Confrontation entre le Glock 17 et le CZ 75 / calibre 9 mm Parabellum

Il nous a semblé intéressant d’effectuer un comparatif entre le CZ 75 et le Glock 17, parce qu’ils constituent à nous yeux les deux meilleurs pistolets de combat des temps modernes, tant sur le plan de la fiabilité que sur celui de la précision en cible.

Radicalement différents pour ce qui est de leur conception puisque le CZ, lancé en 1975, est un modèle tout acier à platine sélective alors que le Glock, apparu sept années plus tard, se démarque par sa carcasse en polymère et sa platine « safe action » dépourvue de levier de sûreté, ils se rejoignent sur un point essentiel : leur prix de vente extrêmement compétitif. Diffusés en un très grand nombre d’exemplaires partout dans le monde et abondamment copiés par tous leurs concurrents, ces deux pistolets sont aujourd’hui devenus des modèle mythiques à l’aune desquels sont jugés tous ceux qui tentent de les supplanter.

Nous avons délibérément choisis pour ce banc d’essai deux armes qui avaient déjà connu une longue période d’utilisation : un CZ-75 de 1994, reconnaissable à son superbe bronzage bleu-noir brillant et un Glock de 1996 (Génération 2), reconnaissable à sa carcasse démunie de rail Picatinny.
Nous avons délibérément choisi pour ce banc d’essai deux armes qui avaient déjà connu une longue période d’utilisation : un CZ 75 de 1994, reconnaissable à son superbe bronzage bleu-noir brillant et un Glock de 1996 (Génération 2), reconnaissable à sa carcasse démunie de rail Picatinny.

Afin sans doute de de ne pas déroger à l’incontournable « Loi de Murphy », ce banc d’essai, que nous avions commencé il y a tout juste  un an, en mai 2013, a connu des avatars qui nous ont contraints à l’interrompre et à le reporter. Vous trouverez toutes les explications relatives à ce fâcheux contretemps dans la première vidéo (Préambule).

1ère partie : Préambule expliquant les avatars rencontrés au début de ce banc d’essai

2ème partie : Présentation des armes

3ème partie : Tirs de précision

4ème partie : Tirs dynamiques

5ème partie : Le choix d’un holster

Le banc d’essai comparatif entre le Glock 17 et le CZ 75 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action n° 360 (novembre/décembre 2014)
Le banc d’essai comparatif entre le Glock 17 et le CZ 75 a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action n° 360 (novembre/décembre 2014)

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

89 réflexions sur “Confrontation entre le Glock 17 et le CZ 75 / calibre 9 mm Parabellum”

  1. Jean-Baptiste

    Bonjour à vous deux et merci pour ce comparatif tip top comme toujours. Je reviens de mon club où l on peu louer les deux armes, je n avais jamais essayé le CZ 75 avant de voire vos vidéos ça ma donné l envie. Me voila au 25 mètres avec 50 cartouches en boite, eh bien croyait le ou non, exactement la même casse de l arrêtoir de culasse à la sixième cartouches! Je ne préjuge pas d un quelque que défaut des CZ, les armes du club sont beaucoup louées et achetées d occasion en générale. Je ne saurais dire l’année mais c est une version CZ 75 B. En tout cas sur le coup l arme c est enrayée… et j ai fini avec le Glock 17 habituel :-).

    1. Michel Bottreau

      L’axe de l’arrêtoir de culasse est de toute évidence le point faible du CZ 75. Mais, à la limite, on peut considérer que c’est une pièce d’usure qu’il convient de remplacer de temps à autre, sans même attendre qu’elle casse…

  2. Bonjour Michel,
    toujours bravo pour vos sujets si instructifs !
    Heureux tireur au Glock 22 depuis plus de 15 ans, également préparé par mes soins, je m’étonne qu’une possible défaillance de la carcasse ou de ses inserts métalliques entraîne de tels écarts aléatoires en cible, sans que ce défaut soit flagrant de visu.
    J’incriminerais davantage un dommage ou une usure anormale du locking block en charge du calage du canon. Si vous avez conservé celui de la génération 2, le test demeure possible.
    Pour le reste, je ne suis pas sectaire et j’avoue être toujours impressionné par les qualités mécaniques du CZ lorsque j’ai l’occasion d’enchaîner quelques cartouches.

    1. Michel Bottreau

      C’était aussi au départ mon opinion mais, en comparant les deux Glock (celui de Jean et celui ayant un problème), j’avais constaté peu ou prou le même jeu au niveau du calage du canon. De plus, le bloc de verrouillage ne présente pas de trace apparente d’usure. En revanche, il y avait un jeu latéral de la culasse assez marqué, qui a disparu, ou du moins a été considérablement réduit, avec la nouvelle carcasse. Il est vrai que l’usure des rails de la carcasse semble un phénomène rare mais, dans l’ignorance du nombre de coups que ce Glock a tiré, du type de munition utilisé et de l’entretien dont il a pu ou non bénéficier, il est difficile de se prononcer de façon catégorique.
      Vous avez raison : il suffirait, pour en avoir le cœur net, de remonter l’ancien bloc de verrouillage sur la nouvelle carcasse. Sauf quand même qu’une différence remarquable (dont on n’a pas parlé) entre le Gen2 et le Gen3 se situe justement au niveau de ce bloc, qui est dorénavant maintenu par deux goupilles transversales au lieu d’une seule. Si je monte l’ancien bloc, il ne pourra donc pas être maintenu par les deux goupilles. Cette petite modification, opérée par la firme autrichienne sur le Gen3 et conservée sur le Gen4, a sans doute sa raison d’être…

    2. Indubitablement, l’ajout d’une goupille au Locking Block à partir de la Gen3 n’est pas anodin.
      La longueur des rails insérés dans la carcasse a aussi évoluée mais « au fil de l’eau », pas forcément d’une génération à l’autre.
      Merci encore pour vos vidéos et aussi vos réponses à nos commentaires !

  3. Jarod Macor

    Bonjour Michel et Jean,
    Grand merci pour cet essai de tir de précision, j’ai un Glock 17 et un CZ 85 (je ne sais pas s’il y a une grande différence entre le CZ 75 et 85 du point de vue conception), mais ce qui me chagrinait avant de voir cette vidéo, c’est que je ne suis jamais arriver à obtenir la même précision du tir de Jean, mais maintenant j’ai découvert son secret …, je pars dès demain m’acheter un chapeau de brousse !

  4. ARLAUD Benoit

    youpi… 😉 on l espéraient tous et tellement, comme quoi tout vient à point a qui sait attendre … ;-p en tous cas, merci a vous …
    je prends ça comme mon cadeau d anniversaire … allez, je m installe et je m en va 😉 regarder ces vidéos avec une bonne bière bien fraiche et quelques chips 😉

  5. ramius45320

    Bonjour Michel et Jean, bravo pour votre site.Je suis tireur sportif et je vais acheter un Glock mais j’hésite entre un 9mm et un 45 ACP, que pouvez vous me conseiller?

    1. Michel Bottreau

      J’ai effectué de nombreux bancs d’essais avec des pistolets Glock, mais la plupart étaient chambrés en calibre 9 Para ou .40 S&W. Le seul réalisé avec un Glock chambré en calibre .45 ACP concernait les modèles compacts Glock 30 et Glock 36 (publié dans « Action Guns » n°231, en avril 2000). A mon avis, il s’agit surtout d’un choix au niveau du calibre, choix d’ailleurs difficile parce que 9 Para et .45 ACP se valent. Pour ce qui est de l’arme, le Glock offrira sensiblement les mêmes prestations quel que soit le calibre.

    1. Michel Bottreau

      De mon côté, tout semble normal. Il s’agit vraisemblablement d’un problème lié à votre matériel informatique ou à votre connexion Internet.

  6. Bonjour MIchel et Jean. Pouvez vous me dire ci c’est glock l’inventeur du polymère au niveau des armes ? Bonne continuation.

    1. Michel Bottreau

      On peut simplement affirmer que le Glock 17, créé en 1982, a été le premier pistolet intégrant des polymères à rencontrer un réel succès commercial. Le précurseur en la matière était le pistolet modèle VP70 de la firme allemande Heckler & Koch, lancé en 1970. Doté d’une carcasse en polymère et d’une platine DAO (Double Action Only), apte à recevoir une crosse d’épaule amovible et à tirer des rafales de 3 coups dans sa version VP70M, ce pistolet n’avait en effet pas rencontré le succès commercial attendu, pas plus dans le secteur professionnel que dans le secteur privé.

  7. JAROD MACOR

    Bonjour Michel et Jean, que du plaisir de vous voir ce matin avec ces deux vidéos, ça faisait longtemps que l’on attendait cet essai comparatif, vous tenez vos promesses.
    Vivement la suite, encore un grand merci à vous deux.

    1. salut michel et jean ces videos tombe à point nomé pour moi car dans le deuxième club ou je suis le président a en arme de prêt en 9 para justement un glock 17 et un cz 75 et je parlais justement au président de votre banc d’essai
      perso j’ai pris le glock 17 et je me suis régalé c’est personellement mon arme préféré en 9 mm je suis comme qui dirais glockophile
      j’adorevraiment cet arme et au contraire je la trouve très estetique
      néanmoin je n’ai absolument rien contre le cz je compte bien aussi le prendre en main un de ces 4
      alors merci a vous pour ce banc d’essai et on attend la suite avec impatience

      bien cordialement

  8. laurent G 62

    bonjour Michel et Jean comme toujours encore de belle vidéo très instructives c’est un régale de vous suivre .sur le C Z 75 ,le nouveau arrêtoir de culasse ne choc pas vraiment,il passe bien a la vue ,sauf pour un collectionneur il peut grincer des dents comme vous dite .Par-contre glock 17 c’est pas très esthétique mais bon sa n’empêche rien au bon fonctionnement du glock.
    bon tir et encore merci pour se que vous faite .

    1. Michel Bottreau

      Sur le Glock, la seule chose qui me chagrine est le fait que toutes les pièces ne sont plus au même numéro. L’esthétique est celle du modèle Gen3, ni plus, ni moins….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut