Revolver Taurus modèle 970 « Tracker » / Calibre .22 Long Rifle

Après avoir été quelque peu délaissés au profit des pistolets semi-automatiques, les revolvers font aujourd’hui leur retour sur les pas de tir. Rien d’étonnant à cela, parce que tout excès dans un sens est immanquablement suivi d’un juste retour des choses.

Le Taurus 970 « Tracker », revolver à sept coups de calibre .22 Long Rifle, se démarque par sa fabrication en acier inoxydable massif et par son canon lourd, qui intègre une bande ventilée dans sa partie supérieure et un contrepoids intégral, lequel court tout le long de sa partie inférieure.

Le Taurus 970 « Tracker », revolver à sept coups de calibre .22 Long Rifle, se démarque par sa fabrication en acier inoxydable massif et par son canon lourd, qui intègre une bande ventilée dans sa partie supérieure et un contrepoids intégral, lequel court tout le long de sa partie inférieure.

Le Taurus 970 est livré dans une simple boîte en carton, accompagné par un écouvillon (nettoyage du canon), un tournevis (dépose du barillet, réglage de la hausse), une clé hexagonale (dépose de la plaquette de crosse), deux clefs spéciales (verrouillage du chien) et un astucieux cache en matière plastique venant recouvrir la hausse pour la protéger durant le transport.

Le Taurus 970 est livré dans une simple boîte en carton, accompagné par un écouvillon (nettoyage du canon), un tournevis (dépose du barillet, réglage de la hausse), une clé hexagonale (dépose de la plaquette de crosse), deux clefs spéciales (verrouillage du chien) et un astucieux cache en matière plastique venant recouvrir la hausse pour la protéger durant le transport.

 

Première partie : présentation, évaluation.

Les groupements de dix coups, que nous effectuons sur appui à la distance de 25 mètres, démontrent la précision satisfaisante de ce revolver.

Les tests de précision, que nous effectuons sur appui à la distance de 25 mètres, démontrent la précision satisfaisante de ce revolver.

Le contre-essai (cible de droite), que nous effectuons pour vérifier que les RWS Target sont effectivement les munitions qui conviennent le mieux à ce revolver, nous en apporte une confirmation indiscutable : l’écart maxi est presque le même (36 mm au lieu de 38) et le H + L est identique (60 mm).

Le contre-essai (cible de droite), que nous effectuons pour vérifier que les RWS Target sont effectivement les munitions qui conviennent le mieux à ce revolver, nous en apporte une confirmation indiscutable : l’écart maxi est presque le même (36 mm au lieu de 38) et le H + L est identique (60 mm).

Deuxième partie : tir sur appui, précision en cible.

Le banc d’essai du revolver Taurus 970 Tracker a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°355 (janvier-février 2014)

Le banc d’essai du revolver Taurus 970 Tracker a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°355 (janvier-février 2014)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

15 commentaires sur “Revolver Taurus modèle 970 « Tracker » / Calibre .22 Long Rifle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. j’ai testé le Taurus 970 , il est pour moi très lourd voir épuisant ,je cherche un revolver 22lr pas trop cher (comme le Taurus) et léger pour le tir à 15 m .
    avez – vous des conseils ?
    Merci d’avance et bravo pour vos vidéos !!!

    • Nous avions bien précisé, dans le texte édité de ce banc d’essai, que ce revolver avait pour défaut son poids. Et nous avions conclu en précisant qu’il existait, dans la gamme du fabricant brésilien, d’autres modèles dont certains devraient mieux convenir. Par exemple les Tracker 990 (acier inox) et 991 (acier bronzé) à canon de 4 pouces et barillet de 9 coups. Voir aussi du côté du 992, livré avec deux barillets interchangeables pour tirer indifféremment les calibres .22 Long Rifle et .22 Magnum ou bien encore le Taurus 94, un modèle léger à 9 coups disponible avec un canon de 4 ou 5 pouces.

      http://www.essai-armes.fr/2001/12/05/revolver-sw-617-contre-taurus-94-calibre-22-long-rifle/

  2. bonjour
    pour des raisons de facilité d’entretien j’hésite entre un revolver taurus et un pistolet glock 34
    le révolver est-il très simple à démonter pour un entretien poussé
    et bravo pour la qualité de vos infos

    • A mon avis, il n’est pas plus facile ou plus difficile d’entretenir un revolver qu’un pistolet comme le Glock. Sur un revolver, on se contente généralement d’ouvrir le barillet. Se lancer dans le démontage complet d’une arme, pistolet ou revolver, réclame quand même un certain savoir-faire.

  3. Bonjour Michel

    De manière générale, conseillez vous la gamme des revolvers de chez TAURUS ? C’est de la bonne qualité ?

    Cordialement

    • Autant que je sache, les avis sont partagés au sujet de Taurus. Mais c’est le cas avec à peu près tout. Je n’ai personnellement pas d’expérience sur le long terme avec cette marque. Tout ce que je peux dire, c’est que les revolvers Raging Bull en .454 Casull et Raging Hornet en .22 Hornet que nous avions testés m’étaient apparus comme étant de qualité tout à fait convenable.

  4. Bonjour Michel , est il prévu un essai avec un Tracker comme celui-ci mais avec le modèle 627 cp en calibre 357magnum 6,5″ ? En effet cette série d’arme chez la marque Taurus me parait être bien , entre autre vis a vis du départ propre et sans gratté que précise Jean dans la vidéo mais également d’après des avis que j ai eu au stand de tir. J’ai réservé ce modèle en attendant mon autorisation préfectorale , pourriez vous me donner votre avis. Prompt rétablissement à Jean ! Merci d’avance , amicalement Laurent.

    • La dénomination « Tracker », tout comme la dénomination « Raging Bull », recouvre chez Taurus une grande variété de modèles ayant différentes longueurs de canon et chambrés dans de nombreux calibres. Il est bien évident que nous ne pouvons pas les tester tous, mais ceux pour lesquels nous avons réalisé un banc d’essai nous ont très agréablement surpris :
      – Taurus 444 Raging Bull en calibre .44 Magnum, Cibles n° 479, février 2010.
      – Taurus 444 Ultra-Lite Titanium en calibre .44 Magnum, Cibles n° 474, septembre 2009.
      – Taurus Tracker en calibre .357 Magnum, Action Guns n° 269 octobre 2003.
      – Taurus Raging Hornet en calibre .22 Hornet, Action Guns n° 263, mars 2003.
      – Taurus Raging Bull en calibre .454 Casull, Action Guns n° 223, juillet/août 1999.

  5. Bonjour
    Comme toujours très intéressant…
    Pour une femme débutante et « frêle »!, quel revolver en calibre 22 conseillez vous pour le tir de précision? voire en PA …
    Cordialement

    • L’important pour vous me semble être de choisir une arme légère, afin que la séance de tir ne se transforme pas en séance de musculation. Le calibre .22 Long Rifle générant un recul insignifiant, la légèreté de l’arme n’apportera aucune contrepartie fâcheuse. Mais il est également important d’avoir une bonne prise en mains. Aussi le seul conseil que je puisse vous donner est d’essayer différents modèles, dans un club de tir qui propose des armes de prêt ou chez un armurier disposant d’un stand, afin de déterminer celui qui vous convient le mieux.

  6. Bjr, pensez-vous qu’il vaille mieux un revolver en mode SA plutot que DA pour le tir sur cible à 25 mètres quel que soit le calibre ?Cordialement

    • Oui, il est évident qu’un tir réalisé en simple action est plus précis en cible qu’un tir en double action. La double action a été inventée uniquement pour améliorer la rapidité de la riposte.

  7. Bonjour
    C’est toujours avec plaisir que je regarde ces essais, c’est très instructif ! et pour le choix d’un futur révolver 22LR contrairement à ce que je pensais, une arme lourde n’est pas forcément un gage de précision du moins pour ce calibre.
    Quelle joie de suivre des essais de qualité en Français et où l’on n’est pas inondé de mots anglais, comme dit restons Gaulois. Bonne continuation
    Très cordialement.
    Marc

  8. Bonjour,

    Ce revolver est intéressant.

    D’un point de vue plus général, ces révolvers « inox » semblent d’un entretien plus facile que certaines armes bronzées (ou pas) en acier rouillant.
    Quels sont les points d’entretiens spécifiques / sensibles à ces versions « inox »?

    Bien cordialement.

    Sobby

    • Effectivement l’inox ne rouille pas… sauf que l’inox des armes à feu n’est pas celui des couteaux de cuisine et peut quand même rouiller si aucun entretien n’est appliqué. Il convient de nettoyer régulièrement l’âme du canon et l’intérieur des chambres du barillet puis de lubrifier, sans excès, l’ensemble de l’arme. Une huile en aérosol est pratique : une petite pulvérisation sur l’ensemble et on essuie ensuite avec un chiffon.