Pourquoi ma carabine Chaparral 9422 est-elle limitée à 6 coups ?

Nous avons réuni ici plusieurs types de cartouches à percussion annulaire remarquables (de gauche à droite) : .22 Bosquette, .22 Short, .22 Long, .22 Long Rifle, .22 Stinger et .22 SSS. Les premières ne peuvent pas être tirées dans des armes à répétition et seules les trois dernières peuvent être tirées dans les armes semi-automatiques chambrées en calibre .22 Long Rifle.

Nous avons réuni ici plusieurs types de cartouches à percussion annulaire remarquables (de gauche à droite) : .22 Bosquette, .22 Short, .22 Long, .22 Long Rifle, .22 Stinger et .22 SSS. Les premières ne peuvent pas être tirées dans des armes à répétition et seules les trois dernières peuvent être tirées dans les armes semi-automatiques chambrées en calibre .22 Long Rifle.

Voir aussi : « Comment régler la hausse d’une carabine Chaparral 9422 ? »

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

4 commentaires sur “Pourquoi ma carabine Chaparral 9422 est-elle limitée à 6 coups ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Monsieur Bottreau,

    Je me pose quelques questions au sujet des munitions .22 Bosquette et 6 mm Bosquette.

    Un armurier m’a dit qu’elles étaient interchangeables : en clair, il serait possible de chambrer une bosquette de .22 dans une arme 6 mm Flobert et une bosquette de 6 mm dans une arme .22 Flobert.

    Il m’a aussi dit que l’on peut les chambrer toutes les deux dans une arme .22 Long Rifle (du moins en tant que monocoup, si l’on fait abstraction du mécanisme de réarmement, manuel ou semi-auto).

    Ma question est donc : pourquoi avoir créé deux munitions aux calibres et aux caractéristiques si proches, d’autant plus que les instruments de mesure de l’époque de leur création (1845) ne devaient pas être d’une précision extraordinaire ?

    De plus, les autres munitions de calibre .22 n’ont été crées que par après : 1857 pour la .22 Court, puis la .22 Long en 1871, et enfin la .22 long Rifle en 1887.

    La bosquette de 6 mm serait-elle plutôt dédiée à une arme lisse (à l’instar de la bosquette 9 mm Flobert) et la bosquette de .22 à une arme rayée (tout comme la munition .22 Long Rifle) ?

    Celle de 6 mm aurait-elle été dédiée à des armes européennes et celle de .22 à des armes américaines ?

    Cordialement

    • Voila une question intéressante mais complexe, à laquelle je ne suis pas sûr d’être capable de répondre avec suffisamment de pertinence.

      Les dates de création que vous indiquez sont tout à fait correctes. Il est en revanche difficile, à mon avis, de déterminer avec certitude, entre les Flobert françaises et les .22 américaines, quelles sont les cartouches qui ont été commercialisées les premières, aux alentours de 1845.

      Ce qui est certain, c’est que le projectile des anciennes cartouches françaises de calibre 6 mm Flobert présente un diamètre plus important que celui des américaines : 5,85 mm au lieu de 5,6 mm environ. Il y a donc bien une différence, au niveau des armes comme des cartouches.

      Mais il est également évident qu’une certaine confusion règne aujourd’hui, tant au niveau des appellations que des calibres. On emploie couramment Flobert pour désigner une cartouche à balle ronde et Bosquette pour désigner une cartouche à balle conique. Et si l’on trouve encore dans le commerce des cartouches étiquetées « 6 mm Flobert » ou « 6 mm Bosquette », à un prix parfois très élevé, on s’aperçoit qu’elles ne diffèrent en réalité des .22 que par l’étiquette collée sur la boîte…

  2. Combien de munitions bosquette peut-on mettre dans une carabine avec un magasin tubulaire de 10 coups ?

    • C’est une question piège ? Parce qu’à mon avis, la réponse est : zéro !
      Je doute en effet que ça fonctionne avec des cartouches aussi courtes, munies de plus d’une balle pointue qui aura tendance à les mettre en travers dans le magasin tubulaire. Et en admettant que cela puisse éventuellement fonctionner, c’est certainement le plus sûr moyen de créer des enrayages…
      Pour info :
      – un magasin tubulaire limité en France à 9 cartouches de calibre .22 LR peut accueillir 10 cartouches de .22 Long et 13 cartouches de .22 Short.
      – un magasin tubulaire non limité (aux USA) peut accueillir 15 touches de calibre .22 LR, 17 cartouches de .22 Long et 22 cartouches de .22 Short.

      .22 Shorti(i