite cette arme légendaire (en bas).
Deux fabricants italiens commercialisent une réplique du Colt Walker, Armi San Marco (en haut) et Aldo Uberti (au milieu), tandis que la maison Colt réédite cette arme légendaire (en bas).
Voici le démontage que nous vous conseillons d'effectuer lorsque vous devez procéder au nettoyage de votre arme après le tir. Remarquez, sous le barillet et ses six cheminées, la présence d'une clef à cheminées qui est une copie du modèle d'époque destiné au Colt Walker. A noter que cette clef fait également office de tournevis.
Voici le démontage que nous vous conseillons d’effectuer lorsque vous devez procéder au nettoyage de votre arme après le tir. Remarquez, sous le barillet et ses six cheminées, la présence d’une clef à cheminées qui est une copie du modèle d’époque destiné au Colt Walker. A noter que cette clef fait également office de tournevis.
Le banc d’essai des répliques du Colt Walker 1847 a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°148 (juillet-août 1992).
Le banc d’essai des répliques du Colt Walker 1847 a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°148 (juillet-août 1992).

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

6 réflexions sur “Revolver Colt Walker 1847 / Calibre .44”

  1. je vais reçevoir un walker et débutant, souhaiterai savoir s.v.p, est il obligatoire d’inserrer des balles ogivales avec papier H&N par exemple, ne peut on pas inserrer l’ogive dans la chambre sans papier comme les boulets et pourquoi

    1. Michel Bottreau

      Si vous lisez le banc d’essai de ce revolver, qui a été publié à l’époque dans le magazine Action Guns, vous constaterez que j’ai utilisé les projectiles sans calepin, qu’il s’agisse de balles sphériques ou de balles ogivales, comme je le fais habituellement pour toutes les répliques de revolvers « cap and ball ».

  2. BERTHET Alain

    BLACK POWDER ONLY en anglais dans le texte, uniquement de la poudre noire!!!! De plus, c’est marqué sur le canon!

  3. Bonjour.Peut-on recharger un walker 44 avec de la poudre A0;J’ai vu cette possibilé sur un site mais lequel?Merci.

    1. Michel Bottreau

      Vouloir utiliser une poudre vive – également appelée poudre pyroxylée ou poudre sans fumée (PSF) – à la place de la poudre noire (PN) dans un revolver à chargement par l’avant du barillet revient à jouer aux apprentis sorciers. Jamais je ne vous donnerai un tel conseil !

    2. Bertrand Leleu

      J’en connais un qui a essayé, il lui manque deux doigts à sa main gauche! Non seulement c’est dangereux pour vous, mais aussi pou vos voisins de stand, et l’assurance se récuserait. La PN est déjà assez délicate à utiliser comme cela sans en rajouter. Quant à ceux qui diffusent de telles c….. sur des sites web ce sont des inconscients voire des dangers publics, soyez prudent et garder vos doigts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut