Démontage complet et remontage d’une réplique de Colt 1851 Navy

Réplique du Colt Navy modèle 1851 fabriquée par Pietta en 1977 (poinçon AC du banc d’épreuve de Gardone Valo Trompia). Il s'agit d'un revolver à percussion à 6 coups en calibre .36 (chargement par l'avant du barillet), avec un canon long de 7 pouces ½ (190 mm).

Réplique du Colt Navy modèle 1851, fabriquée par Pietta en 1977 (comme le prouve le poinçon AC du banc d’épreuve de Gardone Val Trompia).
Il s’agit d’un revolver à percussion à 6 coups en calibre .36 (chargement par l’avant du barillet),
avec un canon long de 7 pouces ½ (190 mm).

Voir aussi :

– Les vidéos de démontage et remontage d’une réplique de revolver Remington 1858

– Un article (1ère partie) consacré au démontage des revolvers à bâti fermé

– Un article (2ème partie) consacré au démontage des revolvers à bâti ouvert

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

21 commentaires sur “Démontage complet et remontage d’une réplique de Colt 1851 Navy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonjour, j’ai abimé la vis du canon au dessus de la clavette, j’ai reussis a la changer mais je n’arrive pas a visser la nouvelle
    suis je bon pour racheter un canon (90€ quand meme)
    j’ai essayer avec un tournevis et une visseuse
    je dois appuyez plus fort ?
    merci de vos lumieres

  2. le pere noel m a envoyé un colt navy yank calibre 44 . j ai trouvé par hasard vos videos et je tiens a vous remercier pour la qualité de votre travail

  3. Bonsoir Michel,

    certains « poudreux » ont effectivement un secret pour démonter les cheminées plus aisément ; le téflon….
    Certaines huiles, sur le filetage des cheminées, provoqueront un léger effet frein filet quand elles auront été exposées à une certaine température.
    Des bandelettes découpées dans un rouleau de téflon de plomberie placées sur ce filetage vous facilitera la vie ( et celle de votre clé ) pour un prix dérisoire.

    Cordialement

  4. Merci pour vos infos et la maintenance de votre site très utiles….je continuerai à regarder pour l’entretien de mon pietà. Je l’ai refait entièrement,ce qui me donne de l’activité retraite.a bientôt.

  5. bonjour Michel

    je viens d’acquérir un uberti 1961 (indiqué sur la facture) calibre 36. sur le barillet est gravé une scène marine, j’en déduis qu’il s’agit d’un modèle navy.cette arme est elle similaire pour le démontage au modèle 1851.
    merci de bien vouloir me répondre.

    • Je pense que vous voulez parler d’une réplique du Colt modèle 1861. Les Colt 1851 et 1861 sont à peu de choses près identiques, ils sont dénommés « Navy » en raison de leur calibre .36 et leur barillet est décoré d’une scène de bataille navale. Ils ont été tous deux employés à la fois par l’infanterie et la marine.

      De toutes façons, tous les Colt à bâti ouvert, quel que soit le modèle et le calibre, sont conçus selon le même schéma et se démontent de la même façon.

  6. bonjour Michel je m appelle Gonzague Bouttier et j ai exactement la même arme que celle que vous avez démonter sauf que moi j ai des gros problèmes dessus je n ai presque des réactions en chaine j ai au moins 2 mm de jeux entre le barillet et canon qui pour celui ( bouge tt seul ) je voulais savoir comment vous joindre pour que vs me donniez plus de renseignement de plus je suis sans doute votre plus grand fan j adore vos vidéo elle sont très explicite et très intéressantes non franchement j adore
    PS ne compter pas les fautes svp et merci d avance de me contacter :)

    • Bonjour Gonzague,

      Je suis extrêmement flatté de savoir que je peux vous compter parmi mes plus grands fans mais, au risque de vous décevoir, je ne vous contacterai pas directement et ne prendrai pas en charge les problèmes posés par cette arme. Je n’ai matériellement pas le temps de développer le relationnel avec les lecteurs. Je n’ai déjà malheureusement pas le temps de le développer à l’autre bout de la chaîne, c’est-à-dire avec les fabricants et les importateurs qui me confient les armes, et qui auraient pourtant énormément de choses à m’apprendre…

      Les problèmes que vous rencontrez – canon qui bouge et espace important entre le barillet et le canon – proviennent très certainement de l’usure de la clavette d’assemblage. Rapprochez-vous de votre armurier, pour voir ce qu’il peut faire afin d’y remédier.

  7. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos vidéos, démontage et remontage du colt ainsi que celle concernant le chargement quand on les regardent en entier ça permet d’en apprendre un peu plus. Je n’ai cependant pas pu trouver de vidéo sur le nettoyage de l’arme. vous en parlez brièvement dans une des vidéos (je ne sais plus laquelle mais en restant succint). Il suffit juste de démonter le canon, le barillet et les cheminées dans de l’eau chaude avec du liquide vaiselle, sécher, huiler et remonter, et le tour est joué?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

    • C’est tout à fait cela. L’eau chaude additionnée d’un peu de liquide vaisselle est encore ce qu’il y a de plus efficace pour éliminer les résidus de combustion de la poudre noire. Mais pour l’intérieur du canon, il ne suffit pas de le laisser tremper : il faut passer un écouvillon ou un tire-chiffon. Le plus fastidieux est sans doute le nettoyage des cheminées, que l’on pourra réaliser extérieurement à l’aide d’une vieille brosse à dents et intérieurement avec des cure-dents en bois. Bien sécher ensuite, avec des sopalins ou un sèche-cheveux, puis lubrifier et remonter…

  8. Bonjour.suite au démontage des cheminées pourriez vous me donner l’adresse de la clé la plus costaud .quelle est votre préférence pour la graisse après nettoyage svp?.merci d’avance pour ce forum dont je suis très attentif.
    A très bientôt de vous lire.
    Henri Larroque

    • Désolé, mais je n’ai pas de réponses pertinentes à ces questions.
      J’ai réussi à casser, au bout d’un certain temps, toutes les clefs démonte-cheminées que j’ai pu trouver. Elles sont obligatoirement fines, pour pouvoir s’insérer entre la cheminée et le barillet, et en acier trempé, de façon à ne pas se tordre. Elles sont donc forcément cassantes.
      En ce qui concerne la lubrification après nettoyage, je ne me complique pas la vie et me suis toujours contenté de l’huile 3-en-un en bombe aérosol. Au début, je mettais un peu de graisse (graisse pour armes, qu’on peut trouver chez tous les armuriers) uniquement sur l’axe du barillet, mais j’ai abandonné cette pratique qui ne semble finalement pas retarder l’encrassement.

  9. Bonjour,

    Je suis avec intérêt votre site depuis quelque temps …

    Je vois dans ces vidéos que vous faites tremper le colt 1851 dans du pétrole désaromatisé.
    Cela ne risque t’il pas d’altérer le bronzage de l’arme voir de le faire dissoudre ?
    Je nettoyais mon revolver inox avec du white spirit, ma méthode de nettoyage est elle applicable aux armes avec un bronzage ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Nicolas

    • Le bronzage d’une arme peut être altéré par l’abrasion (attention, quand vous nettoyez votre arme, de ne pas utiliser un tampon jex !), mais il ne risque pas de se « dissoudre » : il doit résister à la plupart des solvants. Toutefois, il doit être soigneusement entretenu, c’est-à-dire régulièrement huilé, afin de conserver son brillant et d’être protégé contre l’oxydation. Je ne pense pas que nettoyer une arme bronzée avec du pétrole désaromatisé présente un risque, parce que ce produit est gras et non agressif. En revanche, la nettoyer avec un solvant comme le white spirit, ou avec un dégraissant de type « substitut de trichloréthylène », risque à mon avis de l’assécher exagérément et de rendre le bronzage vulnérable à la corrosion si on ne prend pas soin ensuite de le huiler. Ceci dit, je ne suis pas chimiste et je n’ai pas la prétention d’être incollable dans tous les domaines…

  10. Merci beaucoup pour avoir la lumière sur une des questions qui me restait sens réponse.

    Continué comme sa un jolie travail.

    Cordialement Mr Labre Damien

  11. Bonjour Michel,

    J’aurais aimé savoir si toutes les cheminées était compatible pour les marques suivante: Uberti / Pietta et inversement.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Les cheminées sont la plupart du temps compatibles sur les répliques des revolvers à poudre noire et les différences minimes qui peuvent être constatées, d’une fabrication à une autre, n’entravent généralement pas le bon fonctionnement de l’arme. Toutefois, il peut y avoir quelques exceptions, notamment au niveau du filetage. Si la cheminée refuse de se visser sur votre arme, ne forcez pas !
      Si vous êtes un tant soit peu perfectionniste, je vous conseille la lecture du Hors-série n°9 du magazine Action Armes & Tir intitulé « Guide pratique du tir au revolver à percussion » et signé par l’auteur John C. Frost, dont un chapitre est consacré aux amorces et aux cheminées. Vous trouverez également des renseignements extrêmement précis et utiles, relatifs aux cheminées et aux différentes dimensions d’amorces, en lisant l’article intitulé « Optimisation du Colt 1860 Army pour le tir », signé par l’auteur Johannes Couturier, qui a été publié en deux parties dans les n°338 (mars-avril 2011) et n°339 (mai-juin 2011) du magazine « Action Armes & Tir ». Pour info, vous pouvez vous procurer tous ces ouvrages auprès de la librairie Le Hussard, 43 rue de Cronstadt, 75015 Paris, (tél.: 01 45 32 60 69).