Fusil photographique russe « Photosnaiper » (Photosniper)

Le Photosnaiper accompagné par ses accessoires est contenu dans une robuste mallette métallique (38 cm x 19 cm x 16 cm) dont le poids atteint 5,400 kilogrammes.

Le « Photosnaiper » FS-12, accompagné par ses accessoires, est contenu dans une robuste mallette métallique (38 cm x 19 cm x 16 cm) dont le poids atteint 5,400 kilogrammes.

Cet ensemble photographique destiné à l’exportation reçoit des appellations différentes, comme « Photosnaiper » ou « PhotoSniper », en fonction sans doute du pays auquel il est destiné.

Cet ensemble photographique destiné à l’exportation reçoit des appellations commerciales différentes, comme « Photosnaiper » ou « PhotoSniper », en fonction sans doute du pays auquel il est destiné.

Le siège de Stalingrad ayant démontré l’efficacité des snipers et le besoin de reconnaître les positions allemandes avant de lancer une attaque, l’état-major russe va équiper des groupes de reconnaissance d’un appareil photographique robuste et performant, pouvant être mis en œuvre par un soldat aussi facilement que s’il utilisait son fusil. Le FS-2, plus connu sous le nom de FED, est une copie du Leica II allemand modifiée par l’adjonction d’une monture en bois de fusil Mosin-Nagant dont le mécanisme de détente est relié au déclencheur. L’objectif est un Tair-2 300 mm f/4,5. Sa production, de 1943 à 1945, est estimée à 300 exemplaires environ.

L'intérieur de la mallette est ingénieusement agencé et chaque élément est solidement vissé ou clipsé aux parois.

L’intérieur de la mallette est ingénieusement agencé et chaque élément est solidement vissé ou clipsé aux parois.

Au début de la guerre froide, les FS-2 seront exclusivement réservés au KGB, mais ce type de matériel va rapidement perdre sa valeur stratégique et une version modernisée, baptisée FS-3, destinée au marché civil et à l’exportation, sera produite de 1965 à 1969. Elle se présente sous la forme d’un kit comprenant un objectif standard de 58 mm, un téléobjectif de 300 mm et des filtres, le tout logé dans une mallette métallique où les composants sont fixés à l’aide de filetages et de clips. Dans les versions ultérieures, le conteneur métallique sera remplacé par un sac en cuir. Une version améliorée, baptisée FS-12, sera produite, de 1982 à 1995, pour un total approximatif de 110.000 exemplaires.

Le kit se compose d’un boîtier reflex « Zenit 12XPS », d’un fût métallique avec poignée pistolet, d’une crosse d’épaule métallique, d’un objectif standard « Helios-44M-4 » de 58 mm, d’un téléobjectif « Tair-3S » de 300 mm, d’un filtre UV, de deux filtres jaunes, d’un filtre orange, d’un filtre vert, de deux tournevis et deux pellicules photo format 24 x 36.

Le kit FS-12 se compose d’un boîtier reflex « Zenit 12XPS », d’un fût métallique avec poignée pistolet, d’une crosse d’épaule métallique, d’un objectif standard « Helios-44M-4 » de 58 mm, d’un téléobjectif « Tair-3S » de 300 mm, d’un filtre UV, de deux filtres jaunes, d’un filtre orange, d’un filtre vert, de deux tournevis et deux pellicules photo format 24 x 36.

Muni de sa crosse d'épaule, le photosnaiper mesure de 564 à 603 mm (selon réglage de la distance) et pèse 2,900 kg.

Muni de sa crosse d’épaule, le Photosnaiper FS-12 mesure de 564 à 603 mm (selon réglage de la distance) et pèse 2,900 kg.

Lancé en 1982, le Zenit 12 XP constitue le modèle le plus évolué de la marque Zenit. Le 12 XPS est la version modifiée, spécialement conçue pour le Photosnaiper 12.

Lancé en 1982, le Zenit 12 XP constitue le modèle le plus évolué de la marque Zenit. Le 12 XPS est la version modifiée, spécialement conçue pour le Photosnaiper 12.

VIDEO :

L’article consacré au fusil photographique Photosniper a été publié sur 5 pages dans le magazine Gazette des Armes n°545 (octobre 2021).

L’article consacré au fusil photographique Photosniper a été publié sur 5 pages
dans le magazine Gazette des Armes n°545 (octobre 2021).


 
J’ai découvert sur YouTube cette intéressante vidéo :
Shooting With A Weird Soviet Sniper Lens (complete kit review)

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

9 commentaires sur “Fusil photographique russe « Photosnaiper » (Photosniper)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très belle acquisition, surtout dans un état aussi parfait ! Personnellement, j’utilise toujours du matériel argentique à côté du numérique, et il y a même un sympathique regain d’intérêt pour les anciennes techniques. Si vous voulez vous y remettre, il est bien. Plus facile aujourd’hui de trouver des films, matériels et chimies qu’il y a 10 ans.

    • Merci pour votre commentaire et pour les infos. Personnellement, j’ai tellement travaillé avec l’argentique que je suis aujourd’hui un peu saturé. J’ai eu un peu de mal au début avec le numérique, mais j’apprécie aujourd’hui le fait d’avoir un résultat instantané et de pouvoir améliorer les photos avec photoshop.

  2. Merci pour cette présentation. Je n’ai pas découvert le Zenit (j’en ai eu un) mais, grâce à vous, les pistolets lance fusée…Bravo et continuez SVP !

  3. Bonjour, un grand merci pour ce nouvel essai. Je suis moi-même photographe amateur et j’ai transmis ma passion à ma fille qui en a fait sa profession. Comme vous le dite si bien, c’est de la belle mécanique. Je ne connaissais pas ce modèle mais j’imagine que pour la photo animalière le système doit permettre des images nettes vu, je pense, la faible ouverture de l’objectif. Merci pour votre site vraiment bien fait et la passion que vous arrivez si bien transmettre. Cordialement.

  4. Bonjour, très intéressant votre reportage.
    Je connaissais pas ce type d’appareil . Et si vous voulez bien continuer à nous trouver d’autre curiosités je serais le premier ravi.
    Merci