Pistolet Sig-Sauer 1911 « Scorpion » / calibre .45 ACP

La firme helvétique avait surpris tout le monde en lançant en 2003, par l’intermédiaire de sa filiale américaine SIGARMS, une copie du Colt 1911 dénommée « GSR ».

Le Sig-Sauer 1911 Scorpion, accompagné par un ensemble en cuir composé d’un holster « Multi Purpose », offrant le choix de six positions de tir et la possibilité de régler la pression assurant la rétention de l’arme et d’un porte-chargeur, ces deux éléments bénéficiant de la même finition « Crossing » (La Sellerie du Thymerais).

Le Sig-Sauer 1911 Scorpion est accompagné ici par un ensemble en cuir composé d’un holster « Multi Purpose », offrant le choix de six positions de tir et la possibilité de régler la pression assurant la rétention de l’arme, ainsi que d’un porte-chargeur, ces deux éléments bénéficiant de la même finition « Crossing » (La Sellerie du Thymerais).

L’actuel modèle 1911, qui est décliné dans une quarantaine de versions au rang desquelles figure le « Scorpion » faisant l’objet du présent banc d’essai, n’est autre que le GSR revu et corrigé. Les modifications qui lui ont été apportées sont mineures, mais elles sont nombreuses. De judicieuses retouches esthétiques permettent à cette arme de se rapprocher de son illustre modèle créé pour la firme Colt par John Moses Browning, sans pour autant se départir des particularités mécaniques qui lui sont propres.

Première partie : tests sur appui

 

Ce pistolet très bien équipé, réalisé en acier inoxydable, recouvert d’un revêtement high-tech à base de céramique et doté de plaquettes de crosse en G10 formant au bas de la poignée une extension élargie du puits de chargeur, procure en cible une précision de tout premier ordre.

Ce pistolet très bien équipé, réalisé en acier inoxydable, recouvert d’un revêtement high-tech à base de céramique et doté de plaquettes de crosse en G10 formant au bas de la poignée une extension élargie du puits de chargeur, procure en cible une précision de tout premier ordre.

Deuxième partie : tests dynamiques

 

Le Sig-Sauer 1911 Scorpion est accompagné ici par ses deux chargeurs de 8 coups, un holster Sig-Sauer en polymère, avec système automatique de rétention et porte-chargeur intégré, et un outil universel d’aide au remplissage des chargeurs « UpLULA » de la firme israélienne Maglula Ltd.

Le Sig-Sauer 1911 Scorpion est accompagné ici par ses deux chargeurs de 8 coups, un holster Sig-Sauer en polymère, avec système automatique de rétention et porte-chargeur intégré, et un outil universel d’aide au remplissage des chargeurs « UpLULA » de la firme israélienne Maglula Ltd.

Troisième partie : holsters – outil d’aide au remplissage du chargeur

 

Le banc d’essai du pistolet Sig-Sauer 1911 Scorpion a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°356 (mars-avril 2014)

Le banc d’essai du pistolet Sig-Sauer 1911 Scorpion a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°356 (mars-avril 2014)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

86 commentaires sur “Pistolet Sig-Sauer 1911 « Scorpion » / calibre .45 ACP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonjour michel et jean,

    Ce petit mot pour vous faire part de ma satisfaction. Quand j’ai découvert vos vidéos il y a quelques années, je pratiquais uniquement le tir à 200m au 308. Au fur et à mesure de vos vidéo, j’ai eu envie d’essayer le tir à l’arme de point, j’ai dans un premier temps louer des pistolets et revolvers dans un stand près de chez moi et rapidement j’ai été conquis. Je me suis décidé à faire ma demande d’auto en juillet et je l’ai reçu début octobre. j’ai craqué pour un 1911 SW inox tout simple, avec poignée hogue en 45 bien sûr. Il est vraiment bien, les jeux sont serrés, il est précis et très bien fini.
    Tout ça pour vous remercier car grâce à vous et aux scores remarquable de  » Mr Jean » j’ai sauté le pas … Voilà merci encore , je suis un homme heureux.

  2. Bonjour Michel. Ce souhaiterais votre expertise au sujet dun problème que j’ai rencontré dimanche au stand de tir avec mon sig sauer 1911 en 45acp. Arme acheté neuve j’avais tiré environ 250 cartouches sans problèmes . Hors dimanche donc au stand je n’avais rencontré que des soucié . Énormément d’incidents de tir du à des cartouches qui ne chambraient pas, c’est-à-dire qu’elles ne rentraient pas dans le canon et la culasse restait à moitié ouverte. Ça commençait surtout avec la première cartouche du chargeur, ensuite j’avais ce problème au bout de 3 à 4 cartouches tirées. Bref un après midi avec que des soucis. Le lendemain j ‘ apporte l’arme chez mon armurier, et là, comme par enchantement plus aucun problème. Après un tir de 50 cartouches geco (marque avec laquelle j’avais les soucis de tir) sans problème, je refais un nouvel essaie avec un tir de 40 cartouches fiocchi , et là aussi, aucun soucis. J’avais parlé de mes déboires à l’armurier, qui lui non plus ne comprend ce qui c’est passé. Il pense à un problème de cartouche. Quel est votre avis ?

    • Je n’ai aucun avis sur la question. Il serait quelque peu prétentieux de vouloir résoudre les problèmes à distance sans voir l’arme ni les cartouches. Je ne suis pas un marabout « capable de guérir n’importe quelle maladie y compris les cancers par téléphone » (je n’invente rien, j’ai précieusement conservé la carte de visite de ce guérisseur miracle !). Voyez éventuellement du côté de l’encrassement ou du gommage de la chambre, ce sont des pistes plausibles…

      • Bonjour Michel. Oui je comprends tout à fait. En fait je voulais juste demander votre avis. Mais c’est clair qu’à distance on peut pas donner de réponse miracle. Bonne journée.

  3. UN 1911 PEUT IL TIRE PLUS DE 100 000 COUPS

    • Désolé, par manque de temps et manque d’argent, c’est un test que je n’ai pas réalisé.

      Au fait, je vois que vous avez déjà changé quatre fois de pseudo (LUDOVIC, BRUNO, RAYANE, MOUSSA HAMDANE) ; c’est pour brouiller les pistes ?

  4. Bonjour,
    Pouvez-vous nous indiquer quelles sont (et y en a-t’il ?) les différences entre le Scorpion de SIG en 45ACP et le modèle « Emperor » de la même marque

    • Le SIG-Sauer 1911 Emperor Scorpion semble être la nouvelle version du modèle 1911 Scorpion. Il diffère semble-t-il essentiellement par des quelques détails de finition comme la couleur des plaquettes de crosse et de la queue de détente, laquelle est ajourée…

  5. Superbe vidéo très bon travail .
    Mon choix viens de s’orienter

  6. Bonjour,
    Je souhaite acheter un 45 ACP 1911 mais je souhaiterai savoir pourquoi il y a une différence de prix si importante d’une marque à une autre? Un colt coûte 1690€, un SW 1390€, un TAURUS 980€, je me pose donc la question  » est-ce qu’il y a une différence sur qualité Et la fiabilité qui justifie c’est écart de prix?
    Est-ce qu’il y a une différence aussi de précision sur le même modèle d’une marque à l’autre??
    Pouvez-vous me conseillé quelle fabriquant serais le meilleur compromis entre fiabilité et en précision dans le 45 ACP 1911.
    Cordialement .

    • Nous ne conseillons jamais un fabricant plutôt qu’un autre, parce que nous ne souhaitons pas choisir à votre place.

      En ce qui concerne la qualité et la précision des armes, vous trouverez les réponses dans les nombreux bancs d’essais que nous avons réalisés. Téléchargez la liste de ces bancs d’essais dans la rubrique TELECHARGEMENT, repérez les modèles qui vous intéressent et procurez-vous les anciens numéros des magazines dans lesquels ils ont été publiés. Vous pourrez ainsi faire votre choix en connaissance de cause.

      Pour ce qui est des prix, qu’il s’agisse des pistolets semi-automatiques, des téléviseurs ou des automobiles, vous pouvez constater en effet qu’il y a des écarts importants d’une marque à une autre. Quant à savoir si ces écarts sont toujours pleinement justifiés par la qualité et la fiabilité du produit, c’est une question à laquelle je ne saurais pas répondre.

      • Bonjour,
        Tout d’abord Merci de votre réponse et pour vos test vidéo qui sont pour un novice comme moi très enrichissant pour faire mon choix sur le 45 ACP 1911.
        J’ai pus voir que le scorpion et Ruger on retenue mon attention mais souhaiterai savoir si vous avez testé le S&W Performance Center Model SW1911, 45 ACP et le COLT GOLD CUP TROPHY 45 ACP 5 » STS que pensez-vous de ses deux derniers choix en précision et en fiabilité ?
        Cordialement,
        Éric

        • Désolé, nous avons testé pas mal de pistolets semi-automatiques en calibre .45 ACP, mais aucun des deux modèles que vous citez.

  7. Bonsoir,
    J’ai visionné avec grand plaisir l’essai du Sig Sauer 1911 Scorpion. Dans la troisième partie, vous montrez le holster SIg Sauer et son porte chargeur. Pourriez-vous m’indiquer le distributeur où je pourrais me procurer ce/ces produit(s)?
    Par avance, merci, et bonne continuation a vous deux.
    Cordialement.
    Sylvain

    • Ce holster en polymère étant proposé par la firme Sig-Sauer, vous devez pouvoir obtenir des informations précises ainsi que la liste des revendeurs auprès de l’importateur : établissements Rivolier, 42173 St-Just-St-Rambert (www.rivolier.com)

  8. Bonsoir, je viens de revoir votre vidéo sur ce sig 1911 scorpion, j’ai eu l’occasion de l’avoir en main et de faire une série de 5 !!
    très bonne arme.. mais ma question ce porte sur le scorpion emperor que je n’arrive pas a trouvé à la vente en rance, auriez vous des infos a ce sujet? SCORPION EMPEROR merci d’avance Didier.

  9. bonsoir,en visionnant la 3e partie j’ai remarqué que vous parliez du prix de ce pistolet.Je vais vous paraître un peu idiot? mais pourquoi y a t’il autant de différence de prix entre les USA et la France pour ce SIG(le double)?Alors que d’autres n’ont pas un écart aussi important (comme le Glock par exemple).Cordialement.
    PS:merci pour vos videos et vos articles.C’est vraiment le meilleur site que l’on peut trouver sur le Net!(et de très très très loin…)

    • Je ne saurais pas vous dire avec exactitude pourquoi les écarts de prix entre la France et les USA ne sont pas identiques d’une marque à une autre ou d’un modèle à l’autre. Sans doute les intermédiaires et les importateurs n’appliquent-ils pas tous le même barème pour calculer leur marge bénéficiaire ?

  10. Bonjour Michel,

    Auriez vous le fichier du test de ce 1911 ?

    J,ai pas la version papier et j’aurais voulu avoir les test des differentes munitions

    Merci et bonne continuation

  11. Avec votre alter égo, vous évoquez le port du casque pour éviter l’assourdissement suite aux longues séries de tir. Quelles sont les types de casques les plus appropriés dans le cas de gros calibres et faut-il leur adjoindre des bouchons d’oreille ?

  12. Bonjour, je ne cesse de regarder vos essais sur les armes de poing, surtout celle du Sig 45 scorpion, une question svp: la poignée est-elle importante, est-ce qu’une main de 18/20 cms peu suffire ou faut-il l’utiliser à deux mains ?

    • Je pense que n’importe quelle arme de poing peut être utilisée d’une seule main par un tireur ayant une morphologie moyenne. La question qui se pose est de savoir si l’index se trouve correctement placé par rapport à la queue de détente, si la prise est confortable, si l’on se sent plus à l’aise et plus performant en utilisant les deux mains. On peut difficilement généraliser, parce que la morphologie et le ressenti est différent d’un tireur à un autre.

      Par exemple, Jean et moi avons la même longueur de main (environ 19 cm) et chaussons la même taille de gants (9). Mais sa main est nettement plus large que la mienne. C’est pourquoi il aime les poignées étoffées et il équipe ses armes d’une chaussette Hogue, alors que je préfère pour ma part les poignées fines…

  13. Bonjour Michel

    Bravo pour vos videos, vous et Jean etes des mines d’infos !

    Je voudrais votre avis pour l’achat d’un 1911 en 45 ACP
    Vu le nombres de fabricants et de clones vers quel model partir pour un premier 1911 ?

    Les colt etant rare je pense plutot m’orienter vers Sig, kimber ou springfield armory

    Quel est votre avis ?

    Merci

    • C’est justement pour vous permettre de faire votre choix que nous réalisons nos bancs d’essais. Téléchargez la liste de nos bancs d’essais dans la rubrique TELECHARGEMENT, repérez les modèles qui vous intéressent et, si vous ne les avez pas déjà, procurez-vous les anciens numéros du magazine Action concernant ces modèles afin d’avoir en main tous les renseignements utiles.

  14. Bonjour,

    Tout d’abord merci beaucoup pour vos tests, plus qu’utiles.

    Je souhaites acquérir prochainement un SIG SAUER 1911 similaire à celui que vous avez testé. Je me renseigne donc à son sujet depuis quelques temps…Je vais recevoir dans quelques jour le magazine 356 dans lequel vous avez rédigé un article.

    Je souhaiterai vous poser une question :

    J’ai vu dans votre vidéo que avec les munitions rechargées en BA9 à 0.5 gramme avec ogives SPEER 230 grains, vous obtenez de très bons groupements.

    Or selon la table VECTAN de mon Gheerbrant. La charge maximale pour une ogive en 230 grains est de 0.42 grammes en BA9 Vectan.

    Pouvez-vous m’expliquer cette différence ? Je suis novice dans ce domaine….

    Merci d’avance.

    Cordialement.

    • Les charges de poudre que j’utilise pour mes essais sont communiquées à titre purement indicatif. Les résultats peuvent varier d’une arme à une autre. Les pressions peuvent également être différentes selon le lot de poudre, la marque de la douille, du projectile, de l’amorce. C’est pourquoi vous ne devez jamais utiliser ces charges sans avoir, d’une part, vérifié leur concordance avec celles qui sont validées par les fabricants (parce qu’une erreur d’imprimerie est toujours possible), d’autre part procédé à des essais préalables dans votre arme, après avoir diminué cette charge d’au moins 10%.

  15. Bonsoir,

    Je découvre ce site, vraiment super vidéo. TB explications, çà fait plaisir.
    Etant à la recherche d’un 1911 de qualité depuis un moment déjà, les vidéos me donnent carrément envie.
    Par contre j’ai vu qu’en répondant à un tireur sur un classement des 5 meilleurs 1911 selon vous, il y avait le STI spartan … c’est étonnant non car c’est la nouvelle entrée de gamme de chez STI.
    Parce que si c aussi xcellent j’opte directement pour le Spartan au lieu du sig par ex
    Après j’ai eu l’occaze récemment de tester un ou 2 1911, des Remington je crois et j’ai eu des pb de déchaussement de l’arme au tir? Faut aussi dire que j’ai pas l’habitude du 45 ni de 1911.
    Donc entre le sig et le spartan par ex vous me conseillez lequel?

    • Si vous prenez la peine de lire nos bancs d’essais – et j’espère que vous le faites, que je ne prends pas la peine de les écrire pour rien – vous y trouverez très certainement toutes les réponses à vos questions.

      Le STI Spartan nous avait agréablement surpris par son excellente précision en cible. Ce n’est pas tous les jours que nous réalisons un groupement de dix coups à 25 m dont l’écart maximum est de 34 mm ! Mais ce banc d’essai avait été émaillé par de nombreux enrayages, que je détaille dans mon compte-rendu. Peut être qu’un polissage très soigné de la rampe permettrait de régler le problème, mais je ne me risquerai pas à tenter le coup. Si je devais choisir entre les deux, je prendrais le SIG, qui s’est révélé précis en cible et n’a connu aucun enrayage au cours de notre banc d’essai.

  16. Bonjour,

    Vraiment magnifique ce SIG 45ACP, merci pour cette revue.

    Pensez vous réaliser un jour l’essai du CZ 97b lui aussi en 45ACP?

      • Bonjour je viens d acquérir un scorpion en 45 acp mais parfois quand je place les 8 cartouches il s enreille quand j engage et parfois en tir avez vous déjà eu ce soucis pendant le test? Très bon site avec de très bonnes explications bravo a vous

        • Non, nous n’avons pas rencontré ce problème, sinon nous l’aurions signalé. J’avais même noté, dans le rédactionnel de ce banc d’essai, que ce pistolet ne nécessitait aucun rodage et qu’il fonctionnait sans le moindre incident avec les différents types de projectiles, qu’ils soient Round Nose, tronconiques ou Semiwadcutter, blindés, cuivrés, revêtus de peinture époxy ou simplement graissés.
          A moins d’être tout à fait exceptionnel, un enrayage n’est pas normal et il convient d’en rechercher la cause. Voyez avec l’armurier qui vous a vendu cette arme.

  17. Bonjour,
    Merci pour votre article sur le sig scorpion. Pouvez me dire quelle est la plus précisé de ses deux armes: tanfoglio stock 2 et sig p226 x five en 9×19?
    D’avance merci
    Bien cordialement
    Bruno Bonnet

    • Le Tanfoglio Stock II ne faisant pas partie des armes que nous avons testées, il ne nous est pas possible de répondre à cette question.

    • salut pour le sig p226 x-five c’est le premier 9 para que j’ai eu l’occasion d’essayer.Et ben sur 5 balles j’avais 3 impact qui se touchait les 2 autres 1 peu au dessus.C’est la rolls des rolls aussi bien qu’un p210 mais avec un détente rêve.Seul hic son prix….

  18. Bonjour Michel,

    Ces vidéos font parties des éléments qui m’ont fait réserver ce modèle à mon armurier.
    Merci Michel & Jean.

    Une question rechargement, dans les tables du magazine, vous n’utilisez aucune munition rechargée avec de la A1 qui me semble pourtant être une poudre très populaire pour le .45 ?

    • C’est effectivement une poudre que je ne possède pas dans mon atelier de rechargement. Elle est sans doute très intéressante, mais je ne peux quand même pas tout tester…

  19. Bonjour Michel,
    Tout d’abord je sacrifie à la tradition pour vous féliciter,ainsi que Jean, pour vos vidéos à la fois expertes et décontractées.
    Félicitations amplement méritées d’ailleurs.

    J’aimerais vous poser la question suivante : à la lumière des nombreux
    bancs d’essai que vous avez réalisés, quel serait pour vous le Top Five des copies de Colt 1911 A1 en .45 ACP?
    Le premier critère à prendre en compte serait sans doute la précision, mais il y en a d’autres que votre expertise ne manquera pas d’examiner.

    Une question pas si facile donc, et dont le résultat sera peut être débattu (contesté?) par nos amis tireurs.
    Merci d’avance et encore bravo.
    Jef

    • En fait, il va m’être facile de répondre à cette question, parce que je ne prendrai en compte qu’un seul critère : la précision en cible. C’est en effet ce qui nous intéresse (nous les tireurs) en priorité et c’est le seul critère pouvant être jugé de façon véritablement objective. Aussi me suffit-il d’extraire de mes tableaux les cinq premiers du classement, qui sont tous des copies du Colt 1911 A1 à canon de 5 pouces chambrées en calibre .45 ACP. Les deux chiffres qui suivent correspondent, pour le premier, à l’écart maximum du meilleur groupement de dix coups et, pour le second, à l’écart maximum moyen calculé sur l’ensemble des groupements réalisés au cours du banc d’essai :
      – SPS « Standard Plus » – 31 mm – 69 mm.
      – STI « Spartan » – 34 mm – 83 mm.
      – Les Baer « Monolith » – 49 mm – 83 mm.
      – Springfield « Custom » – 62 mm – 84 mm.
      – S&W « Personal Defense » – 60 mm – 85 mm.

  20. Bjr, bientôt troisième tampon, j’envisagé un juger simple action en revolver, 22longrifle , qu’en pensez vous? Par rapport à un pa?

    • J’ai répondu à cette question, que vous avez déjà posée dans une autre rubrique. Avec d’ailleurs la même erreur : un « juger simple action », je ne sais pas ce que c’est. Quoi qu’il en soit, la réponse est de toutes façons simple : le choix entre un pistolet et un revolver est essentiellement affaire de goût.

  21. Encore une arme magnifique signée Sig Sauer. Dans les mains d’un expert, elle se révèle exceptionnelle.
    Dans un autre ordre d’idée, j’aimerais connaître votre avis sur le calibre .357 sig. J’ai acquis il y a quelque jours d’un p-226 chambré dans ce calibre. Je suis impatient d’aller faire des cartons. Et surtout de le mettre à l’épreuve au tir PPC.

    • Nous n’avons effectué que deux bancs d’essais d’armes chambrées pour ce calibre. Pour plus d’informations, vous pouvez donc vous procurer les anciens numéros correspondants :

      – Glock 31 et Glock 33 en calibre .357 SIG, Action Guns n° 212 juillet-août 1998.

      – Sig-Sauer P-229 en calibre .357 SIG, Action Guns n° 204 novembre 1997.

      Rappelons simplement que la dénomination de ce calibre peut prêter à confusion : il n’est pas muni d’un projectile de calibre .357, mais de calibre .355, strictement identique à celui du 9 mm Parabellum. Rappelons également que sa douille à collet rétreint, qui présente l’intérêt d’augmenter le volume de poudre et d’en concentrer les effets au niveau de l’épaulement, ne facilite pas la tâche du rechargeur : elle l’oblige à graisser les douilles avant de les recalibrer, puis à les nettoyer pour enlever la graisse. A moins de pratiquer la compétition à haut niveau, je ne vois pas trop l’intérêt d’aller rechercher des calibres comme le .357 SIG, le .40 S&W ou le .38 Super Auto, qui resteront vraisemblablement marginaux dans notre pays et offriront de ce fait beaucoup moins de choix à leur utilisateur.

  22. Bonjour.
    Tout d’abord merci pour toutes ces vidéos toujours très bien faites.
    J’aimerai savoir qui revend en France les accessoires Sig, comme le hoster en polymère. j’aimerais en acheter un pour mon P226 X-five, je crois qu’il existe mais les accessoires Sig ne se trouve pas très facilement ici.
    merci par avance.

    • Je pense que le mieux est de vous renseigner auprès de l’importateur Sig-Sauer : établissements Rivolier SA, BP 247, ZI les Collonges, 42173 St Just-St-Rambert (tél : 04 77 36 03 40).
      Il existe également d’excellents modèles pour les Sig-Sauer dans la gamme des holsters Blackhawk qui sont importés par USMC PRO, 4 rue Louis Lejeune, 92120 Montrouge (tél. : 01.49.85.69.35).

  23. salut michel encore merci et bravo pour ton analise sur les 22 lr a un coup j’avoue que cela aurais été une bonne alternative pour des débutant je réagi a ton commentaire car la semaine dernière le président de mon deuxième club me disais sa iai mr vous pouvez commencer a faire vos demande de détention je lui répond (merci mais non merci) il me regarde d’un air surpris et me demande pourquoi je lui explique que la législation sur les armes étant beaucoup trop contreignante je préfére m’abstenir donc la j’avoue que les 22 lr a un coup aurait été une excelente alternative pour des débutant néanmoin je crois que si on commence a relever toute les incohérence du législateur sur les armes a feu je crois que l’on a pas fini parce que c’est franchement je parle au niveau des cathégorie du grand nimportequoi je ne voudrais pas passer pour le raleur de service mais bon… c’est domage… surtout pour notre sport
    je me souviens plus jeune vers 15 ans je voulais faire un cap armurerie et un armurier que j’avais rencontré lors d’un stage m’avais suplier de ne pas faire ce métier il m’avais dis (les armes garde les comme passion mais n’en fais pas ton métier)
    voilà pour la petite anecdote et je vais m’arrêter la car cela va sentir le pavé…
    merci a toi

  24. Salut à tous et encore merci pour cette vidéo très belle arme ça donne envie mais les stands de tirs ne sont pas tous accueillants auprès des débutants dommage et en plus assez chers et avant d’arriver à tirer avec une telle arme voilà les années de pratiques qu’il faut je pense qu’ils y auraient plus de monde si c’était plus abordable mais bon c’est comme ça en attendant vos vidéos sont terriblement intéressantes merci à vous messieurs

    • Il est bien dommage que le législateur ait eu la très mauvaise idée (en décembre 1998) de classer les pistolets à un coup de calibre .22 Long Rifle. Ces armes, qui étaient auparavant en vente libre sans pour autant menacer la sécurité publique, étaient idéales pour permettre aux débutants de s’initier au tir et de s’entraîner.

  25. Super banc test sur ce 1911!
    j’attends le mien que j’ai commandé après votre banc test sur l’American Classic, mais je ferais régler le départ en suivant les conseils de Jean

    so long

  26. Bonjour et merci beaucoup pour cet essai.

    Pouvez vous m’en dire un peu plus sur type de revêtement céramique, vis à vis de reflet sur le canon et de sa durée dans le temps ?

    • Pour autant que nous ayons pu en juger, ce revêtement nous a semblé robuste et tout à fait satisfaisant en ce qui concerne son aspect, mais il est bien évident que nos essais, réalisés sur une ou deux séances, en tirant deux ou trois cents cartouches, ne permettent pas de se prononcer quant à la durée dans le temps.

  27. salut michel comme d’habitude merci pour ces trois petites video
    je me suis régalé
    et j’en attend d’autre avec impatience.
    je me suis particulièrement reconnu dans ton commentaire ou tu parle de la disponibilité des stoc de munition
    puisque moi même j’y est été confronté en début d’année
    et je ne tir que du 22 long rifle

    dans ma ville (lyon) impossible de trouver des cci minimag par exemple

    et j’avou que cela est un peu déconcertant lorsque vous trouvez une bonne munition et qu’il y en a plus en stoc
    obliger de refaire la recherche (armes munition)

    et parfois cela est compliqué
    du moins quand vous venez de reprendre le tir et que vous venez a peine de vous familiariser avec votre arme.

    cordialement
    geko

  28. Bonjours messieurs, j’apprécient vraiment votre travail qui est juste fantastique.

    Donc voilà l’univers des armes à feu me passionnent, et j’aime tout particulièrement le 1911. A force de traîner sur les forums, et regarder des vidéos sur YouTube, j’en ai appris des masses et je pense en connaitre pas mal sur l’univers de l’arme à feu (majorité des calibres, manufactures…)

    Voilà j’aimerais consolider mes connaissances sur le monde de l’arme à feu surtout leurs mécanisme et leurs usages, connaissez vous un bon livre qui expliquent tout ça.

    Et aussi je n’est pas trop bien compris la différence entre des munitions manufacturés et des munitions faites par vous. Et aussi pourquoi faut il regler la visée en fonction de la munition ? je crois que sa s’appel faire le « zéro »

    Merci beaucoup et bravo encore pour votre travail.

    • Si vous pouvez vous rendre à la librairie « Le Hussard », 43 rue de Cronstadt à Paris 15ème, vous trouverez là-bas un très grand choix d’ouvrages traitant des armes, que vous pourrez consulter sur place et acheter. Sinon, vous pouvez consulter les catalogues sur les sites Internet http://www.librairie-hussard.com et http://www.crepin-leblond.fr.

      Les munitions rechargées présentent sur les munitions manufacturés de nombreux avantages pour le tireur se donnant la peine d’exercer cette activité (laquelle réclame du temps, un matériel adapté et un minimum de connaissances) : cela revient moins cher ; on peut tirer un grand nombre de munitions parce qu’on n’est plus limité par des quotas ; la précision en cible est meilleure, pour peu qu’on ait pris la peine d’affiner la recherche pour déterminer le rechargement qui convient le mieux à son arme.

      Si on ne prend pas la peine de régler la visée quand on change de munition, on a peu de chance de continuer à grouper au centre de la cible. Le point d’impact varie en effet selon les différents facteurs qui entrent en jeu, comme la forme et poids de la balle, sa structure et son diamètre, le type et la charge de poudre, etc.

  29. Bonjour Michel,

    Bravo pour ce compte rendu du sig 1911 Scorpion. Il donne envie !
    En abordant un autre sujet n’ayant rien à voir, ma femme et moi nous posons toujours cette même question : toutes vos vidéos sont tournés dans un club de tir exterieur, mais dans quel région ?
    En somme auriez vous une liste de clubs « à l’air libre » à nous conseiller en ile-de-france ?
    Nous avons déjà 1 club sur Paris (qui se trouve en souterrain) et cherchons activement un deuxième club « aéré » (petit ou gros peu importe si les tireurs amateur ou professionnels et l’ambiance sont sympas, c’est le top).
    Il y en a pas mal en regardant sur internet, mais un conseil ou avis de votre part, sera toujours bénéfique.

    Amicalement,

    Amélie & Chris

    • Désolé de ne pouvoir vous venir en aide sur ce sujet. Le club où nous tournons nos vidéos n’accepte pas de nouveaux adhérents. Quand aux clubs en plein air de l’Île de France, il y a bien longtemps que j’ai arrêté les compétitions et je n’ai donc plus l’occasion d’y aller.

  30. Salutations du Québec, vraiment du beau travail Messieurs, enfin des experts qui parlent français. Merci et surtout il faut continuer…
    à une prochaine

  31. Très intéressant ! Comment s’abonner au magazine dont il est question en fin d’article ?

    • Vous pouvez vous abonner auprès de la maison d’édition :
      REGI’ARM, 43 bis rue de Cronstadt, 75015 Paris (Tél.: 01 45 32 60 26).

  32. Bjr!, le tanfoglio fitness 1911 e n 45 est il d’une qualité comparable à un KimBer ma
    lgré le prix de moitié par rapport à celui ci ? Salutations

    • Je pense que vous voulez parler du Tanfoglio Witness 1911 ? Difficile de répondre au sujet d’un pistolet que nous n’avons pas testé. De plus, la véritable question est de savoir si le Tanfoglio, qui est nettement moins cher que le Kimber, sera aussi fiable dans le temps. Et là, de toutes façons, nos tests ne permettent pas d’en juger. Il faudrait plutôt interroger les tireurs qui ont utilisé cette arme de façon intensive durant une longue période…

  33. Bonjour,

    Je recherche un support d’arme comme celui que vous utilisez dans la Première partie de cette vidéo.

    Pourriez vous me dire s’il vous plait quelle est la marque de ce support d’arme et sa référence car il me semble bien adapter pour les pistolets semi auto.

    Cordialement

    Benoit

    • Ce support de bench pour arme de poing me donne effectivement satisfaction. Il se nomme « Outers Pistol Perch Handgun Rest » et il est fabriqué par l’entreprise américaine Outers (www.outers-guncare.com) basée à Anoka, dans le Minesotta. Mais on le trouve également commercialisé par la marque américaine Shooters Ridge, sous la dénomination de « Shooters Ridge Steady Point ».

  34. Bonjour, essai sympa comme d’habitude, par contre je suis très étonné du groupement effectué avec les ogives frontier, je les utilise depuis un paquet de temps en 230 gr dans mon Glock 30, et j’ai toujours eu des groupements au moins inferieur au 8 de la c50 ( tir sans appui à 25 mètres). Les ogives Frontier, à mon avis ne sont pas spécialement bon marché, elles coutent quand même plus cher que les ogives en plomb nu ou type Ares, et beaucoup moins cher que les ogives « blindé » type Speer qui coute une fortune!

    • En ce qui concerne les projectiles Frontier, c’est effectivement étonnant, mais je ne fais que constater. Comme je l’explique toujours, la précision en cible est le résultat du couple arme-munition et on ne peut pas les dissocier l’un de l’autre.

      Si je compare ce banc d’essai du Sig 1911 Scorpion avec celui du Kimber 1911 Eclipse Target II, réalisé récemment avec les mêmes rechargements, je constate :
      – que les munitions cuivrées donnaient de bien meilleurs résultats dans le Kimber, avec un écart maxi de 84 mm au lieu de 172 mm pour les Frontier 228 grains et de 104 mm au lieu de 167 mm pour les Balleurope 230 grains.
      – que les munitions blindées donnaient de moins bons résultats dans le Kimber, avec un écart maxi de 108 mm au lieu de 65 mm pour les IMI 185 grains SWC et de 107 mm au lieu de 65 mm pour les Speer 230 gr FMJ.

      On peut également constater certaines différences flagrantes avec les munitions manufacturées :
      – Les Sellier & Bellot 230 grains FMJ donnaient un écart maxi de 118 mm avec le Kimber contre 85 mm avec le SIG.
      – Les Winchester USA 230 grains FMJ donnaient un écart maxi de 87 mm avec le Kimber contre 114 mm avec le SIG.

      Ce sont pourtant deux armes excellentes, très précises en cible, mais les résultats peuvent être très différents en fonction de la munition.

      • je pense effectivement que le couple arme/munition explique certainement cela, d’ailleurs j’ai vendu mon Glock 30 et attend avec impatiente mon American Classic II, j’aurais l’occasion de voir si mon chargement est toujours efficace dans une autre arme.
        Vous faites souvent vos essai avec des ogives IMI 185gr SWC, mais je n’en ai jamais vu chez les armuriers! Avez vous un fournisseurs en particulier

        cordialement

        • Du fait que je teste constamment des armes en utilisant pour chacune une assez grande variété de munitions et de rechargements, je ne recharge que des petites séries. De ce fait, un lot de projectiles m’assure plusieurs années de rechargement. Pour les semi-wadcutter IMI 185 graions blindées, qui sont excellentes, j’avais dû les acheter à Paris, à l’armurerie de la Bourse, mais je ne sais pas s’ils en ont encore. Le suivi des stocks est un gros problème pour les tireurs, qui sont sans cesse obligés de changer de marque en raison des disponibilités…

  35. Bonjour Michel et Jean vos vidéo son toujours clair et nette ,tip top aux petits oignons un vrai régal .
    Je suis impressionner par l’outil d’aide au remplissage du chargeur c’est d’une facilitée déconcertante .Le hosltser en cuir il est magnifique chapeau ,belle réalisation mes compliments a l’artisan .
    Un grand merci a vous deux . bon tir a tous.

  36. Bonjour Michel,

    Je ne suis pas absolument pas tireur, je n’ai même jamais tenu une arme à feu en mains, et malgré tout je trouve vos vidéos réellement intéressantes. J’apprécie particulièrement la précision de vos explications et le goût du travail bien fait qui transparait dans chacune de vos vidéos.
    Ca donne envie de s’y mettre, et je pense depuis quelque temps à me rendre dans un stand de tir pour appréhender ça autrement qu’en vidéo.
    Mais bref, trop de compliments tuent le compliment…

    J’ai une question de futur-néophyte que je traine depuis un moment :
    Dans beaucoup de vos vidéos, vous expliquez prendre votre visée sur le bas de la cible. Dans la première partie du test du SIG-Sauer 1911, vous précisez d’ailleurs que prendre la visée en plein centre de la cible n’est pas idéal. Pouvez-vous me dire pourquoi ? Est-il difficile de viser précisément le centre par manque de contraste ?

    Merci par avance de bien vouloir éclairer ma lanterne, et bonne continuation à vous et à Jean !

    Max.

    • Ce n’est pas trop le manque de contraste, encore que cela peut également jouer, mais surtout le fait qu’il est à mon avis difficile de placer avec exactitude le guidon au centre d’un cercle (le visuel noir) dont on cache la moitié inférieure. Il est plus facile de placer la hausse tangentiellement, juste au-dessous de ce cercle, que l’on peut alors observer dans son intégralité. C’est ainsi que procèdent la majorité des tireurs sportifs qui tirent sur des C50, mais ce n’est bien sûr pas une obligation. Certains tireurs pourront très bien obtenir d’excellents résultats en appliquant une autre méthode, avec laquelle ils se sentent plus à l’aise.
      A noter qu’il existe également des cibles militaires dont le visuel est représenté par un demi-cercle supérieur noir, ce qui résout le problème : on peut alors prendre sa visée plein centre sans cacher une partie du visuel !

  37. Merci pour ces trois vidéos, très riche en informations, très belle arme, j’ai eu l’occasion de la prendre en main chez mon armurier, mais comme dit Jean, il faudra attendre que le père noël passe par ma maison.
    J’ai deux questions Michel :
    – outre le prix, pour la qualité du tir en général, est il plus judicieux de se diriger vers le rechargement ?
    – le modèle d’holster en cuir présenté, permet il de porter l’arme chien relevé ?

    J’ai hâte de recevoir le magasine « ACTION » pour découvrir l’ensemble de votre banc d’essai

    Encore merci à vous deux.

    • Première question : est-il judicieux de se diriger vers le rechargement ?
      Réponse : si vous privilégiez le faible coût, en achetant des composants bon marché, c’est effectivement très intéressant de recharger sur le plan économique et le résultat en précision sera à peu près identique aux munitions du commerce. Si vous privilégiez la précision en cible, le rechargement vous permettra d’affiner le choix des composants (type et poids de balle, type et charge de poudre…) afin d’obtenir le couple arme/munition le plus performant, supérieur à celui des munitions du commerce, mais cela réclamera un gros travail de recherche et l’économie réalisée ne sera peut être pas évidente.
      Deuxième question : le modèle de holster en cuir présenté permet il de porter l’arme chien armé ?
      Réponse : j’avoue ne pas avoir essayé, mais je pense que oui. De toutes façons, il s’agit d’un modèle réalisé sur mesures par un artisan sellier à qui il suffit d’indiquer exactement ce qu’on souhaite faire avec…

      • Bonjour Michel et Jean,
        Je sais que votre liste de projet est longue, mais pensez vous un jour présenter pour les novices une petite vidéo relative au rechargement de munitions. Merci.

        • Cela fait partie de nos projets, mais il y a tellement de choses à faire… Et puis il faudra avant que je range mon atelier qui est dans un grand désordre !

  38. Bonjour Michel, bravo pour ce reportage sur ce magnifique SIG 1911 !!! A bientôt
    Bien cordialement….