Carabine Chiappa modèle LA322 / calibre .22 Long Rifle

La carabine modèle « LA322 » de la firme italienne Chiappa Firearms est une arme de petit calibre à percussion annulaire destinée au tir de loisir. Dérivée des célèbres Winchester, elle fonctionne à répétition au moyen d’une culasse actionnée par le levier de sous-garde, l’approvisionnement étant assuré par un magasin tubulaire dont la contenance est limitée à 9 coups. Elle présente la particularité d’être de type « Take Down », autrement dit instantanément démontable en deux parties afin d’en réduire l’encombrement et d’en faciliter le transport.

Avec sa monture en hêtre au vernis satiné et son boîtier de culasse dont la peinture imite avec un très grand réalisme l’acier jaspé des anciennes carabines Winchester, la carabine Chiappa présente un aspect très avantageux.
Avec sa monture en hêtre au vernis satiné et son boîtier de culasse dont la peinture imite avec un très grand réalisme l’acier jaspé des anciennes Winchester, la carabine Chiappa présente un aspect très avantageux.

Chaque banc d’essai réserve son lot de surprises et celui-ci ne fait pas exception : rarement le test d’une carabine de petit calibre aura nécessité autant de temps et de munitions pour me permettre de parvenir à une appréciation cohérente de ses performances. Il y a plusieurs raisons à cela, que je vous invite à découvrir dans ces deux vidéos… 

Du fait que son mécanisme d’alimentation ne permet pas le tir à répétition des cartouches plus courtes que les .22 Long Rifle, le magasin tubulaire de cette carabine a été limité à neuf coups (contre six pour ses concurrentes pouvant être approvisionnées avec des cartouches de calibre .22 Short).
Du fait que son mécanisme d’alimentation ne permet pas le tir à répétition des cartouches plus courtes que les .22 Long Rifle, le magasin tubulaire de cette carabine a été limité à neuf coups (contre six pour ses concurrentes pouvant être approvisionnées avec des cartouches de calibre .22 Short).
Un rail de 11 mm, aménagé sur le haut du boîtier de culasse, permet l’installation optionnelle d’une lunette grossissante.
Un rail de 11 mm, aménagé sur le haut du boîtier de culasse, permet l’installation optionnelle d’une lunette grossissante.
Nous avons utilisé pour nos tests de précision une lunette Walther « ZF4x32/8 » qui constitue un modèle économique procurant un rapport qualité/prix particulièrement avantageux.
Nous avons utilisé pour nos tests de précision une lunette Walther « ZF4x32/8 » qui constitue un modèle économique procurant un rapport qualité/prix particulièrement avantageux.

Première partie : présentation, tirs de précision à 50 mètres…

La carabine Chiappa LA322 se démarque par son système Take Down, qui permet de la démonter instantanément et sans outil en deux parties pour en faciliter le transport bien entendu, mais aussi le nettoyage, ce qui n’est pas négligeable.
La carabine Chiappa LA322 se démarque par son système Take Down, qui permet de la démonter instantanément et sans outil en deux parties pour en faciliter avant tout le transport, mais aussi le nettoyage, ce qui n’est pas négligeable.

Deuxième partie : démontage, tirs sur gong à 20 mètres et conclusions…

Le banc d’essai de la carabine Chiappa LA322 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°405 (mai-juin 2022).
Le banc d’essai de la carabine Chiappa LA322 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°405 (mai-juin 2022).

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

45 réflexions sur “Carabine Chiappa modèle LA322 / calibre .22 Long Rifle”

  1. Bonjour,
    Justement, après le teste de ces différentes marques ne pourriez-vous pas faire une petite comparaison « directe » ? Au moins entre la bl22 et la la322 …

    Bonne continuation.

    1. Michel Bottreau

      la comparaison devrait logiquement être faite quand je rédigerai les conclusions de ce banc d’essai… sauf que ce dernier n’est pas encore écrit et que la liste des bancs d’essais à publier s’allonge. En attendant, je pense que nos vidéos vous procurent déjà suffisamment d’informations pour vous permettre de faire votre choix.

  2. Merci Michel pour cet essai, une nouvelle fois tu nous régale avec tes vidéos, si l’occasion se propose a vous de faire un essai sur la chiappa little badger 22lr, vous n’en serais pas déçu et je pense qu’elle pourrais intéresser pas mal de monde.

    Cordialement

  3. Merci pour ce test que j’attendais avec impatience.
    ça confirme ce que j’en pensais, ce n’est pas une bête a point mais une bonne petite carabine pour du fun tir et du plinking.

    Encore merci

  4. Bonjour

    Sur toutes ces carabines à levier de sous garde en 22LR, le magasin se remplit par l’avant alors que sur les Winchester « historiques » du 19ème siècle, c’était sur le côté droit du boitier. Savez-vous la raison de ce changement ? Une question de coût de production peut-être ?

    1. Michel Bottreau

      C’est une bonne question. L’adaptation d’une arme pour le tir des petites cartouches à percussion annulaire entraîne toujours un certain nombre de modifications. Je ne crois pas, en l’occurrence, que cela réponde à une diminution du coût de production. Cette configuration nécessite un double magasin tubulaire, extérieur et intérieur, ce qui n’est pas plus économique. Je pense que c’est surtout dans le but de faciliter et sécuriser le déchargement de la carabine, dans le cas où l’on désire interrompre la séance de tir. N’oublions pas que ces armes ont une capacité d’au moins quinze coups en calibre .22 Long Rifle et plus encore en .22 short. Cette capacité est limitée en France, mais pas aux USA.

  5. Philippe christophe

    Bonjour monsieur bottreau.

    Tout d’abord merci pour la qualité de vos essais d’arme qui j’en suis sur sont à chaque fois très attendus et très apprécier par de nombreux tireur indécis sur le choix d’un model avant achat.

    J’ai pour ma part noter lors de test de munitions a 50 mètres que je n’arrivais pas a reproduire les plus jolie carton en fin de séance, je ne suis pas un expert mais il me semble que certaine munitions ont la fâcheuse tendance a encrasser le canon et dégrade la précision des tirs au fur et a mesure.

    Bonne continuation et encore merci.

    1. Michel Bottreau

      Je ne partage pas votre théorie au sujet de l’encrassement du canon qui dégraderait la qualité des groupements. C’est vrai pour les armes à poudre noire, mais je ne l’ai jamais constaté sur les armes de calibre .22 Long Rifle.

    2. Philippe christophe

      Je ne suis pas en mesure de prouver ce fait car trop de facteurs peuvent également etre résponsable de ces differences de resultats.
      Il est cependant difficile de reproduire le meilleur groupement en début et en fin de séance quand on veut tester apres comparaison des resultats la meilleure des munitions.

      Le nettoyage du canon en 22 LR est un sujet très débattus et je ne m’aventurerai pas sur ce terrain houleux.

    3. Michel Bottreau

      Je me rappelle toujours du champion de tir sur silhouettes métalliques (Michel Boulanger, pour ne pas le citer), à l’époque où je faisais encore de la compétition, qui ne nettoyait jamais les canons des armes en calibre .22 Long Rifle qu’il utilisait pour le tir des mini-silhouettes (25, 50, 75 et 100 mètres). Il disait que c’était une perte de temps et que les armes, après avoir été nettoyées, étaient moins précises.
      Mais ce n’est pas forcément un exemple à suivre parce que, comme vous le dites très justement, de très nombreux paramètres entrent en jeu. Ne perdons pas de vue non plus que nous ne sommes pas des machines, que nous ne sommes pas capables de rester concentrés sur une très longue période et qu’il n’est donc pas étonnant que nous ayons du mal à reproduire, en fin de séance, les meilleurs groupements obtenus au début de la séance.

  6. Très bon test Michel ! Mais il faut bien l’avouer, ce dernier reflète une carabine véritablement peu précise, ou alors très difficile en munition. Au final, j’ai l’impression qu’une Norinco fait mieux… Dommage car elle est très belle.

  7. François B.

    Bonjour à toutes et à tous…
    je viens de la recevoir. Courte,pas mal finie. Je constate qu’il n’y a pas de sûreté. Personnellement ça ne me gêne pas .
    Cordialement

  8. Bonjour.

    Très intéressants ces essais.

    A noté que ce système de carabine à levier de sous garde démontable en deux à été inventé à l’origine chez Marlin pour leur modèle 39. Copié jusque au niveau de la vis moletée. La rainure présente au milieu de celle-ci n’était non pas prévue pour le passage d’un tournevis mais pour que l’arme soit démontable avec une pièce de un dollar.

    Bon tir à vous et bonne continuation.

    Salutation. 😉

  9. CASTELA Roland

    Bonsoir Michel.
    Jolie petite carabine ! Dans le cadre des carabine à levier de sous-garde 22 LR et après les essais de la NORINCO JW-21 B,CHAPARRAL 9422,BROWNING BL 22 et dernièrement cette CHIAPPA « LA 322 »,pourquoi pas une vidéo sur la HENRY GOLDEN BOY qui est toujours proposée sur le marché? De plus,un produit made in USA, contrairement aux précédentes. Allez, Michel, faites nous plaisir comme vous en avez l’habitude !!!
    Cordialement.

    1. Michel Bottreau

      Cette Henry Golden Boy fait partie des armes que nous prévoyons de tester.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut