Pistolet d’alarme Armi Sport modèle 85 (copie du Beretta 85 Cheetah)

Le pistolet d'alarme Armi Sport modèle 85 est une copie très réaliste chambrée en calibre 9 mm PAK (9 mm à blanc) du Beretta modèle 85 "Cheetah", arme de défense compacte de calibre .380 ACP (9 mm court). Il permet le tir des cartouches à blanc, des cartouches "Flash", des cartouches à gaz CS et OC (poivre), ainsi que des fusées lumineuses de 15 mm grâce à l'embout lance-fusées fourni.

Le pistolet d’alarme Armi Sport modèle 85 est une copie très réaliste chambrée en calibre 9 mm PAK (9 mm à blanc) du Beretta modèle 85 « Cheetah », arme de défense compacte de calibre .380 ACP (9 mm court). Il permet le tir des cartouches à blanc, des cartouches « Flash », des cartouches à gaz CS et OC (poivre), ainsi que des fusées lumineuses de 15 mm grâce à l’embout lance-fusées fourni.

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

8 commentaires sur “Pistolet d’alarme Armi Sport modèle 85 (copie du Beretta 85 Cheetah)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,

    Comment faire pour tirer en double action sachant que pour chambrer une cartouche il faut forcément faire reculer la culasse et donc armer le chien ? Je ne vois que la solution de retenir le retour du chien pour ensuite tirer en double action mais c’est un peu dangereux si l’on se manque on risque de se prendre le retour de la culasse dans les doigts. Merci d’avance

    • Il est effectivement impossible, avec un pistolet semi-automatique à platine sélective démuni de levier de désarmement, de tirer le premier coup en double action sans avoir préalablement désarmé manuelement le chien. Il est souhaitable de maîtriser ce désarmement manuel, en retenant la crête du chien avec le pouce de la main faible, parce que cette pratique est indispensable avec de nombreux types d’armes, notamment les revolvers. C’est juste une habitude à prendre et vous pouvez vous entraîner tout à loisir avec une arme vide.

      • Merci pour votre réponse !
        Je vais m’entraîner donc à retenir le retour du chien ! Autre question : est-ce que pour que la cartouche soit percutée, le chien doit il taper fortement sur le percuteur ou rien que de le freiner suffit à ce que le coup ne parte pas ? Merci !

        • Il n’y a pas de réponse à cette question. On doit retenir le chien, point final. Personne ne peut affirmer que le coup va partir ou ne pas partir si la percussion est simplement affaiblie.

          • D’accord mais si on « pose » le chien délicatement contre le percuteur en l’accompagnant BIEN jusqu’au bout de son mouvement, normalement ça ne doit pas partir ?

          • Evidemment !

  2. Bonjour à vous Michel,

    J’ai acquis ce PA Modèle 85 d’alarme, et j’en suis satisfait car de bonne facture dans l’ensemble.

    J’ai une question concernant les munitions de 9mm PAK à poudre sans fumée, par simple curiosité.
    Vous précisez avoir démonté des munitions de différentes marques.
    Qu’en est-il de leur durée de vie ?
    Est-il toujours envisageable de pouvoir les utiliser après plusieurs années, voir dizaine d’années ? (le stockage pourrait être « classique » au sec au fond d’un tiroir et à température ambiante)
    Il y a-t-il un risque à tirer avec des munitions de ce type « périmées » ?

    Mes salutations, et vivement les prochains essais,

    • Je n’ai pas l’expérience du tir de cartouches à blanc anciennes, mais il n’y a á mon avis aucune raison pour qu’elles ne puissent pas fonctionner correctement après plusieurs dizaines d’années, comme les munitions à balle, dès lors qu’elles ont été conservées dans de bonnes conditions.