Pistolet Glock 17 (9 mm Parabellum) contre revolver Manurhin MR-73 (.357 Magnum)

Confrontation au sommet entre deux armes mythiques, adoptées par les groupes d'intervention de la police et de la gendarmerie, qui ont marqué de leur empreinte deux époques bien distinctes : le revolver Manurhin MR-73, accompagné des six cartouches de calibre .357 Magnum que peut contenir son barillet et le Glock 17, accompagné des dix-huit cartouches de 9 mm Parabellum qu’il peut accueillir (17 dans le chargeur et une dans la chambre).

Confrontation au sommet entre deux armes mythiques, adoptées par les groupes d’intervention de la police et de la gendarmerie, qui ont marqué de leur empreinte deux époques bien distinctes : le revolver Manurhin MR-73, accompagné des six cartouches de calibre .357 Magnum que peut contenir son barillet et le Glock 17, accompagné des dix-huit cartouches de 9 mm Parabellum qu’il peut accueillir (17 dans le chargeur et une dans la chambre).

Incomparable pour le tir sportif à bras franc, le MR-73 procure à son utilisateur le nec plus ultra au niveau canonnerie, éléments de visée et qualité du départ.

Incomparable pour le tir sportif à bras franc, le MR-73 procure à son utilisateur le nec plus ultra au niveau canonnerie, éléments de visée et qualité du départ.

Les holsters : traditionnel, en cuir, pour le modèle « Scorpion » de l’artisan français Daniel Fichepain, destiné au MR-73 ; moderne, en Kydex, pour le modèle « Serpa Concealment » de la firme américaine Blackhawk, destiné au Glock 17.

Les holsters : traditionnel, en cuir, pour le modèle « Scorpion » de l’artisan français Daniel Fichepain, destiné au MR-73 ; moderne, en Kydex, pour le modèle « Serpa Concealment » de la firme américaine Blackhawk, destiné au Glock 17.

Le banc d’essai comparatif entre le pistolet Glock 17 et le revolver Manurhin MR-73 a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°347 (septembre-octobre 2012)

Le banc d’essai comparatif entre le pistolet Glock 17 et le revolver Manurhin MR-73 a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°347 (septembre-octobre 2012)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

63 commentaires sur “Pistolet Glock 17 (9 mm Parabellum) contre revolver Manurhin MR-73 (.357 Magnum)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonsoir Messieurs,
    Lors d’un tir, M. Gillet mentionne un défaut bien connu du MR73 : il a tendance à déchausser. Nombre d’anciens avaient des contusions entre la pousse et l’index lors de sessions de stage à pleine charge.
    Néanmoins, son arme a conservé ses plaquettes bois d’origine et non la poignée caoutchouc munie du busc (la fameuse queue de castor) prévue pour le M73 Gend. 5″1/4.
    Le confort est pourtant sensible.
    Évidemment, cette arme reste mythique et fabuleuse !
    Bien cordialement.

  2. pardon pour la coquille ;-((
    Toujours se relire…

  3. Bonjour
    J’apprécie la précision de vos réponses.
    On m’a présenté en vue d’une future acquisition – je viens d’avoir ma licence – un MR73 « ancien » en 357- le N° de série serait dans les 6000.
    En tirant avec cet arme au demeurant bien « nette » dans l’armé et le départ du coup, nous avons pu constater que le barillet avait des ratés de rotation, en général sur la même chambre.
    Que cela vous évoque-t-il ? Est-ce grave ? (pardon pour cette question !!)

    • Il serait présomptueux d’établir un diagnostic à distance. Il est bien évident que ce n’est pas normal, mais seul un armurier compétant pourra vous en dire plus après avoir examiné ce revolver.

      • Cela copule de source, néanmoins parfois un tireur expérimenté peut avoir déjà vu tel ou tel type de panne. Lea réponse était aussi dans la question : une « mécanique suisse ne doit pas s’enrayer.
        Je précise que l’arme n’était pas encrassée
        Vous avez écrit dans ce blog que la mécanique intérieure ne nécessitait pas d’entretien. Même pas une goutte d’huile sur une arme qui a des décennies ?
        Merci pour votre réponse

        • Je n’ironiserai pas au sujet de la coquille, ce serait trop facile. J’ai écrit que la mécanique ne nécessitait aucun entretien ? Bizarre. Je voulais sans doute dire qu’il n’était pas nécessaire de démonter à chaque fois la plaque de recouvrement, que c’était même déconseillé aux bricoleurs du dimanche, mais huiler régulièrement le mécanisme reste indispensable. Ceci peut être fait au niveau des ouvertures (chien, queue de détente) à l’aide d’une huile en spray.

  4. Bonjour messieurs,

    Une question me taraude concernant mon MR73 4 pouces défense chambré en .354
    Puis je sans appréhension tirer des balles FMJ en .357?

    Pensez vous que je gagnerai en précision en rechargeant des balles FMJ de 9mm .355 sur des étuis de 38? L’adéquation avec le canon primera t’elle sur le fait que la balle risque de « flotter » en sortie de chambre (barillet 357)?

    Bien à vous

    • Vous frappez à la mauvaise porte. Je fais partie de ceux qui pensent qu’un rojectile plus gros sera de toutes façons recalibré lors de son passage dans les rayures (c’est ce qui se passe avec toutes les munitions du commerce) et qui ont toujours refusé de se compliquer la vie en mesurant au centième de millimètre l’âme du canon.

      • Merci
        Une réponse claire et directe telle que les apprécie
        Je vais donc continuer en .357 et travailler encore et encore mes automatismes

  5. Bonjour Jean
    C’est dommage qu’on ne puisse pas commenter sur vos vidéos sur YouTube.Veuillez me dire si les cartouches utilisées dans votre Glock 17 ne feront pas mal a une personne sensible au recul et si c’était des Geco.Vous avez dit que votre premier Glock s’est cassé après 45,000 coups.Pouvez vous me dire qu’est ce qui a cassé exactement ?Merci beaucoup pour votre réponse Cordialement

    • Jean répond rarement aux commentaires. Pour ce qui est du recul, le 9 mm Parabellum est un calibre relativement doux, quelque soit la cartouche, rien à voir avec le .357 Magnum ou le .44 Magnum.
      Concernant son ancien Glock, Je ne crois pas me tromper en disant qu’il avait rendu l’âme parce que la culasse s’était fendue sous la fenêtre d’éjection. En fait, il continuait à fonctionner normalement, mais les impacts étaient quarante centimètres plus bas et plus à gauche que le point visé. C’est seulement en passant le doigt le long de la culasse qu’il s’est aperçu d’une fêlure.

  6. Bonsoir Messieurs, ma question est simple:
    la hausse de votre MR, est elle réglée de façon d’obtenir une visée militaire ou sportive?
    merci par avance, cordialement

    • Je ne vois pas bien le sens de cette question. La visée étant réglable, on peut régler le MR-73 pour une prise de visée « bas visuel » si on l’utilise essentiellement pour le tir sur cible ou « point visé = point touché » si on doit l’utiliser pour le combat.

      • bonjour, merci pour votre réponse, je connais bien ces réglages mais j’aimerais connaitre votre méthode de visée concernant votre MR, visez vous en « point visé point touché » ?
        merci encore une fois

        • Dans ce cas, cette question s’adresse à Jean puisque le MR-73 lui appartient.

        • bonjour
          Toutes mes armes sont réglées « point visé / point touché « 

          • bonjour Messieurs, merci beaucoup pour vos réponses.

            En théorie, la visée en dessous du visuel est meilleure…..mais voilà, empiriquement, je m’aperçois que je suis plus à l’aise avec la visée « point visé, point touché » et d’ailleurs les résultats sont meilleurs …donc merci Mr Gillet pour votre réponse sur le sujet, celle ci corrobore mon impression…..
            cordialement,
            Xavier

  7. Bonsoir Messieurs,

    Je me tourne vers vous car j’ai une question pointue concernant un MR 73 (ancien) que je viens d’acquérir et à laquelle personne ne peut répondre.
    En examinant le canon je vois distinctement 5 doubles rayures (ou 5 paires) d’une couleur jaune-orangée qui s’estompe après plusieurs nettoyages avec un produit déplombant et décuivrant.
    La couleur ne m’inquiète pas plus que ça, c’est plutôt le nombre de rayures qui me surprend.
    Pour info, le guidon semble avoir été modifié (car pentu), les plaquettes bois sont arrondies aux angles inférieures et il y a un axe pour accrocher une dragonne.
    L’armurier qui me l’a vendu ne m’a pas donné plus d’info quant à son historique, mis à part qu’il viendrait d’une administration Française.
    Je le trouve précis (pour mon niveau) avec du 38 SP manufacturé et très agréable.
    Auriez-vous une info sur ce nombre surprenant de rayures ?
    Par avance, merci.

    • Je pense que vous avez dû compter chaque arête comme une rayure, ce qui expliquerait que vous en ayez trouvé dix au lieu de cinq. Il n’est pas toujours aisé de voir et compter les rayures à l’intérieur d’un canon. Surtout quand, avec l’âge, la vue baisse à très courte distance. La solution que je préconise est de prendre une photo de l’âme du canon, en plaçant l’objectif tout près de la bouche et en éclairant l’intérieur avec une lampe torche placée à l’autre extrémité. En principe, tous les petits APN sont capables de faire de la macrophoto de qualité suffisante pour que vous puissiez ensuite agrandir l’image numérique et compter tranquillement le nombre de rayures.

  8. Bonjour Monsieur Bottreau,

    D’après les témoignages des policiers municipaux présents lors de l’attentat de Nice, et d’après les données balistiques que j’ai visualisées sur le site de la marque Sellier & Bellot, il semblerait que la munition .38 Special soit moins puissante que la munition 9 x 19 mm.

    Pourtant, les étuis de ces deux cartouches ont certes un diamètre quasiment identique, mais celui de la .38 Special est bien plus long que celui de la 9 Para et peut donc accueillir plus de poudre.

    La .38 Special devrait donc normalement être plus puissante que la 9 Para.

    Sinon, à quoi cela servirait-il pour les forces de l’ordre de porter des revolvers qui sont moins puissants et plus encombrants que des PA, tout en ayant une capacité trois fois plus faible ?

    Je peux comprendre que la munition .357 Magnum soit inadaptée aux terrains d’intervention habituels et qu’il faille « rentabiliser » les armes désormais acquises avec de la .38 Special.

    Mais pourquoi alors ne pas revendre ces armes sur le marché civil, comme l’a fait l’Etat Mexicain avec le CZ 75 Kadet ?

    Le MR-73 étant très prisé des tireurs sportifs, cela ne devrait pas poser problème.

    Seules quelques pièces destinées à tirer uniquement de la .357 Magnum seraient alors gardées pour des opérations bien spécifiques.

    Cordialement

    • Je ne souhaite pas me lancer ici dans la comparaison entre les calibres .38 Special et 9 mm Parabellum, ni débattre du bien fondé des choix de l’administration. Remarquons d’ailleurs que ce choix a été modifié depuis l’attentat de Nice. Disons simplement, pour faire court, qu’à longueur de canon égale, les performances respectives de ces deux calibres sont très proches, tant au niveau de l’énergie cinétique que de la quantité de mouvement. Quant à leur efficacité en terme de balistique lésionnelle, elle dépend essentiellement du type de projectile utilisé.

      http://www.essai-armes.fr/2017/03/07/quel-p-a-pour-la-police-municipale/

  9. Bonjour superbe vidéo. Moi même possesseur d’un mr 73 chapuis 5pouces1/4 jaimerais savoir si vous pouviez faire une vidéo de nettoyage et nous dire tout les combien le nettoyer et si il faut nettoyer le mecanisme de l’arme. Continuer comme ça très bonne vidéo

    • Une vidéo sur le nettoyage d’un revolver est pour nous un sujet qui revient régulièrement sur le tapis, mais nous n’avons jamais trouvé le temps de la faire. Rien de très compliqué cependant et vous pouvez vous inspirer de notre vidéo de nettoyage du Glock 17. Il est à mon sens souhaitable de déposer le barillet, ce qui est facile en libérant simplement le pivot. En revanche, je pense que démonter la plaque de recouvrement pour nettoyer et lubrifier le mécanisme n’est pas recommandé, le remède risquant d’être pire que le mal.

      http://www.essai-armes.fr/2011/11/24/demontage-nettoyage-entretien-glock-17/

      • Bonjour Merci beaucoup de m’avoir répondu aussi rapidement. Je vais laisser len mécanismes tranquille et continuer à tir avec se beau revolver français que je suis fier d’avoir. Continuer à faire des vidéos aussi sympathique ☺ et bon courage

  10. Bonjour à tous deux

    Après un long et studieux apprentissage à 10 mètres air comprimé, je viens de prendre possession de mes « jouets » flambants neufs sitôt les détentions obtenues.
    Un S&W 617 et ….un MR73 sport. Vos vidéos m’accompagnent depuis longtemps. Un grand bravo pour la simplicité et la qualité de vos réalisations qui donnent envie de progresser. Vous avez un ton très juste, qui fait honneur à cette belle discipline qu’est le tir sportif (un vrai sport, exigeant, et plaisant, je m’en rends compte un peu plus chaque jour).

    Je suis toujours admiratif de la facilité que dégage Jean lorsqu’il effectue une démonstration. Je mesure encore plus son aisance et sa maîtrise après quelques tirs de 38SP et de 357 Magnum.
    Je m’accorde quelques centaines de tirs avant de suivre une de ses formations.

    Je vous -et nous- souhaite encore de nombreuses années de vidéos d’essais.

    Amicalement

  11. Bonjour Michel
    Intéressé par l’achat d’un manurhin mr 88 sx, je souhaiterais savoir si la longueur canon en 4 pouces suffit a donner la vitesse maximun de la munition et a stabiliser la trajectoire du projectile en précision a 25m. Merci d’avance pour votre réponse.

  12. Amis tireurs Bonjour, je tenais tout d’abord à vous remercier pour vos superbes vidéos si explicites et complètes. Voila je suis sur le point de faire l’acquisition d’un MR38 Match et j’aurais aimé avoir votre avis sur cette arme. Un passage en 357 est il possible en changeant de barillet afin de se faire plaisir avec un calibre un peu plus pechu que le 38 de temps en temps ? Excellente continuation à vous et à très vite dans d’autres aventures balistiques !

    • Je suis toujours étonné de voir que les tireurs cherchent toujours à compliquer les choses. Vous n’avez pas encore acheté votre revolver chambré en .38 Special, mais vous projetez déjà de tirer du .357 Magnum !

      Le MR38 Match a été conçu pour la compétition, sur le principe du MR32 Match, avec une très belle hausse match, déportée pour allonger la ligne de mire. Avec cette arme, les tireurs utilisent des cartouches de .38 Wadcutter. Mais rien ne vous empêche bien sûr de tirer des .38 Special pleine charge, qui se rapprocheront des .357 Magnum, bien que ce ne soit pas véritablement la destination de ce modèle.

      En revanche, se procurer un barillet de rechange en .357 Magnum sera certainement onéreux. Si vous souhaitez réellement une arme polyvalente, je vous conseille plutôt d’acheter un MR-73, avec lequel vous pourrez tirer toutes les munitions, de la .38 Wadcutter à la .357 Magnum.

      • Un grand merci pour cette réponse avisée, je ne voulais pas compliquer les choses, juste connaître un peu plus les capacités de cette si belle arme avant de la posséder. Encore merci à vous et bonnes continuations.

  13. Bonjour Messieurs,
    tout d’abord, un grand merci pour votre travail de grande qualité. Vous êtes le parfait complément de nos moniteurs de tir et copains de stand…Bravo !
    Mais revenons au MR73 que je n’ai testé qu’en 38spl à ce jour.
    Je pense réserver un modèle Défense en 9 Para en 4″ (une occasion en or de première génération) pour tenter de ne pas être trop ridicule en TAR tout en assouvissant un vieux rêve avec ce revolver tout en bénéficiant d’une munition financièrement raisonnable.
    Que pensez-vos du MR73 dans ce calibre ?
    L’avez vous déjà essayé à titre personnel (ou professionnel pour Jean) ?
    Je sais qu’il est plutôt controversé. En effet, on lit tout et son contraire en la matière. Du cinglant « choix complètement ubuesque, cela ne fonctionne pas, le 9×19 gâche tout l’intérêt de cette arme fabuleuse » au dithyrambique « un MR73 restera toujours un MR73 quelque soit le calibre, on reste dans le parfait »…
    Je ne tire pas beaucoup (du moins pas assez) ; je ne pense pas dépasser les 2000/an et ne recherche que le plaisir du bel objet sans négliger pour autant le joli carton. Ce sera pour l’occasion de me mettre au rechargement. Ce sera ma première arme de poing. Actuellement, j’emprunte le K38 et le Glock 17 du Club sans trop rougir de mes résultats.

    merci de votre avis éclairé. (et pardon d’avoir été un peu long)

    • A l’origine, le MR-73 présentait la particularité de pouvoir tirer la cartouche de calibre 9 mm Parabellum par simple échange du barillet. Cette particularité, qui intéressait les militaires dans le cadre d’une réduction des coûts et d’une simplification des problèmes de logistique, a par la suite été abandonnée. Si vous pouvez vous procurer l’arme avec ses deux barillets, n’hésitez pas : le MR-73, qui était une arme de service (GIGN, RAID, BRI) d’exceptionnelle facture, reste un excellent choix pour le TAR en calibre .38 Special ou .357 Magnum. En revanche, n’ayant jamais eu l’occasion de le tester en calibre 9 mm Parabellum, je n’émettrai aucun avis concernant le tir dans cette arme de cette cartouche habituellement réservée aux pistolets semi-automatiques.

  14. En préambule je dirai comme la grande majorité que j’apprécie, à juste titre, vos essais, commentaires et vidéos.

    Ce « comparatif » entre Manurhin MR-73 et GLOCK 17 est pour moi la quintessence de ce que vous nous proposez, Jean et vous!
    Je vous ai découvert en 2012 et depuis vous me donnez envie de découvrir et d’essayer de nombreuses armes. Vous œuvrez toujours avec beaucoup de simplicité, de « pédagogie », et de passion.

    Merci à vous deux pour tout ce temps passé à partager votre passion…

    (du coup je m’abonne à Action)

  15. super reportage…j aimerais bien un tuto sur le démontage et néttoyage complet du manurhin
    merci

  16. Bonjour,
    J’ai une petite question pour vous, quelle est la difference entre un MR 73 et un MR88D ? Aurez-vous l’occasion de faire une video explicative d’un MR88D ?
    En tout cas un grand merci pour votre travail !!

    • Le Manurhin MR-88, tout comme les modèles RMR (Ruger-Manurhin-Revolver) et F1 Spécial Police, est basé sur l’architecture et le mécanisme du Ruger Security-Six. C’est un revolver fiable et robuste, mais beaucoup plus simple et rustique que le MR-73. De plus, le MR-88 D (Défense) ne dispose pas d’une hausse réglable.
      Nous avons déjà effectué par le passé des bancs d’essais de ces deux revolvers :
      – Manurhin MR-88 SX Sport fabriqué par Chapuis Armes, Action Guns n°238 (décembre 2000).
      – Manurhin MR-73 Sport fabriqué par Chapuis Armes, Action Guns n°235 (septembre 2000).

      • Je vous remercie beaucoup ! je vais acquérir un MR88D et j’étais en manque d’information, merci pour votre réponse rapide et efficace !
        C’est un plaisir de vous lire et de voir vos vidéos !
        Merci

  17. Bonjour , je ne me lasses pas de voir vos vidéos et surtout celle-ci. Merci à vous pour votre travail , j’apprend beaucoup grâce à vous deux !

  18. Merci de ce video que je viens de decouvrir. Je suis le proprietare de deux Manhurin 73 , donc un qui viens juste de revenir de chez Evolution en Idaho qui representent Chapuis Armes ,et on remp;lacer le canon quils viennent de recevoir après une longue attente . C’est vraiment une arme magnifique , malgre que les miennes ont etes uses et abuses par la police Autrichiene. la precision et toujours la , et je pense que je vais commander un Manhurin neuf, ne pouvant me permettre un Korth qui et le summon parait il , mais Manhurin et un deuxieme tres tres proche

  19. Bonjour Michel et Jean,
    Pour vous quels sont les avantages et inconvénients concernant l’utilisation de projectiles de 115 gr au lieu de 124 gr pour une cartouche en 9 para dans une arme légère comme le Glock 17 ?.
    Merci de votre attention.

    • Cette question pourrait faire l’objet d’une réponse détaillée, avec de nombreux développements, mais je crois que ce serait surtout une façon de « couper les cheveux en quatre ». La balle de 115 grains, plus légère que la 124 grains, sera plus rapide et générera moins de recul. Ceci dit, la différence n’est pas énorme et si les deux poids de balle continuent de cohabiter, c’est bien parce qu’il est finalement très difficile de les départager.

  20. Super vidéo merci à vous deux ! Je dirais même plus si vous aviez l’occasion de tester les nouveaux Manurhin fabriqués par Chapuis et de nous faire partager sa en vidéo sa serait encore plus le bonheur. Bonne continuation !

    • Nous avions analysé et testé un revolver Manurhin MR 73 Sport à canon de 6 pouces, juste après que sa fabrication ait été reprise à Saint-Etienne par la maison Chapuis Armes. A l’époque, nous ne faisons pas de vidéos. Ce banc d’essai a été publié dans le magazine Action Guns n°235, en septembre 2000, sous le titre : « Le Manurhin MR73 Sport est-il toujours le meilleur revolver du monde ? ». Bien sûr, ça commence à dater un peu, mais Chapuis Armes continue, aujourd’hui encore, à produire les revolvers Manurhin, tout particulièrement le mythique MR 73 Sport à canon de 5 pouces ¼ et je suis pour ma part persuadé que la fabrication actuelle de St Etienne est de qualité comparable à l’ancienne production de Mulhouse.

      • Merci Michel pour votre réponse. Alors dans le Action Guns 235 aviez vous répondu à la question titre ? Est-ce toujours le meilleur du monde ? 😉

        En tout cas la qualité semble au rendez-vous en effet. Bonne journée.

        • Une certaine licence journalistique permet d’affirmer sans problème ce genre de chose. Cependant, si on veut être réaliste, il faut un petit peu tempérer ce jugement en fonction de l’utilisation qui en sera faite et cela demande donc quelques développements. C’est pourquoi je pense avoir répondu à cette question dans mon article.

  21. Bonjour Michel et Jean, je débute le tir sportif en étant l’heureux possesseur d’un glock 17 g4. Malgré des résultats honnêtes pour un novice, je souffre un peu du recul de cette arme. On m’a suggéré le remplacement de l’ensemble tige guide-ressort d’origine par un kit DPM. Que pensez-vous de ce matériel ?
    Dois-je me diriger vers une solution comme celle-ci ou persister avec l’arme d’origine et m’habituer au relèvement de l’arme ?
    Merci de vos précieux conseils et félicitations pour votre super travail.

    • Le but du ressort DPM est effectivement d’amortir la brutalité du recul, mais c’est surtout pour préserver la culasse et améliorer sa durée de vie. Le calibre 9 Para n’est pas extrêmement violent et la poignée en polymère du Glock le rend plutôt confortable au tir. Vous pouvez éventuellement recouvrir cette poignée d’un manchon en caoutchouc (Hogue Handall grip sleeve) pour une meilleure tenue en main. Mais je pense qu’il faudra quand même vous habituer au recul, ou bien passer au calibre .22 Long Rifle…

      • Merci pour votre réponse.
        Je vais installer ce kit et en même temps essayer d’améliorer ma technique.
        Je vais attendre un peu avant de me lancer au .357 magnum.
        :-)
        Encore bravo à vous et à Jean, je suis fan.

  22. Bonjour Michel,
    en utilisant un glock 17, quelle est la différence entre une balle blindée 124 grains et une balle blindée 115 grains ?

    • Il y a une réponse toute simple : la balle de 115 grains est plus rapide que la 124 grains. Après, savoir dans quel cas, pour quelle utilisation, quelle distance et avec quel type de projectile ce gain de vitesse présente un intérêt demanderait de très longs développements. Et je ne suis pas sûr qu’on arriverait à un consensus. En fait, les deux poids de balle cohabitent en calibre 9 x 19 et il est à mon avis très difficile d’affirmer que l’un est vraiment préférable à l’autre…

  23. Bonjour Michel et Jean,je suis un débutant dans le tir sportif et vos précieux conseils me seraient d’un grand secours.En effet j’aimerais acquérir un glock 17 RTF2 gen3.L’armurier près de chez moi a été choqué que je ne veuille pas acheter un gen4 qui pour est meilleur.Pour moi le gen3 est plus jolie et je me suis laissé dire que le gen 4 avait des problèmes d’éjections.Qu’en pensez-vous?
    Je vous en remercie messieurs,Yann.

    • Il n’y a pas de différence fondamentale entre les quatre générations des pistolets Glock. Les améliorations ont surtout été apportées au niveau du grip et de la prise en main. Le Glock Gen4 présente l’avantage d’un dos interchangeable mais, si besoin est, il est tout à fait possible d’étoffer la poignée des générations précédentes à l’aide d’une chaussette Hogue. Pour ma part, je n’ai pas entendu parler de problèmes particuliers avec les Gen4, mais je pense que vous avez eu raison d’effectuer votre choix en tenant compte des critères esthétiques. Pour un tireur sportif, l’essentiel est de se faire plaisir et de choisir une arme en fonction de ses goûts.

  24. Suite à cette vidéo, j’ai testé le GLOCK 17 et puis … et puis … comme dit Mr Gillet, je m’en suis plus séparé, car j’ai acheté cette arme, j’ai tiré environ 3000 cartouches en 6 mois et aucun incident de tir à ce jour. Arme magnifique et précise pour mon usage en tir récréatif et sportif. Grand merci messieurs.

    • Bonjour, félicitation pour vos vidéos passionnantes, je rebondit sur la remarque d’un internaute, qui évoquait la possibilité de faire une vidéo sur le MR 88. Arme dont les stocks de l’administration se répandent sur le marché. Futur acquéreur d’un 5 pouce 1/4 SX de cette arme pour petit budget est très intéressante.
      Un grand merci.
      Cordialement