Pistolet SIG-Sauer modèle P320 « X-Five » / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet SIG-Sauer P-320 « X-Five » est livré avec deux chargeurs à très grande capacité qui accueillant chacun vingt cartouches de calibre 9 mm Parabellum emmagasinées sur deux piles imbriquées.

Le pistolet SIG-Sauer P-320 « X-Five » est livré avec deux chargeurs à très grande capacité accueillant chacun vingt cartouches de calibre 9 mm Parabellum emmagasinées sur deux piles imbriquées.

Spécialement mis au point à l’intention des tireurs sportifs pratiquant les compétitions TSV/IPSC, ce nouveau modèle « X-Five » du fabricant SIG-Sauer constitue une version allongée et améliorée du pistolet semi-automatique P320. Il bénéficie d’une carcasse en polymère lui assurant sa légèreté et d’une platine de type « Striker fired » lui procurant sa facilité d’utilisation. Sa poignée, qui a été profondément remaniée par rapport à celle du P320, lui procure une excellente prise en main, à laquelle participe le Jet funnel dont elle est équipée.

Ce modèle se démarque essentiellement par son canon de cinq pouces, sa glissière allégée, ses chargeurs à grande capacité et ses éléments de visée qui se composent d’une hausse réglable et d’un guidon à fibre optique.

Ce modèle se démarque essentiellement par son canon de cinq pouces, sa glissière allégée, ses chargeurs à grande capacité et ses éléments de visée qui se composent d’une hausse réglable et d’un guidon à fibre optique.

VIDEO – 1ère partie : Présentation et tests sur appui

En captant et focalisant la lumière ambiante, la fibre optique qui équipe le guidon procure un contraste lumineux extrêmement appréciable, tant pour le tir de vitesse que pour le tir de précision.

En captant et focalisant la lumière ambiante, la fibre optique qui équipe le guidon procure un contraste lumineux extrêmement appréciable, tant pour le tir de vitesse que pour le tir de précision.

Ce pistolet, dont la poignée redessinée procure une excellente prise en main, bénéficie de la légèreté que lui procure sa carcasse en polymère.

Ce pistolet, dont la poignée redessinée procure une excellente prise en main, bénéficie de la légèreté que lui assure sa carcasse en polymère.

VIDEO – 2ème partie : Tests dynamiques

Ce pistolet est équipé d’un vaste Jet Funnel qui améliore la prise en main de la poignée tout en facilitant l’introduction rapide du chargeur.

Ce pistolet est équipé d’un vaste Jet Funnel qui améliore la prise en main de la poignée tout en facilitant l’introduction rapide du chargeur.

Sa platine amovible qui peut être instantanément déposée sans outil confère au SIG-Sauer P320 X-Five un avantage considérable sur ses concurrents.

Sa platine amovible qui peut être instantanément déposée sans outil confère au SIG-Sauer P320 X-Five un avantage considérable sur ses concurrents.

Le banc d’essai du pistolet SIG-Sauer P320 X-Five a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°385 (janvier/février 2019).

Le banc d’essai du pistolet SIG-Sauer P320 X-Five a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°385 (janvier/février 2019).

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

18 commentaires sur “Pistolet SIG-Sauer modèle P320 « X-Five » / Calibre 9 mm Parabellum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Michel et Jean,

    Durant vos tests de précision je constate que le Sig Sauer P320 X-Five fait de bons groupements.
    Un candidat potentiel pour le tireur sportif à 25m que je suis.

    Néanmoins, pour ce que je veux faire, 2 points négatifs sont à retenir.
    1. Le guidon (fin)
    2. La course de la queue de détente (longue et dure)

    Le premier point est facilement solutionnable (changement du guidon).
    C’est le second point qui m’inquiète le plus… J’aurais 2 questions sur ce sujet.
    1. A la fin de cette « longue » course de la queue de détente y avait-il un point dur (bossette)?
    2. À votre connaissance, existe-t-il un kit (ressorts) pour améliorer ce départ?

    Au plaisir de vous lire et vous retrouver dans vos futurs essais.

    Sportivement,

    • Concernant la détente et le départ du pistolet SIG-Sauer P320 « X-Five », je pense l’avoir expliqué en détail dans l’article qui a été publié. Concernant l’existence d’un kit de ressorts pour améliorer le départ de ce pistolet, je n’en ai pas actuellement connaissance. Mais je ne sais pas tout et il est préférable de vous renseigner à ce sujet auprès de votre armurier ou de l’importateur.

  2. Bonjour,

    Comme toujours très belle présentation de ce SIG SAUER ( je possède un P250, donc 1ére génération)
    juste une remarque sur la capacité du chargeur: la nouvelle législation du 1er Aout 2018 interdisant les chargeurs de plus de 20 cartouches le fabricant à peut être bloqué ses chargeurs pour être en conformité avec le loi ?
    Bonne continuation et très bonne année

  3. Bonsoir et bonne année à vous.

    Merci beaucoup pour ce test fort intéressant, que j’ai eu le plaisir de découvrir sur votre site ainsi que dans le magazine. En effet, le P320 X-Five me semble un pistolet qu’il vaut la peine de tester.

    Puis-je me permettre de vous suggérer un autre test? La variante « LDC2 » du SIG Sauer P226 me semble fort intéressante. Comme le « Shadow 2 », c’est une variante « sport » d’une arme d’ordonnance. En l’occurence, elle a été adaptée et sa fabrication est magnifique. Je connais quelques personnes qui l’utilisent pour de l’IPSC. Mais là où il me semble le plus intéressant, c’est pour le tir de précision statique (« bullseye ») tel que pratiqué dans des disciplines de « tir à l’arme d’ordonnance ». Je ne sais pas ce qu’il en est du TAR en France, mais il est utilisable à ce titre en Suisse (https://www.vtg.admin.ch/content/vtg-internet/fr/mein-militaerdienst/ausserhalb-des-dienstes/sat/schiesswesen-ausser-dienst/_jcr_content/infotabs/items/recht/tabPar/downloadlist/downloadItems/85_1485434134167.download/27_132_dfi.pdf), ce qui n’est le cas ni du P320, ni du Cz75.

    Merci encore pour tous vos tests et toute votre activité!

  4. Bonne année à tous les deux ainsi qu’à tous les tireurs sportifs. Pour répondre à JC (c’est la bonne période); sont admises au TAR les armes dont la longueur de canon est au plus de 127mm et dont les instruments de visée ne sont pas réglables les fibres optiques ne sont pas autorisées. Il existe une catégorie « armes historiques » Colt1911, TT33…etc dont la liste est sur le site FFT. Certains calibres: 40, 38 ACP, 357…ne sont pas autorisés non plus. Pour le P320 X-five c’est niet il faut se contenter du modèle de base. Quand à l’évolution du TAR je partage l’avis de Michel Bottreau .

  5. Bonjour,
    Si on change les organes de visé du P320 X-FIVE, peut-il être conforme au règlement TAR ?
    Bravo pour votre travail.
    Bien cdlt

    • Désolé mais je ne connais pas assez bien le TAR (Tir aux Armes Réglementaires) pour répondre à cette question. Au départ, le but de cette discipline était de permettre aux tireurs de concourir avec des armes réglementaires anciennes. Sauf erreur de ma part, le règlement a par la suite été nettement assoupli pour permettre au plus grand nombre de tireurs d’en profiter. J’ignore par ailleurs s’il existe une liste restrictive des armes autorisées et si le P320 X-Five y figure.
      Mon avis personnel est que le TAR est très séduisant parce qu’il permet d’utiliser des armes militaires qui n’entrent pas dans les disciplines traditionnelles et ceci dans un but de détente et de convivialité beaucoup plus que de compétition. Vouloir le pratiquer avec des armes modernes et sophistiquées dans le but de marquer le plus grand nombre de points lors des concours risque de faire perdre l’esprit qui a prévalu à sa création.

  6. Bonjour ,
    Pour être précis pour ce qui concerne la platine de cette arme SIG peut la qualifiée de DAO STRYKER FIRED , car la platine est complètement armée par le recul de la culasse , sauf sur une infime fraction de pouce qui se fait en appuyant sur la queue de détente , de ce fait l’arme n’est en fait pas un simple action au sens strict du terme , ce qui permet à SIG , de ne pas être bloquée sur le marché des administrations US , qui pour la plus part , n’autorise pas leurs agents , à porter des armes en simple action.
    Bien cordialement
    Michel KITTLER

  7. Bonjour Jean & Michel,
    merci beaucoup pour tous ce que vous faite,s’est vraiment très- très chouette..
    Une question..
    Comme je regardes toute vos vidéos, j’aimerais savoir entre les deux munitions qui sont les Geco Exagon 124 Gr FMJ et les Speer Gold Dot, quel est la meilleur munition?
    Et 2me question, et ci je peut ..
    Me le permettre..
    Pourquoi jean tire a 18 mètres et pas a 25 mètres? sa intéresserais de voir parfois la différence de 18 a 25 mètres pour certain P.A. comme par exemple le C Z TS orange ou le Glock 34 G 5.
    Vue que la distance est plus intéressante a mon humble avis, a 25 mètres !
    Sans bien entendue vouloir critique quoi que ce sa soit de ce magnifique site, que j’aime énormément ! et en plus.. qui ma beaucoup appris,
    merci de bien vouloir me répondre,
    cordialement Michel.

    • Jean tire à des distances qui correspondent au public auquel il s’adresse, c’est-à-dire exclusivement les professionnels des forces de l’ordre.
      Je m’adresse pour ma part aux tireurs sportifs et vous remarquerez que tous mes tests de précision sont réalisés à 25 m.
      Concernant le choix de la munition, tout dépend de l’arme dans laquelle elle est tirée. C’est pourquoi je publie dans la presse spécialisée, pour chaque banc d’essai, des tableaux où figurent toutes les mesures des groupements obtenus avec toutes les munitions manufacturées et rechargées que nous avons testées.

      • Bonjour Michel,
        Merci beaucoup pour votre réponse rapide,
        En effet tous vos essai sont réalisée a 25 mètres, et a chaque Foix vous réalisée s’est essais avec différente munitions.
        Mai ma question était pluton.. De savoir en se qui consterne jean et vous mêmes, avec par exemple.. Un CZ TS Orange, quelle était pour vous deux.. la meilleur munitions des 2 deux? Soit ..la Speer Gold dot, ou la Geco Exagon?,
        Et ma 2me question était en relation avec la distance de 18 a 25 mètres…La différence ( en Centimètre .. Que pouvais avoir la précision , .Je comprend fort bien que les force de l’ordre ne font pas de tir sportif , S’était seulement pour avoir une idée de la différence( en centimètres) entre chaque balles sur la cible entre tirée a 18 mètres et 25 mètres, veuillez m’excusez..
        merci d’avoir pris le temps de me répondre,
        Cordialement Michel.

        • Il suffit, pour avoir la réponse, de lire le tableau des tests de précision qui a été publié. Mais je suis bon prince, je vais vous la donner : tirées dans le CZ TS Orange, les Speer Gold Dot ont donné des groupements plus serrés que les Geco Hexagon.
          Pour extrapoler à 25 m un groupement réalisé à 18 m, il suffit de diviser par 18 et de multiplier par 25, c’est aussi simple que cela !

          • Merci Michel,
            D’avoir pris votre temps pour m’expliquer le système..
            Et mercis pour la précisions entre les Gold Dote 124Gr et les Geco Exagon 124Gr..
            En effet j’ai pu apercevoir que Jean et vous-mêmes, parlée souvent des Speer Gold- dot en bien..
            Merci bien pour toute s’est infos,
            Cordialement,
            Michel.

  8. bonjour je me présente jonathan paquay tireur débutant en belgique vos vidéo sont très bien faite et complet elle m’aide énormement je vous remercie pour tout
    j’ai un conseil a vous demander comme j’ai dit je suis débutant avez vous une arme et surtout un calibre a me conseiller au début pour un budget de 900 ou 1000 euros merci d avance et continuer comme ca

    • L’idéal pour débuter reste, à mon humble avis, le calibre .22 Long Rifle. Les munitions ne coûtent pas cher et les armes sont précises. Quant au choix de l’arme, regardez nos vidéos et lisez les bancs d’essais que nous publions, ce travail a justement pour but de vous donner tous les éléments qui vous permettront de faire votre choix.

  9. Bonjour ,
    Quel plaisir de voir vos vidéos !
    J’aimerai changer mon Beretta 92 FS Inox acheté en 1995 . J’hésite encore !
    Mais que prendre ? Un pistolet en polymère genre P320 X-Five ou CZ Shadow II en métal car les prix sont similaires à 100€ près !
    Qu’en pensez-vous ? question difficile , n’est-ce-pas !
    Bonnes fêtes de fin d’année à vous deux .
    Cdt
    Serge Iwanski

    • Vous savez bien que nous ne répondons jamais directement à ce genre de question, nous ne voulons pas effectuer le choix à votre place. Ce sont tous deux d’excellents pistolets, donc le choix sera affaire de goût et d’utilisation, celui à carcasse en polymère étant nettement plus léger que l’autre.
      Joyeuses fêtes de fin d’année !