Pistolet Arex modèle « REX delta » / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet REX delta est ici muni de son chargeur à talon « +2 » et accompagné par des boîtes de cartouches manufacturées par la firme italienne Fiocchi.

Le pistolet REX delta est ici muni de son chargeur à talon « +2 » et accompagné par des boîtes de cartouches manufacturées par la firme italienne Fiocchi.

Le modèle « REX delta » de la firme slovène Arex se présente comme un pistolet de combat compact de la dernière génération, doté d’une carcasse en polymère, d’une platine Striker Fired et acceptant des chargeurs à grande capacité. Bénéficiant de dimensions extérieures réduites, il s’adresse de toute évidence aux professionnels, bien qu’il puisse éventuellement intéresser les tireurs sportifs dans le cadre du tir de loisir ou de la pratique du TAR.

Le pistolet REX delta se démarque par sa compacité et sa faible épaisseur, laquelle est surprenante pour une arme pouvant accueillir un chargeur de dix-sept coups. Il est accompagné ici par les cartouches économiques « White Box » de la firme Geco.

Ce pistolet se démarque par sa compacité et sa faible épaisseur, laquelle est surprenante pour une arme pouvant accueillir un chargeur de dix-sept coups. Il est accompagné ici par les munitions économiques « White Box » de la firme allemande Geco.

Outre son poids plume et ses faibles dimensions, l’une des qualités essentielles de ce nouveau modèle réside dans sa remarquable minceur : avec une épaisseur hors tout de seulement trente millimètres, il se présente comme un modèle « Slim Line » (extra plat) tout particulièrement destiné à un port discret.

Esthétiquement, le REX delta se distingue par ses formes rectilignes et anguleuses qui relèvent du cubisme.

Esthétiquement, le REX delta se distingue par ses formes rectilignes et anguleuses qui relèvent du cubisme.

La partie antérieure de la glissière est biseautée de façon à faciliter son insertion dans le holster.

La partie antérieure de la glissière est biseautée de façon à faciliter son insertion dans le holster.

VIDEO – Pistolet REX delta – 1ère partie : présentation

La hausse, large et bien profilée, dispose d’une visière rainurée pour éviter les reflets.

Sa robuste hausse en acier, large et bien profilée, dispose d’une visière rainurée pour éviter les reflets.

Ce pistolet dispose d’une robuste hausse en acier dont le décrochement antérieur peut servir de point d’appui pour armer la culasse, ce que les américains appellent « One-Handed Slide Racking ».

Elle présente dans sa partie antérieure un décrochement pouvant être utilisé comme point d’appui pour armer la culasse sans avoir recours à la main faible, ce que les américains appellent « One-Handed Slide Racking ».

VIDEO – Pistolet REX delta – 2ème partie : tirs dynamiques

La queue de détente, qui comporte une pédale de sécurité, présente un départ ferme correspondant à celui d’une arme de service.

La queue de détente, qui comporte une pédale de sécurité, présente un départ ferme correspondant à celui d’une arme de service.

L’ergonomie de cette arme de service n’a pas été négligée puisque l’utilisateur dispose de pas moins de quatre dos de poignée interchangeables : aux habituelles dimensions Small, Medium et Large s’ajoute en effet un dos Extra-Large (XL) dont la partie supérieure se prolonge sous le busc.

L’ergonomie n’a pas été négligée puisque l’utilisateur dispose de quatre dos de poignée interchangeables : aux habituelles dimensions Small, Medium et Large s’ajoute en effet un dos Extra-Large (XL) dont la partie supérieure se prolonge sous le busc.

VIDEO – Pistolet REX delta – 3ème partie : tests sur appui

La couleur rouge de l’élévateur constitue un témoin visuel efficace pour indiquer que le chargeur est vide.

La couleur rouge de l’élévateur constitue un témoin visuel efficace pour indiquer que le chargeur est vide.

Le démontage sommaire de l’arme s’effectue instantanément, grâce à un curseur ambidextre semblable à celui qui équipe les Glock. De même, déposer le talon « +2 » du chargeur peut être réalisé sans outil, de façon extrêmement aisée et rapide.

Le démontage sommaire de l’arme s’effectue instantanément, grâce à un curseur ambidextre semblable à celui qui équipe les Glock. De même, déposer le talon « +2 » du chargeur peut être réalisé sans outil, de façon extrêmement aisée et rapide.

Le banc d’essai du pistolet Arex REX delta sera publié dans le magazine Action n°390 (novembre/décembre 2019).

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

13 commentaires sur “Pistolet Arex modèle « REX delta » / Calibre 9 mm Parabellum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Michel. Canik a sorti plusieurs nouveautés dont celui élu meilleur flingue 2019 (tp9 elite combat) aux USA. c’est une marque en train d’envahir les pas de tir. 2 fois gagnants du meilleur flingue de l’année… Parmi les nouveautés: tp9 Sub Elite, (le tp9 sfx mod2 qui est une mise à jour) et bien sur le tp9 elite combat. Sur le net, beaucoup en parle notamment sur youtube. Sans parler des canik tours chaque année : https://caniktour.com/ Ma question est quand pourrons nous avoir vos avis ?? :) J’aime énormement votre travaille mais vos choix de produit à tester ne correspondent pas au mode en cours sur les pas de tir ou avec du retard.
    j’espère vous avoir convaincu de faire ses testes :) Bien à vous

  2. Mais à quand l’essais du cz bren?

  3. Bonjour ,

    J’ai suivi ce nouvel essai avec beaucoup d’interet , pourriez-vous m’indiquer si ce modèle est un simple action , ou s’il s’agit
    d’une arme avec percuteur partiellement pré-armé.
    Merci d’avance
    M K

    • La platine du REX delta fonctionne sur le même principe que celle du Glock, son percuteur à mouvement linéaire est partiellement pré-armé. Au moment du tir, l’action du doigt sur la queue de détente a pour conséquence de finaliser cet armement en tirant le percuteur un peu plus loin vers l’arrière avant de le relâcher.

  4. @Michel, concernant le STR9 :

    Je l’ai trouvé hier sur le site Humbert, la vignette de l’arme sur le site est celle d’un autre PSA (le Ruger Security-9) et il est annoncé avec un prix de 449€ soit la « grosse version » que l’on voit sur le site du fabricant lui même avec 3 dos de poignée, 3 chargeurs et les organes de visée au tritium. Est-ce une erreur du site Français Humbert, une anticipation prétentieuse ou autre chose je ne sais pas vraiment. J’espère vraiment qu’il pointera le bout de son nez chez nous et que l’on pourra vous en envoyer un exemplaire car l’ayant vu en photos via une personne à la profession assez bien placée dans le domaine, l’intérieur de ce STR-9 réserve une sacrée surprise.

  5. Encore merci à vous pour cette revue sur le PSA Arex REX delta. Je le trouve étonnamment laid par contre. Mais ceci n’est qu’une question de goût, comme vous le dites « les goûts et les couleurs sont dans la nature ». Ceci dit le groupement de jean est convaincant. Je vais regarder la suite des vidéos.

    Hors sujet : Savez-vous si il est aisé de trouver des pièces pour H&K ? Je prévois l’achat du SFP9L (la lecture du n°389 du magazine Action sera un des éléments que je prendrais aussi en compte dans l’achat de ce PSA). Si tel n’est pas le cas, ou en cas de « flou », je prendrai un Glock canon long car les pièces sont courantes pour cette marque bien que je voulais sortir du lot, les Glock étant assez répandus.

    Merci encore à tous les deux pour vos explications, votre diction claire et distincte dans votre prestation vidéo.

    • Merci pour votre commentaire. Ne possédant pas de pistolet de la firme allemande Heckler & Koch, je serais bien embarrassé pour vous répondre au sujet de la disponibilité des pièces. Posez la question à votre armurier, il sera plus à même que moi de vous renseigner…

      • Je verrai donc avec un armurier dans les jours ou semaines à venir, l’achat n’est pas encore à l’ordre du jour puisque je n’ai qu’un tampon sur mon carnet de tir. Je suis un peu trop prévoyant peut être, mais je tiens à faire un achat réfléchis et non sur un coup de tête. Tout comme je voulais commencer mon premier achat par un .45 n’étant pas prêt mentalement à la solution du rechargement je voulais tirer du manufacturé dans ce calibre mais une boîte de .45 équivaut à deux boîtes de 9mm en terme de prix.

        Aller zou je vais à la boite aux lettres voir si mon n°389 est arrivé, obligé de commander en ligne car les tabac-presse autour de chez moi ne proposent plus ou pas le magazine Action… Par contre les magazines pour faire tout un tas de merdouilles avec de la récup soit disant au nom de l’écologie il y en a à la pelle et c’est très connu, c’est très écolo de faire paraître 7-8 magazines tous les mois à des milliers d’exemplaires…

        Enfin bref…

        • Le fait qu’il soit difficile de se procurer Action chez les marchands de journaux est un problème que nous avons déjà évoqué. Les tireurs et amateurs d’armes comptent parmi les minorités et tous n’achètent pas notre magazine. Du coup, il fait partie des revues spécialisées à très faible tirage. Même si les messageries n’envoyaient qu’un seul exemplaire à chaque point de vente, ce qui n’est pas envisageable, notre groupe de presse ne pourrait pas fournir puisque le nombre des points de vente dépasse le nombre d’exemplaires imprimés ! C’est pourquoi la seule solution vraiment sûre pour se le procurer est de s’abonner…

          • Je pense m’abonner au final, c’est pas plus mal. Même si tous les numéros ne m’intéressent pas je peux y découvrir des articles fort intéressants quand même en dehors de ceux que je veux uniquement, c’est à dire la revue de l’arme que vous testez.

            C’est peut être un peu tôt voir confidentiel ou totalement déplacé, mais est-il prévu que vous testiez le STR-9 de chez Stoeger ?

          • Déjà, il faudrait vérifier s’il va être importé en France, ce serait la première condition pour que nous ayons une chance de le tester…