Fusil mixte CZ 586 (BRNO ZH 224) / calibre 7x57R + 16/70

Le CZ 586 se présente comme un fusil mixte à canons superposés court et trapu, auquel les chasseurs reprochent son poids élevé, mais s’accordent à considérer comme robuste, voire même indestructible.

Le CZ 586 se présente comme un fusil mixte à canons superposés court et trapu, auquel les chasseurs reprochent son poids élevé, mais s’accordent à considérer comme robuste, voire même indestructible.

Ce fusil mixte a été fabriqué par la firme tchèque « Zbrojovka Brno », située dans la ville de Brno, qui est aujourd’hui une filiale de la maison mère Ceska Zbrojovka, implantée à Uhersky Brod. Cette dualité explique pourquoi ces armes à deux coups ont été indifféremment commercialisées sous les marques CZ (série 500) et BRNO (séries ZH 100, 200 et 300). Trois configurations étaient proposées, selon que les canons superposés étaient lisses (fusil), rayés (express) ou combinés, un lisse et un rayé (mixte). Les canons pouvant être instantanément démontés, il était facile de changer la configuration de l’arme, ainsi que son calibre, dès lors que l’utilisateur disposait de plusieurs jeux de canons. Une multitude de modèles et de calibres figurait au catalogue. Pour ne citer que quelques exemples, les express étaient notamment disponibles dans les calibres 7x57R, 7x65R, 8x57JRS, 9,3x74R et 375H&H.

Une fois approvisionné, ce fusil permet de tirer indifféremment une cartouche à balle de calibre 7x57R ou une cartouche à grenaille de calibre 16. Il suffit de ne pas se tromper de queue de détente…

Une fois approvisionné, ce fusil permet de tirer indifféremment une cartouche à balle de calibre 7x57R ou une cartouche à grenaille de calibre 16. Il suffit de ne pas se tromper de queue de détente…

Le fusil mixte que nous avons testé est chambré pour les cartouches de calibre 7 x 57 mm R, pour son canon supérieur rayé et 16/70, pour son canon inférieur lisse. D’après les listings que nous avons pu consulter, il est indifféremment référencé « CZ 586 » ou « BRNO ZH 224 », mais aucun nom de modèle ne figure sur l’arme elle même.

 

Le démontage et le remontage des deux canons, qui sont instantanément interchangeables, est une opération qui s’effectue sans outil de façon très facile, à condition de connaître la marche à suivre. A défaut de quoi, l’utilisateur risque de chercher longtemps comment il doit faire…

Le démontage et le remontage des deux canons, qui sont instantanément interchangeables, est une opération qui s’effectue sans outil de façon très facile, à condition de bien connaître la marche à suivre.
A défaut de quoi, l’utilisateur risque de chercher longtemps comment il doit faire…

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

9 commentaires sur “Fusil mixte CZ 586 (BRNO ZH 224) / calibre 7x57R + 16/70

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour
    quelqu’ un pourrait il m’ aider au démontage des canons du mixte BRNO 7x57R cal 12 , comme il est dit au dessus cela fait longtemps que je cherche et je n’ ai toujours pas trouver .
    Je manque un peu de témérité certainement pour toucher aux differentes cles .
    Merci pour votre aide .

    • Le démontage des canons de ce type de fusil, qu’il s’agisse de ce modèle mixte CZ 586 (BRNO ZH 224) ou d’un autre modèle à deux canons lisses ou rayés de la gamme CZ 500 ou ZH 300 – est très simple. Mais il est vrai qu’il y a une petite subtilité et que, si on ignore la façon de procéder, on risque de galérer un moment.

      Pour le démontage, il suffit d’enfoncer la partie émergeante de l’axe de bascule des canons, qui apparaît sous la forme d’une petite pointe sur le côté gauche de la bascule. Du côté droit, rien n’apparaît. Cette pointe n’offre qu’une très faible résistance… à la condition que les canons soient à moitié ouverts. Il est impossible d’enfoncer cet axe, non seulement quand les canons sont fermés, mais encore quand ils sont complètement ouverts. C’est là toute l’astuce. Après avoir enfoncé cette petite pointe, les canons se désolidarisent sans problème, en conservant la longuesse qui leur reste attachée.

      Le remontage s’effectue en amenant les canons au-dessus de la bascule, en les poussant un peu vers l’arrière pour faire reculer le bloc culasse coulissant, puis en faisant descendre l’axe de bascule bien à la verticale.

      C’est plus difficile à expliquer qu’à faire. Aussi je vous conseille de regarder la petite vidéo ci-dessous, elle est en anglais, mais les images parlent d’elles-mêmes :
      https://www.youtube.com/watch?v=N9ahIWzdX_4

      • Merci beaucoup pour votre réponse , j ‘ avais essayé d’ enfoncer cette clavette mais sans succés , j ‘ai vu la vidéo et je vais donc refaire la manip ….
        Encore merci

  2. Monsieur, je détiens une carabine winchester 190 22LR, semie automatique, 15 coups a chargement tubulaire, achetée en 1978, au prix de 800 Frs,,,,,que penser vous de cette arme, car beaucoup de personne veulent me l’acheter,,,,, mais non ma carabine n’est pas a vendre
    Merci de votre réponse

    • Je n’ai jamais testé cette Winchester et je ne peux donc rien en dire. Elle fait partie, au même titre que l’Unique X51-Bis, des petites carabines semi-automatiques qui étaient courantes du temps où elles étaient en vente libre et qui ont depuis totalement disparu des armureries à partir de 1995, quand a été prise par le législateur la décision de classer en 4ème catégorie les carabines semi-automatiques dont le magasin et la chambre peuvent contenir plus de trois cartouches.

  3. encore une video tres bien réaliser etant chasseur est ce que serai t il possible de faire une video ou vous presenteriez une carabine de chasse a verrou qui sont les plus rependue en France merci d’avance et bonne continuation.

    • Comme nous essayons indifféremment tous les types d’armes, il nous arrive de tester des fusils et des carabines de chasse, mais ce n’est pas notre vocation, nous ne sommes pas chasseurs. Je vous conseille plutôt de vous tourner vers notre concurrent (et néanmoins ami) Jean-Claude Tolphin, qui est spécialisé dans le domaine de la chasse et propose de très nombreux bancs d’essais en vidéo, sur sa chaîne YouTube (balistiquechasse) et sur papier, dans les magazines « Cibles » et « Plaisirs de la chasse ».

  4. Bonjours à vous deux

    très intéressant cet essais d’un fusil mixte ,arme noble qui a sa place dans la manufacture d’armes de chasse est qui est encore utilisée chez nous en forêt ardennaise pour la chasse au « gros » . En ce qui concerne les munitions partizan , je les utilises dans mon fusil snipper en cal 308 win et elles me donnent entière satisfaction au niveau précision à 100 m, par rapport au munitions que je recharge avec des têtes match et des chargements optimisés ,la différence de précision est négligeable par rapport au prix de revient des « rechargées maison » . Maintenant si la distance de tir passe à 300m ou 600m là ça reste à tester !!
    avec mon respect et bonne continuation

  5. Merci Michel pour cet essai, je ne savais pas que cela existait, un fusil mixte !, très belle mécanique apparemment.

    Pour ce qui concerne les munitions Partizan prvi, moi c’est dans le calibre 30.30 que je l’utilise, le prix varie entre 12 et 15 € la boîte de 20, j’ai comparé avec d’autres cartouches bien plus chères pour du tir à 50 m avec une carabine à levier de sous garde et bien rapport qualité prix, j’en suis très satisfait.

    Comme vous le dite souvent, il ne faut pas toujours écouter tout ce qui se racontent, il faut le tester soi même et en tirer ses conclusions.

    Merci à vous deux pour cette vidéo