Pistolet Glock modèle 41 Gen4 « MOS » / Calibre .45 ACP

Le pistolet semi-automatique Glock 41 MOS est équipé ici d’un viseur reflex « STS » de la firme américaine C-More Systems.
Le pistolet semi-automatique Glock 41 MOS est équipé ici d’un viseur reflex « STS » de la firme américaine C-More Systems.

La firme Glock propose, pour ses principaux modèles, une version extrêmement intéressante puisqu’elle permet à son propriétaire de fixer lui-même sur l’arme, avec une très grande facilité, l’un de micro viseurs reflex compacts dont l’utilisation tend actuellement à se généraliser.

En l’absence de viseur optique, l’arme adopte la silhouette habituelle des pistolets Glock grâce à la plaque de finition qui vient combler le vide laissé par la découpe MOS.
En l’absence de viseur optique, l’arme adopte la silhouette habituelle des pistolets Glock grâce à la plaque de finition qui vient combler le vide laissé par la découpe MOS.

Le Glock 41 Gen4 dont nous réalisons ici le banc d’essai est un modèle allongé, destiné aux compétitions de tir IPSC/TSV. Il dispose d’un canon de 5 pouces ¼ (135 mm), d’une détente Match à 2 kilogrammes et d’une confortable ligne de mire de 195 mm.

Cette arme est livrée dans une mallette de transport, accompagnée par deux chargeurs de 13 coups, une chargette, quatre dos adaptables permettant d’augmenter la taille de la poignée et quatre platines interchangeables dédiées à la fixation des différents viseurs reflex disponibles sur le marché.
Cette arme est livrée dans une mallette de transport, accompagnée par deux chargeurs de 13 coups, une chargette, quatre dos adaptables permettant d’augmenter la taille de la poignée et quatre platines interchangeables dédiées à la fixation des différents viseurs reflex disponibles sur le marché.

 

Première partie : présentation

Le micro viseur reflex DocterSight, qui se positionne de façon parfaite sur la culasse à glissière, se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock en version MOS.
Le micro viseur reflex DocterSight, qui se positionne de façon parfaite sur la culasse à glissière, se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock en version MOS.

 

Deuxième partie : tirs

Ce viseur qui ne grossit pas permet très facilement de tirer en gardant les deux yeux ouverts et il sera particulièrement apprécié par les utilisateurs atteints de presbytie du fait que le point rouge se situe sur la même plan focal que la cible.
Ce viseur qui ne grossit pas permet très facilement de tirer en gardant les deux yeux ouverts et il sera particulièrement apprécié par les utilisateurs atteints de presbytie du fait que le point rouge se situe sur le même plan focal que la cible.

 

Le banc d’essai du pistolet Glock modèle 41 « MOS » a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°373 (janvier/février 2017).
Le banc d’essai du pistolet Glock modèle 41 « MOS » a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°373 (janvier/février 2017).

Le numéro 373 (janvier/février 2017) du magazine Action est aujourd’hui épuisé. Vous pouvez télécharger gratuitement les 6 pages de ce banc d’essai (3,1 Mo) en cliquant sur le lien ci-dessous :
Action n°373 janvier-février 2017_pistolet Glock modèle 41 Gen4 MOS .45ACP

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

39 réflexions sur “Pistolet Glock modèle 41 Gen4 « MOS » / Calibre .45 ACP”

  1. Fournier jean-Marc

    Bonsoir, voilà ma question: vous avez essayé le Glock en 45 cp, le SIG Skorpion et tant d’autres PsA, quel serait votre choix si vous deviez en acquérir un ?
    Merci

    1. Michel Bottreau

      Vous devez savoir, si vous lisez habituellement nos commentaires, que nous ne répondons jamais directement à ce genre de question. Nous nous efforçons de donner, pour chaque arme testée, grâce à nos vidéos et aux articles publiés dans la presse spécialisée, tous les renseignements nécessaires pour guider le choix des futurs utilisateurs. Mais nous ne faisons jamais ce choix à leur place.

  2. Bonjour Michel et Jean, ma question est la suivante… entre un 40 s&w et un 45 acp le quel est le plus agréable puissance, recul, etc etc. Merci d’avance

    1. Michel Bottreau

      Le .40 S&W est un très bon calibre, qui peut être intéressant dans le cadre de la défense (aux USA) et de la compétition (TSV) mais, en ce qui concerne le tir de loisir, je ne vois pas bien ce qu’il apporte, outre le fait qu’il est plus difficile de se procurer les munitions (plus onéreuses et moins de choix)…

  3. LELEU Bertrand

    Bonne année à tous les deux. Je voudrais clarifier quelques notions de balistique. sur un corps en mouvement on peut mesurer 2 choses sa masse et sa vitesse le reste se calcule. Il y a 2 choses importantes dans l’efficacité d’ un projectile: la quantité de mouvement M en kg x V en m/s = kg.m/s elle détermine la capacité d’un projectile à transmettre ou à conserver son mouvement; l’énergie cinétique 1/2 x M x V² = Joules c’est un travail potentiel. Pour en venir à nos 2 calibres: le 45 ACP V= 250 m/s; M = 0,0149 kg on a QM =3,62 kg.m/s Ec = 465,75 J. Le 9 x 19 V = 350 m/s; M = 0,008 kg on a QM =2,81 kg.m/s Ec = 492,14 J. Si les 2 calibres ont une Ec proche leurs QM sont très différentes. Ce qui fait que le 45 envoie valdinguer les quilles et les gongs plus loin que le 9mm mais qu’à masse d’ arme égale l’impulsion de recul sera plus forte mV = Mv: action réaction. Je remercie sincèrement ceux ou celles qui m’auront lu jusqu’au bout.

    1. Michel Bottreau

      C’est exact. Jean a parlé de quantité de mouvement alors qu’il aurait dû employer le terme d’énergie cinétique. Je n’ai pas voulu le reprendre lors de la vidéo, parce que ces notions sont sans doute un peu complexes pour beaucoup de tireurs. Mais si vous lisez le banc d’essai qui va être publié dans le magazine Action, vous verrez que j’explique aussi clairement que possible la différence entre le 9 mm Parabellum et le .45 ACP, concernant à la fois l’énergie cinétique, la quantité de mouvement et la vitesse de recul.

  4. Bonjour à vous deux,
    Merci pour cet essai.
    Possédant un Glock 41 MOS, je viens de monter récemment un Docter sight 3, et je confirme que cela fonctionne bien et qu’on prend du plaisir à tirer avec, surtout lorsqu’on est presbyte (les copains qui l’ont essayé, reconnaissent également son efficacité).
    J’en profite pour vous souhaiter mes meilleurs voeux à tous les deux.
    Une très bonne année 2017 à vous et à tous vos proches.
    Prenez soin de vous et faites-nous encore de belles vidéos et de bons articles.
    A très bientôt j’espère.
    Et bon tir…
    Claude

    1. Michel Bottreau

      Un très grand merci pour ce retour d’expėrience. Nous vous adressons en retour tous nos vœux de bonne et heureuse année 2017 et vous souhaitons de bons tirs avec votre Glock MOS.

  5. Intéressant, j’ai tiré au 21 et j’ai apprécié le calibre 45 sur ce pistolet, avec un canon plus long il doit être encore mieux. Bonnes fêtes à tous….

  6. Que dire !, un Glock + Mr. Gillet et résultat du 10 « out of the box » sans chaussette en plus, bin voyons … la perfection quoi.

    Grand merci à vous deux.

    Je vous souhaite, Michel et Jean un Joyeux Noël et une très bonne année 2017.

    1. Michel Bottreau

      Quand on vous dit, depuis des années, que Glock est au-dessus du lot ! Bon, c’est vrai que Jean a l’habitude de ce genre de matériel, mais quand même…

  7. Excellente vidéo. Merci à vous.
    J’ai un Glock 21. J’avoue ne plus trop me servir de mon 17 en comparaison. L’ergonomie et le calibre me plaisent plus.
    Concernant les doutes par rapport à un 911, en possédant également un… les Glock en 45 ne sont pas une alternative mais un plaisir à part entière.

    1. Michel Bottreau

      Précisons, pour ceux qui ne comprendraient pas votre commentaire, que vous faisiez certainement allusion au modèle 1911.

  8. Bonjour Michel. Par rapport à un glock 17 ou 34 , le 41 est il plus volumineux ( largeur de culasse et de la poignet ) et à t’il le même chaussé de poignet ?

  9. Bonjour

    Il y a quand même une assez nette différence de prix entre un Glock classique est la même version en MOS.
    Pensez-vous que que le système MOS est mieux qu’un système comme le GIS de chez fab defense (qui en plus permet de continuer à utiliser les organes de visée d’origine, il me semble) ?

    Merci d’avance pour votre réponse

  10. Bonjour,
    bravo pour ce test d’une arme qui m’a l’air des plus précise avec un l’ajout d’une visée holographique comme on commence un peu à en voir sur certains pistolets ; pouvait précisé si tout les test de précision en cibles on était faites uniquement avec le viseur holographique ou bien vous avez quand même voulu voir si les éléments de visée permettez au pistolet d’être aussi précis.
    Merci pour votre réponse

    1. Michel Bottreau

      Ces éléments de visée mécaniques sont bien connus, puisqu’ils équipent les Glock depuis leur création. Comme je l’ai plusieurs fois expliqué dans mes écrits, les éléments de visée mécaniques permettent d’obtenir exactement la même précision en cible que les viseurs optiques, mêmes les lunettes grossissantes, du moins aux courtes distances que sont 25 et 50 m. En revanche, ils réclament beaucoup plus de concentration et ils ne pardonnent pas les erreurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut