Le b.a.-ba du tir sur cible à bras franc (expliqué à partir d’un jeu vidéo)

Ce petit jeu vidéo très simple, directement et gratuitement disponible sur Internet, va nous servir de support pour vous expliquer le b.a.-ba du tir sur cible à bras franc.

Seul petit problème : ce jeu est écrit en russe…

Seul petit problème : ce jeu est écrit en russe…

http://deti.mil.by/templates/swf/Pistol/index.swf

Pour démarrer, cliquez sur « Ctарt » (début) à l’extrémité de la queue de détente du pistolet. A la fin du tir des 3 cartouches, cliquez sur « Да, держите » (oui, continuer) qui s’affiche dans un rectangle. Attention vous êtes aussi limité en temps…

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

21 commentaires sur “Le b.a.-ba du tir sur cible à bras franc (expliqué à partir d’un jeu vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Technique du tir

    Bonjour,

    Pourriez-vous nous indiquer un manuel de technique de tir expliquant didactiquement le tir sur cible et le TSV
    Du genre  » le tir pour les nuls ….. »
    Merci , bien amicalement.

    • Très franchement, je ne sais pas répondre à cette question. En principe, il devrait se trouver dans votre club de tir un moniteur capable de vous enseigner les bases, ne serais-ce qu’au niveau de la sécurité qui reste le domaine devant être abordé en priorité. Quant à la pratique du TSV, il s’agit d’une discipline très exigeante qui n’est pas, à mon avis, envisageable pour un débutant.

  2. merci pour tout information et technique dans toute catégorie d’arme bonne continuation sur You tube

  3. Bonjour Michel . Après une longue absence j’ai décidé prendre la plume (Si je peux m’exprimer ainsi) pour vous remercier ! Oui vous remercier !
    Grâce à vos explications et votre cours sur le B.A.BA du tir sur cible que j’ai appliqué à la lettre, j’ai enfin obtenu d’excellents résultats. J’ai réglé mon arme (HK USP custom sport 45 acp) sur point visé point tiré et fais exactement comme dans votre cours, avec pour résultat d’excellents groupements.
    Encore une fois, merci professeur ! Vous êtes génial!

    Ah oui, j’oubliais de préciser que je parle du tir sur cible à 25 m.
    Cordialement votre fidèle élève

    • Tant mieux si cette petite vidéo a fait au moins un heureux ! Merci à vous pour ce retour.
      Notez quand même que ce que j’explique n’est rien d’autre que des fondamentaux, qui doivent normalement être enseignés par tous ceux dont c’est la fonction au sein des clubs de tir FFT.

  4. Je comprends ce que vous voulez dire en termes de correction de tir. Je ne remets pas en cause votre explication pour rectifier l’écart du tir du glock 17.
    Reste que techniquement, le déplacement de la hausse à droite entraîne un déplacement du point d’impact à gauche.
    Si je trace une droite passant par les « points » que sont la hausse et le guidon on comprend aisément que déplacer la hausse dans un sens avec un guidon fixe modifie l’orientation de la droite. Le balayage de la droite tracée aura le sens opposé à la hausse au delà du guidon.
    Pour résumer, dans notre cas, on déplace la hausse pour que la droite passant par cette dernière et le guidon passe également par les points d’impacts.
    Les impacts du glock sont à gauche de la cible. On déplace donc la hausse à droite pour aligner les points d’impacts avec la hausse et le guidon.
    Mais après tout est question de référentiel. L’arme ou la cible…

    • Si vous comprenez vos explications, c’est le principal…

      • Certes.
        Reste qu’avec les manuels qui prennent la cible comme référentiel, je fais le constat qu’un bon paquet de tireurs se grattent la tête en regardant leur cible et les organes de visée sur le pas de tir avec une arme déréglée ou nouvellement acquise.
        Je sais juste trop bien pour le constater si souvent qu’un principe retenu par coeur n’est pas ce qu’il y a de plus bénéfique pour celui qui l’emploie.
        Je ne compte pas non plus le nombre de tireurs qui se font une fiche pour régler leur lunette lorsque le constructeur adopte cette référence (un up qui descend le réticule, un left qui l’emmène à droite… logique).
        Sur ce n’y voyez pas une remise en cause de vos explications.
        Quand son arme ne touche pas le point visé, il faut ajuster les organes de visé depuis le point visé vers le point touché.

        Nous disons la même chose. Le langage technique adoptant la cible comme référentiel complique juste inutilement les choses. Il n’y aurait pas autant de confusion pendant les réglages dans le cas contraire.

    • Bonjour. Je n’ai absolument rien compris aux affirmations de John !
      Cordialement.

  5. Bonjour,

    Effectivement, ce jeu est instructif pour les débutants.

    Sinon, comment faut-il procéder en ce qui concerne l’alignement des instruments de visée avec le centre de la cible ?

    Est-ce qu’il faut aligner le rectangle central (qui se trouve au niveau du guidon) sur le centre de la cible, ou bien, faut il le positionner juste en dessous de celle-ci ?

    Merci pour vos conseils.

    • C’est une bonne question, à laquelle j’ai répondu en son temps (ou plutôt en mon temps, quand je faisais de la compétition) par un article publié dans le numéro 62 du magazine Action Guns (mars 1984). Cela concernait plus précisément le tir à l’arme de poing gros calibre à longue distance sur les silhouettes métalliques, mais les problèmes et les solutions sont les mêmes quelle que soit l’arme et la distance dès l’instant qu’on utilise une visée mécanique.

      http://www.essai-armes.fr/1984/03/15/la-prise-de-visee/

  6. Bonjour Michel et merci pour ce lien amusant.
    Ne serait-il pas judicieux également de faire une petite vidéo de la position de prise en main d’un pistolet pour un tir à deux mains?
    Merci de votre compétence et de votre écoute.

    • En postant cette vidéo, j’ai fait une petite digression, parce qu’il me semblait intéressant d’expliquer une différence essentielle entre le virtuel et le réel.

      Mais en ce qui concerne d’éventuelles vidéos sur l’apprentissage et la pratique du tir, je vais répéter ce que nous avons déjà expliqué en début d’année dans la rubrique INFORMATIONS, à savoir que nous ne souhaitons pas le faire. Nous considérons que ce n’est pas de notre ressort, ce rôle est dévolu aux clubs et aux écoles de tir encadrés par la FFT. Notre site a pour but de présenter et tester des armes et, même si nous nous écartons parfois de cette ligne pour aborder des questions annexes qui peuvent rendre service aux tireurs ou intéresser les collectionneurs, nous ne souhaitons pas nous substituer à ceux dont c’est la mission.

  7. Bonjour et Merci beaucoup pour ces informations importante pour moi, dans mon précédent message j’avais oublier de préciser que je tire à 25m , avant de faire les réglages que vous m’avez conseiller j’essaierai de faire tirer un membre de mon club de tir pour voir la déférence , je vous tiendrais au courant par la suite merci et bonne journée

  8. Bonjour Jean,
    Dans le même genre mais en beaucoup plus poussé il y a le dernier né de Noble Empire appelé World of Guns : Gun Disassembly qui est en accès libre sur Steam. On y trouve plus d’une centaine d’armes parfaitement modélisées en 3D, démontables et quelques stands de tir. La version gratuit ne donne pas accès à toutes les armes mais moyennant quelques euros tout est débloqué. Très pédagogique pour comprendre le fonctionnement des armes à feu avec les vues transparentes, les ralentis…

  9. Bonsoir, et merci pour cette vidéo explicative je suis nouveau tireur et je vien d’acquérir un glock 17 gen 3 D’occasion et il faut dire que mes premières cartouches tirer laissais à désirer , mes impacts sont toutes à gauche de la cible , le problème vien t’il de l’arme ou De moi ? Quel conseil me donneriez vous pour rectifier ces erreurs de tir ? Merci d’avance

    • Le seul conseil que je puisse raisonnablement vous donner à distance, serait de modifier le préréglage de vos éléments de visée. Sur un Glock 17, déplacer la hausse d’un dixième de millimètre vers la droite entraînera un déplacement du point d’impact d’environ 1,5 centimètre vers la droite de la cible à la distance de vingt-cinq mètres.

      La valeur de la correction C à apporter aux éléments de visée, en site comme en dérive, se calcule de la façon suivante :
      C = E x M / D
      E = écart en cible (en mm).
      M = longueur de la ligne de mire (en mm).
      D = distance de tir (en mm). En théorie, c’est la distance par rapport à la hausse, mais hausse ou bouche du canon, la différence est négligeable.

      • Bonjour Michel,

        Le déplacement de la hausse vers la droite entraînera le déplacement vers la gauche du point d’impact.

        John.

        • Je peux très bien faire des erreurs, mais ce n’est pas le cas ici. Je vous conseille à l’avenir de bien réfléchir avant de contredire quelqu’un. La règle à retenir est la suivante : il faut déplacer le guidon dans le sens de l’erreur (vers la gauche si l’arme tire trop à gauche) ou la hausse dans le sens contraire de l’erreur (vers droite si l’arme tire trop la gauche).

          Ceci est très bien expliqué dans le manuel du tireur édité par la FFTir.
          Il est indiqué à la page 10 : LE REGLAGE – Le principe est simple. On déplace la hausse dans le sens où l’on veut faire porter son tir.
          http://www.essai-armes.fr/wp-content/uploads/2013/10/Manuel_Tireur_FFtir08.pdf