Pistolet Canik TP9 SFx « Thungsten » / Calibre 9 mm Parabellum

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé le pistolet Canik SFx d’un microviseur reflex « DocterSight II Plus » installé grâce à la platine numéro « 01 » livrée avec l’arme.

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé le pistolet Canik SFx d’un microviseur reflex « DocterSight II Plus » installé grâce à la platine numéro « 01 » livrée avec l’arme.

La firme turque Canik propose cette version « SFx » de son modèle TP9. Destiné aux compétitions TSV/IPSC, ce pistolet à platine simple action bénéficie des principaux accessoires et améliorations indispensables à la pratique de cette discipline.

En l’absence de viseur optique, la partie supérieure de la culasse reçoit une platine en acier sur laquelle est installée à queue d’aronde une hausse signée par la firme américaine Warren Tactical.

En l’absence de viseur optique, la partie supérieure de la culasse reçoit une platine en acier sur laquelle est installée à queue d’aronde une hausse signée par la firme américaine Warren Tactical.

Couplé avec un guidon dont la fibre optique focalise la lumière ambiante, le large cran de mire en U de la hausse Warren est essentiellement conçu pour favoriser l'acquisition rapide de la cible quelles que soient les conditions d'éclairage. Cette hausse est l’œuvre de Scott Warren, vétéran du FBI Hostage Rescue Team et champion de tir IDPA, qui l’a mise au point après avoir testé en compétition, durant cinq années, toutes les solutions possibles pour ne conserver que celle se révélait la plus efficace.

Couplé avec un guidon dont la fibre optique focalise la lumière ambiante, le large cran de mire en U de la hausse Warren est essentiellement conçu pour favoriser l’acquisition rapide de la cible quelles que soient les conditions d’éclairage. Cette hausse est l’œuvre de Scott Warren, vétéran du FBI Hostage Rescue Team et champion de tir IDPA, qui l’a mise au point après avoir testé en compétition, durant cinq années, toutes les solutions possibles pour ne conserver que celle se révélait la plus efficace.

Les platines en aluminium, qui sont livrées avec l’arme pour permettre la fixation des microviseurs holographiques disponibles dans le commerce, sont conçues pour accueillir un petit levier latéral destiné à faciliter les manœuvres d’armement de la culasse à glissière.

Les platines en aluminium, qui sont livrées avec l’arme pour permettre la fixation des microviseurs holographiques disponibles dans le commerce, sont conçues pour accueillir un petit levier latéral destiné à faciliter les manœuvres d’armement de la culasse à glissière.

Le point rouge, qui est simplement projeté par le rayon laser sur la lentille du microviseur reflex, apparaît aux yeux du tireur sur le même plan focal que la cible, lui donnant l’impression qu’il utilise un pointeur laser capable d’émettre à grande distance.

Le point rouge, qui est simplement projeté par le rayon laser sur la lentille du microviseur reflex, apparaît aux yeux du tireur sur le même plan focal que la cible, lui donnant l’impression qu’il utilise un pointeur laser capable d’émettre à grande distance.

 

Banc d’essai du pistolet Canik TP9 SFx :

Cette arme se montre capable d’une très grande précision en cible, mais le tireur ne devra pas laisser le hasard guider son choix de la munition. D’une part, certaines d’entre-elles provoquent dans cette arme des flyers, tandis que d’autres génèrent des « stove pipes » en raison de leur manque de puissance, ce qui est notamment le cas de la balle lourde et lente des cartouches subsoniques.

Cette arme se montre capable d’une très grande précision en cible, mais le tireur ne devra pas laisser le hasard guider son choix de la munition. D’une part, certaines d’entre-elles provoquent dans cette arme des flyers, tandis que d’autres génèrent des « stove pipes » en raison de leur manque de puissance, ce qui est notamment le cas de la balle lourde et lente des cartouches subsoniques.

 

Ce banc d’essai sera publié dans le magazine Action (n° et mois de parution non encore déterminés).

Pistolet Canik TP9 V2 / Calibre 9 mm Parabellum

Baptisée « Desert », la version du pistolet TP9 V2 qui nous a été confiée bénéficie d’une originale finition de couleur sable qui, par contraste avec les éléments noirs, lui procure un agréable aspect bicolore.

Baptisée « Desert », la version du pistolet TP9 V2 qui nous a été confiée bénéficie d’une originale finition de couleur sable qui, par contraste avec les éléments noirs, lui procure un agréable aspect bicolore.

Profitant de l’expérience acquise par les autres fabricants, Canik a réalisé sur son TP9 une synthèse des systèmes et des équipements les plus judicieux.

Le TP9 V2 se présente comme une judicieuse synthèse de diverses caractéristiques empruntées aux autres pistolets de combat à carcasse en polymère tels que le Glock 17 et le Walther P99.

Le TP9 V2 se présente comme une judicieuse synthèse de diverses caractéristiques empruntées aux autres pistolets de combat à carcasse en polymère tels que le Glock 17 et le Walther P99.

Ce pistolet procure une très bonne ergonomie et sa platine sélective se révèle particulièrement facile à mettre en œuvre, en simple comme en double action. L’armement du mécanisme est clairement indiqué, de façon visuelle et tactile, par la saillie du percuteur dont l’extrémité, peinte en rouge, apparaît au centre de la cuvette hémisphérique creusée à l’arrière de la culasse. De plus, il bénéficie d’une touche ambidextre de decocking, copiée sur celle du Walther P99, qui permet à l’utilisateur de désarmer instantanément le percuteur par une simple pression du pouce.

La touche ambidextre de désarmement est aisément accessible au pouce de la main forte.

La touche ambidextre de désarmement est aisément accessible au pouce de la main forte.

 

Banc d’essai du pistolet Canik TP9 V2 :

Nous constatons une bonne homogénéité des groupements de dix coups réalisés sur appui à la distance de 25 mètres, certaines munitions rechargées permettant même d’obtenir des résultats remarquables pour un pistolet de combat de dimensions modestes.

Nous constatons une bonne homogénéité des groupements de dix coups réalisés sur appui à la distance de 25 mètres, certaines munitions rechargées permettant même d’obtenir des résultats remarquables pour un pistolet de combat de dimensions modestes.

 

Le banc d'essai du pistolet Canik TP9 V2 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 374 (mars/avril 2017).

Le banc d’essai du pistolet Canik TP9 V2 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 374 (mars/avril 2017).

Pistolet Glock modèle 41 Gen4 « MOS » / Calibre .45 ACP

Le pistolet semi-automatique Glock 41 MOS est équipé ici d’un viseur reflex « STS » de la firme américaine C-More Systems.

Le pistolet semi-automatique Glock 41 MOS est équipé ici d’un viseur reflex « STS » de la firme américaine C-More Systems.

La firme Glock propose, pour ses principaux modèles, une version extrêmement intéressante puisqu’elle permet à son propriétaire de fixer lui-même sur l’arme, avec une très grande facilité, l’un de micro viseurs reflex compacts dont l’utilisation tend actuellement à se généraliser.

En l’absence de viseur optique, l’arme adopte la silhouette habituelle des pistolets Glock grâce à la plaque de finition qui vient combler le vide laissé par la découpe MOS.

En l’absence de viseur optique, l’arme adopte la silhouette habituelle des pistolets Glock grâce à la plaque de finition qui vient combler le vide laissé par la découpe MOS.

Le Glock 41 Gen4 dont nous réalisons ici le banc d’essai est un modèle allongé, destiné aux compétitions de tir IPSC/TSV. Il dispose d’un canon de 5 pouces ¼ (135 mm), d’une détente Match à 2 kilogrammes et d’une confortable ligne de mire de 195 mm.

Cette arme est livrée dans une mallette de transport, accompagnée par deux chargeurs de 13 coups, une chargette, quatre dos adaptables permettant d’augmenter la taille de la poignée et quatre platines interchangeables dédiées à la fixation des différents viseurs reflex disponibles sur le marché.

Cette arme est livrée dans une mallette de transport, accompagnée par deux chargeurs de 13 coups, une chargette, quatre dos adaptables permettant d’augmenter la taille de la poignée et quatre platines interchangeables dédiées à la fixation des différents viseurs reflex disponibles sur le marché.

 

Première partie : présentation

Le micro viseur reflex DocterSight, qui se positionne de façon parfaite sur la culasse à glissière, se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock en version MOS.

Le micro viseur reflex DocterSight, qui se positionne de façon parfaite sur la culasse à glissière, se révèle idéal pour être utilisé sur le pistolet Glock en version MOS.

 

Deuxième partie : tirs

Ce viseur qui ne grossit pas permet très facilement de tirer en gardant les deux yeux ouverts et il sera particulièrement apprécié par les utilisateurs atteints de presbytie du fait que le point rouge se situe sur la même plan focal que la cible.

Ce viseur qui ne grossit pas permet très facilement de tirer en gardant les deux yeux ouverts et il sera particulièrement apprécié par les utilisateurs atteints de presbytie du fait que le point rouge se situe sur le même plan focal que la cible.

 

Le banc d’essai du pistolet Glock modèle 41 « MOS » a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°373 (janvier/février 2017).

Le banc d’essai du pistolet Glock modèle 41 « MOS » a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°373 (janvier/février 2017).

Pistolet Ruger modèle « American Pistol » / Calibre 9 mm Parabellum

Sur le plan ergonomique, le Ruger American Pistol se démarque essentiellement par sa poignée munie de dos interchangeables, son arrêtoir de culasse et son bouton-poussoir de déverrouillage de chargeur qui sont tous deux ambidextres.

Sur le plan ergonomique, le Ruger American Pistol se démarque essentiellement par sa poignée munie de dos interchangeables, son arrêtoir de culasse et son bouton-poussoir de déverrouillage de chargeur qui sont tous deux ambidextres.

Dernière création de la firme américaine Ruger, le RAP (Ruger American Pistol) est un pistolet semi-automatique de type Striker-fired, autrement dit une arme de combat dont le percuteur est, de façon constante, partiellement armé afin de permettre une mise en œuvre instantanée.

Le nom commercial de son fabricant, la firme américaine Sturm, Ruger & Co, de même que les habituels avertissements liés à la sécurité d’utilisation dont clairement visibles de chaque côté de l’arme.

Le nom commercial de son fabricant, la firme américaine Sturm, Ruger & Co, de même que les habituels avertissements liés à la sécurité d’utilisation sont clairement visibles de chaque côté de l’arme.

Ce pistolet dispose de deux commandes ambidextres, l’arrêtoir de culasse et le bouton de déverrouillage du chargeur, d’un rail au standard Picatinny (MIL-STD-1913) permettant la fixation d’accessoires tactiques et d’un levier de démontage imperdable façon Sig-Sauer P220. Il reçoit une carcasse moulée en polymère, mais cette dernière fait simplement office d’enveloppe pour accueillir un châssis qui, à l’instar des autres composants, est réalisé en acier inoxydable. La couleur noire de la glissière et la couleur grise des autres pièces, comme les leviers et la queue de détente, est obtenue par nitruration. Le corps du chargeur, réalisé en tôle d’acier inoxydable, reçoit quant à lui un placage de type Nickelflon (Nickel-Téflon).

Cette vue de l’arme culasse ouverte permet d’observer son chargeur de 16 coups qui comporte, sur chaque face, des trous numérotés permettant d’en visualiser le remplissage, de la 4ème à la 16ème cartouche.

Cette vue de l’arme culasse ouverte permet d’observer son chargeur de 16 coups qui comporte, sur chaque face, des trous numérotés permettant d’en visualiser le remplissage, de la 4ème à la 16ème cartouche.

Première partie : présentation

L’ergonomie modulable de la poignée est réalisée au moyen de trois dos interchangeables. Le déverrouillage du dos installé sur l’arme nécessite l’utilisation de la petite clé Torx livrée avec l’arme.

L’ergonomie modulable de la poignée est réalisée au moyen de trois dos interchangeables. Le déverrouillage du dos installé sur l’arme nécessite l’utilisation de la petite clé Torx livrée avec l’arme.

Deuxième partie : tirs

Cette vue permet d’observer, au travers de la fenêtre d’éjection, l’entrée de chambre du canon, sa courte rampe d’alimentation et la cartouche prête à être chambrée.

Cette vue permet d’observer, au travers de la fenêtre d’éjection, l’entrée de chambre du canon, sa courte rampe d’alimentation et la cartouche prête à être chambrée.

SYSTÈME TACTIQUE « KPOS-G2 » POUR GLOCK 17/19

Cette vue du pistolet Glock 17 équipé du KPOS-G2 en position repliée permet d’observer la remarquable compacité de cet ensemble.

Cette vue du pistolet Glock 17 équipé du KPOS-G2 en position repliée permet d’observer la remarquable compacité de cet ensemble.

Cette nouvelle vidéo vient en complément de notre banc d’essai du boîtier-crosse tactique KPOS, de la firme israélienne FAB Defense, que nous avions réalisé en avril 2016. Rappelons très brièvement que cet ensemble constitue un kit permettant de convertir une arme de poing, en l’occurrence un pistolet Glock G17 ou G19, en une arme d’épaule semi-automatique robuste, compacte et polyvalente.

Le KPOS-G2, équipé d’éléments de visée mécaniques repliables, d’une crosse d’épaule et d’une poignée antérieure repliables, est livré dans une très fonctionnelle mallette en cordura. Il est accompagné par un petit guide utilisateur, une clé hexagonale et une sangle tactique à un point d’accrochage.

Le KPOS-G2, équipé d’éléments de visée mécaniques repliables, d’une crosse d’épaule et d’une poignée antérieure repliables, est livré dans une très fonctionnelle mallette en cordura. Il est accompagné par un petit guide utilisateur, deux clés hexagonales (2,5 et 4 mm) et une sangle tactique à un point d’accrochage.

Nous ne disposions pas encore, au moment de ce précédent banc d’essai, du nouveau modèle dénommé KPOS-G2, sur lequel son fabricant a apporté plusieurs améliorations. Nous n’allons pas refaire de tests, puisque les fonctionnalités de ce nouveau modèle sont strictement les mêmes. En revanche, nous allons détailler ici les différences par rapport à l’ancien modèle, de façon à découvrir avec exactitude ce qu’apporte le KPOS-G2 et guider efficacement le choix des tireurs qui seront tentés par l’achat de cet accessoire.

 

Cette photo comparative antre l’ancien et le nouveau modèle (en-dessous) permet d’observer la différence de dimensionnement, le nouveau modèle étant allongé de 35 mm.

Cette photo comparative antre l’ancien et le nouveau modèle (en dessous) permet d’observer la différence de dimensionnement, le KPOS-G2 étant allongé de 35 mm.

Vidéo de présentation du KPOS-G2 :

Vue du pistolet Glock 17 équipé du KPOS-G2 en position dépliée. Nous avons équipé cet ensemble d’un viseur reflex et d’un désignateur laser (fixé sur le rail latéral droit). On notera la parfaite concordance (absolute co-witness) entre les éléments de visée mécaniques et le viseur holographique, la ligne de visée passant par le point lumineux.

Vue du pistolet Glock 17 équipé du KPOS-G2 en position dépliée. Nous avons équipé cet ensemble d’un viseur reflex et d’un désignateur laser (fixé sur le rail latéral droit). On notera la parfaite concordance (absolute co-witness) entre les éléments de visée mécaniques et le viseur holographique, la ligne de mire passant par le point lumineux.