Pistolet Remington modèle 1911 R1 / calibre .45 ACP

Ce pistolet, qui se présente comme une copie du modèle réglementaire utilisé par les soldats du contingent américain en 1918, exhibe fièrement le nom de son célèbre fabricant, un marquage que l’on n’avait quasiment plus vu figurer sur une arme de poing depuis 1934, dernière année de la production du pistolet Remington modèle 51. Il est accompagné ici d’une réplique du holster réglementaire en cuir modèle 1916 de l’US Army, réalisée par le fabricant français La Sellerie du Thymerais.

Ce pistolet, qui se présente comme une copie du modèle réglementaire utilisé par les soldats du contingent américain en 1918, exhibe fièrement le nom de son célèbre fabricant, un marquage que l’on n’avait quasiment plus vu figurer sur une arme de poing depuis 1934, dernière année de la production du pistolet Remington modèle 51. Il est accompagné ici d’une réplique du holster réglementaire en cuir modèle 1916 de l’US Army, réalisée par le fabricant français La Sellerie du Thymerais.

Le banc d’essai du pistolet Remington 1911 R1 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°336 (novembre-décembre 2010)

Le banc d’essai du pistolet Remington 1911 R1 a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action Armes & Tir n°336 (novembre-décembre 2010)

 

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

12 commentaires sur “Pistolet Remington modèle 1911 R1 / calibre .45 ACP

Répondre à Michel Bottreau Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pour un 45 à 1078€ le jour de mon acquisition samedi chez mon armurier, j’ai constaté qu’il manquait le point blanc gauche sur la hausse. Après avoir passé au banc d’épreuve et chez l’armurier qui ne l’a même pas contrôlé avant de me le vendre et 6 mois de délais entre la détention et le délai de livraison cela mets les boules. En bref, je l’ai laissé chez l’armurier en attendant qu’il me change la hausse. Donc assez déçu de ce premier constat sur cette arme sans même avoir eu l’occasion de tirer avec.

    • Etant donné le prix de l’arme, l’utilisateur est en droit d’attendre qu’elle soit complète et en état irréprochable. Sur ce Remington, les points blancs sont simplement matérialisés par des trous remplis de peinture. Si la peinture a été oubliée, ce n’est pas bien difficile à rectifier, mais j’imagine que le trou n’avait pas été usiné et, dans ce cas, vous avez eu raison de demander le remplacement de la hausse.

  2. Bonjour,

    D’abords merci pour vos essais avec Jean qui sont instructifs et pertinents.

    Le n°336 Action Armes & Tir (novembre-décembre 2010) n’étant plus disponible je ne peux avoir accès à votre essai complet du Remington R1 en .45ACP.

    J’envisage l’achat d’un 1911 et je me perd quelque peu dans la pléthore des marques et modèles ; toutefois j’ai un faible pour le Remington R1 Enhanced.

    J’aimerai avoir vos avis sur le Remington R1 Enhanced, si vous le connaissez.

    J’ai vu votre essai du Ruger SR1911, il a l’air intéressant et reste dans le même ordre de prix, alors lequel choisir ? Dans cette fourchette tarifaire quelle marque privilégier ?

    D’avance merci

    Cordialement,

    • Je ne connais pas les disponibilités des anciens numéros du magazine (à vérifier auprès de la librairie Le Hussard, 43 rue de Cronstadt, 75015 Paris, tél.: 01 45 32 60 69) mais je peux en revanche constater que le numéro n°336 d’Action Armes & Tir (novembre-décembre 2010) est disponible sous sa forme numérique sur le site fr.1001mags :
      http://fr.1001mags.com/magazine/action-armes-tir

  3. Bonjour,pourriez-vous faire une vidéo sur le pistolet Tanfoglio witness 1911 45 ACP,merci et à bientôt.

  4. Bonjour.
    Comme je l’ai dit précédemment, j’ai commencé à limer, avec précaution, le guidon pour remonter mon tir en contrôlant chaque fois avec un pied à coulisse. J’ai enlevé 7 dixième de millimètres. C’est vrai, le bronzage d’origine sur le haut du guidon est parti. Maintenant, il tire « point visé, point touché ». Cela me suffit. Néanmoins, suite à vos conseils, je suis allé chez mon armurier qui m’a confirmé que le fabricant proposait différentes hauteur de guidon, d’ailleurs il en possédait deux pour un montant de 15 euros le guidon. Je verrais, par la suite, si le change ou pas. Merci pour l’info.
    Cordialement.

  5. Bonjour,
    Je possède depuis un peu plus d’un an un Remington R1.
    Je rencontre systématiquement des incidents de tir avec des ogives autres que FMJ (Remington, Winchester ou Fiocchi)
    Je recharge ces ogives (230 gr) avec 0,35 g de A1. De plus, j’utilise le 4° outil de chez Lee.
    D’autres utilisateurs ont-ils les mêmes problèmes ?
    Merci de votre réponse
    Cordialement.
    Le R1 est à mon goût une excellente au demeurant.

    • Nous n’avions rencontré aucun problème d’alimentation lors de notre banc d’essai de cette arme, même avec des cartouches rechargées au moyen d’une balle de type Semi-Wadcutter, qu’elle soit blindée ou cuivrée. J’imagine que ce quatrième outil dont vous parlez est un sertisseur conique. C’est peut-être lui la source de vos problèmes. Nous aurons j’espère l’occasion d’aborder cette question un jour ou l’autre mais, très brièvement, disons que le sertissage conique ne se justifie que dans certains cas bien particuliers et qu’il doit alors être réalisé de façon très pondérée. Un sertissage un peu trop appuyé a tendance à ruiner la précision en cible.

  6. Bonjour Mr BOTTREAU.
    J’ai fait l’acquisition du REMINGTON R1.Comme vous le dites fort justement dans votre article d’ACTION n°336,son principal défaut est de tirer trop bas par rapport au point visé en cible à 25 Mètres.
    Vous préconisez de diminuer la hauteur du guidon de six à sept dixièmes de millimètres. J’ai commencé cette opération. Ma question est la suivante: Si, par mégarde, j’allais trop loin dans cette diminution, est ce que le fabricant propose des guidons de rechange de différentes hauteur pour que je puisse réussir ce réglage?
    Je suis allé sur le site REMINGTON qui ne propose pas cette option dans les accessoires.
    Merci de votre aide.
    Cordialement.

    • Question fort intéressante parce que cela touche effectivement un problème et parce que la solution que j’ai préconisée n’est peut être finalement pas la meilleure. Je m’explique…
      Limer le guidon suppose premièrement qu’on a fait des calculs à l’issue de tests rigoureux effectués sur appui avec la munition qu’on tirera par la suite, deuxièmement qu’on est capable de limer droit sans dépasser les quelques dixièmes de millimètres qu’il faut retirer et troisièmement qu’on est à même de refaire le bronzage du guidon. Tout cela n’est pas très difficile, mais il est plus simple et plus rationnel de remplacer le guidon par un modèle légèrement plus bas.
      J’explique au sujet du Sig-Sauer SP 2022 (dans le numéro 358 du magazine Action) que le fabricant dispose d’un grand choix de guidons et de hausses permettant d’affiner le préréglage de l’arme. Le choix est moins abondant pour le Remington, mais il n’en existe pas moins plusieurs guidons et hausses destinés au modèle R1. En plus, l’importateur a bien pris en compte ce problème rencontré sur les premiers exemplaires vendus et il dispose d’un guidon permettant d’y pallier. Il vous suffit donc de demander à votre armurier de commander à l’importateur (Etablissements Rivolier) le « guidon bas » destiné au Remington R1.
      Il est également intéressant de savoir que les modèles 1911 fabriqués par les grandes firmes (comme Colt, Remington ou STI) respectent les normes militaires américaines (MIL-STD ou MIL-SPEC), ce qui implique que leurs pièces sont interchangeables. Il existe par ailleurs des biellettes de tailles différentes qui changent la hauteur de calage du canon, ce qui interfère aussi sur la hauteur du point d’impact en cible…

  7. Bonjour. Vous serait -il possible de faire un reportage vidéo sur le Remington R1 en complément de vos essais dans le n° 336 de novembre-décembre 2010 ? Merci.

    • Le pistolet Remington 1911 R1 fait partie des armes que nous avons testé à l’époque où nous ne faisions pas encore de vidéo. C’est un modèle très intéressant et, comme vous l’avez remarqué, il a fait l’objet d’un banc d’essai complet publié dans le magazine Action. Il ne nous est bien sûr pas impossible de demander à nouveau à l’importateur de nous en confier une exemplaire pour faire un test vidéo mais, du fait qu’il y a de très nombreux modèles que nous n’avons jamais testé, vous comprendrez que celui-ci ne fait pas aujourd’hui partie de nos priorités.