Pistolets ISSC M22 « Standard » et « Target » / Calibre .22 Long Rifle

Le pistolet semi-automatique M22 de la firme autrichienne ISSC affiche délibérément sa ressemblance avec le Glock, auquel il emprunte la forme rectangulaire de sa glissière, le matériau synthétique de sa carcasse, de même que la configuration des principales commandes.

Les pistolets ISSC M22 modèles Standard et Target sont accompagnés ici par leur chargeur de secours, quelques boîtes de munitions CCI « Stinger » de calibre .22 Long Rifle à très haute vitesse et une mini-silhouette métallique en acier.

Les pistolets ISSC M22 modèles Standard et Target sont accompagnés ici par leur chargeur de secours, quelques boîtes de munitions CCI « Stinger » de calibre .22 Long Rifle à très haute vitesse et une mini-silhouette métallique en acier.

Il diffère toutefois de façon radicale du Glock par la présence, à l’arrière de sa culasse à glissière, d’un levier ambidextre combinant sûreté et désarmement, associé à un marteau externe. Doté d’un canon fixe et fonctionnant au moyen d’une culasse non calée, ce pistolet à percussion annulaire est en réalité très proche, par son petit calibre et par sa conception, des modèles PP et PPK, lancés respectivement en 1929 et 1931 par la firme allemande Walther.

Ces pistolets sont tous deux équipés d’un levier de sûreté ambidextre qui fait également fonction de « decocking » afin de permettre de désarmer instantanément le marteau sans risque de départ intempestif.

Ces pistolets sont tous deux équipés d’un levier de sûreté ambidextre qui fait également fonction
de « decocking » afin de permettre de désarmer instantanément le marteau sans risque de départ intempestif.

Le banc d'essai des pistolets ISSC M22 Standard & Target a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

Le banc d’essai des pistolets ISSC M22 Standard & Target a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

 

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

24 commentaires sur “Pistolets ISSC M22 « Standard » et « Target » / Calibre .22 Long Rifle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour à tous, j’ai fait l’acquisition d’un ISSC M22 d’occasion pour garder une autorisation et à ma grande surprise J’ai fais des groupages en 50mm à 25m. c’est peut-être la chance du débutant mais j’en suis ravi pour le prix. Essais avec des Blazer 22longrifle. NIckel!!! Faites vous plaisir.

  2. Bonjour Michel,

    J’ai maintenant eu l’occasion de tirer plus de 500 cartouches de marque CCI mini-mag avec mon ISSC M22 et je n’ai eu aucun soucis de fonctionnement, tant au niveau chambrage que d’éjection. C’est vrai que ce petit PA aime les munitions HV et encore pas toutes les marques. Un point important, je le nettoie après chaque séance de tir.

    Cordialement

  3. Bonjour Michel,

    En addition a mon 9mm, je voulais m’acheter un petit PA en 22lr et j’ai décidé d’aller avec le ISSC M22 standard. Je sais bien que les opinions sont mitigées a son sujet, mais j’ai quand même confiance en ce petit pistolet.
    Ayant regardé votre banc d’essai et plusieurs revues sur internet, je pense qu’en grande partie les problèmes rencontrés proviennent du choix des munitions.
    Je vais utiliser des CCI Stinger et Mini-mag, mais je vais aussi essayer d’autres types de munitions.
    Par contre j’aurais une petite question. Considérant que la CCI Stinger est assez puissante comme munition, est-ce que son emploi a long terme peux causer des dommages a l’arme.

    Salutations

    • Comme nous l’avons déjà dit, nos bancs d’essais ne permettent pas de juger la fiabilité d’une arme sur le long terme. Les CCI Stinger sont des munitions de calibre .22 Long Rifle beaucoup plus puissantes que les autres et leur utilisation intensive n’est jamais recommandée.

  4. Bonjour,
    J ai depuis quelques temps le ISSC M22, qui m à déçu. Effectivement toutes les cartouches ne fonctionnent pas.
    J ai par contre changé le ressort, plus souple, qui me permet d avoir un plus grand choix de cartouches.
    Pour un tir au 25m, je suis tout à fait d accord avec vous.
    Bonne journée

  5. Bonsoir.
    J’ai acheté cet ISSC il y a peu de temps et comme beaucoup, des problèmes d’éjection qui ont disparu après un temps de rodage ( 250 tirs pour être précis). Il reste trois type de munitions qui vont bien: CCI mini mag en 40 grains, stinger, Remington golden bullet. pour un peu plus de 300€, c’est du tir récréatif tout a fait plaisant. De plus, très sécurisé, il a une prise en main facile et très léger. C’est bien pour débuter et se faire plaisir.
    Cordialement.

  6. J’ai eu ce type de pistolet.N’a jamais fonctionné,avec une multitude de munitions.L’armurier me la repris,Une vraie catastrophe.

  7. J’ai vu pas mal de « reviews » sur cette arme, toutes favorables, et la bonne prise en main d’une arme passe aussi par le choix des bonnes munitions, ce que M. Bottreau rappelle souvent. Le problème est que certains tireurs, armuriers ou « forumeurs » dénigrent systématiquement les armes coûtant moins de 500 euros, mais ce défaut n’est pas réservé qu’aux armes loin s’en faut …
    Il s’agit d’une arme à prix modéré pour un usage modéré consacré au loisir, tout simplement

  8. Bonjour Michel,
    un essai très intéressant sur deux armes ainsi que vos remarques toujours pertinente et pleine de bon sens à titre personnel au vu de l’essai je préfère la conversion glock en 22 à ces deux armes car à n’en pas doutez si glock sortez un modèle en 22 dont il à le secret les amateurs se dirigerez vers cette arme après ces deux armes ne sont pas mauvaises en soit se sont juste des armes destinées avant tout pour ce qui ne peuvent pas forcément mettre trop d’argent dans une arme et en plus avec les lourdeur administratif qui vont avec et dans doute mettront t’il plus d’argent dans un 9mm un peu plus chère que dans un 22 qui n’est pour eux qu’une première arme.

  9. bonjour jais une voere gmbh vohrenbach 22 lr elle ne se fabrique plus et elle une bonne arme

  10. Merci pour le test même si pour moi il arrive après que j’ai revendu cette arme. J’ai acheté ce pistolet en canon court comme première arme de « débutant ». Une galère terrible au niveau des munitions pendant des mois à essayer tout et n’importe quoi (approvisionnement, éjection…) du coup aucun plaisir d’autant qu’à 25 mètres il arrose. Après que j’ai enfin trouvé la munition adéquate, Remington golden bullet, je me suis un peu amusé mais les amours déçus…. Bref pour (un peu) plus cher j’ai opté pour un Browning BM et c’est autre chose à tous points de vue.

    • En voilà une bonne idée d’essai ! :)
      même un comparatif entre le browning BM et le ruger MK3 serait impecc’

      En tout cas, l’enthousiasme envident de votre essai m’a convaincu de chercher le bonheur ailleurs (un de ceux cité ci dessus par ex)

      Super boulot , en souhaitant revoir très vite Jean sur vos vidéos!

  11. Bonjour Michel
    J’ai acheté un ISSC M22 chez Le Pistolier à 83130 La Garde le 14/10/14.
    J ai eu que des problèmes d’ejection ,2 cartouches sur 5.sans parler du changement du gidon et réglage chez l’armurier.
    Lassé j’ai fait reprendre le 19/05/15 l’arme par Le Pistolier moins d’un an apès l’achat pour une misère:150€ car selon lui que des problèmes avec cette arme .
    Si vous connaissez bien l’inportateur,j’aimearai connaitre son avis sur cette reprise
    Merci d’avance

    • En fait, je crois que la société Colombi Sports, par laquelle ces pistolets nous ont été confiés, n’a entrepris que récemment l’importation de cette marque autrichienne. Je vais me renseigner un peu plus sérieusement à ce sujet…

      • Bonjour Michel ,
        Merci de bien vouloir vous renseigner.
        Je lirai la réponse avec intérêt .
        Bien Cordialement
        JP

        • Sauf erreur de ma part, ces pistolets ont dû être importés à partir de 2013 par la maison Europ Arm et par l’armurerie Recht (Armurerie de Strasbourg). Il semblerait que les premiers modèles commercialisés aient connu des problèmes et surtout que les pièces détachées n’étaient pas disponibles. Ce qui a valu à ces armes bon marché une très mauvaise réputation et a finalement conduit ceux qui les importaient à cesser de le faire.
          C’est la société Colombi Sports qui a repris leur importation au début de cette année. Ils m’ont certifié qu’ils disposaient de toutes les pièces de rechange en stock et que la garantie était assurée par le fabricant, y compris pour les armes vendues auparavant. Les possesseurs de ces pistolets qui rencontrent des problèmes devraient pouvoir faire jouer la garantie par l’intermédiaire de leur armurier.

    • Bonsoir Michel. Je tenais a rebondir sur le commentaire de Jean-Pierre Casnat. C’est bien le même armurier qui m’a déconseillé vivement d’acquérir cette arme !!!!!
      Cordialement.

  12. Bonsoir Michel.
    Bon, après avoir vu cette dernière vidéo sur ce pistolet ISSC 22,j’ai senti un manque d’enthousiasme de votre part sur cette arme par rapport aux essais du pistolet RUGER SR22 ! Je me trompe ?
    D’autre part, au début de l’été, j’avais pris contact avec mon armurier qui m’a déconseillé sans prendre « de gants » d’acheter ce pistolet ! Son but, m’a t-il dit, était de conserver sa clientèle et ne pas avoir de retours négatifs permanents suite à cette vente. Il m’a même informé que devant les nombreux problèmes de fonctionnement et de qualité de cette arme, l’importateur avait décidé d’arrêter sa distribution en France ! Avez-vous eu « vent » de cette information ?
    Cordialement.

    • J’ai eu un contact avec l’importateur (Société Colombi Sports) pas plus tard que cet après-midi et nous avons justement parlé de ces pistolets. A aucun moment il ne m’ont dit qu’ils avaient décidé d’en arrêter la distribution !

      Comme toujours, il convient de bien faire la part des choses et de prendre en considération le rapport qualité/prix. Ces pistolets ne sont sans doute pas les meilleurs du monde, ni les plus solides, mais ils sont actuellement les moins chers du marché. Beaucoup d’utilisateurs sont prêts à consacrer quelques centaines d’euros à l’achat d’une petite arme destinée au tir de loisir, mais ces mêmes utilisateurs refuseront de payer trois ou quatre fois plus cher pour un modèle de grande qualité. C’est une simple constatation…

      • bonsoir michel comme d’abitude beaux travail je pense également que cela est surtout la législation actuel qui démotive les tireur a faire l’acquisition d’une arme honnereuse et c’est sans doute l’une des force de cet arme je pense peut onnereuse et agréable pour faire du tir de loisir tir qui convien parfaitement aux calibre 22 pas cher et très interessante
        bien cordialement geko

        • C’est indéniablement ce qui freine considérablement les ventes. Quand vous achetez une arme soumise à autorisation préfectorale, vous n’en êtes pas vraiment propriétaire. L’autorisation peut à tout moment vous être retirée, vous pouvez être contraint à cesser le tir et dans tous les cas vous ne pourrez pas conserver votre arme. Ce n’est pas non plus un bien de famille, vous ne pouvez pas la léguer à vos enfants…

          • salut michel bien dit c’est personnellement ce qui me frène on en parlai encore cet aprem avec un pote au stand j’aurais encore pas mal de chose a dire sur le sujet mais je me modere… serre les dent car je sais bien que votre cite n’a pas pour objet a la polémique sinon je me suis amuser avec mon walter pp dont je vous avais parler et la je peux vous le dire sans me tromper GENIAL une MERVEILLE un vrai régal
            bonne continuation
            et bien sportivement geko

  13. Bonjour Michel,

    Merci pour votre analyse sur ces deux 22 LR, toujours très intéressante. J’ai remarqué que très rarement vous abordiez le prix des armes présentées. Y a t’il une raison particulière de ne pas le faire ? Car je pense que le prix doit dans le cadre de vos essais, justifierait parfois les défauts relevé par vos remarques très pointilleuse, car il serait peut-être intéressant de mesurer la qualité de l’arme au prix demandé par le fabriquant. Une simple justification même en sachant que parfois en mettant le prix l’arme ne les vaut pas..

    • Vous avez parfaitement raison, le rapport qualité/prix est primordial et c’est pourquoi je me suis toujours attaché à indiquer le prix des armes dont j’effectue le banc d’essai. Ce prix figure invariablement au bas de la fiche technique associée à chacune de mes publications dans la presse spécialisée.

      Simplement je ne l’indique pas dans les vidéos, parce qu’au moment du tournage je découvre l’arme, que je ne l’ai pas encore analysée en détail. Et puis, il faut bien vous donner une raison de vous abonner aux magazines…