Viseur reflex à point rouge Docter Sight II Plus

Le viseur Docter Sight II Plus est livré dans une boîte en carton, accompagné par son capuchon de protection, deux vis de fixation, un mode d’emploi détaillé, une pile au Lithium de 3 volts, un chiffon de nettoyage, un tournevis et une platine de réglage.

Le viseur Docter Sight II Plus est livré dans une boîte en carton, accompagné par son capuchon de protection, deux vis de fixation, un mode d’emploi détaillé, une pile au Lithium de 3 volts, un chiffon de nettoyage, un tournevis et un cadran de réglage.

Le viseur reflex à point rouge modèle « Sight II Plus » de la firme allemande Docter se démarque par ses dimensions extrêmement réduites et son poids plume, puisqu’il ne pèse que 25 grammes en ordre de fonctionnement. Son utilisation est on ne peut plus simple étant donné qu’il ne comporte aucun commutateur ni potentiomètre. 

Ce viseur se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock, dont les versions « MOS » (Modular Optic System) sont livrés avec plusieurs platines dont l’une est dédiée aux viseurs Docter Sight II et III, Eotech Mini Red Dot, Insight MRDS et Meopta MeoSight, tous ces modèles partageant les mêmes normes de montage.

Ce viseur se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock, dont les versions « MOS » (Modular Optic System) sont livrés avec plusieurs platines dont l’une est dédiée aux viseurs Docter Sight II et III, Eotech Mini Red Dot, Insight MRDS et Meopta MeoSight, tous ces modèles partageant les mêmes normes de montage.

Le fait qu’il ne grossisse pas permet à l’image observée à travers l’écran de s’intégrer parfaitement au paysage et autorise le tireur à faire abstraction de toutes les contraintes des viseurs optiques traditionnels. La taille de l’écran n’a plus d’importance, pas plus que son éloignement. Ce viseur peut être ainsi installé sur n’importe quelle arme, de poing ou d’épaule, sans s’occuper de la distance qui le sépare de l’œil du tireur. Le point rouge se situant sur le même plan focal que la cible, l’observateur le voit exactement comme s’il s’agissait d’un point lumineux projeté par un faisceau laser. Ceci intéressera tout particulièrement les tireurs atteints de presbytie, l’utilisation de ce type d’accessoire leur permettant de s’affranchir des verres correcteurs.

Equipé d’une platine dédiée permettant sa fixation sur un rail Picatinny, le Docter peut être instantanément installé sur un pistolet Ruger 22/45 Lite où il présente l’intérêt de n’apporter qu’un supplément de poids négligeable, de l’ordre de 50 grammes.

Equipé d’une embase à griffes permettant sa fixation sur un rail Picatinny, le Docter peut être instantanément installé sur un pistolet Ruger 22/45 Lite où il présente l’intérêt de n’apporter qu’un supplément de poids négligeable, de l’ordre de 50 grammes.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

15 commentaires sur “Viseur reflex à point rouge Docter Sight II Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. BONJOUR?

    PEUT ON UTILISER CE TYPE DE POINT ROUGE POUR DU TIR DE PRECISION DE 10 M. AVEC LE BAIKAL MP-46M ( PROBLEME DE VUE )
    JE PENSE AU 3,5 MOA.

    MERCI DE VOTRE REPONSE.

  2. Bonjour,
    Jaimerai Montréal ce point rouge sur un CZ shadow2, pourriez vous M référence une plaquette de monte.
    Merci beaucoup

    • Je n’ai pas réponse à tout. Ce genre de question très technique est à poser à un armurier, à l’importateur ou au fabricant du pistolet CZ Shadow 2.

  3. BONJOUR VOUS AVEZ PRESENTE UN KPOS AVEC UN VISEUR TRUGLO POUVEZ M EN DIRE UN PEU PLUS QUAND A SON REGLAGE;;MERCI CORDIALEMENT

    • Le réglage du viseur reflex Truglo n’a rien de compliqué. Il se fait à l’aide de la clé hexagonale fournie avec le viseur. Il y a une vis sur le haut du viseur pour le réglage en site et une vis sur le côté gauche pour le réglage en azimut. Le sens des réglages est indiqué par des flèches associées aux indications « UP » et « R » (Right)…

  4. Bonjour,
    J’ai vu que le modèle « Docter Sight II Plus IPSC » était conçu de manière plus robuste pour le recul dû à son emplacement sur la culasse mobile des pistolets semi-auto et qu’il avait un parallaxe de réglé pour 25m avec un point rouge de 7 MOA.
    – Le modèle que vous avez testé à son parallaxe de réglé pour 40m : Cela a-t-il était gênant pour tirer à 25m ?
    – Le point rouge testé était de 3.5 MOA était il suffisamment petit pour être précis sur une C50 à 25 m (ma réflexion étant de rapporter également cela avec le 7 MOA) ?

    • Je pense que la distance de réglage de la parallaxe est une donnée théorique qui n’a pas ici beaucoup d’importance, ce genre de viseur présentant justement l’avantage d’être quasiment exempt d’erreurs de parallaxe.
      Quant à la finesse du point, c’est une affaire de goût, je trouve pour ma part que le 3,5 MOA est parfait pour la précision, quelle que soit la distance.

  5. Bonjour,Mr Botreau
    comme je l’avais déjà précisé dans un commentaire précédent,les viseurs point rouge sont très utiles pour les personnes qui comme moi ont la vue qui baisse (>50ans) ,ainsi que pour la rapidité d’acquisition de visée,toutefois j’ai remarqué lors de séance de tir qu’ils fatiguent assez rapidement la vue ,même lorsque l’intensité du point est réglée au minimum, et plusieurs tireurs de mon club ont fait la même constatation , mais rien n’est parfait évidemment . Je possède un Ruger SRH 9.5 pouces en 44 mag équipé d’un viseur point rouge(Walther),et j’arrive à faire des tirs précis à 50 m et plus d’ailleurs mais je suis obligé de refaire les réglages tout les 24 tirs environs ,la dérive n’est pas très importante je l’avoue , et puis c’est modèle bon marché , ceci explique peut-être cela. J’ai lu dans un ancien n° de 1988 que vous aviez testé le Ruger SRH avec une lunette à l’époque aviez vous connu le même problème ? en terme de récurrence des réglages . bonne journée à vous

    • Merci pour ce témoignage. Je n’ai pas d’explication en ce qui concerne le déréglage, mais il convient quand même de préciser que le .44 Magnum est un calibre qui génère un recul particulièrement violent !

  6. Bonjour,
    Merci pour cette présentation. Je me languis les essais car je suis intéressé par ce viseur. J’ai un Glock 41 MOS (45 ACP) et j’aimerais l’équiper d’un viseur point rouge, mais je m’interroge au niveau fiabilité. On lit sur les forums que certains ne supportent pas les chocs. Apparemment le votre a tenu.
    Encore Merci et à bientôt
    Claude

    • Le viseur Docter que nous avions installé sur le Glock 41 MOS a effectivement supporté sans problème toutes les munitions manufacturées et rechargées que nous avons testées. Notre banc d’essai, qui se limite à quelques centaines de coups, ne peut augurer de la fiabilité à longue échéance mais nous n’avons pas, à priori, de raisons d’en douter.

  7. Essai Armes, toujours en pointe, merci pour vos précieux conseils.