Pistolet SIG-Sauer modèle SP 2022 / calibre 9 mm Parabellum

Le Sig-Sauer SP-2022 de notre test est posé, avec son chargeur de secours, sur une polaire de capitaine de la gendarmerie départementale accompagnée de sa casquette.

Le Sig-Sauer SP-2022 de notre test est posé, avec son chargeur de secours, sur une polaire de capitaine de la gendarmerie départementale accompagnée de sa casquette.

Le pistolet semi-automatique Sig-Sauer SP 2022, qui équipe dans notre pays la gendarmerie, la police nationale, les douanes et l’administration pénitentiaire, est directement dérivé du modèle SP 2009, plus connu sous la dénomination de SIG « Pro » (Professionnel). Sorti vainqueur de l’appel d’offre lancé en 2002 par notre gouvernement, le SIG Pro SP 2009 sera adopté dans une version très peu différente du modèle de base, qui prendra la dénomination SP 2022, en référence non pas à son année d’adoption, comme c’est généralement le cas, mais à son année de fin de service programmée, soit 2022.

Première partie : présentation

Deuxième partie : tests dynamiques

Troisième partie : tests statiques

Publication :

Le banc d’essai du pistolet Sig-Sauer SP 2022 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 358 (juillet/août 2014).

Le banc d’essai du pistolet Sig-Sauer SP 2022 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 358 (juillet/août 2014).

 

Où trouver ce produit ?

Sig PRO SP2022 calibre 9mm pas cher
Sig PRO SP2022 calibre 9mm

En vente chez armurerie Pascal


Voir le produit

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

97 commentaires sur “Pistolet SIG-Sauer modèle SP 2022 / calibre 9 mm Parabellum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, en brigade, j’entends beaucoup de comparaisons entre le SP2022 et le MAS G1 encore en dotation en réserve, étant plus lourd et avec un canon plus long, certains préfèrent le Mas G1 mais comme je n’ai que ces infos ( je ne connais pas le taux de rotation de chacun des canons) je me demande si ces remarques sont réellement fondées ?
    Respectueusement

    • Désolé mais, personnellement, je ne comprends absolument pas cette question de « taux de rotation des canons » ? Je vous suggère de vous adresser à un MIP (Moniteur d’Intervention Professionnelle) de votre brigade.

      • Bonsoir Michel. Je pense que Will veut parler du pas des rayures du canon entre le Sig Pro et le Mas G 1,non ?
        Cordialement.

        • Peut être. Mais s’il s’agit du pas des rayures, je vois mal ce que cela lui apportera de le connaître. D’autant plus que, sauf erreur de ma part, il doit être le même sur ces deux armes (1 tour en 250 mm).

  2. Bonjour Messieurs
    voilà, je sort d’une discussion assez ardue sur un forum Français, à propos du Sig pro , je possède le SP2009 qui est la version « civile » de votre SP2022 en dotation chez les forces de l’ordre Française , pour ma part j’estime que mon SP2009 se défend bien et m’a déjà surpris plus d’une fois en tir « instinctif » rapide par ses groupements très serrés , par contre les commentaires venant de chez vous sont assez réservés ,surtout de la part des pros qui l’utilisent dans le cadre de leurs fonctions , d’après vous existe t’il des différences entre le SP2022 et le 2009 qui expliqueraient ces critiques « Françaises » ?
    avec tout mon respect

    • Il n’y a pas, à mon humble avis, une différence entre le SP2022 et le SP2009 qui puisse justifier que l’un soit meilleur que l’autre. Il est bien connu que le français est râleur et qu’il excelle dans l’art de la critique. Quant aux opinions émises sur les forums, il y a pour ma part bien longtemps que j’ai cessé de m’y intéresser.

  3. MET, j’utilise Glock 17 depuis longtemps et j’ai d’excellents résultats dans les appareils de précision. J’ai presque essayé sp2022 et j’ai eu de bons groupes, mais j’ai bougé de quelques centimètres jusqu’à ce que j’aie un problème de glock. Je vous ai lu un commentaire sur l’impact de la lumière. Cela pourrait-il être le cas avec moi ou peut-être avez-vous un remplacement pour sp2022? Encore une fois, le globe a quelque chose de plus épais, donc il est plus facile de fusionner que sp2022.

  4. Bonjour,

    Juste un petit commentaire pour mon propre retour d’expérience.

    J’ai longuement tergiversé avant de prendre un SP 2022 neuf fin août dernier (j’avais longuement réfléchi et m’étais inspiré des essais de Jean et Michel).

    Eh bien j’ai des résultats en tirs (au bout de seulement quelques centaines de cartouches) bien meilleurs qu’avec mon G17 par exemple (avec lequel j’ai tiré presque 2000 cartouches).

    PA DA et SA, levier de désarmement, indicateur visuel et tactile de chambre, que demander de plus ! Réglage point visé soit touché.

    Franchement satisfait, merci encore à vous pour les conseils prodigués lors de la vidéo.

    Petite question : je constate, quelle que soit l’arme utilisée, sous forte luminosité externe (aux cibles à l’extérieur), un changement de résultat dans ma visée : souvent, les coups sont plus hauts. Existe-t-il une raison particulière à cela ? (a priori d’autres tireurs constatent le même effet) ? Encore merci !

    • Oui, la prise de visée en extérieur peut effectivement être troublée en cas de forte luminosité. Les tireurs à longue distance à l’arme de poing sur silhouettes métalliques connaissent bien ce problème. On dit généralement que « le soleil attire les impacts », c’est-à-dire par exemple qu’ils vont être plus hauts quand le soleil est au zénith. Le pire à mon avis se situe dans les changements constants de luminosité (apparition du soleil par intermittence) qui rendent plus difficile le réglage de l’arme.

      • Bonjour, luminosité et impacts: c’est dû à un effet d’optique, la marge de blanc paraît plus importante car plus visible donc on monte le tir. C’est aussi valable en cas d’éclairage latéral: soleil à droite tir à droite, soleil à gauche tir à gauche. C’est pourquoi les armes de match ont des hausses réglables micrométriques et très fiables..

  5. bonjour,
    tout d’abord bravo pour votre travail, enfin des vidéos en de présentation d’arme en français et de qualité !
    ma question :
    Lors de la vidéo de présentation SIG SAUER SP2022 partie 1, vous encouragez le raccompagnement de la culasse vers l’avant pour éviter une casse. Mais cette pratique à répétition n’entraine t-elle pas un relâchement du ressort récupérateur et donc un problème moins visible mais plus préjudiciable (surtout pour les force de l’ordre) ??
    Ce n’est en aucun cas une remise en cause de votre discours mais simplement une interrogation.
    Merci d’avance
    Cdt

    • Jean a conseillé de raccompagner la culasse uniquement quand on la referme à vide, qu’il n’y a pas de cartouche chambrée. Ceci pour éviter le choc de la culasse qui vient buter contre le canon sans être amortie par le bourrelet de la douille. J’ai beau me creuser les méninges, je ne vois pas en quoi cette façon de faire pourrait nuire au ressort récupérateur…

  6. Bonjour,
    avant toute chose, félicitations pour votre travail à tous les deux!
    Je suis face à un choix cornélien à savoir choisir entre le Sig SP 2022 et le P 320 Compact (ou Carry pour des dimensions comparables hors volume de chargement). Deux produits totalement différents certes, mais d’une qualité remarquable. L’usage attendu en serait le TAR et le TSV. Le SP 2022 semble plus précis en cible, mais n’offre pas les avantages incontestables d’entretien du P 320. La raison pencherait sur le SP 2022 et le cœur sur le P 320. Qu’en pensez-vous et que ferait Jean (bien que j’en ai une vague idée, au regard de enthousiasme qu’il a démontré dans vos vidéos)?
    PS : la réponse : « mettre une chaussette Hogue » ne m’aidera pas, il la mettrait dans les deux cas…lol!
    Merci beaucoup et bonne continuation!
    DN

    • Je sais, c’est dur de choisir ! Mais c’est ça la vie, il faut faire des choix et compter sur les autres pour les faire à votre place n’est pas forcément une bonne idée…

  7. Bonjour,
    je voudrais connaitre le pays d’origine (lieu de fabrique) du pistolet  »MARK »

    • Votre question est imprécise, je ne connais pas de pistolet portant le nom de « Mark ». Il s’agit en fait d’un mot utilisé, en langue anglaise, pour numéroter des séries. On peut, sans trop de risques d’erreurs, traduire en français ce mot par « Modèle ».

  8. mon commentaire sera simple  » arme équipée d’un moyen de traçabilité RFID lors du marché public de 2002.
    Innovation brevetée par un particulier et plagiée par l’état.

    • J’ignore si ce système de puce électronique a bien été mis en œuvre sur le SP 2022, mais il s’agit de toute façon d’une question qui ne concerne pas directement notre site essai armes.

  9. Bonjour je viens de recevoir ma première arme le sig pro sp2022 neuf c’est un modèle US , je voulais savoir si il existe plusieurs modèle de sig pro sp2022 ? car sur le mien l extracteur se trouve a l intérieur de la culasse et sur le modèle que vous essayer il est apparent a l extérieur , es ce un défaut qu ils ont corriger ?

    • La série des pistolets Sig-Sauer SP (Sig Pro) comporte de nombreux modèles et variantes. Nous avons testé les plus connus, à savoir le SP 2009, lancé en 1999 et le SP 2022 qui lui a succédé en 2002, tous deux chambrés en calibre 9 mm Parabellum. Le premier était muni d’un extracteur interne, le second d’un extracteur externe. Je n’ai jamais entendu dire que l’un ou l’autre ait connu des problèmes d’extraction et je considère donc qu’il s’agit d’une différence mineure n’ayant aucune répercussion sur le bon fonctionnement de l’arme. Cependant, j’avoue ignorer la raison de ce choix fluctuant. Il est fort possible qu’il soit dicté par un simple souci d’ordre économique, par exemple dans le but de faciliter la fabrication. Pour le reste, comparer les avantages et inconvénients respectifs des extracteurs internes et externes fait partie, à mon sens, des discussions stériles.

      • Merci de votre réponse , j aurai une autre question,j’ai entendu dire qu’il y avait deux versions sp2022 ,un pour le marché civil et l autre pour les forces de l’ordre et celui pour les forces de l’ordre était de moins bonne qualité car produit en masse ,comme la finition,le bronzage , car j’ai un doute sur le mien que ce n’est pas une version civil, car comme vous dites sur les premiers modèles extracteur est à l’intérieur, et le premier modèle que vous avez essayé avec ecrit propriété de l’État L’extracteur est à l’intérieur, le second modèle que vous avez essayé version Civil L’extracteur est à l’extérieur , et j’ai un ami qui a le même avec l’extracteur à l’extérieur sont canons à une meilleure qualité meilleure finition est un meilleur bon sache que le mien ,maintenant je me pose une question si je n’ai pas reçu le modèle qui était prévu pour l’état car car même la notice d’utilisation n’est pas celle d’origine sig sauer mais si notice d’utilisation de l’État français ministre de la défense . Bizarre quand meme

        • Vous avez effectivement reçu, semble-t-il, le modèle dédié aux forces de l’ordre. Ce n’est pas étonnant, parce qu’un certain nombre d’exemplaires qui n’avait pas été distribué aux administrations a été revendu sur le marché civil. Il n’est effectivement pas impossible que, dans le but de réduire les coûts, la finition soit moins soignée sur les pistolets faisant l’objet d’une commande de l’État. Toutefois, je ne me souviens pas avoir constaté une réelle différence sur le SP 2022 que nous avions testé en 2004 et sur lequel était inscrit « Propriété de l’État ». S’il s’agissait d’une arme destinée à la collection, je dirais même qu’un modèle réglementaire serait forcément beaucoup plus recherché qu’une version civile. Ce modèle d’État avait d’ailleurs bien un extracteur interne, comme le vôtre, contrairement à celui que nous avons testé en 2014, qui correspondait sans doute à la version américaine et sur lequel l’extracteur était externe.

          SP 2022 « Propriété de l’Etat » testé pour le magazine « Cibles » en juillet 2004 :
          http://www.essai-armes.fr/2004/07/01/pistolet-sig-sauer-sp-2022/

  10. Bonjour j’aurai aimer savoir celon vous et Jean entre le sig 20 22et le Glock 17 y en a t’il un supérieur à l’autre? Merci

    • Ces des armes sont très différentes puisque le SP 2022 est à platine sélective (simple et double action). Si vous n’avez pas lu les bancs d’essais que nous avons publiés sur ces armes, faites-le et vous devriez pouvoir vous faire votre propre opinion.

  11. Avez-vous ou pensez-vous publier un essai du HK 416 , HK417 , merci ?

    • J’espère effectivement que l’occasion se présentera pour nous de tester les HK MR223 et MR308, qui sont les versions civiles semi-automatiques des fusils d’assaut HK 416 et 417.

  12. Bonjour,
    J’aurais aimé savoir si la photo était de vous et puis si oui, est ce qu’elle est vraiment chargée lors de la prise de la photo?
    Et combien de sorte de SIG il existe?

    • Toutes les photos qui figurent sur notre site ou dans nos vidéos sont des réalisations personnelles. Quand ce n’est pas le cas, j’indique sur la photo sa provenance ou le nom du photographe.

      Si la seconde question est de savoir s’il m’arrive de photographier des armes chargées, la réponse est oui. Cela représente-t-il un danger ? Oui. Mais seulement si on est assez crétin pour presser la détente.

      Quant à la dernière question, la réponse est : « Joker ».
      Pour savoir combien de modèles sont actuellement produits par la maison Sig-Sauer, allez sur leur site et vous serez certainement surpris :
      http://www.sigsauer.com/

  13. Sur la deuxième vidéo, ce n est pas un disfonctionnement de la clé arrêtoir de culasse le fait que la culasse revienne à l avant chargeur vide en fin de tir.
    En fait la position des mains fait que les pouces sur certaines prises en main appuient sur cette clé, la maintenanten position basse, empêchant l accrochage de la culasse en fin de chargeur
    Je suis instructeur police

    • Vous avez parfaitement raison. Vous verrez, avec le banc d’essai des Sig P320 (dont les vidéos seront très prochainement mises en ligne sur notre site), que ce problème est apparu de nouveau et que nous l’avons finalement identifié comme tel. Cela vient du fait que Jean a une grande habitude de son Glock 17, dont le levier arrêtoir est extrêmement peu proéminent. Ce n’est pas le cas des Sig-Sauer, dont l’utilisation nécessite qu’il modifie sa prise en main afin de ne pas risquer empêcher le levier arrêtoir de bloquer la culasse en fin de chargeur.

  14. bonjour,

    pourriez vous me dire combien de cartouche par an le sig pro est il prévue à tirer ? car un armurier à dit que c’était 90 cartouches par an prévue par le concepteur et ça me parait peu vu que nous en tirons 500 par an avec mon service. cordialement.richard.

    • Drôle de question. J’ai tout d’abord cru à une plaisanterie. Parce que, comparé à une automobile, cela reviendrait à dire que la Peugeot 308 est prévue par son fabricant pour faire 900 km par an et à demander si on ne risque pas de la casser rapidement en parcourant 5000 km chaque année.

      Mais comme j’ai bien l’impression que ce n’est pas une plaisanterie, je vais quand même essayer de répondre de façon sérieuse. Pourquoi le pistolet Sig-Sauer adopté par la France pour équiper la gendarmerie nationale, la police nationale et les douanes a-t-il été baptisé SP-2022 ? Tout simplement en additionnant la durée de service pour laquelle il est théoriquement prévu (20 ans) à l’année du lancement de l’offre (2002). Vingt années de service à raison de 90 cartouches par an, cela donne au final 1800 coups. L’arme sera à peine rodée. Vingt années de service à raison de 500 cartouches par an, cela fait un total de 10 000 coups, ce qui est très raisonnable. A mon humble avis, à condition de l’entretenir correctement et de remplacer les ressorts (ressort récupérateur et ressort élévateur du chargeur) quand ils sont fatigués, on doit pouvoir utiliser durant plus d’un demi-siècle un pistolet semi-automatique de bonne qualité si on ne tire que 500 cartouches par an…

  15. Bonsoir,

    Savez-vous si la cartouche de dotation des forces de l’ordre françaises est :
    1) Speer Gold Dot 124gr
    ou
    2) Speer Gold Dot 124gr +P

    Merci à vous

    • La firme américaine Speer propose actuellement, pour le calibre 9×19 de sa gamme LE (Law Enforcement), trois types de munitions Gold Dot à balle 124 grains : standard (53618), +P (53617) et +P Short Barrel (53611).
      A ma connaissance, les forces de l’ordre françaises utilisent la 9×19 standard.

      • Merci de vos précisions.

        J’ai une question relative aux grains. Plus le grain de la munition est élevée (par exemple une 147 grains en 9×19 comparée à une munition 115 ou 124 grains), plus la munition est lourde et moins rapide, et aussi moins ‘péchue’ (on sent moins le recul) ?

        Bonne journée à vous

  16. Bonjour, je voudrais vous poser cette question : le chargeur du p226 est il interchangeable avec celui du p2022.

    Merci pour vos conseils éclairés.
    Continuez dans votre ligne a nous faire découvrir le monde des armes.

    • Je n’ai pas réponse à tout et, ne possédant aucun de ces deux pistolets, je ne peux pas vérifier. S’agissant de deux armes différentes, même si elles se ressemblent, je doute que les chargeurs soient interchangeables. Vous devriez poser la question à un armurier ou à l’importateur.

  17. Bonjour,

    L’arme que vous avez testé était réglée d’usinage en point visé point touché ?

  18. Bonjour , cela fait ma deuxième année dans le monde du tir j’aurai aimer savoir si le sp2022 est u. Bon choix pour une première arme de poing ? En vous remerciant de votre attention

    • Il s’agit bien évidemment d’un excellent pistolet de combat, à défaut de quoi il n’aurait pas été choisi par l’administration française.
      A vous de déterminer si ce type d’arme convient à vos goûts et à l’utilisation que vous en ferez.

      • Merci de votre réponse si rapide . Ces vos vidéo qui m’on donné le goût du tir continuer ces vraiment convainquant et détaillé merci.

  19. Bonjour messieurs, j’ai deux questions.

    1) Pouvez-vous me confirmer que la cartouche en dotation depuis le dernier appel d’offres est la Speer Gold Dot (Hollow Point Jacket) de 124 grain.

    2) Savez-vous s’il est possible, pour les membres des forces de l’ordre (police en particulier), de porter son arme avec un chargeur Sig 2022 de 19 coups au lieu de 15 coups ? Hormis le fait de disposer de 4 cartouches supplémentaires, l’intérêt est surtout celui d’une meilleure prise en main.

    [Pour les gendarmes, les armes acquises légalement peuvent être portées en service (arme de secours par exemple). Pour les policiers, cette possibilité est prévue par la loi, mais interdite selon la voie réglementaire (mais la loi prime sur le règlement).
    L’acquisition des chargeurs de catégorie B est, il me semble, soumise à l’autorisation d’acquisition de détention. Si mon raisonnement est bon – ce qui demeure incertain – les chargeurs de 19 coups pourraient charger une arme de service légalement, mais de là à ce que ce ne soit pas mal vu…]

    • Pour la première question, la réponse est clairement oui.
      Pour la seconde, elle concerne des subtilités des règlements internes pour lesquelles nous ne sommes pas habilités à donner notre avis.

    • bonjour,
      pour la Police le fait de mettre un chargeur à 19 cartouches au lieu de celui fournit par l’administration risque d’être très mal vue. En effet le fait de changer la capacité du chargeur peut être assimilé à une modification de l’arme, donc interdite du moins dans les services courants.

  20. Bonjour,
    J’ai une question à l’attention de Jean :
    Vous parlez de la chaussette Hogue en caoutchouc. Avez-vous essayé celles de la marque Pachmayr ?

  21. bonjour messieurs,
    petite question indiscrète : qu’advient-il des armes que les armuriers vous prêtent après que vous leur rendiez ? deviennent-elles d’occasion ?
    Voyez de ma part uniquement de la curiosité, en tout cas vos vidéos sont de qualité et faites avec passion.

    • Les armes qu’on nous confient ne sont pas toujours neuves, certaines sont réservées par l’importateur aux essais des journalistes. Quand un armurier nous prête une arme neuve, je pense qu’il peut la revendre sans problème, du fait que nous la rendons en parfait état. Je sais même que, bien souvent, les acheteurs la réservent afin d’être assurés de posséder un exemplaire dont la précision en cible est vérifiée.

  22. Bonjour,

    Je vous écris après avoir regardé avec attention les mesures de précision publiées dans la revue Action n°358 de Juillet/Août 2014.

    Je souhaiterai connaitre la meilleure munition niveau qualité/prix pour le tir sportif (maximum 15€ la boite de 50 à l’unité).

    Dans votre tableau, cela nous laisse la place à certaines munitions :
    – Geco 124 gr FMJ (70mm écart extrême)
    – Sellier & Bellot 124 gr FMJ (77mm)
    – Sellier & Bellot 140 gr FMJ (79mm)

    Toutefois, le groupement de la S&B 140 gr, malgré son écart supérieur à la Geco, me parer mieux grouper les tirs.

    Je laisse de côté les munitions Speer qui sont plus cher.

    Selon vous, quel est la munition la plus adaptée (c’est à tir la plus précise) pour un usage tir sportif 25 mètres ? (toujours dans la logique qualité/prix).

    Bien à vous.

    • La précision d’une munition ne peut pas s’apprécier en dehors de l’arme dans laquelle elle est tirée. Ce qui compte est le résultat de ce couple arme/munition, qui dépend d’un grand nombre de facteurs, pas seulement de la longueur du canon. C’est pourquoi je m’efforce de réaliser sur appui, avec chaque arme testée, un nombre assez conséquent de groupements, avec des munitions manufacturées et rechargées. Je ne peux pas faire mieux. En ce qui concerne les prix, ils peuvent varier considérablement d’un point de vente à un autre, aussi je ne prends pas la peine de les noter. Voyez cela vous même avec les armuriers…

  23. bonjour a vous deux. une petite question avant l’achat d’un sig sauer 9mm para qu’elle difference entre un sig sauer marqué (sig pro sur la crosse) et un sig sauer marqué (sig sauer sur la crosse ) car la difference de prix est de 200 euro siuvant les armuriers bien cordialement bon retablissement a jean

    • Je ne pense pas que cette différence de marquage au niveau des plaquettes de crosse soit significative, mais rien ne vous empêche de poser la question au fabricant.

  24. Bonjour Jean et Michel,

    J’ai une simple question, si l’on souhaite se procurer un Sig 2022 version civile, quid des différences entre la fabrication américaine et la fabrication allemande ? Sont-elles de même qualité ?

    • Alors là, très franchement, je ne sais pas exactement qui fabrique quoi, il faudrait poser cette question au fabricant. Mais il m’étonnerait, de toutes façons, qu’il y ait une réelle différence de qualité.

  25. Bonjour,
    Je possède un spc2009 et j’ai toujours tiré des balles ¨full metal jacket 124grs¨. Je souhaitais savoir si il serait plus opportun d’utiliser des balles en 115 grs? Et quelle sera réellement la différence? Merci d’avance pour votre réponse

    Bien cordialement

    • Les balles plus légères, de 115 grains, sont plus rapides et génèrent un peu moins de recul que celles de 124 grains. En dehors de ça, il n’y a aucune différence dans le cadre du tir sportif.

  26. Bjr, en théorie le calibre 45ACP userait moins une chambre dans une arme puisque la pression est moindre que sur du 9 para 40sw ou 357sig, qu’en pensez vous ? Cordialement

    • Je pense simplement que trop de paramètres entrent en jeu pour que je sois en mesure de répondre à cette question.

      • Bjr, le paramètre essentiel est que le 45 ACP est une munition basse pression et naturellement subsonnique, donc logiquement plus de longévité de l’arme puisque moins de contrainte en pression pour la culasse et la chambre, logique en tout cas…( du moins pour les PA car les revolvers sont plus à même d’encaisser cette pression) non???Cordialement

  27. Bonjour,
    Bravo très sincèrement pour la qualité de vos vidéos.
    Je suis tireur sportif et j’aimerais faire une vidéo sur le démontage et remontage d’un pistolet Glock 19 ancienne génération.
    C’est juste pour mon utilisation personnelle,je pourrais vous filmer pendant la manipulation en mettant le caméscope derrière vous,cette vidéo m’aiderait pour effectuer par la suite ces 2 opérations,démontage et remontage du Glock 19,pourriez vous me venir en aide svp car j’ai toujours un peu de mal après une séance de tir pour la manip et je ne suis pas le seul comme j’ai déjà pu le constater au stand de tir.
    Merci d’avance de votre gentillesse et compréhension,
    Sportivement,
    G i l b e r t
    Bien évidemment,je vous règle la prestation pour la durée de la vidéo qui ne circulera pas,elle restera strictement personnelle et tournera uniquement sur mon ordinateur de la maison.

  28. Bonjour pour revenir sur l’adoption du sig, les administrations (policiers, gendarmes……) avaient testé les armes proposée par les fabricants suite au cahier des charges mais le glock n’en faisait pas partie puisqu’il etait dépourvu de marteau externe donc incompatible au CDC. Il ne restaient que 4 fabricants sig (sig pro) hk (hk p2000) fn (fn pro 9) et beretta (beretta 9000). Le favoris des forces de l’ordres était le hk parcequ’il etait entièrement ambidextre et le deuxième sig mais c’est le bamt qui a eu le dernier mot (propos non vérifiés mais recueillis par un collège gendarme qui ma relaté les tests des différents PA qu’ils ont effectué. Ils avaient un questionnaire après chaque tir. Et j’ai lu les articles concernants l’appel d’offre et le cahier des charges dans la regrettée revue calibres. Bonne continuation.

  29. Bonjour, merci pour vos nombreux reportages de grandes qualités. Néanmoins c’est la première fois ou je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’éloge fait pour ce SIG PRO. Et pour cause, je suis tireur sportif depuis de nombreuses années et je possède aussi quelques armes quant au SIG PRO de part ma profession je le porte tous les jours et je peux vous dire que la qualité et plus que moyenne. J’entretiens mon arme de service avec le plus grand soin. Elle a tiré environ 800 cartouches (3 tirs de 30 cartouches avec une séance de 15 minutes à peine par an… mais bon c’est un autre débat…) Pour revenir à la qualité du SIG PRO j’ai changé 2 fois de ressort récupérateur mon tonner est plus que griffé non pas d’une usure classique mais des griffes anormalement profonde. C’est sans compter les traces de rouille. Le canon est pratiquement a nu même plus de bronzage. Je possède un GLOCK et il est en bien meilleur état et pourtant il a tiré 20 fois plus de cartouches. Quant au départ en double action aussi souple qu’un MR 73, c’est une plaisanterie j’en possède un et il est pour moi le meilleur revolver. Mais à comparer le départ d’un MR 73 au départ d’un SIG PRO la non désolé. Le SIG PRO est une arme et un pistolet automatique demandés par la France avec son cahier des charges… Une arme de qualité moyenne mais que je ne conseillerais certainement pas.

    • Chacun est libre de penser comme bon lui semble et de s’exprimer. On peut aimer ou ne pas aimer les Sig-Pro. Il est évident que les armes modernes, sur lesquelles un certain nombre de pièces sont en alliage léger ou en polymère, ont beaucoup gagné en légèreté. En contrepartie, elles ont parfois perdu en longévité par rapport aux armes « tout acier ». Cependant, plusieurs choses m’interpellent dans vos affirmations.
      Premièrement, vous dites avoir tiré avec votre Sig 800 cartouches, ce qui est effectivement fort peu, mais avoir changé deux fois le ressort récupérateur. Si je compte bien, vous changez donc ce ressort tous les 400 coups ! Le ressort récupérateur fait effectivement partie des pièces qui doivent être remplacées, mais pas avant plusieurs milliers de coups. Je ne vois pas comment on pourrait l’user en quelques centaines de coups, à part peut-être en stockant constamment son arme culasse bloquée en position ouverte ?
      Deuxièmement, vous parlez du tonnerre qui comporte des griffures profondes n’ayant rien à voir avec une usure classique. Là encore, je n’ai jamais vu cela et je ne vois pas comment c’est possible. A moins peut-être de ne tirer que des cartouches militaires de récupération, trop puissantes pour les PA parce que conçues pour le MAT 49 ?
      Troisièmement, vous parlez de traces de rouille et d’un canon ayant perdu tout son bronzage. Quand il est bronzé d’origine, il n’est pas étonnant ni anormal qu’un canon perde rapidement sa protection. Cela prouve au contraire qu’il est correctement ajusté dans la culasse à glissière. Et c’est également vrai que le traitement de surface de la culasse du Sig n’a pas l’extraordinaire résistance du traitement « Tenifer » de la culasse du Glock. Mais l’arme ne rouille pas pour autant dès l’instant qu’elle est correctement entretenue. A moins peut-être de la laisser stockée dans une pièce humide sans l’avoir lubrifiée au préalable ?
      Quant au départ en double action, je continue de juger celui du Sig digne d’éloges en raison de sa souplesse et de la course réduite du chien. Même si j’ai, moi aussi, une préférence pour le Glock, je continue de penser que les experts du BAMT (Bureau de l’armement et des matériels techniques) qui ont très longuement testé le Sig Pro avant de le choisir ont bien fait leur boulot. D’ailleurs, je n’ai pas entendu parler de casse de ces armes dans les services où elles sont en dotation…

      • Bonjour et merci pour votre réponse. Mon arme est stockée et entretenue avec le plus grand soin croyez moi!! (pas de culasse à l’arrière stockée dans un coffre fort et au sec avec mes armes personnelles qui elles n’ont pas de souci…) Je ne suis pas le seul a qui on change le ressort récupérateur après quelques centaines de coups tirés. Concernant la munition tirée c’est celle fournie par l’administration. Pour moi l’arme testée n’est pas celle de l’administration peut être y a t-il une différence pourquoi pas..? mais je persiste à dire que cette arme dotée par l’administration n’est pas aussi élogieuse que l’on peut le croire. Encore une fois c’est un avis personnel et n’engage que moi. Et je suis ravi de partager cela avec vous même si nos avis peuvent diverger.
        Mais si je peux me permettre une dernière remarque si le personnel de la BAMT avait été plus pointilleux ils auraient choisi le Glock et celui la on ne l’aurait pas changé en 2022… Et moins cher en plus!

        • Le pistolet que nous avons testé, qui correspond au modèle actuellement destiné au marché US, ne fait effectivement pas partie de ceux qui ont été livrés à l’administration française. Votre témoignage est intéressant parce qu’il tendrait à prouver que certains exemplaires présentent des défauts.
          Concernant le BAMT, sauf erreur de ma part, c’est bien le Glock qu’ils avaient choisi pour équiper certaines unités spéciales (dont le RAID). Mais le cahier des charges qui a présidé à l’adoption du Sig était différent, l’arme s’adressait à un ensemble de personnel (dont une bonne partie peu familiarisée avec les armes et peu formée) et c’est sans doute pourquoi – à tort ou à raison – l’administration exigeait un PA ayant un marteau extérieur, ce qui mettait le Glock sur la touche.
          Quant à la question du prix, c’est encore un tout autre domaine. Tout aujourd’hui passe par les ceux qui décident des achats et le prix payé par l’administration n’a quasiment aucune commune mesure avec celui payé par les tireurs. Peut-être d’ailleurs qu’à trop tirer sur le prix, ils ont contraint le fabricant allemand (Sauer) à économiser sur les matériaux ? Ce n’est bien sûr qu’un supposition (totalement gratuite) de ma part…

          • Bonjour à vous et merci encore pour votre site et vos vidéos où j’ai pu découvrir votre analyse et les avis sur cette arme administrative que je porte tous les jours.
            En cela l’avis de Jérôme et vos réponses s’ajustent car rencontrant moi même et à l’identique les problèmes de Jérôme, je peux vous glisser une information par un sous-brigadier faisant partie à l’époque BAMT, – ayant été testeur de cette arme et de ses concurrentes dans l’appel d’offre – et qui abonde dans votre sens: D’une part, l’arme devait s’adresser à un ensemble de personnel peu familier des armes et peu formé, et dont l’administration ne voulait ou pouvait le former, voire le rendre trop capable, l’enfermant psychologiquement dans le nom recours à l’arme même en LD ( de trop nombreux évènements en ont attesté avec la fin tragique de collègues ou atteints de lourdes séquelles psychologiques ou physiques; dont les débriefing techniques ont montré cette « peur d’utiliser son arme » par la seule crainte des conséquences du non respect de la LD et des dommages collatéraux attachés à l’usage de leur arme hors cadre légal. La décennie précédente étant le contraire même de celle écoulée dans cette réalité… « Ah du temps des anciens…. »)
            D’autre part, si le prix de l’arme a été négocié à prix constant pour toutes les commandes faites et à faire par l’administration, son prix de 600 euros environ reste le même. Il en est toute autre pour ses pièces consommables tel le ressort récupérateur et autres, qui suit à minima l’inflation, d’où l’avis et l’expérience de Jérôme que tout fonctionnaire ayant le soucis constant de son arme ne peut que partager, avec la même conclusion que vous quant la raison de la surprenantes capacité rapide à ce rouiller de pièces pourtant entretenues, avec l’évidente « sagacité » de notre administration à  » …à trop tirer sur le prix, (ils) ont contraint le fabricant allemand (Sauer) à économiser sur les matériaux ? »…

    • salut michel je me permettais d’apporter une petite précision concernant le b a m t effectivement c’est le glock qu’ilavaient choisi au départ pour équiper toute les force de l’ordre néanmoin c’était le ministre de l’intérieur de l’époque mr sarkozi qui a choisi le sig qui était arriver en 2ème choix car le cahier des charge exigeais unchien extérieur pour les raisons qui touche à la légitime défence comme vous le savezpeutêtre il y a des règle spécifique à la légitime défence même pour les force de l’ordre et apparament d’après les informations que j’ai eu à l’époque il fallais que la personne braqué puisse distingué le chien extérieur sa peut^paraître un peu farfelu mais après ce n’est que les information que j’ai pu avoir moi à l’époque ou un membre de ma famille était encore en activité

      ps j’adore se sig personnellement et si les loi sur les armes étaient plus souple je l’achèterais direct.

      • Les conditions de la légitime défense sont clairement stipulées par l’article 122-5 du Code pénal. Cette légende qui voudrait qu’elle ne serait pas retenue lors d’un tir en simple action, ou si un policier a déjà son arme à la main au lieu de la dégainer, sont des affabulations qui malheureusement, comme toutes les balivernes de même style colportées par le bouche à oreille, ont la vie dure…

  30. Petit truc pour économiser d’acheter une « chaussette hogue », il suffit de le remplacer par un morceau de chambre à air, ou plusieurs bandelettes de chambre à air.
    Bon Tir.

  31. Bonjour et merci pour vos vidéos fabuleuses. En tant qu’ancien Surveillant Pénitentiaire je voulais juste préciser une erreur d’orthographe : Administration Pénitentiaire au lieu d’administration Pénitencière.

    • Mea culpa ! je vais rectifier sans attendre cette erreur (j’ai dû faire la même dans le texte de mon article pour Action) et merci pour votre vigilance.

  32. Bonjour merci beaucoup pour ce banc d’essai,je souhaiterai acquérir un sig 2022 et vos vidéo mon beaucoup aidé sur mon choix mais je voudrais savoir si cette arme est fiable dans la durée car l’on ma dit qu’elle était fragile et qu’elle a tendance à casser assez rapidement merci d’avance et bon tir à tous.

    • Je ne sais pas qui a pu vous dire cela. L’administration a fait de nombreux tests avant d’adopter cette arme et j’ai beaucoup de mal à imaginer qu’ils aient pu choisir un modèle fragile qui casse rapidement !

  33. bonjour,

    le Sig SP 2022 et le Glock 17 sont en dotation dans mon administration que je vous remercie de ne pas avoir oublié ! (ce qui est plutôt rare)

    je trouve aussi que ces deux armes sont de très bonne qualité et offre suffisamment de sécurité pour un usage quotidien sur le terrain. sécurité qui faisait quand même pas mal défaut aux anciennes dotations m’a- t- on dit !

    pour finir, j’en profite pour vous remercier pour vos tests que je trouve complets et impartiales
    en revanche je n’ai pas trouvé en kiosque le numéro 357 du magazine, j’espère trouver le 358 ! du coup serait-il possible d’avoir un visuel sur le site du numéro en cour de parution ?

    cordialement

    • J’ajoute effectivement toujours, au bas des sujets traités, un visuel du numéro dès que je l’ai reçu. En l’occurrence, le numéro 357 était arrivé en kiosque avec une bonne quinzaine de jours de retard et il va malheureusement en être de même pour le numéro 358 : il ne sera donc pas en kiosque avant le 15 juillet. De plus, le mode de distribution, régi depuis 2010 par Presstalis, ex-NMPP (Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne), est complexe et Action n’est pas distribué partout. La seule façon d’être sûr de l’avoir est de le commander auprès de votre marchand de journaux habituel ou de vous abonner.

      • bonjour,

        je vais attendre le 15 juillet alors 😉

        mais effectivement j’avais cru comprendre que la distribution n’était pas si simple

        je vais surement m’orienter vers un abonnement ce sera plus simple

        merci de votre réponse
        cordialement

  34. Bonjour Michel et Jean. Etant ancien gendarme engagé et actuellement réserviste, j’ai eu la chance de pouvoir tiré avec les 3 armes de service Mac 50, Mas g1 et Sig 2022. Bizarrement je trouve que le Sig relève plus que les deux autre(pourtant tous en 9mm),c’est peut-être due a son faible poids ou la longueur du canon. Quoiqu’il en soit c’est une excellente arme fiable et précise. J’ai la chance de faire parti de la GTA (gendarmerie des transports aérien) dont l’arme est le Sig et non le Mas g1 pour les réservistes. En ce qui concerne la ressemblance avec le Sig p 228, personnellement c’est plus une copie du Sig p 2009.
    Bonne continuation.

    • Là, c’est vraiment chipoter : le SP 2022 est à la base un P 2009 modifié selon les désirs de l’administration et les différences entre les deux sont effectivement insignifiantes, mais il est également très proche, au moins dans les dimensions, du P 228. Ce dernier a un canon de 99 mm, alors que le SP 2022 a un canon de 98 mm. On va quand même pas ergoter pour 1 mm ! Quant au relèvement, il est bien sûr fonction de la longueur du canon et du poids de l’arme…

      • C’est vrai je chipote, mea culpa.
        En ce qui concerne certaine marque d’arme sont elles encore européen ou américaine car je vois du : beretta usa, hk usa, sig usa….

        • Les fabricants d’armes sont maintenant, à l’image d’ailleurs de l’ensemble de la société industrielle, des groupements de sociétés qui doivent satisfaire leurs actionnaires. Les machines à commandes numériques travaillent à une vitesse inimaginable et produisent pour un coût dérisoire. En implantant des usines dans les pays qui consomment, autrement dit essentiellement aux USA, on réduit encore les coûts en supprimant le transport et les intermédiaires. Comme l’a très bien expliqué un armurier, ces vingt dernières années, le commerce des armes est passé en France d’environ 15 millions de clients qui consommaient relativement bien à deux millions qui ne consomment presque plus. La consommation française annuelle d’armes et de munitions représente, plus ou moins, trois heures de fabrication des usines Winchester, Browning, Marlin, Uberti ou Sellier & Bellot. Autrement dit, sur le plan mondial, les tireurs français comptent, commercialement parlant, pour du beurre. Et comme nos salaires ne sont pas (encore) les plus bas d’Europe, on ne risque pas de voir s’installer l’une de ces usines en France.

  35. Bonjour,

    Le modèle essayé est le SP 2022 version USA, non ?

    Quel est le stand sur lequel vous pratiquez durant vos vidéos ?

    • Oui, le pistolet qui nous a été confié par l’importateur pour le présent banc d’essai correspond à la version actuellement commercialisée aux USA, qui diffère du SP 2022 livré à l’administration par son extracteur externe, ce qui ne modifie toutefois pas son fonctionnement.
      En ce qui concerne le stand, nous ne sommes pas habilités à communiquer des informations à ce sujet.

  36. waou merci michel depuis le temps que je l’attendais ce banc d’essai enfin le voilà sa me fait rudement plaisir on pourrais dire que je l’attendais comme le méssi juste une petite précision néanmoin lors du petit commentaire de présentation tu écris
    (le sig est posé avec son chargeur de secour sur une veste d’un capitaine de la gendarmerie départemental) en réalité il s’agirais peut-être plus d’un capitaine de la (bt) brigade téritorial mais la je chipote un peu plus peut-être mais c’est le terme exact et il me semblais interessant de le précisé à moins qu’il s’agisse d’un capitaine de la (brd) qui est la brigade de recherche départemental mais la ce n’est pas la même chose.
    merci encore pour ton banc d’essai
    très cordialement
    geko

    • Pour être très précis, puisque vous semblez y tenir, il s’agit polaire de capitaine de la GD (gendarmerie départementale), reconnaissable à ses trois galons blancs, ceux de la GM (gendarmerie mobile) étant jaunes. Plus exactement encore, il s’agit de l’ancien modèle de polaire de capitaine du PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale) et l’écusson à trois fleurs de lys est celui du groupement de l’Ile de France.

    • et bien merci pour ces précisions et désolé pour le petit chipotage
      bien cordialement

  37. Bonjour,

    Merci pour ce banc d’essai. Pour du tir de « précision » à 25 m en stand + vitesse militaire avec des munitions rechargées; que conseillerez vous entre un SP 2022 et un Glock 17 ? Un sig P226 est il vraiment supérieur aux deux autres pour ces deux utilisations? Je ne connais que le Glock. Savez vous si des accessoires existent pour un sp 2022 comme une détente allégée par exemple?

    Bien cordialement,

    • Les SIG modèles P226 et SP 2022 sont quasiment identiques au niveau de leur conception et de leurs performances, ce dernier étant toutefois plus compact et plus léger. Ce sont deux armes excellentes, tout comme le Glock 17, mais vouloir comparer ces Sig-Sauer au Glock n’est pas très réaliste. Cela reviendrait à comparer deux automobiles, dont l’une aurait une boîte de vitesses manuelle et l’autre une boîte automatique !
      Remplacer le connecteur d’un Glock pour bénéficier d’un poids de détente à 2,0 kg au lieu de 2,5 kg se comprend aisément, encore que ce n’est pas indispensable parce que sa détente est franche, nette et ne gratte pas. En revanche, vouloir améliorer la détente du SP 2022, qui est excellente en simple comme en double action et qui bénéficie d’un poids de départ à 1,7 kg en simple action, ne me semble guère justifié.