Gants tactiques d’intervention & de tir : quel modèle choisir ?

Les gants d’intervention en cuir, qui bénéficient d’un haut niveau de protection, pêchent au tir par leur revêtement peu accrocheur sous la paume et les doigts.

Les gants d’intervention en cuir, qui bénéficient d’un haut niveau de protection, pêchent au tir par leur revêtement peu accrocheur sous la paume et les doigts.

Ceux qui pratiquent le tir l’hiver en extérieur ont fait, comme nous, la pénible expérience des doigts engourdis par le froid. On peut y remédier en portant des gants, tous les pistolets semi-automatiques modernes ayant à cet effet un pontet largement dimensionné. Reste le problème du choix : il existe une variété de modèles considérable, mais beaucoup d’entre eux se révèlent décevants parce qu’ils font perdre au tireur sa sensation de préhension. Certains utilisateurs pallient partiellement cet inconvénient en coupant la partie recouvrant la phalange distale de l’index, mais il s’agit là d’un pis-aller peu satisfaisant.

Les gants tactiques coqués bénéficient d’un revêtement caoutchouté, sous la paume et les doigts, qui leur procure d’excellentes qualités antidérapantes.

Les gants tactiques coqués bénéficient d’un revêtement caoutchouté, sous la paume et les doigts, qui leur procure d’excellentes qualités antidérapantes.

Nous avons volontairement limité notre choix à une marque réputée et à trois modèles éprouvés, dont la résistance, l’efficacité et la fiabilité ont été rigoureusement testées par le fabricant, comme par les utilisateurs. Ces gants tactiques, qui s’adressent bien sûr en priorité aux professionnels, peuvent être utilisés pour le tir. Et vous verrez dans notre vidéo que l’un d’entre eux se révèle particulièrement intéressant, parce qu’il permet de conserver intacte la sensation de préhension tout en protégeant la main du froid. Mieux encore, il améliore considérablement le grip et amortit le recul subi au départ du coup.

Les gants de palpation, qui disposent sous la paume et les doigts d’un revêtement micro-polyuréthane, présentent d’incomparables qualités en termes de confort et d’efficacité de la préhension.

Les gants de palpation, qui disposent sous la paume et les doigts d’un revêtement micro-polyuréthane, présentent d’incomparables qualités en termes de confort et d’efficacité de la préhension.

 

Notre vidéo : présentation des gants tactiques GK

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

Partenaire

-5% de réduction chez notre partenaire: Armurerie Pascal
Bénéficiez de 5% de remise sur votre commande avec le code promotion : PASCAL5 (Offre valable jusqu'au 18 décembre 2016.)

12 commentaires sur “Gants tactiques d’intervention & de tir : quel modèle choisir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Michel,
    Mon fils fait partie d’une équipe d’intervention dans un établissement carcéral. Il a besoin lors des affrontements, d’un gant souple pour l’appréhension, mais aussi très résistant aux objets tranchants ou piquants. Quel produit lui conseilleriez-vous (modèle et fabricant) ?
    Merci

    • Bonjour
      Pour des équipements spécialisés, je vous dirige vers Charles Joussot qui a un site : http://www.cj-production.fr
      Pour info, il commercialise des gants anti-lacérations ainsi que des t-shirts et des blousons renforcés avec du kevlar.
      Bonnes missions aux ERIS
      Cordialement
      Jean GILLET

  2. Bonjour, quel est le modèle de PA que vous montrer avec l’essai des gants ?
    Merci

  3. bonjours, tout d’abard merci pour tout vos essai , sa permet de se faire une idée du marché actuel. J’hesite entre une norinco JW15, une bretton gaucher GR et une savage mark 2 F, je sais a quoi me tenirs sur la norinco et la savage , mais sur la bretton gaucher je n’ai riens trouver ! je sais juste que savage faisais de très bonne arme dans le temps(via le president de mon club) mais je ne sais pas trop a quoi me tenirs sur celle ci… je m’en servirais dans du tir récréatif, je ne cherche pas a faire du trou dans trou dans la mouche de la 50 match … si vous pouviez m’éclairer je vous en serez reconaissant 😉
    merci , Sébastien

  4. Bonjour,
    je me permet de rajouter ma petite expérience, non pas de tireur ou de professionnel, mais d’airsofteur : j’utilise des gants pour me protéger lors des parties, celle-ci se déroulant en forêt ou bâtiments en ruines, donc avec de nombreux éléments dangereux pour les mains. Pour ce faire, j’utilise des vraies protections professionnelles pour les mains et les yeux, pas des répliques.
    J’ai longtemps joué avec des gants néoprènes et ceux-ci étaient effectivement très efficaces en préhension et tenue des répliques, mais en revanche beaucoup moins en protection contre les piqures et coupures. Les ronces, les épines passaient le néoprène. De plus, l’usure fut rapide.
    Je suis ensuite passé à des gants Mechanix renforcés, et là la protection était réelle, comme « avoir des chaussures de marche au mains », tout en gardant une bonne préhension.Je ne saurais m’en passer, j’en ai même une paire de secours dans ma voiture pour le courant.
    Merci encore pour vos articles.

    Cordialement.

  5. Bonjour à tous les deux,

    Quel plaisir à chaque fois de retrouver vos vidéos. Vraiment!
    J’ai une question particulière concernant Jean et si vous n’y répondez pas, je le comprendrai parfaitement.
    Quel a été le parcours professionnel de Jean et dans quelle unité a-t-il servi?

    Merci encore et continuez de nous régaler.

    Amitiés.

    David

    • Je ne pense pas que Jean vous réponde. En privé, il n’en fait jamais étalage et en public il est tenu par ses fonctions à la discrétion. Cependant, pour autant que je sache, le fait qu’il ait débuté sa carrière dans une unité de parachutistes n’est pas un secret.

  6. Merci pour ce petit test d’accessoires. Je vais certainement me laisser tenter par le modèle néoprène qui semblent réunir pas mal d’avantages.