Fusil Baïkal monocoup MP-18 synthétique / calibre 12/76

1er volet de notre banc d'essai de la gamme des fusils russes Baïkal, avec le test de ce modèle mono canon MP-18 (également dénommé IJ-18 ou IZH-18), simple et basique, chambré en calibre 12 Magnum (12/76).

Premier volet de notre banc d’essai de la gamme des fusils russes Baïkal, avec le test de ce modèle mono canon MP-18 (également dénommé IJ-18 ou IZH-18) à monture synthétique, simple et basique, chambré en calibre 12 Magnum (12/76).

Le banc d’essai des fusils Baïkal a été publié sur 6 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°352 (juillet-août 2013)

Le banc d’essai des fusils Baïkal a été publié sur 6 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°352 (juillet-août 2013)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

6 commentaires sur “Fusil Baïkal monocoup MP-18 synthétique / calibre 12/76

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. je veux acheter ce fusil je suis beninois mais je ne sais pas comment faire

  2. Bonjour,

    Merci pour votre réponse.
    Par exemple, est-ce que le type de cartouches indiquées ci-dessous est adapté.
    J’ai noté que le canon n’était pas éprouvé « billes d’acier » mais les gros plombs type chevrotine sont ils judicieux ?
    Exemples :
    -Cartouches GECO calibre 12 X 65 MM Compétition Buck Shot à 9 grains. Chargement à 27 grammes, chacun des grains mesurant 8 millimètres de diamètre, culot de 12.
    -Chevrotines Remington calibre 12 X 70 MM chargées en 11 / 0, soit 9 grains de plomb de 8,6 MM chacun. Culots de 20.
    -Cartouches à chevrotines REMINGTON Big Game calibre 12 X 70, chargées à 25 grains de 6,2 millimètres de diamètre, soit 7 / 0 dans la série de Paris.

    Par ailleurs, Verney-Carron a sorti un fusil à pompe à rayures non-dispersantes, le P12.
    Cela fonctionne t’il réellement, si c’est le cas, on peut tirer des slugs et du plomb avec la même efficacité ?

    Merci de votre aide.

    Bien à vous,

  3. Bonjour,

    Merci pour cet essai. J’ai très envie d’en acheter une maintenant…
    Il y a a priori une version avec éjecteur ou extracteur, sauriez-vous nous préciser la différence SVP ?
    Par ailleurs, il existe aussi une version bois, la qualité de la crosse est-elle correcte ou vaut-il mieux s’en tenir au synthétique ?
    Enfin, on peut tirer des slugs et des plombs mais la précision avec des balles slugs est-elle correcte ? Pas de chevrotine si j’ai bien suivi.
    Merci de votre aide.

    Bien à vous,

    • Je crois bien qu’en fait vous n’avez pas du tout suivi cette vidéo…
      Le fusil que nous avons essayé avait un canon de 71 cm full choke et, manifestement, cela ne donnait pas de bons résultats avec les balles Brenneke. Si l’on veut absolument utiliser ce fusil pour le tir à balle, il est toujours possible de la faire déchoker par un armurier. En revanche, le full choke ne pose aucun problème pour le tir des chevrotines, encore moins pour le tir de la grenaille puisque c’est justement là sa raison d’être.
      Pour le choix de la crosse, bois ou plastique, je pense avoir bien expliqué ce qu’il fallait savoir dans la vidéo. Le seul avantage qu’on peut trouver à la crosse en bois concerne la facilité avec laquelle on peut installer ou faire installer une plaque de couche alvéolée pour amortir le recul.
      La différence entre extracteur et éjecteur est aussi simple que l’indique leur nom. Quand on ouvre un fusil à extracteur, la cartouche est automatiquement extraite de la chambre sur quelques millimètres, afin qu’on puisse saisir son culot pour la retirer et la mettre dans la poche. Cela évite d’avoir à se baisser pour aller la ramasser dans l’herbe. Quand on ouvre un fusil à éjecteur, la cartouche est automatiquement éjectée et la chambre est vide afin qu’on puisse recharger plus rapidement.