Carabine Heckler & Koch « HK243 S SAR » – calibre .223 Remington

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleurs conditions possibles, nous avons équipé notre HK243 d’une lunette « Infiniti » 3-9x40, un modèle bas de gamme rapporté des Etats-Unis, qui procure de toute évidence un exceptionnel rapport qualité/prix.

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleurs conditions possibles, nous avons équipé notre HK243 d’une lunette « Infiniti » 3-9×40, un modèle bas de gamme rapporté des Etats-Unis, qui procure de toute évidence un exceptionnel rapport qualité/prix.

La HK243 est une carabine semi-automatique de calibre .223 Remington à destination sportive. Cette version civile du fusil d’assaut G36, qui équipe les forces armées allemandes depuis 1996, est disponible en deux couleurs, noir ou RAL8000 (vert-brun) et déclinée en deux versions, « HK243 S SAR » (carabine semi-automatique) et « HK243 S TAR » (carabine tactique), cette dernière étant plus spécialement destinée aux disciplines dynamiques.

Le HK243 est peu encombrant, puisqu’il ne mesure pas plus de 67 cm lorsque sa crosse est repliée et il est léger, en raison de sa fabrication qui fait largement appel aux polymères.

La HK243 est peu encombrante, puisqu’elle ne mesure pas plus de 67 cm lorsque sa crosse est repliée et elle se révèle légère, en raison de sa fabrication qui fait largement appel aux polymères.

Ces deux versions diffèrent essentiellement par la présence, sur la « TAR », d’un cache-flamme, d’une crosse réglable, d’un garde-main et d’un rail de visée Picatinny réalisés en aluminium (et non pas en polymère comme sur la « SAR »). Il est de ce fait possible de passer d’une version à l’autre par simple remplacement de ces accessoires. On notera que ces armes disposent de commandes ambidextres, d’un canon monté flottant, obtenu par martelage à froid, d’une culasse à verrouillage rotatif et qu’elles fonctionnent grâce à un système d’emprunt de gaz.

Cette version civile du fusil d'assaut de la Bundeswehr reçoit d’origine des éléments de visée mécaniques, installés aux deux extrémités de son rail de visée, qui permettent d’effectuer des tirs rapides avec une grande facilité.

Cette version civile du fusil d’assaut de la Bundeswehr reçoit d’origine des éléments de visée mécaniques, installés aux deux extrémités de son rail de visée, qui permettent d’effectuer des tirs rapides avec une grande facilité.

1ère partie : Tirs à 50 et 100 m

Le démontage sommaire de cette arme s’effectue sans la moindre difficulté et sans outil, puisqu’il suffit de retirer les trois goupilles qui retiennent sur la carcasse la poignée et le garde-main.

Le démontage sommaire de cette arme s’effectue sans la moindre difficulté et sans outil, puisqu’il suffit de retirer les trois goupilles qui retiennent sur la carcasse la poignée et le garde-main.

2ème partie : Démontage/Remontage

Nous vous invitons à découvrir notre banc d’essai de la carabine Heckler & Koch modèle SL-8, qui avait été publié dans le magazine Action Guns n°219, en mars 1999. Mis à part sa crosse d’épaule fixe, son canon allongé (50 cm au lieu de 42) et son départ allégé (1,200 kg), cette arme destinée au tir sportif était quasiment identique à la HK243 qui nous est proposée aujourd’hui et qui se révèle, quant à elle, plus proche du modèle militaire d’origine.

A l’époque, nous ne faisions pas de vidéos, mais nous avions réalisé de nombreux groupements de dix coups à la distance de 100 mètres, avec diverses munitions manufacturées et rechargées.

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

26 commentaires sur “Carabine Heckler & Koch « HK243 S SAR » – calibre .223 Remington

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. pour avis je voudrais monter une lunette sur mont hk sl:8 pourriez-vous me conseiller

  2. Bonjour, existe-t’il des dispositifs pour récupérer (sur le terrain ou stand) les étuis utilisés. Je me souviens de mon passage au régiment lorsqu’il fallait récupérer et compter les étuis du pm ou du mac. (je pense, par exemple à une sorte de poche en filet qui serait indexée à un rail picatiny)

  3. Bonjour, je regarde très souvent vos démonstrations et je voudrai savoir si vous avez testé le HK 417 (7,62) version civile si elle existe ?
    Merci

  4. Je suis comme Michel. Je n’ai pas compris ce psychodrame à propos du G36 en Afghanistan.Ce fusil est l’arme de dotation de l’armée espagnole et Dieu sait qu’il fait chaud en été sur certains champs de tir espagnols ! Ils semblent satisfaits du G36. Alors , abus du tir en rafale qui provoque par échauffement un manque grave de précision. Ou bien un problème de munition, comme nous en avons eu avec le FAMAS.

  5. Bonjour Michel et merci de ce test.
    Depuis 2 ans, cette arme (la version G36C ) a succédè à l’AMD 556 dans mon administration.
    Le principal grief que j’aurais à lui faire est un centre de gravité beaucoup trop porté sur l’avant, ayant tendance à faire plonger le canon lors des tirs sans appui ce qui nuit à sa précision.
    L’AMD était vraiment au dessus, l’arme étant beaucoup plus équilibrée et aussi plus lourde), le recul était moins « violent ».
    J’ai aussi noté ce problème de flyer lors du premier tir (canon froid).

    Merci pour toutes ces excellentes vidéos, je n’en rate aucune.
    Bien cordialement.

      • bonjour michel et jean je voudrais d’abord vous félicité pour vos essais qui sont tres intéressant et instructif alors voila ma question on parle souvent du pistolet glock 17 et 19 en en 9 mm mais serais il possible de me dire ou faire un test sur les glocks en 45acp pour savoir si ils sont aussi fiables et performants que les 9mm???? merci a bientot

        • A l’heure actuelle, les seuls pistolets Glock en calibre .45 ACP que nous avons testés sont les modèles compacts G30 et G36, à l’occasion d’un banc d’essai qui a été publié dans le magazine Action Guns n° 231 (avril 2000). Mais il n’est pas besoin de les essayer tous pour répondre à votre question : les pistolets Glock sont tous très fiables et performants, qu’ils soient chambrés en calibre 9 mm Para, .357 Sig, .40 S&W ou .45 ACP.

  6. Bonjour,
    je crois bien que ce problème de température est ce qui fait la valeur (et le coût !) des fusil de haute précision, comme les PGM et leurs concurrents : la stabilité de tir, canon froid, chaud ou très chaud.

  7. Bjr, personne n’irait chasser avec ce style d’arme en France….

  8. Bonjour, vidéo instructive et belle arme.
    Mais une question pour être sur de bien comprendre : chambrée en 223, il n’est pas conseillé de l’alimenter en 5.56 n’est ce pas ?
    Et une suggestion : à quend l’appréciation de la Keltec SU 16 ?
    Merci à vous.
    Laurent

    • En théorie, les cartouches de calibre 5,56 x 45 OTAN et .223 Remington ne sont effectivement pas interchangeables. Je laisserai à Jean, qui a plus d’expérience que moi des armes militaires, le soin de répondre avec précision à cette question. Je remarque toutefois que les boîtes de cartouches portent souvent les deux appellations, l’une ou l’autre étant entre parenthèses. De plus, j’ai tiré pour ma part dans plusieurs armes des munitions civiles et militaires sans remarquer de problème, ni de réelle différence au niveau de la précision en cible.

  9. Super banc d’essai, la précision est vraiment excellente et votre lunette à 50$ fait parfaitement le boulot, n’en déplaise aux puristes qui ne jurent que par des optiques à 2000 € sur crédit. Merci bien en tout cas, c’était très instructif

  10. Bonjour,

    Merci pour ce nouvel essai. Quand on voit toute la polémique en Allemagne sur le G36 qui perdrait considérablement en précision encas de surchauffe ainsi que dans l’humidité, on est étonné qu’il manque également de précision à froid. Décidément, ce fusil semble avoir bien des problèmes.

    Je pense qu’il serait très intéressant de faire la comparaison entre le HK243 S SAR et le HK MR223 qui sont respectivement les versions civiles du G36 et du HK416, sachant que le HK 416 semble pour sa part être un fuils d’assult qui fait l’unanimité dans toutes les unités d’élites du monde (notamment chez nous GIGN, commandos marines, commandos parachutistes…).

    Amicalement,

    Fx

    • Précisons quand même deux choses. D’une part, pour autant que je sache, la polémique concernant le canon qui chauffe reste pour l’instant au stade d’une rumeur. Il conviendra d’attendre une confirmation par des tests rigoureux. D’autre part, cela se produirait lors de tirs nourris, en rafales, sur un terrain d’opération où la température extérieure est particulièrement élevée. Cela ne concerne donc pas les tireurs.

      Par ailleurs, je dois ajouter que je n’avais pas noté ce problème de précision concernant le premier tir avec le canon froid lors du banc d’essai, pourtant plus rigoureux, que j’avais réalisé en 1999 avec le HK SL-8, lequel est construit sur le même schéma.

        • Les articles à sensation de la grande presse n’ont pas forcément, pour moi, valeur de référence. Je trouve quand même étonnant, d’une part, que ce fusil d’assaut ait passé avec succès tous les tests de l’armée et, d’autre part, que cette dernière ait mis près de 20 ans avant de découvrir qu’il y avait un problème…

      • Bonjour,

        Tout d’abord merci pour vos vidéos que je trouve très intéressantes pour le tireur sportif que je suis.

        Je possède l’ H&K SL8 depuis 6 ans maintenant mais aussi depuis plus récemment l’ H&K 243. Ces armes ayant un canon rayé au pas de 7″ elle demandent des munitions d’au moins 75gr pour pouvoir apprécier leurs précisions.

        Pour info je réalise régulièrement des scores de 190/200 sur une C50 à 200 mètres en tir couché. (Nous avons la chance à Bordeaux d’avoir 12 poste de 200 mètres).

        Ma H&K SL8 ayant un canon plus long de 10cm je m’attendais à avoir un écart de précision avec ma H&K 243 mais ce n’ai pas la cas. Mais pour le tir de rapidité debout à 50m les 3.4 kilos de la 243 sont un réel avantage comparé au 5.5 kilos (tout équipée : lunette+point rouge+bipied) de ma SL8.

        Enfin pour réagir à la question de Laurent M la H&K SL8 est compatible avec toutes les munitions de 5.56 mm donc aussi bien le 223 Rém. que le 5.56 x 45 OTAN. J’ai eu l’occasion de tirer des munitions de surplus en 62 gr qui sont par ailleurs moins précise que les Partizan PPU en 75gr que je tire habituellement. Pour la H&K 243 je ne peut pas dire car j’ai pas encore essayé, mais je pense que ça ne pose pas de problème.

        J’espère que j’ai peu rassurer les futurs acheteur qui avaient des vues sur une de ces armes. Elle sont d’excellentes facture, fiable (Pas un incident de tir en 8000 cartouches maintenant), et peut onéreuses (1850 euros) comparées aux Sig ou aux Schmeisser qui sont à plus de 2500 euros pour des résultats équivalant. Petit bémol cependant la détente est sèche et plutôt dur (environ 3 kilos).

      • Le SL-8, n’a t-il pas un canon plus surdimensioné et plus lourd?

        • En effet le canon de la SL8 est un canon « lourd ». Si on est loin de la qualité de certain canon « match », plus précis mais aussi plus fragile et moins endurant, il fait correctement le boulot.

  11. Merci Michel pour ce banc d’essai très instructif.

  12. Comme pour les pneus lors des compétitions autos ou motos avec des couvertures chauffantes pour les garder en température, il va falloir trouver un système de ce genre pour garder le canon en température afin d’éviter les flyers !