Pistolets CZ 75 « Shadow 2 » vs CZ 75 « Tactical Sports » / Calibre 9 mm Parabellum

Les pistolets CZ 75 « Shadow 2 » et CZ 75 « Tactical Sports », accompagnés chacun par leurs trois chargeurs d’une capacité respective de dix-neuf et vingt coups.

Les pistolets CZ 75 « Shadow 2 » et CZ 75 « Tactical Sports », accompagnés chacun par leurs trois chargeurs d’une capacité respective de dix-neuf et vingt coups.

Ces pistolets semi-automatiques sont destinés aux tireurs sportifs qui concourent dans les disciplines TSV/IPSC, mais leur qualité de fabrication hors pair et leur prix de vente raisonnable en font un choix privilégié même pour ceux qui ne pratiquent pas la compétition.

Ces pistolets bénéficient tous deux d’un grand nombre d’améliorations au rang desquelles figurent un guidon à fibre optique, une hausse réglable en site et un départ allégé.

ni Ces pistolets bénéficient tous deux d’un grand nombre d’améliorations au rang desquelles figurent un guidon à fibre optique, une hausse réglable en site et un départ allégé.

Depuis la création en 1975 de son désormais célèbre CZ 75, la firme tchèque Česká Zbrojovka ne cesse de faire évoluer sa gamme de pistolets semi-automatiques dérivés de ce modèle mythique. Après avoir introduit en 2005 son remarquable CZ SP-01 « Shadow », elle lance en 2016 une version améliorée baptisée CZ 75 « Shadow 2 ». Non seulement nous avons eu la chance de nous procurer ce tout nouveau modèle mais encore, cerise sur le gâteau, avons-nous obtenu un exemplaire de l’actuel fleuron de la marque, à savoir le CZ 75 « TS » (pour Tactical Sports).

De prime abord ces deux versions du CZ 75 semblent très proches, mais un examen approfondi fait apparaître des différences importantes.

De prime abord ces deux versions du CZ 75 semblent très proches, mais un examen approfondi fait apparaître des différences importantes.

REMARQUE : j‘ai fait une erreur, dans les vidéos, en indiquant que la capacité des chargeurs du CZ 75 « Shadow 2 » était de 18 coups. Ce sont des chargeurs de 17 coups munis d’un talon « +2 » et ils peuvent donc accueillir 19 cartouches.

VIDEO – 1ère partie : Présentation

La dénomination du modèle est profondément gravée sur le côté gauche de la glissière.

La dénomination du modèle est profondément gravée sur le côté gauche de la glissière.

VIDEO – 2ème partie : Première séance de tir

Le TS dispose d’un repose-pouce, solidement fixé sur le côté gauche de la carcasse pour faciliter le positionnement de la main faible d’un tireur droitier.

Le TS dispose d’un repose-pouce, solidement fixé sur le côté gauche de la carcasse pour faciliter le positionnement de la main faible d’un tireur droitier.

VIDEO – 3ème partie : Deuxième séance de tir

Oups ! Petit problème d’affichage de cette troisième vidéo…
En attendant que le problème soit réglé, vous pouvez y accéder en cliquant sur ce mot : VIDEO-3

Les guidons de ces deux pistolets bénéficient du remarquable contraste que leur apporte l’intégration d’une fibre optique de couleur rouge.

Les guidons de ces deux pistolets bénéficient du remarquable contraste que leur apporte l’intégration d’une fibre optique de couleur rouge.

VIDEO – 4ème partie : Conclusions

Les hausses disposent d’un réglage en site par vis micrométrique et d’un préréglage en azimut par déplacement latéral après avoir desserré leur deux vis de blocage.

Les hausses disposent d’un réglage en site par vis micrométrique et d’un préréglage en azimut par déplacement latéral après avoir desserré leur deux vis de blocage.

Le banc d’essai des pistolets CZ 75 Shadow 2 et CZ 75 TS a été publié sur 7 pages dans le n°384 (novembre/décembre 2018) du magazine Action.

Le banc d’essai des pistolets CZ 75 Shadow 2 et CZ 75 TS a été publié sur 7 pages
dans le n°384 (novembre/décembre 2018) du magazine Action.

Revolver Smith & Wesson modèle 69 « Combat Magnum » / Calibre .44 Magnum

Le S&W modèle 69 est un revolver de défense à canon très court chambré pour le puissant calibre .44 Magnum.

Le S&W modèle 69 est un revolver de défense à canon très court chambré pour le puissant calibre .44 Magnum.

Le Smith & Wesson Modèle 69 « Combat Magnum » à canon de deux pouces trois-quarts est le grand frère du Modèle 66-8 que nous avons testé précédemment. Il présente peu ou prou les mêmes caractéristiques, les mêmes dimensions et la même finition. La seule différence – mais elle est de taille – se situe au niveau du calibre puisqu’il est chambré non plus en .357 Magnum mais en .44 Magnum. Cette augmentation du calibre entraîne une diminution de la capacité du barillet, lequel n’accueille plus que cinq cartouches au lieu de six. Ce puissant revolver n’étant pas plus lourd que son homologue de calibre .357 Magnum – il ne pèse que 23 grammes de plus, en raison du fort diamètre de forage des chambres et de l’âme du canon – le recul est plus durement ressenti par la main du tireur. Il s’agit donc, au final, d’une arme de défense compacte et maniable dont l’utilisation se justifie dans les contrées où chasseurs, pêcheurs et randonneurs risquent de se trouver confrontés à un animal agressif et dangereux comme un ours, un puma ou un alligator.

Le S&W modèle 69 dispose d’une platine sélective permettant le tir en simple ou en double action au gré de l’utilisateur et il bénéficie d’une hausse réglable associée à un guidon muni d’un insert coloré.

Le S&W modèle 69 dispose d’une platine sélective permettant le tir en simple ou en double action au gré de l’utilisateur et il bénéficie d’une hausse réglable associée à un guidon muni d’un insert coloré.

Le manchon en acier inoxydable, sur lequel est goupillé le guidon, est maintenu par le canon, ce dernier étant vissé dans la carcasse.

Le manchon en acier inoxydable, sur lequel est goupillé le guidon, est maintenu par le canon, ce dernier étant vissé dans la carcasse.

Le S&W modèle 69 dispose d’une hausse en acier, réglable en site et en azimut, un perfectionnement dont les revolvers de défense sont rarement équipés.

Le S&W modèle 69 dispose d’une hausse en acier, réglable en site et en azimut, un perfectionnement dont les revolvers de défense sont rarement équipés.

 

VIDEO – 1ère partie : Présentation et tirs dynamiques

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de cinq cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de cinq cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

La queue de détente dispose d’une surface frontale large et plane, correctement incurvée.

La queue de détente dispose d’une surface frontale large et plane, correctement incurvée.

 

ATTENTION : j’ai fait une erreur dans cette vidéo en affirmant (à 2’20) que les cartouches de calibre .44 Special étaient classées en catégorie C et celles de calibre .44 Magnum en catégorie D. En réalité, les cartouches de calibre .44 Special sont classées en catégorie B et celles de calibre .44 Magnum en catégorie C. Ces dernières constituent une exception : elles ont été déclassées du fait qu’elles sont couramment utilisées, dans des armes d’épaule, par les chasseurs…

VIDEO – 2ème partie : Tirs sur appui

La longueur du canon de deux pouces trois-quarts a été judicieusement calculée pour offrir à l’extracteur un débattement suffisant, afin de permettre l’éjection simultanée des cinq douilles vides d’un vif mouvement du pouce.

La longueur du canon de deux pouces trois-quarts a été judicieusement calculée pour offrir à l’extracteur un débattement suffisant, afin de permettre l’éjection simultanée des cinq douilles vides d’un vif mouvement du pouce.

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson modèle 69 Combat Magnum a été publié sur 5 pages dans le n°384 (novembre/décembre 2018) du magazine Action.

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson modèle 69 Combat Magnum a été publié sur 5 pages
dans le n°384 (novembre/décembre 2018) du magazine Action.

Revolver Smith & Wesson modèle 66-8 « Combat Magnum » / Calibre .357 Magnum

Ses plaquettes de poignée en polymère recouvert de néoprène se révèlent d’un grand secours pour permettre de maîtriser le recul lors des tirs effectués avec des cartouches de calibre .357 Magnum.

Ses plaquettes de poignée en polymère recouvert de néoprène se révèlent d’un grand secours pour permettre de maîtriser le recul lors des tirs effectués avec des cartouches de calibre .357 Magnum.

Le modèle 19 « Combat Magnum », lancé par Smith & Wesson en 1956, est un revolver à six coups chambré en calibre .357 Magnum. Il est construit, en acier au carbone protégé par un bronzage noir, sur la base de la carcasse « K », sensiblement plus compacte et légère que la carcasse « N » habituellement utilisée pour encaisser les contraintes de ce calibre. Il constitue, dans sa variante à canon court de deux pouces et demi, une arme de défense et de service facilement dissimulable, qui se démarque par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable. Le modèle 66, commercialisé par la firme américaine à partir de 1970, en constitue la version en acier inoxydable. Ce revolver, que son matériau de construction met à l’abri de la corrosion, a connu au fil de ses années de production de nombreuses améliorations. Comme l’indique très clairement son suffixe, le modèle 66-8 dont nous vous proposons ici le banc d’essai représente la huitième génération de cette arme remarquable.

Le S&W modèle 66-8 est un revolver de service auquel son canon très court confère une grande maniabilité, tandis que sa réalisation en acier inoxydable le met l’arme à l’abri de la corrosion.

Le S&W modèle 66-8 est un revolver de service auquel son canon très court confère une grande maniabilité, tandis que sa réalisation en acier inoxydable le met l’arme à l’abri de la corrosion.

Ce revolver se démarque radicalement des traditionnels « snub noses » par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable qui lui assure sa précision en cible.

Ce revolver se démarque radicalement des traditionnels « snub noses » par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable qui lui assure sa précision en cible.

Le célèbre logo, dont la firme américaine ne s’est jamais départie durant ses quelques cent soixante années d’existence, est gravé sur le flanc gauche de la carcasse.

Le célèbre logo, dont la firme américaine ne s’est jamais départie durant ses quelques cent soixante années d’existence, est gravé sur le flanc gauche de la carcasse.

Le nom du fabricant est profondément gravé sur le flanc gauche du manchon qui recouvre son petit canon de deux pouces trois-quarts.

Le nom du fabricant est profondément gravé sur le flanc gauche du manchon qui recouvre son petit canon de deux pouces trois-quarts.

VIDEO – 1ère partie : Présentation et premiers tirs en calibre .38 Special+P

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de six cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de six cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

VIDEO – 2ème partie : Suite du banc d’essai avec des tirs en calibre .357 Magnum

Une nette augmentation du débattement de l’extracteur, afin de permettre l’éjection simultanée des six douilles vides d’un vif mouvement du pouce, fait partie des améliorations apportées sur ce modèle 66-8 à canon de 2 pouces ¾ par rapport à ses prédécesseurs à canon de 2 pouces ½.

Une nette augmentation du débattement de l’extracteur, afin de permettre l’éjection simultanée des six douilles vides d’un vif mouvement du pouce, fait partie des améliorations apportées sur ce modèle 66-8 à canon de 2 pouces ¾ par rapport à ses prédécesseurs à canon de 2 pouces ½.

Voir aussi notre banc d’essai précédent (posté sur le site en juillet 2012).

Le banc d’essai du revolver S&W modèle 66-8 Combat Magnum a été publié sur 5 pages dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Le banc d’essai du revolver S&W modèle 66-8 Combat Magnum a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Pistolet CZ modèle P-10 C / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet CZ P-10 C est accompagné ici par son second chargeur équipé d’un talon « +2 » lui assurant une capacité de 17 cartouches.

Le pistolet CZ P-10 C est accompagné ici par son second chargeur équipé d’un talon « +2 » lui assurant une capacité de 17 cartouches.

Le lancement de ce nouveau modèle de la firme CZ a fait l’effet d’une bombe, du fait qu’il venait directement concurrencer le Glock 19 et qu’il était commercialisé à un prix encore plus attractif. Son succès a été tel qu’il nous a été extrêmement difficile – voire même dans un premier temps carrément impossible – de nous faire prêter un exemplaire de ce pistolet afin d’en réaliser le banc d’essai : tous les CZ P-10 C étaient vendus avant même que l’importateur ne les reçoive !

La dénomination de ce modèle est gravée sur le flanc gauche de la glissière, encadrée par le logo de la firme tchèque et l’indication du calibre.

La dénomination de ce modèle est gravée sur le flanc gauche de la glissière, encadrée par le logo de la firme tchèque et l’indication du calibre.

On nous reproche souvent de comparer systématiquement les pistolets de combat que nous testons avec le Glock. Il est pourtant bien difficile de faire autrement, tant ce dernier constitue la référence à l’aune de laquelle ses concurrents peuvent être évalués. Concernant ce CZ P-10 C, ne pas le comparer au pistolet autrichien relèverait ni plus ni moins de la faute professionnelle, parce qu’il se présente de toute évidence comme une copie manifeste du Glock 19. Peut-on reprocher à la firme tchèque de prendre pour modèle ce qu’il y a de mieux ? Certes pas ! Peut-on l’accuser de ne pas avoir suffisamment fait preuve d’imagination ? Pas du tout ! Bien qu’il reprenne en grande partie le concept du Glock 19, ce CZ Compact à carcasse en polymère n’est pas dénué de caractère et il se démarque sur de nombreux points. Ses prestations sont-elles pour autant à la hauteur de celui qu’il a pris à la fois pour modèle et pour cible, c’est à cette question essentielle que notre banc d’essai a pour but de répondre.

Cette vue du côté droit permet de remarquer la présence de commandes ambidextres, qu’il s’agisse du levier arrêtoir de culasse ou du bouton-poussoir de déverrouillage du chargeur.

Cette vue du côté droit permet de remarquer la présence de commandes ambidextres, qu’il s’agisse du levier arrêtoir de culasse ou du bouton-poussoir de déverrouillage du chargeur.

Cette vue du dessus de l’arme permet de constater l’absence d’aspérités, les commandes ambidextres n’occasionnant quasiment aucune proéminence.

Cette vue du dessus de l’arme permet de constater l’absence d’aspérités, les commandes ambidextres n’occasionnant quasiment aucune proéminence.

VIDEO CZ P-10 C – 1ère partie : présentation

Ses chargeurs sont équipés d’un élévateur en polymère rouge vif qui facilite grandement, par son contraste, la visualisation du remplissage au moyen des trous numérotés aménagés dans leur paroi arrière, de même que l’observation d’un chargeur vide au travers de la fenêtre d’éjection.

Ses chargeurs sont équipés d’un élévateur en polymère rouge vif qui facilite grandement, par son contraste, la visualisation du remplissage au moyen des trous numérotés aménagés dans leur paroi arrière, de même que l’observation d’un chargeur vide au travers de la fenêtre d’éjection.

VIDEO CZ P-10 C – 2ème partie : tirs

Les deux talons « +2 » qui sont livrés avec l’arme peuvent être utilisés, au gré de chaque utilisateur, pour accroître la capacité des chargeurs et éventuellement améliorer la prise en main de la poignée.

Les deux talons « +2 » qui sont livrés avec l’arme peuvent être utilisés, au gré de chaque utilisateur, pour accroître la capacité des chargeurs et éventuellement améliorer la prise en main de la poignée.

VIDEO CZ P-10 C – 3ème partie : conclusion

Sa poignée bénéficie d’une ergonomie modulable grâce au jeu de dos interchangeables fournis en trois tailles (Small, Medium et Large) avec chaque pistolet.

Sa poignée bénéficie d’une ergonomie modulable grâce au jeu de dos interchangeables fournis en trois tailles (Small, Medium et Large) avec chaque pistolet.

Le talon plat, qui procure au chargeur une capacité de 15 coups, permet de diminuer au maximum l’encombrement de ce pistolet compact.

Le talon plat, qui procure au chargeur une capacité de 15 coups, permet de diminuer au maximum l’encombrement de ce pistolet compact.

Le talon « +2 », qui assure au chargeur une capacité de 17 coups, permet d’améliorer la prise en main de la poignée à l’intention des utilisateurs dotés d’une forte morphologie.

Le talon « +2 », qui assure au chargeur une capacité de 17 coups, permet d’améliorer la prise en main de la poignée à l’intention des utilisateurs dotés d’une forte morphologie.

Cette vue, prise au travers de la vaste fenêtre d’éjection, permet d’observer la cartouche prête à être chambrée.

Cette vue, prise au travers de la vaste fenêtre d’éjection, permet d’observer la cartouche prête à être chambrée.

Le banc d’essai du pistolet CZ P10 C a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Le banc d’essai du pistolet CZ P10 C a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Pistolet Arsenal Firearms « Stryk B » / Calibre 9 mm Parabellum

Très fortement remanié par rapport au précédent « Strike One », le modèle « Stryk B » n’en conserve pas moins le système de verrouillage faisant appel à un bloc tombant et la position très basse sur la main de son canon.

Très fortement remanié par rapport au précédent « Strike One », le modèle « Stryk B » n’en conserve pas moins le système de verrouillage faisant appel à un bloc tombant et la position très basse sur la main de son canon.

Six années après le lancement de son modèle « Strike One », la firme italienne Arsenal Firearms commercialise, sous la dénomination « Stryk B », un nouveau pistolet semi-automatique pouvant être considéré comme une version compacte de son prédécesseur.

Désormais muni d’un canon plus court et alimenté par des chargeurs dont la capacité ne dépasse pas 15 coups, le nouveau modèle Stryk B est remarquablement plus compact et plus léger que son prédécesseur.

Désormais muni d’un canon plus court et alimenté par des chargeurs dont la capacité ne dépasse pas 15 coups, le nouveau modèle Stryk B est remarquablement plus compact et plus léger que son prédécesseur.

Si le « Stryk B » reprend les grandes lignes du « Strike One », il ne s’en démarque pas moins par une nette diminution de son encombrement, par un allégement conséquent et par des améliorations significatives de son mécanisme. Pour y parvenir, le fabricant a dû diminuer la longueur du canon, ramenée à quatre pouces un tiers au lieu de cinq et réduire la capacité du chargeur, qui accueille désormais quinze cartouches au lieu de dix-sept. Quant au mécanisme, il a été radicalement modifié puisque le Stryk B dispose d’une platine à percuteur partiellement armé, exactement comme celle du Glock, alors que son prédécesseur devait se contenter d’une platine à simple action.

L’Europe n’a décidément plus de frontières intérieures : ce nouveau modèle de la firme italienne Arsenal Firearms est fabriqué... en Allemagne.

L’Europe n’a décidément plus de frontières intérieures : ce nouveau modèle de la firme italienne Arsenal Firearms est fabriqué… en Allemagne.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 1ère partie : présentation

Ce pistolet procure une prise en main, une prise de visée et une précision en cible des plus convaincantes.

Ce pistolet procure une prise en main, une prise de visée et une précision en cible des plus convaincantes.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 2ème partie : tirs sur cible en papier

Grâce au guidon qui bénéficie des extraordinaires propriétés lumineuses de la fibre optique, ces éléments de visée mécaniques offrent des prestations comparables à celles d’un viseur reflex.

Grâce au guidon qui bénéficie des extraordinaires propriétés lumineuses de la fibre optique, ces éléments de visée mécaniques offrent des prestations comparables à celles d’un viseur reflex.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 3ème partie : tirs sur gong métallique

Cette vue prise culasse ouverte permet d’observer, à travers la fenêtre d’éjection, la cartouche prête à être chambrée.

Cette vue prise culasse ouverte permet d’observer, à travers la fenêtre d’éjection, la cartouche prête à être chambrée.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 4ème partie : deuxième journée de tir

Baptisé « Grip mapping », l’original quadrillage antidérapant de la poignée est constitué par des carrés en trois dimensions judicieusement inclinés pour s’opposer aux contraintes imposées par le recul.

Baptisé « Grip mapping », l’original quadrillage antidérapant de la poignée est constitué par des carrés en trois dimensions judicieusement inclinés pour s’opposer aux contraintes imposées par le recul.

Ensemble, sommairement démonté, des éléments qui composent le pistolet Stryk B et son chargeur de 15 coups.

Ensemble, sommairement démonté, des éléments qui composent le pistolet Stryk B et son chargeur de 15 coups.

Le banc d’essai du pistolet Arsenal Firearms Styk B a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 382 (juillet/août 2018).

Le banc d’essai du pistolet Arsenal Firearms Styk B a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 382 (juillet/août 2018).