Pistolet Beretta modèle « APX » / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet Beretta APX est accompagné par son chargeur de secours, son outil d’aide au remplissage et deux boîtes de 50 cartouches Fiocchi à balle 123 grains FMJ, de la gamme « Classic Line » de ce fabricant italien.
Le pistolet Beretta APX est accompagné par son chargeur de secours, son outil d’aide au remplissage et deux boîtes de 50 cartouches Fiocchi à balle 123 grains FMJ, de la gamme « Classic Line » de ce fabricant italien.

Une nouveauté chez Beretta ne peut passer inaperçue. Ce modèle APX vise de toute évidence le marché des forces armées. Il est en effet prévu que l’US Army procède au remplacement de ses M9A1 (Beretta 92 A1) et le 92 A3 proposé par la firme italienne a semble-t-il d’ores et déjà été rejeté. Reste à savoir si ce nouveau pistolet pourra satisfaire au cahier des charges et devenir le modèle polyvalent (modular handgun) que les militaires attendent.

Le nom et le logo du fabricant italien sont gravés sur le côté gauche de la glissière, juste au-dessus du levier de démontage.
Le nom et le logo du fabricant italien sont gravés sur le côté gauche de la glissière, juste au-dessus du levier de démontage.

A l’image de la quasi-totalité des pistolets de dernière génération lancés par les grands fabricants, le Beretta APX ne peut raisonnablement pas cacher sa ressemblance avec le Glock auquel il emprunte sa carcasse en polymère, sa détente munie d’une pédale de sécurité et son mode de fonctionnement grâce à une platine de type « Striker-fired ». L’accent a été mis sur l’abaissement de la ligne de mire mais, là encore, l’élève ne peut raisonnablement pas dépasser le maître. Reste le design des rainures de préhension, qui se révèle efficace et constitue une réelle nouveauté sur le plan esthétique.

Cette vue de l’arme culasse ouverte permet d’observer la très faible proéminence de la commande ambidextre de son levier arrêtoir, apte à garantir qu’il ne sera pas actionné de façon involontaire au moment du recul.
Cette vue de l’arme culasse ouverte permet d’observer la très faible proéminence de la commande ambidextre de son levier arrêtoir, apte à garantir qu’il ne sera pas actionné de façon involontaire au moment du recul.

Première partie : présentation

Cette vue permet d’apercevoir, au travers de la fenêtre d’éjection, la cartouche encore retenue par les lèvres du chargeur, face à la rampe d’alimentation et prête à être chambrée.
Cette vue permet d’apercevoir, au travers de la fenêtre d’éjection, la cartouche encore retenue par les lèvres du chargeur, face à la rampe d’alimentation et prête à être chambrée.

Deuxième partie : tests dynamiques

Le bloc en acier contenant la platine peut être aisément désolidarisé de la carcasse en polymère, mais cette opération nécessite l’extraction du levier de démontage et d’une goupille transversale.
Le bloc en acier contenant la platine peut être aisément désolidarisé de la carcasse en polymère, mais cette opération nécessite l’extraction du levier de démontage et d’une goupille transversale.

 

Le banc d’essai du pistolet Beretta modèle APX a été publié sur 6 pages dans le magazine Action Guns n°372 (novembre-décembre 2016).
Le banc d’essai du pistolet Beretta modèle APX a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°372 (novembre-décembre 2016).

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

48 réflexions sur “Pistolet Beretta modèle « APX » / Calibre 9 mm Parabellum”

  1. Bonjour Michel. Je voulais encore vous poser une question : nouveau modèle berreta APX, ensemble des pistolets glock, ensemble des pistolets HK, etc… , tout les grands fabricants d’armes ce mettent aux pistolets à carcasse polymère et je suppose que toutes les forces de polices et armées du monde adoptent ce type d’armes de poing.le pistolet tout acier est il amené à disparaitre? Du Moin comme arme de service ?

    1. Michel Bottreau

      Les pistolets à carcasse en acier avaient déjà quasiment disparu au profit de modèles à carcasse en aluminium (Walther P38, Beretta 92, Sig-Sauer P220, P226…) et ces derniers cèdent aujourd’hui leur place aux modèles à carcasse en polymère. Le poids a une importance considérable quand on doit porter une arme constament à la ceinture.

  2. Bonjour Michel,

    Bonne vidéo comme d’habitude. Je trouve dommage que vous arrêtiez les vidéos sur la partie essais de précisions de l’arme.
    Cette partie des essais filmés apportait un plus lors de la lecture de la version papier du test.

    Autre sujet, allez-vous tester le nouveau CZ 75 shadow 2 ?

    Cordialement.

    1. Michel Bottreau

      En ce qui concerne le CZ-75 Shadow 2, je ,n’ai pas l’impression qu’il apporte grand chose de nouveau par rapport au précédent, hormis la couleur des plaquettes. Nous verrons si cela justifie un banc d’essai…

  3. Merci encore pour cette vidéo d’essai d’une arme qui suscitait pas mal d’interrogation.
    Je regrette l’absence de la séquence tir posé qui constitue à mes yeux une partie substantielle du test.
    Certes, nous retrouverons tous les résultats détaillés dans notre magazine… mais cela sera un peu moins vivant en les consultant.
    Et puis il y a une mine de petites informations sur ces séquences!

    1. Michel Bottreau

      Merci pour votre commentaire. Je continuerai à réfléchir sur le sujet, de façon à proposer des vidéos assez courtes pour ne pas être ennuyeuses, tout en continuant à délivrer un maximum d’informations…

  4. Bonjour Michel. Félicitations pour votre travail!
    J ai une question. Vous nous dite souvent que grâce à vos essai nous saurons quelle munition employer avec cette arme.
    Mais je pensais que le couple arme munition était unique. Et que des essais avec plusieurs munitions etaient nécessaires avant de trouver la bonne pour notre arme.
    Cordialement.

    Pierre.

    1. Michel Bottreau

      On peut effectivement affirmer que le couple arme/munition est unique pour un modèle d’arme. De là à dire qu’il est unique pour chaque exemplaire, c’est exagéré !

      Quand elles existent, les différences qu’il peut y avoir d’un exemplaire à un autre, pour un même modèle, proviennent essentiellement de l’usure des outils qui servent à rayer les canons. Mais elles doivent être rares, ou très minimes, parce que je ne les ai pour ma part jamais constatées…

  5. Bonsoir Michel.comme les autres commentateurs je voulais vous remercier et vous féliciter pour vos essais toujours aussi intéressants et passionnants. Je regrette toutefois que vous ne faites plus de vidéos sur les essais de tirs de précision à 25 mètres bien que je comprennes vos raisons. Encore merci pour ce que vous faites pour nous les tireurs sportifs et autres professionnels des forces de l’ordre . Bravo et à bientôt pour d’autres vidéos qui seront j’en suis sur toujours aussi passionnantes et instructives.
    Amicalement

  6. Bonjour,
    Vous vous mettez généralement à quelle distance pour vos tests ?
    A vue de nez, vous avez l’air d’être à environ 15m, non ?

    1. Michel Bottreau

      Voila une question quelque peu étonnante. Si vous visualisez un tant soit peu attentivement nos vidéos, vous constaterez que nous nous efforçons de toujours mentionner, préalablement à chaque essai, le type de munition utilisé ainsi que la distance à laquelle est effectué le tir.

  7. Bonjour à vous deux,
    Merci pour cette nouvelle vidéo fort intéressante. Je suis en train de finir de lire le N° 371, vivement le prochain numéro d’Action. Bonne continuation. A très bientôt j’espère pour une nouvelle vidéo. Prenez bien soin de vous. Encore Merci.
    Claude

  8. Enfin une nouvelle vidéo! L’été nous a paru très long depuis la dernière et je ne dois pas être le seul à espérer que le rythme s’emballera cet hiver!

    1. Michel Bottreau

      Holà ! Du calme jeune homme ! Nous n’avons plus vingt ans et toute activité débridée pourrait nuire gravement à notre santé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut