Carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 / Calibre .223 Remington (5,56 x 45 mm)

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection (Dust Cover) sur la fenêtre d’éjection, deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection sur la fenêtre d’éjection (Dust Cover), deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

La carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 « Slim-Line » dont nous vous présentons ici le banc d’essai constitue la version civile, fonctionnant en mode semi-automatique, du fusil d’assaut allemand HK416 qui va progressivement remplacer le Famas au sein des forces armées françaises. A l’instar du modèle militaire, elle est chambrée en calibre .223 Remington (5,56 mm OTAN).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Malgré ses indéniables qualités, le Famas n’a jamais réussi à s’imposer sur le plan international, en raison sans doute d’un prix de vente élevé. Son remplacement se justifie par le fait qu’il ne pouvait pas recevoir les multiples accessoires devenus indispensables sur les fusils d’assaut modernes, contrairement à toutes les versions construites à partir de la plate-forme AR15.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Attention : une erreur s’est glissée dans la fiche technique des vidéos. Du fait de son calibre, cette carabine est classée en catégorie B4b (et non pas B2a).
Il est amusant, à ce sujet, de se remémorer que le regroupement des 1ère et 4ème catégories en une seule, la catégorie B, nous avait été présenté comme une heureuse simplification apportée par la nouvelle législation. Sauf que le besoin de compliquer les choses a vite repris le dessus, avec la création des sous-catégories : B2a, B2b, B2c, B2d, B2e, B2f, B3, B4a, B4b, B4c, B4d, B4e, B5, B6, B7, B8, B9, B10…

Vidéo 1ère partie – présentation, réglage de la hausse mécanique :

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

 

Vidéo 2ème partie – présentation du viseur holographique Eotech 512, réglage du viseur :

La hausse est munie d'un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site et qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée.

La hausse, qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée, est munie d’un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site.

 

Vidéo 3ème partie – tirs à courte distance (25 et 50 m) :

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

 

Vidéo 4ème partie – tirs à 100 m :

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

 

Nous vous invitons également à découvrir la carabine HK243 S SAR, issue du même fabricant et chambrée dans le même calibre, dont nous avions réalisé le banc d’essai en juin 2015. 

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

29 commentaires sur “Carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 / Calibre .223 Remington (5,56 x 45 mm)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bonjour l essai du Kel Tek RDB est il prevue tester une arme moderne bullpop serai interessente et merci pour votre super travail

    • J’ai déjà répondu plusieurs fois à des questions similaires. Ma réponse sera donc la même, les choses n’ayant pas évolué depuis : il y a plusieurs modèles que nous serions heureux de tester chez le fabricant américain Kel-Tec, mais les demandes que nous avons faites en ce sens auprès de l’importateur français n’ont jamais abouti.

  2. bonjour..

    toujours un plaisir de voir et lire vos essais. prevoyez vous un essai voir un comparatif du S&W mp 15 sport II

    merci de votre reponse

  3. Le numéro 378 d’Action ne comportait pas l’étude sur le HK MR 223. Je l’attendais car c’est quand même, en version HK 416, l’arme pour l’armée française pour les 30 ans à venir.

  4. Bonsoir, je suis toujours avec un grand intérêt vos études sur les armes que vous présentez, pensez-vous programmer un ou des essais des carabines « Sig-Sauer » 5,56 ?
    Merci

    • Tout ce que je peux dire, c’est qu’aucun essai des carabines Sig-Sauer n’est programmé dans l’immédiat. Il y a tellement de nouveautés, dans tous les domaines, qu’il nous est impossible de tout tester.

  5. Bonjour Michel ,
    merci pour cette excellent test de HK mr223 en version 11,5 une arme bien née et qui fera sans doute le bonheur de nos soldats dans sa version militaire dont je note que la version essayez n’a qu’un seul vrai défaut à savoir ses élément de visé mécanique qui n’ont vraiment rien à voir avec les anciens éléments de visé qui était plus typé combat mais bon on pourra sans nul doute les enlevés et en mettre d’autres également amovible qui est une grande tendance chez les fabricant d’accessoires de type ar15 ; d’ailleurs est-il possible de demander un autre type de visé mécanique au fabricant de cette arme ou bien elle est livré d’origine avec ses éléments de visé là.

  6. Pensez vous qu’il faille changer les organes de visée par des magpul en plus d’un aimpoint ou un eotech ?

    • Ce n’est pas une obligation, tout dépend de vous et de l’utilisation que vous voulez en faire. Les MBUS sights de chez Magpul sont robustes et bien conçus, mais ils ont également un coût qui n’est pas négligeable.

    • Le viseur qui nous avait été confié est un Eotech 512. Il est en tous points identique à l’Eotech 552, à ceci près qu’il ne dispose pas du mode NV (vision nocturne).

  7. Bonsoir, y a t il possibilité de bipied sur cette belle arme ?

    • Oui, bien sûr, étant donné la présence d’un rail inférieur. Le plus simple est d’acheter un bipied muni d’une griffe pour rail Picatinny. Si l’on souhaite installer un bipied Harris, il suffit d’acheter également l’adaptateur grenadière/Picatinny. Pour les puristes qui voudront installer le bipied d’origine HK, un de nos lecteurs a écrit (voir les autres commentaires) qu’il était impossible de se le procurer. Une information qui reste à vérifier…

  8. Bonjour a tous excellente vidéo comme d’habitude, il donne envie ce HK . Peut on retirer les organes de visée pour les remplacer par des magpul? Et il tire la 223 et la 5.56?
    Bonne continuations à tous les deux.

    • Oui, on peut installer ou désinstaller tout ce qu’on veut sur le rail Picatinny.

      Oui, on peut tirer les .223 Remington ou les 5,56 x 45, on ne voit pas la différence. Il n’y a d’ailleurs pas de différenciation sur les boîtes de cartouches, elles portent généralement l’indication des deux calibres…

  9. Excellent essai, très complet et très détaillé. Je dois avouer que j’attendais avec une certaine impatience un essai d’une arme de la famille des AR15 qui commencent à fleurir dans nos stands. Et avec canon flottant qui plus est.
    D’ailleurs, message personnel: à quand l’acceptation des AR15 à canons flottants pour le TAR ?
    Ce type est en dotation dans les armées régulières depuis longtemps et maintenant chez nous… Allo, la fédé ?

    Très bon boulot en tout cas !

  10. J’ai vu une démo du SIG commando, maintenant celle du HK en même calibre, choix cornélien il me semble, comment les départager ?

  11. Excellent boulot,je tiens cependant à ajouter mon avis personnel,je possède la version 14.5,il est important de signaler pour ceux qui envisagent d’installer un modérateur de son,le filetage du cache flemme est inversé par rapport à du ar15 standart (milspec) et sur le modèle civil le régulateur de gaz est absent,à savoir aussi que aucune pièces n’est livrable en France..impossible d’installer l’adaptateur hk du bipied car pas livrable…
    une arme à garder d’origine car la moindre modification est une expédition chez hk.
    à savoir aussi que la crosse et la poignée sont très minimaliste et que pour les versions avec canon supérieur à 10 pouces le poids de l’arme sur l’avant est tres important.
    Salutations

  12. Encore un excellent test, mais on n’en attendait pas moins.
    2 choses cependant:
    -La munition 5,56 X 45 de cette arme la classe directement en catégorie B4, et non en B2a. (Je chipote :) )
    -Le point central de l’Eotech vous paraît trop « gros » à 100m, c’est pourtant un point qui mesure 1 minute d’angle, soit le plus petit possible à l’heure actuelle sur le marché.
    Cependant, ce viseur assez ouvert est prévu pour être utilisé les deux yeux ouverts à de courtes distances. Malheureusement, pour des distances supérieures à 50m, il est recommandé d’utiliser le « magnifier » 3x de la même marque, et qui coute…encore plus cher que le viseur lui-même!

    Vivement les prochaines vidéos,

    • Concernant le classement de l’arme, j’ai vu l’erreur trop tard pour rectifier les vidéos, mais je l’ai indiqué à la fois dans le texte qui accompagne les vidéos sur YouTube et dans le texte publié sur le site. En lettres rouges, en plus, pour que ce soit bien visible !

      • Mea Maxima Culpa, je lis vos vidéos sur Youtube via mon smartphone: votre indication n’y apparaît que si l’on déroule la description de la vidéo. Bref, j’aurais dû lire l’article. Vous m’en voyez confus.

        • Pas de problème. Je vous conseille vivement, ainsi qu’à tous ceux qui nous suivent, de délaisser YouTube (où l’on trouve peut être le meilleur mais aussi et surtout le pire !) et à privilégier notre site essai-armes, où vous trouverez en plus des vidéos une grande quantité de photos et d’informations complémentaires…

          • Bonsoir Michel,

            John Fox indiquait simplement qu’il visionnait les vidéos de essai-armes via YouTube … pas d’autres vidéos.

            Merci pour les tests !

          • Je voulais simplement dire qu’il est dommage de regarder nos vidéos directement sur YouTube sans passer par notre site.