Mousqueton suisse Schmidt-Rubin modèle 1911 (K11) / calibre 7,5 x 55 mm

Le mousqueton suisse K11 employé pour notre banc d’essai est accompagné ici par divers accessoires aimablement prêtés par la société AAS (www.aassniper98.com) : deux casques suisses modèle 1918 (dont l’un est muni de son couvre-casque amovible) ; une baïonnette suisse modèle 1918-31 ; une cartouchière suisse en cuir dont chacune des six poches peut recevoir deux lames-chargeurs et un bouchon de canon.

Le mousqueton suisse K11 employé pour notre banc d’essai est accompagné ici par divers accessoires aimablement prêtés par la société AAS (www.aassniper98.com) : deux casques suisses modèle 18/40 (dont l’un est muni de son couvre-casque réversible) ; une baïonnette suisse modèle 1918-31 ; une cartouchière suisse en cuir dont chacune des six poches peut recevoir deux lames-chargeurs et un bouchon de canon.

La famille des fusils d’ordonnance suisses compte de très nombreux modèles et variantes. Afin de simplifier, nous allons nous intéresser ici uniquement aux modèles les plus marquants.

En 1889, la Suisse avait adopté le fusil d’infanterie « Gewehr 89 » (en abrégé G89) en remplacement du fusil Vetterli qui tirait une cartouche à poudre noire. Le G89 fonctionnait selon le principe de la culasse à mouvement rectiligne développée par le colonel Rudolf Schmidt (1832-1898) et tirait une munition de calibre 7,5 x 53,5 mm conçue par le major Edouard-Alexandre Rubin (1846-1920). Il s’agissait d’une arme à répétition dont le chargeur pouvait contenir 12 cartouches.

Il sera remplacé en 1911 par le fusil « Gewehr 1911 » (G11), qui reprend le principe de la culasse à mouvement rectiligne mais se démarque par une cartouche plus puissante, de calibre 7,5 × 55 mm et par une capacité de chargeur réduite à 6 coups. Il est accompagné par un modèle raccourci et allégé, le mousqueton « Karabiner 1911 » (en abrégé K11).

Les fusils d’ordonnance suisse Schmidt-Rubin se démarquent par leur exceptionnelle qualité de fabrication et leur système à répétition commandé au moyen d’une culasse à mouvement rectiligne particulièrement facile et rapide à manœuvrer.

Les fusils d’ordonnance suisse Schmidt-Rubin se démarquent par leur exceptionnelle qualité de fabrication et leur système à répétition commandé au moyen d’une culasse à mouvement rectiligne particulièrement facile et rapide à manœuvrer.

Le principe de culasse à mouvement rectiligne, qui va perdurer de 1889 à 1957, sera repris sur le mousqueton « Karabiner 1931 » (K31) qui utilise la même munition que ses prédécesseurs. Le cahier des charges du K31 stipulait que l’arme devait avoir une longueur égale à celle du Mousqueton K11 et une précision en cible équivalente à celle du fusil G11. Après les essais, effectués sur une petite série de 200 armes confiées à différentes écoles militaires ainsi qu’à des sociétés de tir, où les excellents résultats obtenus par le champion du monde de tir Karl Zimmermann avec l’une de ces armes furent particulièrement remarqués, la décision d’adoption du K31 en remplacement du système 1911 fut prise par le Conseil fédéral en date du 22 janvier 1932. Le mousqueton K31 devient ainsi l’arme à feu de toutes les troupes portant fusil.

1ère partie : présentation

2ème partie : tirs à 50 m

3ème partie : tirs à 100 m

Le casque modèle 18/40 (adopté en 1918, modifié en 1940), est bien conçu et très bien réalisé, à l’image de tout l’équipement de l’armée helvétique. Il se démarque par sa visière allongée, sa peinture extérieure noire mate granuleuse (mélangée à de la sciure de bois) et son couvre-casque en tissu réversible qui lui offre deux types de camouflage.

Le casque modèle 18/40 (adopté en 1918, modifié en 1940), est bien conçu et très bien réalisé, à l’image de tout l’équipement de l’armée helvétique. Il se démarque par sa visière allongée, sa peinture extérieure noire mate granuleuse (mélangée à de la sciure de bois) et son couvre-casque en tissu réversible qui lui offre deux types de camouflages.

Où trouver ce produit ?

CARABINE SCHMIDT RUBIN K11 CAL.7,5X55 SWISS pas cher
CARABINE SCHMIDT RUBIN K11 CAL.7,5X55 SWISS

En vente chez armurerie Pascal au prix de 449 euros.


Voir le produit

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

69 commentaires sur “Mousqueton suisse Schmidt-Rubin modèle 1911 (K11) / calibre 7,5 x 55 mm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Possesseur depuis peu d’un K31 et d’un G96/11, que j’adore, bien entendu, je vous remercie pour ces vidéos que j’ai eu beaucoup de plaisir à regarder et qui confirment mes propres impressions: armes de grande qualité, qui vieillissent très bien, sont très précises d’entrée de jeu et le seront sans doute encore plus une fois le guidon finement réglé.
    La détente de mon K31 a elle aussi été bidouillée: longue, légère et sans bossette. D’après les éclatés que j’ai vus, il suffit pour cela de limer la queue de détente, voire la boîte à culasse. Départ splendide, mais adieu le TAR… Celle du 96/11 est à peine plus lourde mais dotée d’une bossette sensible.
    Si la mécanique fonctionne globalement bien (et il faut souligner que j’ai effectué mes premiers tirs sans avoir rien fait d’autre qu’un léger graissage des culasses, sans désassemblage d’icelles), j’ai eu moi aussi une ou deux cartouches qui se sont présentées de travers et ont dû être remises dans le droit chemin. Mes ressorts de chargeurs sont d’une mollesse surprenante par rapport à un 9 mm récent…
    Voilà, des armes très agréables à tirer comme à posséder, pour un prix très intéressant en France par rapport à des trucs en polymère moins chaleureux, même s’il fait rire nos voisins suisses qui les paient dix fois moins cher (au sens propre), les veinards…

  2. Bonjour Michel. Dans un peu moin de deux mois nous allons célébrer les 100 ans de l’armistice du 11 novembre 1918. Ce serait peut-être l’ occasion d’essayer (Si vous en avez la possibilité ) un fusil Lebel ou un fusil Berthier . D’un point de vu historique ce serait très intéressant. Qu’en pensez vous ?

    • Ce serait certainement intéressant, en effet, mais je ne pense pas le faire. Je me suis un peu trop dispersé par le passé et commencé trop de choses que je n’ai pas pu finir. Je souhaite maintenant me recentrer sur les bancs d’essais d’armes de poing modernes (2 publiés tous les 2 mois dans Action) et mes petits articles consacrés aux pistolets lance-fusées réglementaires que je collectionne (un publié chaque mois dans la Gazette des Armes). Cela me prend suffisamment de temps. Je laisse désormais à d’autres le soin de traiter les innombrables sujets qui passionnent les amateurs d’armes…

  3. Le P voulais seulement dire que l’arme est devenue privée, et pour info le fusil n’était pas acheté par le militaire qui avait fini ses obligation, elle était donnée, de plus si la personne voulait faire du tir hors service la modification de la détente était interdite elle devait rester à 2 kgs le K11 n’était pas réputé pour sa précision car en Suisse le tir se fait à 300 m.
    Nous pouvions acheter ce fusil en liquidation dans les arsenaux pour 5.- Suisse, donc quand le vois les prix pratiqués actuellement je suis mort de rire, mon K31 je l’ai payé 70.- avec baïonnette au même numéro. A 449€ votre armurier ne perd rien

  4. Bonjour j’ai un renseignement à vous demander: j’ai un révolver à rebronzer mon armurier ne fait pas ce genre de travail, pourriez-vous m’en indiquer un qui le fasse. Merci. A propos, les S&B 7,62 x 25 sont très rapides, j’obtiens 459,25 m/s dans mon TT33 de 1943 au canon « fatigué » ce qui est beaucoup la cartouche d’origine était donnée pour 420 m/s. Encore merci pour vos essais.

    • Il y a une trentaine d’années, les armuriers parisiens qui rėalisaient les bronzages étaient nombreux. Aujourd’hui ils ont presque tous disparus et ceux qui restent ne le font plus. Personnellement, le seul que je connaisse qui fasse encore ce genre de travail est l’armurerie FMR-Unique à Pantin.

  5. Ps
    Au sujet du départ de mon k11 D’origine, il est très léger et très agréable aussi.
    Je pense que la mécanique suisse fait la qualité du départ.

  6. Bonjour
    Savez-vous ou je peut trouver des balles partizan 7,5×55 ST pour la chasse merci

    • Je ne sais pas si vous parlez de cartouches ou de projectiles, mais je pense que vous ne devriez pas avoir de mal à trouver grâce à Internet. Si ce sont des projectiles que vous cherchez, saisissez « ogives » plutôt que « balles » dans votre moteur de recherche. Bien qu’il soit impropre, c’est le terme le plus couramment utilisé…

      • Après avoir fait plusieurs site, il y a une rupture de stock des balles partizan 1/2 blindé en france.
        Je vais donc me tourner vers les balles Norma oryx, mais, qui sont 3 fois plus cher.
        Merci pour votre réponse et pour vos vidéos très intéressant.
        Cdt

  7. Bonjour,
    Peut-on utiliser un chargeur de K11 dans un G11 ? Si non, pourquoi ?
    Merci.

    • Je serais tenté de dire qu’ils sont interchangeables mais, n’ayant ni les armes ni les chargeurs, je ne peux rien vérifier.

    • Bonsoir,

      Je possède un G11 et un K11
      Constat :
      Le chargeur du K11 force dans le G11, s’enclenche en appuyant fermement. Mais il est très difficile à extraire à la main.
      Le chargeur du G11 entre et sort facilement du K11

    • Bonjours,

      Je dispose des 2 armes: K11 et G11.
      Je n’ai pas de problèmes pour interchanger.
      Normalement, l’arme a un magasin à son numéro.
      Alors ne pas oublier de remettre le magasin à la bonne place après. Pour ne pas perdre ou mal placer un truc, ce qui serait dommage.

    • Non ce n’est pas interchangeable !!

  8. Bonsoir Messieurs, merci pour les vidéos que vous proposez….c’est très enrichissant.
    J’ai une question concernant le G11, connaissez vous la valeur mini du diamètre du canon (haut des rayures) pour prétendre que ce dernier soit bon pour un tir régulier? j’ai pigé ce jour un G11, et la valeur est de 7,53 à +/- 0,005mm….
    merci par avance, bonne soirée
    Xavier

    • Le calibre nominal est de 7,54 mm, mais le calibre à fond de rayures doit être de 7,78 mm. C’est du moins ce que j’ai lu. Pour ma part, je n’ai pas effectué cette mesure sur l’arme que nous avons testée.

      Et pour tout dire, je ne me préoccupe jamais de cette mesure, qui est très difficile à prendre avec une grande précision et qui n’apporte rien d’autre que des interrogations à n’en plus finir. Dès l’instant que la balle n’est pas sous-calibrée, elle se moule sans problème dans les rayures au moment du tir…

      • merci pour votre réponse…….c’est un sujet « prise de tête » il est vrai….restons pragmatique, seul le carton révélera les qualités de l’arme.
        bonne soirée 😉

        • Je suppose qu’en rechargeant avec des ogives F.M.J. (pour le tir sur cible) en calibre .30 soit .308″, soit encore .308×25,4mm = 7.82mm pour le diamètre extérieur au plus fort de cette ogive, on compense une usure du canon.
          La munition d’origine GP11 étant plus faible au diamètre de 0.01mm.

      • Le calibre nominal est de 7,50 mm, l’idéal pour la précision c’est 7,52 mm pour être très précis et 7,53-7,54 mm pour la compétition, c’est en réalité un calibre .308 avec des rainures très profondes (ceci pour le K31) du moins

  9. Bonjour,

    Jean parle d’une vidéo sur « l’entretient » ( à 5.38min) des armes en général, mais impossible de la trouver avec le moteur de recherche.
    Vous avez peut-être le non complet de la vidéo en question ou son lien.
    Merci d’avance.

    Ps: comme toujours, super vidéo, j’apprécie vraiment votre travail.

  10. quesqu’une jauge pour un k31?
    et quel est la meilleur

    merci pour les video du k31 et par avance pour la reponse

    • J’ai dit ça, moi ? Comme c’est bizarre !
      Je n’ai aucun souvenir, concernant le K11 ou le K31, d’avoir parlé de jauge…

      • non vous n’avez rien dit concernant une jauge quelconque,cependant en me rendant sur un site de vente de K31,je me suis rendu compte que cet element avait une certaine importance car le prix variait

        • Le mieux dans ce cas aurait été de leur poser la question.
          Je suppose qu’ils utilisent une jauge pour déterminer l’état d’usure du canon et fixer le prix de l’arme en conséquence…

      • Bonjour,

        Sur Wikipedia, j’ai pu lire au sujet de la jauge du canon, qu’entre 7.54mm et 7.56mm on est dans le domaine de la précision pour le Schmidt-Rubin
        Quant à l’arme neuve on devrait se situer à 7.51mm (sous réserve)

  11. Bonjour
    je me permets de vousenvoyer ce commentaire car le son de votre vidéo en extérieur est éxécrable, à caus e du vent…
    Je vous envoie ce petit conseil d’amateur « éclairé », essayez de coller un morceau de mousse sur le micro de votre appareil photo/caméra, c’est le principe utilisé par les « pros » en prise de son extérieur
    ceci sans aucune animosité, croyez le bien ,car je suis un fervent adepte de vos publications
    cordialement

    • Ceci m’a déjà été signalé et j’en suis conscient. Le problème est que nous n’utilisons pas du matériel professionnel, de loin s’en faut !

      Je ferai donc la même réponse qu’à celui qui m’en avait fait auparavant la remarque et qui m’avait donné le même conseil :

      « Je vous remercie pour le tuyau, mais je ne suis toutefois pas sûr qu’il soit applicable à mon matériel. Pour faire mes vidéos, je n’utilise pas un caméscope, mais un minuscule appareil photo numérique Ixus 115 HS sur lequel l’entrée micro est un simple trou, placé sur la face avant, qui doit mesurer un demi-millimètre… ».

      • Bonjour
        concernant le bruit du vent sur vos vidéos
        je me permets d’insister,je vois très bien le type de matériel que vous pouvez utiliser et vous confirme la possibilité de coller un bout de mousse de 5mmx5mm sur ce petit trou(micro)
        si vous doutez de ma bonne volonté de vous apporter mon aide sur ce point de détail faites un essai avec une colle à papier, ce qui n’abimera pas votre équipement,car la qualité des vidéos est suffisante pour paraître sur un site ou YOU-TUBE,et n’impose pas l’achat d’un matériel de « professionnel »
        Maintenant ceci n’est et restera qu’un conseil « amical »
        bons tirs à venir
        Cordialement
        Guy

  12. Bonjour,

    Merci pour l’ essai de cet « ancien ».
    Le départ de mon k31 de 1953 est aussi très léger, ce qui a surpris tous les tireurs de mon club qui l’ont essayé. Les meilleurs groupements (50m) que j’ai réalisé l’ont été avec de la gp11 de 1979. Je tire également de la partizan 174grs FMJ, le groupement est à peine plus ouvert.

    Cordialement.

  13. Bonjour à vous deux.
    Je ne sais pas si Jean le prendra bien, mais il ressemble à Gérard Jugnot sur la première vidéo, surtout sans ses lunettes MDR.

    Trêve de plaisanterie je voulais savoir si on peut chambré une cartouche et mettre le chargeur plein sur le K11?

    Bonne continuation.

    • Je vous laisse l’entière responsabilité de vos comparaisons.

      En ce qui concerne votre question, je n’ai pas essayé, mais je ne vois pas ce qui empêcherait de chambrer une première cartouche, puis d’introduire un chargeur plein. Ce n’était toutefois pas, à l’époque, la façon de procéder puisque les soldats utilisaient des lames-chargeurs. Un seul chargeur étant fourni, frappé au numéro de l’arme, peut être le règlement interdisait-il de le retirer (en dehors des opérations de nettoyage) en raison des risques de perte ?

  14. Un grand merci a vous deux pour tout se savoir partagé … J apprends beaucoup avec vous messieurs les passionnés … Merci

  15. Bonjour messieurs,

    très belle arme, que vous présentez là.
    J’ai juste une petite question, concernant la vidéo [2]. Juste avant la 4ème minute, on voit un retour venir s’échouer sur la table de tir … à 4 minutes pile, on le voit posé au premier plan.
    D’où vient ce morceau ? Pas un retour de tir, à 50m …

  16. Bonsoir à vous 2,
    Sympa votre petit sketch de fin, vous avez un bon accent … 😉
    Merci pour cette vidéo sur le k11, j’ai un k31 en calibre d’origine, c’est du pur bonheur avec la gp11.
    j’envisage de recharger du 7.5, que me conseillez vous comme ogive ? Il semble que celle de partizan soit celle qui ressemble le plus à celle de la gp11.
    A quand une vidéo sur le 31 messieurs …
    Bonne continuation…

    • Désolé de ne pouvoir vous répondre, je n’ai encore jamais rechargé ce calibre et ne me suis donc pas penché sur la question. Quant au K31, nous espérons effectivement avoir l’occasion de le tester, ne serait-ce que pour voir s’il est vraiment plus précis en cible.

    • bonsoir michel sympa cette petite video du shmidtrubin étant personnellement interessé pour l’achat d’un mas36 pourriez vous m’éclairé car un doute me tarode la munition utilisé est la même que le shmidtrubin soit le 7,5 par 55 ou le 7,62 par 54r
      d’autre part j’entend souvent sur le pas de tir des camarades parler de 7,5 par 55 suisse
      Est-ce pareil que le 7,5 par 55 mas
      je vous remercie par avance pour votre réponse
      et bravo pour le squetch final un bon délir

      • Vous semblez confondre trois cartouches (la 7,5 x 55 suisse du Schmidt-Rubin, la 7,5 x 54 1929C française du MAS 36 et la 7,62 x 54 R russe du Mosin-Nagant) qui sont différentes et absolument pas interchangeables.

        • bonsoir michel oui effectivement j’ai confondu les 3 munition je vous remercie pour votre explication plus détailler
          pensez-vous qu’il est possible de ce procurer des munition 7,5 par 54 pour un mas 36 en munition de surplus a de bon prix
          bien cordialement
          geko

          • Des munitions de surplus à bon prix, je ne sais pas, voyez éventuellement sur Naturabuy.
            En revanche, vous pouvez trouver en armurerie des munitions neuves à bon prix, fabriquées en Serbie par la firme PPU (Prvi Partizan Uzice).

  17. Bonjour,
    Sauf erreur de ma part, il semblerait que le départ originel de ce type d’arme soit très léger (après une course de la queue de détente relativement longue).
    Je possède en effet un K31, simple évolution du K11, qui a un départ très « light » également.
    Je précise que j’ai eu l’occasion de tirer avec d’autres K31 qui avaient la même caractéristique.
    J’en conclus donc qu’une arme militaire n’a pas nécessairement un départ lourd.
    Merci encore pour vos petites vidéos.

    • Ce départ très léger est étonnant pour une arme militaire mais, n’ayant pas eu l’occasion d’examiner d’autres exemplaires, je ne peux effectivement pas affirmer qu’il n’est pas d’origine.
      Peut être des collectionneurs ou des tireurs ayant l’expérience des fusils réglementaires suisses pourront-ils le confirmer ?

      • Bonjour

        J’ai déjà tiré quelques cartouches avec la version 1931 du mousqueton, et en effet, le départ n’était pas très dur, même si je pense qu’il est quand même plus dur que celui de votre exemplaire. A moins que c’était un des « problèmes » du K11 et qu’il a été corrigé sur la version 1931.

        Sinon, je trouve que les instruments de visée ne sont pas très pratique, un peu comme dans votre essai du Mauser yougoslave.

  18. Bonjour.
    Un grand merci pour ces vidéos de grandes qualité comme d’habitude.

    Juste un point à souligner dans la première vidéo: Le K31 fut bel et bien produit en version « sniper » mais dans un premier temps avec une petite optique rabattable (mq 31/42 et mq 31/43). Ensuite en temps que fusil à part entier avec le ZFK-55 qui est l’équivalent de notre FRF1. Ce fut d’ailleurs l’un des meilleurs fusil de précision jamais fabriqué jusqu’à ce jour.

    Continué à nous concocter de si bon testes et bonne continuation à vous. 😉

  19. Bravo et merci à tout les deux pour le sketch final Si vous faites des petits, s’il vous plait, gardez m’en un.

    • Ce serait inutile, la relève de ces deux vieux soldats au niveau intellectuel des plus limités est déjà assurée. Il suffit pour s’en convaincre d’aller jeter un coup d’œil aux jeunes gens de la télé-réalité…

  20. Merci et bravo pour cette série de vidéos du Schmidt Rubin
    Juste une précision messieurs, avant chaque départ de coup, on entend un léger clique du mécanisme de la détente. Qu’est-ce que c’est ?
    Bossette, sécurité ?
    Merci

    • Je vois que nos vidéos sont scrupuleusement observées et détaillées !
      Pour ma part, je n’y avais pas prêté attention. N’étant plus en possession de l’arme, je ne peux pas le vérifier, mais ce clic provient je pense de la butée contre la bossette, en fin de course morte de la queue de détente. Cette détente est très légère, pour une arme militaire s’entend, mais il y a quand même une très longue course.

  21. J’ai le K31 avec la mune d’origine
    Un régal au TAR 200 M
    Merci pour toutes ces precisions

  22. Super instructive ces trois vidéos et la fin un régal, un grand merci à tout les deux.

  23. Puisqu’il faut communiter en language helvete… De bleu, c’est pas de la gogne cet essai. Tip top bleu ciel …

  24. Merci pour vos essais qui sont toujours aussi intéressants et instructifs. J’aimerai juste voir un complément à 300 m pour les armes longues, mais peut-être êtes-vous limités par les capacités du stand ?
    En tout cas bravo, car il y a largement de quoi satisfaire les tireurs passionnés.

  25. Bonjour,
    Merci pour ces excellents documentaires.
    Remarque: dans vos vidéos très instructives au demeurant, lorsque vous vous rendez à la cible, le cheminement avec la caméra est trop long et pas très intéressant…
    Bonne journée

  26. Salut à vous, trop bien le final de la 3ème vidéo !!!
    continuez comme sa !

    • Bonjour, je lis dans vos commentaires départ léger, très doux, or aux derniers CDF TAR départementaux un de nos tireurs sur une arme neuve à été recalé, poids de détente très largement au-dessus de poids réglementaire TAR. Quelqu’un a-t-il pesé sur son arme ce poids très doux? D’autre part, effectuant la remise à hauteur des armes de notre club (ATS Angers), je cherche à me procurer l’éclaté de la partie queue de détente/gâchette/ressort de poids de départ. Merci de vos renseignements.
      Cordialement.

      • Je pense que vous voulez dire « poids de détente très largement au-dessous du poids réglementaire TAR » et non pas au-dessus, ce qui ne présenterait aucun problème concernant la sécurité.
        J’avais relevé pour ma part un poids du départ à 1,000 kg, en effectuant la mesure au creux de la queue de détente sur l’arme qui nous avait été confiée. Je ne peux pas vous en dire plus, parce que c’est un sujet pour lequel je ne suis vraiment pas spécialiste. Il serait préférable de vous adresser aux organisateurs des épreuves TAR, qui maîtrisent les règlements de cette discipline et aux autres tireurs qui possèdent ce type de fusil et le connaissent certainement très bien.