Revolver Smith & Wesson « Military & Police Bodyguard » / Calibre .38 Special +P

Le revolver M&P Bodyguard, approvisionné avec des munitions Speer Gold Dot de calibre .38 Special +P, côtoie un Push Dagger FGX de la firme américaine Cold Steel, auquel sa construction en polyphtalamide Griv-Ex pour la lame et en caoutchouc synthétique Kray-Ex pour la poignée procure une très grande légèreté.
Le revolver M&P Bodyguard, approvisionné avec des munitions Speer Gold Dot de calibre .38 Special +P, côtoie un Push Dagger FGX de la firme américaine Cold Steel, auquel sa construction en polyphtalamide Griv-Ex pour la lame et en caoutchouc synthétique Kray-Ex pour la poignée procure une très grande légèreté.

La firme Smith & Wesson enrichit sa gamme « Military & Police » d’un revolver de poche de type Backup dont les caractéristiques novatrices nous ont étonnées.

Le flanc droit reçoit un désignateur laser spécialement conçu par la firme américaine Crimson Trace pour s’intégrer de façon parfaite à ce modèle de chez Smith & Wesson.
Le flanc droit reçoit un désignateur laser spécialement conçu par la firme américaine Crimson Trace pour s’intégrer de façon parfaite à ce modèle de chez Smith & Wesson.

Ce modèle extrêmement léger et compact dispose d’une carcasse qui combine deux matériaux, l’alliage d’aluminium et le polymère. La partie avant, qui compose la cage du barillet et le manchon du canon, est usinée en alliage léger. La partie arrière, qui renferme le mécanisme et forme l’armature de la poignée, est moulée en polymère. Le canon et le barillet sont en acier inoxydable. La poignée reçoit une plaquette monolithique en néoprène, dont la fonction principale est d’amortir le recul.

Son petit canon d’à peine deux pouces, forgé en acier inoxydable, est vissé à l’intérieur du manchon en aluminium solidaire de la cage du barillet.
Son petit canon d’à peine deux pouces, forgé en acier inoxydable, est vissé à l’intérieur du manchon en aluminium solidaire de la cage du barillet.

Vidéo 1ère partie – présentation :

Ce revolver est doté d'un barillet à cinq coups, ce qui constitue un compromis encombrement/capacité très acceptable pour une arme de poche chambrée en calibre .38 Special.
Ce revolver est doté d’un barillet à cinq coups, ce qui constitue un compromis encombrement/capacité très acceptable pour une arme de poche chambrée en calibre .38 Special.

Vidéo 2ème partie – tests dynamiques :

Si elle réclame un peu d’accoutumance, en raison de la configuration inhabituelle de sa commande, l’ouverture du barillet s’effectue sans la moindre difficulté.
Si elle réclame un peu d’accoutumance, en raison de la configuration inhabituelle de sa commande, l’ouverture du barillet s’effectue sans la moindre difficulté.
La disposition ambidextre des commandes de ce nouveau revolver de défense intéressera tout particulièrement les utilisateurs gauchers.
La disposition ambidextre des commandes de ce nouveau revolver de défense intéressera tout particulièrement les utilisateurs gauchers.

Vidéo 3ème partie – tirs sur appui et un dernier test dynamique :

Nous avons réalisé, avec les munitions de calibre « .38 Special » et « .38 Special +P » à balle expansive dont nous disposions, des tirs dans un bac de sable humide afin de vérifier le champignonnage de leur projectile. Vous trouverez les résultats de ces tests dans la publication de ce banc d’essai.
Nous avons réalisé, avec les munitions de calibre « .38 Special » et « .38 Special +P » à balle expansive dont nous disposions, des tirs dans un bac de sable humide afin de vérifier le champignonnage de leur projectile. Vous trouverez les résultats de ces tests dans la publication de notre banc d’essai.
Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson M&P Bodyguard a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 379 (janvier/février 2018).
Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson M&P Bodyguard a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 379 (janvier/février 2018).

Ne manquez plus rien de votre passion !

Rechargez et visez juste !

Un e-mail par mois, dans lequel nous réglons la visée sur des essais d’arme de légende, moderne ou ancienne, des guides pratiques et bien plus ! 

Cartouche garantie sans spam ni défaillance de tir !

Partagez votre expérience à la communauté !

Un avis, une question ou encore une expérience particulière ? Dites nous en plus dans l’espace des commentaires ci-dessous !

24 réflexions sur “Revolver Smith & Wesson « Military & Police Bodyguard » / Calibre .38 Special +P”

  1. Bonjour. Je me suis récemment abonné à votre chaine Youtube. Mon dieu je ne suis même pas spécialement amateur d’armes à feux mais vous êtes si didactique que cela rend le sujet passionnant. J’aime bcp votre chaine loin du tape-à-l’œil et de l’exubérance d’autres sur le thème.
    Je ne savais pas bien où poster ça, désolé ! Vous devriez activer les like/dislike de la chaîne cependant, cela améliore leur visibilité je crois.

    1. Michel Bottreau

      Merci d’avoir pris la peine de poster un commentaire sur notre site.

      YouTube n’est pour nous que l’hébergeur de nos vidéos. Nous conseillons de les regarder à partir de notre site, où elles sont organisées par thèmes et où nous vous offrons en prime une grande quantité d’informations complémentaires et de photos.

      Concernant la chaîne Youtube, nous avons désactivé les commentaires parce que c’était la porte ouverte à tous les désœuvrés qui passent leur temps à faire, de façon anonyme, des remarques le plus souvent débiles, quand elles ne sont pas insultantes. Dès l’instant qu’ils doivent s’identifier, ce genre d’individu disparaît comme par miracle : la preuve en est que nous n’avons quasiment jamais eu besoin de supprimer ou pondérer un commentaire laissé sur notre site.

  2. Bonjour , merci pour ce test d’une arme qui à l’air d’être une réussite tant dans sa conception que dans son utilisation et qui donne un renouveau bienvenue à cette famille d’arme un peu disparue des radars à cause de l’avènement des petit pistolet en 380acp et 9mm ; il serait intéressant de faire un essai du ruger lcr ou du kimber k6s pour voir ce que vaut le SW face à ses deux concurrent.

  3. Bonjour, dans la série des revolvers innovants, serait-il possible de tester le Chiappa Rhino ? Look et conception hors nome qui apres avoir ete longuement critiqué a fini par etre reconnu comme plein de qualité. Cordialement.

    1. Michel Bottreau

      Oui, j’aimerais bien le tester mais, jusqu’à maintenant, l’importateur n’avait pas l’air interressé.

  4. Bonjour à tous les deux,
    Merci pour cette vidéo. Encore un test sympa d’une belle petite arme.
    On attend Janvier pour la voir sur papier glacé…
    Encore merci, passez de bonnes fêtes et un bon bout d’An à tous.
    A bientôt.

  5. Bertrand LELEU

    Bonjour, heureux de vous retrouver tous les deux visiblement en bonne forme. Jolie petite arme en concurrence directe avec le Ruger LCR de même philosophie. Le tout avec un prix très compétitif. Et cerise sur le gâteau: enfin un S & W dont le barillet tourne dans le bon sens, c’est un amateur de Colts qui le dit!

  6. Je suis un profane et je m’excuse par avance de dire des énormités. Mais une image laser qui a autant la « gigite » est ce vraiment une aide par rapport aux instruments de visée traditionnels ou bien un bon entrainement au tir instinctif ?

    1. Michel Bottreau

      Je pense que Jean l’a clairement expliqué : l’utilisation du pointeur laser n’est pas recommandée pour le tir de riposte. Il trouve son intérêt dans les mauvaises conditions de luminosité, tout particulièrement la nuit, quand il s’avère impossible d’utiliser les éléments de visée mécaniques puisqu’on ne les voit pas.

  7. Bonjour et encore merci pour toutes les vidéos que vous faites continuez ainsi pour nous passionnés d’armes mais j’ai remarqué que Jean quand il vise, il tire les deux yeux ouverts y a t il une différence de tirer les deux yeux ouverts ou de tirer avec un œil, éclairez moi ou faites une vidéo sur la visée d’armes de poing. Merci et continuez ainsi

    1. Michel Bottreau

      Tirer les deux yeux ouverts procure une bonne vision périphérique, en évitant l’effet tunnel, afin de mieux prendre en compte l’environnement, de conserver l’intégralité du champ de vision et l’appréciation des reliefs. Mais c’est une technique qui réclame de l’entrainement et qui intéresse surtout les professionnels des forces de l’ordre (groupes d’intervention), les tireurs de vitesse (IPSC, TSV) et les chasseurs (ball-trap). Cela ne présente aucun intérêt dans le cadre du tir à la cible. En revanche, tirer les deux yeux ouverts en plaçant un cache translucide devant l’œil qui ne vise pas est une pratique courante chez les tireurs sportifs, destinée à éviter les crispations qui génèrent de la fatigue.

      Si vous ne l’avez pas déja fait, je vous engage à visualiser notre vidéo relative à l’œil directeur :
      http://www.essai-armes.fr/2014/04/08/oeil-directeur-mythe-et-realite/

  8. bonjour messieurs
    quelle belle « petite » arme que voici !! pratique ,efficace et relativement précise pour un canon de 2″ , ma question est la suivante: le désignateur laser « Crimson » qui est autorisé semble t’il chez vous en France ,mais malheureusement prohibé ici en Belgique ,est t’il plus efficace que les points laser non projetés ?

    1. Michel Bottreau

      Ce sont deux choses totalement différentes, même si elles font appel à la même technologie.
      Les désignateurs laser (ou pointeurs laser) projettent le rayon sur la cible. Ils ont de ce fait une portée limitée et ils sont difficiles à stabiliser, les plus infimes mouvements de l’arme étant décuplés par la distance. Ils sont de ce fait cantonnés, pour les armes de poing, aux courtes distances.
      Les viseurs à point rouge ne sont pas limités en portée, le point rouge étant projeté sur la lentille et ce point n’est pas difficile à stabiliser puisqu’il suit les mouvements de l’arme sans les amplifier.

  9. Bonjour Monsieur Bottreau,

    Effectivement : avec sa petite taille, son pointeur laser et l’étiquette qui accompagne celui-ci, il ressemble vraiment aux joujoux à billes que l’on reçoit en cadeau au stand de tir d’une fête foraine.

    Et au vu de son faible poids, on pourrait vraiment l’y faire transiter clandestinement dans une fausse boîte 🙂

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Essai armes icon
Retour en haut