Pistolet Bul M-5 « Ultimate Racer » / calibre .38 Super Auto

Le Bul M-5 « Ultimate Racer » chambré en calibre .38 Super Auto est livré avec trois chargeurs de 18 coups. Cette capacité impressionnante s’avère pourtant à peine suffisante pour participer à un match IPSC. Il est équipé d’un viseur holographique Bushnell dont le principe est dérivé des systèmes de visée « tête haute » développés par l’armée de l’air.

Le Bul M-5 « Ultimate Racer » chambré en calibre .38 Super Auto est livré avec trois chargeurs de 18 coups. Cette capacité impressionnante s’avère pourtant à peine suffisante pour participer à un match IPSC. Il est équipé d’un viseur holographique Bushnell dont le principe est dérivé des systèmes de visée « tête haute » développés par l’armée de l’air.

Comparer l’Ultimate Racer, le modèle le plus élaboré de la gamme Bul à une « formule 1 » n’a rien d’extravagant. Il dispose en effet de tous les accessoires et réunit tous les perfectionnements qui peuvent être apportés à ce type d’arme et il se révèle parfaitement adapté à l’usage bien spécifique auquel il est destiné : faire monter son propriétaire sur la plus haute marche des podiums à l’issue des matches IPSC en catégorie « Open ».

Le banc d’essai du Bul M-5 Ultimate Racer a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Guns n°241 (mars 2001)

Le banc d’essai du Bul M-5 Ultimate Racer a été publié sur 8 pages
dans le magazine Action Guns n°241 (mars 2001)

 

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

4 commentaires sur “Pistolet Bul M-5 « Ultimate Racer » / calibre .38 Super Auto

Répondre à Michel Bottreau Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci de votre réponse. Vous avez raison, je viens d’acheter cette arme d’occasion, mais je n’ai pas eu la notice explicative ni la clef de Bushing qui permet de débloquer la tige guide. Celle-ci est très dure à activer et je ne voeux pas forcer son « destin » …Encore merci !

    • C’est normal que ce soit un peu dur la première fois. Il existe des clefs de Bushing en polymère qui présentent l’avantage de ne pas marquer le métal. On peut aussi se passer de clef et utliser un petit maillet à têtes en téflon.

  2. Je voudrai vous demander un renseignement concernant le « Colt Commando » en 38 super auto. Il s’agit d’une « réplique » du colt 45 mais je ne parviens pas à en démonter le « busher » . Est-ce normal ?

    • Je ne vois pas très bien à quel modèle de chez Colt vous faites allusion. Ne serait-ce pas plutôt le Colt Commander, une version légèrement raccourcie du Colt Government ? Quant au « buscher », ne serait-ce pas plutôt le Bushing ? Quoi qu’il en soit, la procédure de démontage est la même, qu’il s’agisse d’un Colt Government, Commander ou Officer. Vous trouverez sur Internet de nombreux tutoriels de démontage (en anglais il est vrai)…