Revolver Taurus modèle 444 « Raging Bull » / calibre .44 Magnum

Le Taurus modèle 444 Raging Bull se présente comme un revolver de gros calibre bénéficiant d’une robuste construction en acier inoxydable massif. On remarquera la présence d’un ingénieux cache en polymère qui permet de protéger sa hausse durant le transport. Equipé d’une lunette, il se révèle idéal pour la chasse (aux USA) et le tir sur silhouettes métalliques. Il est accompagné ici de la lourde silhouette en acier que l’on tire à la distance de 50 mètres.
Le Taurus modèle 444 Raging Bull se présente comme un revolver de gros calibre bénéficiant d’une robuste construction en acier inoxydable massif. On remarquera la présence d’un ingénieux cache en polymère qui permet de protéger sa hausse durant le transport.
Equipé d’une lunette, il se révèle idéal pour la chasse (aux USA) et le tir sur silhouettes métalliques (50,100, 150 et 200 mètres). Il est accompagné ici de la lourde silhouette en acier que l’on tire à la distance de 50 mètres.
Le banc d’essai du revolver Taurus 444 Raging Bull a été publié sur 6 pages dans le magazine Cibles n°479 (février 2010)
Le banc d’essai du revolver Taurus 444 Raging Bull a été publié sur 6 pages dans le magazine Cibles n°479 (février 2010)

 

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

15 réflexions sur “Revolver Taurus modèle 444 « Raging Bull » / calibre .44 Magnum”

  1. bonjour
    ou avez vous trouvé le montage pour placer la lunette, quelle marque ? je ne plus rein en montage pour cette arme
    merci

    1. Michel Bottreau

      Je ne peux malheureusement pas vous être d’une grande utilité sur ce sujet. Ce banc d’essai date du début de l’année 2010 et je n’ai pas conservé de notes concernant ce type de matériel. J’ai simplement précisé, dans l’article publié, que le rail de type Weaver et les colliers de fixation étaient en alliage léger et que les deux barrettes de fixation qui traversent les passages de la bande ventilée étaient en acier inoxydable. Je suppose que ce montage spécifique était commercialisé par la firme brésilienne Taurus. L’arme, le montage et la lunette nous avaient été confiés à l’époque par l’armurerie Tecmagex-Tecloisirs, ZA l’Arnouzette, 2bis rue A.Fresnel, 11000 Carcassonne (www.tecmagex.com).

  2. Christele Juchault

    Bonjonjour,
    Je possede un ragin bul 444, 44MAG, JE desirerais savoir si il suporte le tir de cartouche en plom S W.
    Par avance un grand merci

    1. Michel Bottreau

      C’est une question un peu étonnante, je ne vois vraiment pas pourquoi on ne pourrait pas tirer de projectiles en plomb dans cette arme…

  3. DUBOIS Matthieu

    Bonjour,

    Pensez-vous refaire à nouveau un essai du TAURUS RAGING BULL 444 pour que l’on ai le grand plaisir de visionner cette vidéo ?

    1. Michel Bottreau

      Refaire les bancs d’essais réalisés du temps où nous ne faisions pas encore de vidéos n’est pas actuellement à l’ordre du jour. Nous avons déjà fort à faire avec les nombreuses nouveautés…

  4. Bonjour Michel, je vous contacte, car je suis avec ferveur tous vos essais.
    m’intéressant de plus en plus au Taurus 444 RB et comme vous le dites si bien dans l’essaie du Beretta 92 A1 l’important dans un arme pour un tireur sportif est la précision. Je souhaite donc savoir si ce raging bull en .44 Mag avait brillet sur ce volet. Quand est il sur cet aspect , vous avait-il satisfait . merci à vous

    1. Michel Bottreau

      Il vous suffit de lire mon banc d’essai publié dans le magazine Cibles n° 479 (février 2010) et vous aurez la réponse, c’est à cela que servent les articles et les tableaux que je prends la peine d’écrire et de faire éditer…

    2. merci pour votre retour, je vais donc essayer de me procurer ce numéro d’il y a 6 ans ( si possible.

      Bonne journée.

  5. MASSIEU Jean-Marc

    Bonjour Michel,

    Tout d’abord, je vous félicite pour votre travail admirable.

    Je vous adresse mes meilleurs vœux de santé pour 2015 à vous et aussi à Jean

    Je me régale, m’instruis, et parfois j’éclate de rire ; notamment, lors de votre essai sur de Ruger en 454 casul. Vous avez du courage et j’imagine que vous vous êtes aussi bien amusé.

    Je possède entre autre un Taurus 444 Raging bull en 44 mag que je recharge avec 1.60 Grammes de SP3 ogives ARES.

    Je Les utilise aussi dans une Rossi Rifle Puma inox dans le même calibre.

    A ce propos pensez vous faire un test de ces projectiles, que j’utile depuis longtemps, dont je suis satisfait, tant sur le plan de la précision, que du rapport qualité prix.

    J’aimerais savoir quel type de lunette vous conseilleriez pour le Taurus, pensez vous qu’une Simmons Scout en 4×32 résisterait au recul ?

    Encore bravo pour le temps que vous consacrez à ces essais, et je vous souhaite bonne continuation.

    Jean-Marc

    1. Michel Bottreau

      Une lunette Simmons Scout 4X32 montée sur un Taurus 444 Raging Bull calibre .44 Magnum devrait tenir le coup, c’est en principe prévu pour, à condition bien sûr d’utiliser un montage sérieux. Ceci dit, je ne peux rien vous garantir, je n’ai aucune expérience en la matière. Le banc d’essai que j’avais fait de ce revolver s’était limité à tirer quelques centaines de coups. Vous pouvez éventuellement vous rapprocher de l’armurerie FMR à Pantin, je pense qu’ils ont plus d’expérience de ce genre de matériel (encore que Stéphane ne soit pas partisan des revolvers Taurus).
      Je projette justement l’essai d’une Rossi Puma en .44 Magnum, mais c’est comme toujours le temps qui me manque…

    2. Bonjour michel, je suis un petit nouveau dans le monde du tir sportif, licencié depuis le mois de septembre 2014, mais possesseur d’un remington 1858 pietta à poudre noire depuis 1997, tirant quelques coups occasionnellement « au fond du jardin » dans un environnement adapté en province, et il est maintenant accompagné d’une carabine rossi puma inox avec un canon rond chambrée en 44 magnum et je ne tire évidemment plus que dans les clubs de tir. Vous et jean m’avez donné l’envie de franchir le pas, et de m’inscrire dans un club d’ile de france cet automne. Je trouve votre façon de presenter les armes et le tir sportif vraiment extra, et votre sérieux bien loin de l’image fausse que se font beaucoup de gens ayant une mauvaise opinion des armes et de leurs adeptes, ainsi je pense que votre travail contribue à faire évoluer les choses dans le bon sens, et pour en avoir parlé avec d’autres tireur croisés dans d’autres clubs, cette opinion est partagée. j’avoue faire des infidélités au club auquel je suis affilié, pour satisfaire ma curiosité et pour pallier à certaines restrictions concernant les calibres utilisés sur le 50 mètres.
      J’en vient donc au second but de mon message, après vous avoir remercié du travail que vous faite sur internet et dans la presse.
      la rossi puma !
      Cette carabine est tout simplement extra, j’en suis absolument ravi !
      Elle est vraiment belle, elle a un succès fou sur les pas de tir, les collègues tireur que je rencontre sur les stand ne reste jamais indifférent à son charme, et on me demande bien souvent de l’aissayer. Pour des raisons économiques et surtout pour tirer le meilleur de cette petite carabine je recharge mes cartouche, et j’ai pu me rendre compte récemment du potentiel de celle ci en tirant à la distance de 100 mètres au fort de sucy en brie. N’ayant pas une grande expérience du tir, j’ai été agréablement surpris de voir la réaction des autres tireurs présent au vu des résultats en cible à 50 mètres, 75 mètres et 100 mètres, qui d’après eux sont plus qu’honorables. À 100 mètres sur appuis, avec une petite lunette 4×40 swiss arms montée grace à un adaptateur sun optics, l’ecart maxi sur cinq coup est de 15 cm dans le noir d’une c50.
      Tout ceci pour vous dire que j’attends avec impatience un essai en vidéo de cette carabine, et si possible avec jean, car je serais très heureux comme beaucoup de tireur de le revoir en pleine forme.
      J’espère que vous aurez la patience de me lire, et je vous remercie encore de m’avoir donné l’envie de franchir le pas du tir ; )
      d’ailleurs, ce serait un plaisir de vous prêter ma chère (en fait pas si chère que ça) pour réaliser votre essai.

    3. Michel Bottreau

      Le banc d’essai de la carabine Rossi Puma est à l’ordre du jour. Un armurier me propose de nous en prêter une depuis de nombreux mois (voire même un ou deux ans ?). C’est, comme toujours, le temps qui nous manque, mais nous comptons bien faire cet essai un jour ou l’autre…

    4. Alors il n’y plus qu’à attendre…
      Pour les défaut de cette carabine, vous nous direz alors ce que vous pensez de cette plaque de couche en inox très glissante, qui n’amortie rien et qui combiné à la légèreté de cette carabine peut faire assez mal avec des munitions pleine charge (avant de recharger mes cartouches j’ai tiré une centaine de cartouches magtech et winchester, et ce n’était pas très agréable). Les organes de visée n’étaient pas réglés quand je l’ai achetée, il a donc falu que je les règles, ceci étant plus un défaut de réglage du fabricant. Pour le reste rien à dire, le fonctionnement du levier de sous garde est très fluide et autoriserait des tir rapide sur gong ou autre si cette plaque de couche n’était pas aussi glissante.
      Merci de votre réponse, et bonne continuation dans vos essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut