Revolver Smith & Wesson modèle 66-8 « Combat Magnum » / Calibre .357 Magnum

Ses plaquettes de poignée en polymère recouvert de néoprène se révèlent d’un grand secours pour permettre de maîtriser le recul lors des tirs effectués avec des cartouches de calibre .357 Magnum.

Ses plaquettes de poignée en polymère recouvert de néoprène se révèlent d’un grand secours pour permettre de maîtriser le recul lors des tirs effectués avec des cartouches de calibre .357 Magnum.

Le modèle 19 « Combat Magnum », lancé par Smith & Wesson en 1956, est un revolver à six coups chambré en calibre .357 Magnum. Il est construit, en acier au carbone protégé par un bronzage noir, sur la base de la carcasse « K », sensiblement plus compacte et légère que la carcasse « N » habituellement utilisée pour encaisser les contraintes de ce calibre. Il constitue, dans sa variante à canon court de deux pouces et demi, une arme de défense et de service facilement dissimulable, qui se démarque par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable. Le modèle 66, commercialisé par la firme américaine à partir de 1970, en constitue la version en acier inoxydable. Ce revolver, que son matériau de construction met à l’abri de la corrosion, a connu au fil de ses années de production de nombreuses améliorations. Comme l’indique très clairement son suffixe, le modèle 66-8 dont nous vous proposons ici le banc d’essai représente la huitième génération de cette arme remarquable.

Le S&W modèle 66-8 est un revolver de service auquel son canon très court confère une grande maniabilité, tandis que sa réalisation en acier inoxydable le met l’arme à l’abri de la corrosion.

Le S&W modèle 66-8 est un revolver de service auquel son canon très court confère une grande maniabilité, tandis que sa réalisation en acier inoxydable le met l’arme à l’abri de la corrosion.

Ce revolver se démarque radicalement des traditionnels « snub noses » par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable qui lui assure sa précision en cible.

Ce revolver se démarque radicalement des traditionnels « snub noses » par son puissant calibre et par la présence d’une hausse réglable qui lui assure sa précision en cible.

Le célèbre logo, dont la firme américaine ne s’est jamais départie durant ses quelques cent soixante années d’existence, est gravé sur le flanc gauche de la carcasse.

Le célèbre logo, dont la firme américaine ne s’est jamais départie durant ses quelques cent soixante années d’existence, est gravé sur le flanc gauche de la carcasse.

Le nom du fabricant est profondément gravé sur le flanc gauche du manchon qui recouvre son petit canon de deux pouces trois-quarts.

Le nom du fabricant est profondément gravé sur le flanc gauche du manchon qui recouvre son petit canon de deux pouces trois-quarts.

VIDEO – 1ère partie : Présentation et premiers tirs en calibre .38 Special+P

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de six cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

Le chargement s’effectue grâce à un barillet basculant, d’une contenance de six cartouches, équipé d’un extracteur collectif.

VIDEO – 2ème partie : Suite du banc d’essai avec des tirs en calibre .357 Magnum

Une nette augmentation du débattement de l’extracteur, afin de permettre l’éjection simultanée des six douilles vides d’un vif mouvement du pouce, fait partie des améliorations apportées sur ce modèle 66-8 à canon de 2 pouces ¾ par rapport à ses prédécesseurs à canon de 2 pouces ½.

Une nette augmentation du débattement de l’extracteur, afin de permettre l’éjection simultanée des six douilles vides d’un vif mouvement du pouce, fait partie des améliorations apportées sur ce modèle 66-8 à canon de 2 pouces ¾ par rapport à ses prédécesseurs à canon de 2 pouces ½.

Voir aussi notre banc d’essai précédent (posté sur le site en juillet 2012).

Le banc d’essai du revolver S&W modèle 66-8 Combat Magnum a été publié sur 5 pages dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Le banc d’essai du revolver S&W modèle 66-8 Combat Magnum a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Pistolet CZ modèle P-10 C / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet CZ P-10 C est accompagné ici par son second chargeur équipé d’un talon « +2 » lui assurant une capacité de 17 cartouches.

Le pistolet CZ P-10 C est accompagné ici par son second chargeur équipé d’un talon « +2 » lui assurant une capacité de 17 cartouches.

Le lancement de ce nouveau modèle de la firme CZ a fait l’effet d’une bombe, du fait qu’il venait directement concurrencer le Glock 19 et qu’il était commercialisé à un prix encore plus attractif. Son succès a été tel qu’il nous a été extrêmement difficile – voire même dans un premier temps carrément impossible – de nous faire prêter un exemplaire de ce pistolet afin d’en réaliser le banc d’essai : tous les CZ P-10 C étaient vendus avant même que l’importateur ne les reçoive !

La dénomination de ce modèle est gravée sur le flanc gauche de la glissière, encadrée par le logo de la firme tchèque et l’indication du calibre.

La dénomination de ce modèle est gravée sur le flanc gauche de la glissière, encadrée par le logo de la firme tchèque et l’indication du calibre.

On nous reproche souvent de comparer systématiquement les pistolets de combat que nous testons avec le Glock. Il est pourtant bien difficile de faire autrement, tant ce dernier constitue la référence à l’aune de laquelle ses concurrents peuvent être évalués. Concernant ce CZ P-10 C, ne pas le comparer au pistolet autrichien relèverait ni plus ni moins de la faute professionnelle, parce qu’il se présente de toute évidence comme une copie manifeste du Glock 19. Peut-on reprocher à la firme tchèque de prendre pour modèle ce qu’il y a de mieux ? Certes pas ! Peut-on l’accuser de ne pas avoir suffisamment fait preuve d’imagination ? Pas du tout ! Bien qu’il reprenne en grande partie le concept du Glock 19, ce CZ Compact à carcasse en polymère n’est pas dénué de caractère et il se démarque sur de nombreux points. Ses prestations sont-elles pour autant à la hauteur de celui qu’il a pris à la fois pour modèle et pour cible, c’est à cette question essentielle que notre banc d’essai a pour but de répondre.

Cette vue du côté droit permet de remarquer la présence de commandes ambidextres, qu’il s’agisse du levier arrêtoir de culasse ou du bouton-poussoir de déverrouillage du chargeur.

Cette vue du côté droit permet de remarquer la présence de commandes ambidextres, qu’il s’agisse du levier arrêtoir de culasse ou du bouton-poussoir de déverrouillage du chargeur.

Cette vue du dessus de l’arme permet de constater l’absence d’aspérités, les commandes ambidextres n’occasionnant quasiment aucune proéminence.

Cette vue du dessus de l’arme permet de constater l’absence d’aspérités, les commandes ambidextres n’occasionnant quasiment aucune proéminence.

VIDEO CZ P-10 C – 1ère partie : présentation

Ses chargeurs sont équipés d’un élévateur en polymère rouge vif qui facilite grandement, par son contraste, la visualisation du remplissage au moyen des trous numérotés aménagés dans leur paroi arrière, de même que l’observation d’un chargeur vide au travers de la fenêtre d’éjection.

Ses chargeurs sont équipés d’un élévateur en polymère rouge vif qui facilite grandement, par son contraste, la visualisation du remplissage au moyen des trous numérotés aménagés dans leur paroi arrière, de même que l’observation d’un chargeur vide au travers de la fenêtre d’éjection.

VIDEO CZ P-10 C – 2ème partie : tirs

Les deux talons « +2 » qui sont livrés avec l’arme peuvent être utilisés, au gré de chaque utilisateur, pour accroître la capacité des chargeurs et éventuellement améliorer la prise en main de la poignée.

Les deux talons « +2 » qui sont livrés avec l’arme peuvent être utilisés, au gré de chaque utilisateur, pour accroître la capacité des chargeurs et éventuellement améliorer la prise en main de la poignée.

VIDEO CZ P-10 C – 3ème partie : conclusion

Sa poignée bénéficie d’une ergonomie modulable grâce au jeu de dos interchangeables fournis en trois tailles (Small, Medium et Large) avec chaque pistolet.

Sa poignée bénéficie d’une ergonomie modulable grâce au jeu de dos interchangeables fournis en trois tailles (Small, Medium et Large) avec chaque pistolet.

Le talon plat, qui procure au chargeur une capacité de 15 coups, permet de diminuer au maximum l’encombrement de ce pistolet compact.

Le talon plat, qui procure au chargeur une capacité de 15 coups, permet de diminuer au maximum l’encombrement de ce pistolet compact.

Le talon « +2 », qui assure au chargeur une capacité de 17 coups, permet d’améliorer la prise en main de la poignée à l’intention des utilisateurs dotés d’une forte morphologie.

Le talon « +2 », qui assure au chargeur une capacité de 17 coups, permet d’améliorer la prise en main de la poignée à l’intention des utilisateurs dotés d’une forte morphologie.

Cette vue, prise au travers de la vaste fenêtre d’éjection, permet d’observer la cartouche prête à être chambrée.

Cette vue, prise au travers de la vaste fenêtre d’éjection, permet d’observer la cartouche prête à être chambrée.

Le banc d’essai du pistolet CZ P10 C a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Le banc d’essai du pistolet CZ P10 C a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 383 (septembre/octobre 2018).

Pistolet Arsenal Firearms « Stryk B » / Calibre 9 mm Parabellum

Très fortement remanié par rapport au précédent « Strike One », le modèle « Stryk B » n’en conserve pas moins le système de verrouillage faisant appel à un bloc tombant et la position très basse sur la main de son canon.

Très fortement remanié par rapport au précédent « Strike One », le modèle « Stryk B » n’en conserve pas moins le système de verrouillage faisant appel à un bloc tombant et la position très basse sur la main de son canon.

Six années après le lancement de son modèle « Strike One », la firme italienne Arsenal Firearms commercialise, sous la dénomination « Stryk B », un nouveau pistolet semi-automatique pouvant être considéré comme une version compacte de son prédécesseur.

Désormais muni d’un canon plus court et alimenté par des chargeurs dont la capacité ne dépasse pas 15 coups, le nouveau modèle Stryk B est remarquablement plus compact et plus léger que son prédécesseur.

Désormais muni d’un canon plus court et alimenté par des chargeurs dont la capacité ne dépasse pas 15 coups, le nouveau modèle Stryk B est remarquablement plus compact et plus léger que son prédécesseur.

Si le « Stryk B » reprend les grandes lignes du « Strike One », il ne s’en démarque pas moins par une nette diminution de son encombrement, par un allégement conséquent et par des améliorations significatives de son mécanisme. Pour y parvenir, le fabricant a dû diminuer la longueur du canon, ramenée à quatre pouces un tiers au lieu de cinq et réduire la capacité du chargeur, qui accueille désormais quinze cartouches au lieu de dix-sept. Quant au mécanisme, il a été radicalement modifié puisque le Stryk B dispose d’une platine à percuteur partiellement armé, exactement comme celle du Glock, alors que son prédécesseur devait se contenter d’une platine à simple action.

L’Europe n’a décidément plus de frontières intérieures : ce nouveau modèle de la firme italienne Arsenal Firearms est fabriqué... en Allemagne.

L’Europe n’a décidément plus de frontières intérieures : ce nouveau modèle de la firme italienne Arsenal Firearms est fabriqué… en Allemagne.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 1ère partie : présentation

Ce pistolet procure une prise en main, une prise de visée et une précision en cible des plus convaincantes.

Ce pistolet procure une prise en main, une prise de visée et une précision en cible des plus convaincantes.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 2ème partie : tirs sur cible en papier

Grâce au guidon qui bénéficie des extraordinaires propriétés lumineuses de la fibre optique, ces éléments de visée mécaniques offrent des prestations comparables à celles d’un viseur reflex.

Grâce au guidon qui bénéficie des extraordinaires propriétés lumineuses de la fibre optique, ces éléments de visée mécaniques offrent des prestations comparables à celles d’un viseur reflex.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 3ème partie : tirs sur gong métallique

Cette vue prise culasse ouverte permet d’observer, à travers la fenêtre d’éjection, la cartouche prête à être chambrée.

Cette vue prise culasse ouverte permet d’observer, à travers la fenêtre d’éjection, la cartouche prête à être chambrée.

VIDEO ARSENAL FIREARMS Stryk B – 4ème partie : deuxième journée de tir

Baptisé « Grip mapping », l’original quadrillage antidérapant de la poignée est constitué par des carrés en trois dimensions judicieusement inclinés pour s’opposer aux contraintes imposées par le recul.

Baptisé « Grip mapping », l’original quadrillage antidérapant de la poignée est constitué par des carrés en trois dimensions judicieusement inclinés pour s’opposer aux contraintes imposées par le recul.

Ensemble, sommairement démonté, des éléments qui composent le pistolet Stryk B et son chargeur de 15 coups.

Ensemble, sommairement démonté, des éléments qui composent le pistolet Stryk B et son chargeur de 15 coups.

Le banc d’essai du pistolet Arsenal Firearms Styk B a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 382 (juillet/août 2018).

Le banc d’essai du pistolet Arsenal Firearms Styk B a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 382 (juillet/août 2018).

Pistolet Walther modèle « Creed » / Calibre 9 mm Parabellum

Le pistolet Walther « Creed » que nous avons testé est accompagné ici d’un couteau pliant modèle « Lev-R-Lox » fabriqué par la firme américaine Camillus, dont l’ouverture à une seule main est commandée par un levier latéral.

Le pistolet Walther « Creed » que nous avons testé est accompagné ici d’un couteau pliant modèle « Lev-R-Lox » fabriqué par la firme américaine Camillus, dont l’ouverture à une seule main est commandée par un levier latéral.

La firme allemande Walther propose, avec son nouveau modèle Creed, une arme de service économique qui mérite notre attention en raison de sa conception très inhabituelle.

Bien qu’il soit très peu proéminent, de façon à écarter tout risque de déclenchement involontaire, le levier arrêtoir de culasse se révèle facile à actionner en raison de sa longueur conséquente.

Bien qu’il soit très peu proéminent, de façon à écarter tout risque de déclenchement involontaire, le levier arrêtoir de culasse se révèle facile à actionner en raison de sa longueur conséquente.

De prime abord, ce pistolet moderne à carcasse en polymère ne s’écarte guère des sentiers battus. Ni spectaculaire, ni particulièrement élégant, il ressemble en fait à beaucoup d’autres. Toutefois, à y regarder de près, son système de fonctionnement combinant une platine DAO avec un petit marteau sans crête intégré dans la culasse est innovant. Il lui procure un départ d’une douceur tout à fait inaccoutumée sur une arme de service.

Le Walther Creed est un pistolet semi-automatique chambré en calibre 9 mm Parabellum qui fonctionne au moyen d’une platine DAO (Double Action Obligatoire) actionnant un petit marteau dont l’armement se révèle léger comme une plume.

Le Walther Creed est un pistolet semi-automatique chambré en calibre 9 mm Parabellum qui fonctionne au moyen d’une platine DAO (Double Action Obligatoire) actionnant un petit marteau dont l’armement se révèle léger comme une plume.

S&W Walther « Creed » – 1ère partie : présentation

L'arme est livrée, accompagnée par deux chargeurs de 16 coups et un volumineux manuel d’utilisation rédigé en six langues dont le français, dans une mallette de transport de qualité médiocre, dont les charnières et les loquets sont simplement constituées par la pliure du matériau plastique thermo moulé.

L’arme est livrée, accompagnée par deux chargeurs de 16 coups et un volumineux manuel d’utilisation rédigé en six langues dont le français, dans une mallette de transport de qualité médiocre, dont les charnières et les loquets sont simplement constituées par la pliure du matériau plastique thermo moulé.

S&W Walther « Creed » – 2ème partie : tirs sur appui

Ses éléments de visée en acier, hausse et guidon, qui sont installés à queue d’aronde aux deux extrémités de la culasse à glissière, disposent d’une aide à la visée par alignement de trois points blancs.

Ses éléments de visée en acier, hausse et guidon, qui sont installés à queue d’aronde aux deux extrémités de la culasse à glissière, disposent d’une aide à la visée par alignement de trois points blancs.

S&W Walther « Creed » – 3ème partie : tirs dynamiques

Son démontage sommaire s’effectue de façon instantanée, après avoir abaissé à 90° le levier imperdable situé sur le côté gauche de la carcasse.

Son démontage sommaire s’effectue de façon instantanée, après avoir abaissé à 90° le levier imperdable situé sur le côté gauche de la carcasse.

Démontage sommaire de l’arme, incluant celui du chargeur et du ressort récupérateur.

Démontage sommaire de l’arme, incluant celui du chargeur et du ressort récupérateur.

Le banc d’essai du pistolet Walther Creed a été publié sur 5 pages ½ dans le magazine Action n° 381 (mai/juin 2018).

Le banc d’essai du pistolet Walther Creed a été publié sur 5 pages ½
dans le magazine Action n° 381 (mai/juin 2018).

Revolver Smith & Wesson « Military & Police Bodyguard » / Calibre .38 Special +P

Le revolver M&P Bodyguard, approvisionné avec des munitions Speer Gold Dot de calibre .38 Special +P, côtoie un Push Dagger FGX de la firme américaine Cold Steel, auquel sa construction en polyphtalamide Griv-Ex pour la lame et en caoutchouc synthétique Kray-Ex pour la poignée procure une très grande légèreté.

Le revolver M&P Bodyguard, approvisionné avec des munitions Speer Gold Dot de calibre .38 Special +P, côtoie un Push Dagger FGX de la firme américaine Cold Steel, auquel sa construction en polyphtalamide Griv-Ex pour la lame et en caoutchouc synthétique Kray-Ex pour la poignée procure une très grande légèreté.

La firme Smith & Wesson enrichit sa gamme « Military & Police » d’un revolver de poche de type Backup dont les caractéristiques novatrices nous ont étonnées.

Le flanc droit reçoit un désignateur laser spécialement conçu par la firme américaine Crimson Trace pour s’intégrer de façon parfaite à ce modèle de chez Smith & Wesson.

Le flanc droit reçoit un désignateur laser spécialement conçu par la firme américaine Crimson Trace pour s’intégrer de façon parfaite à ce modèle de chez Smith & Wesson.

Ce modèle extrêmement léger et compact dispose d’une carcasse qui combine deux matériaux, l’alliage d’aluminium et le polymère. La partie avant, qui compose la cage du barillet et le manchon du canon, est usinée en alliage léger. La partie arrière, qui renferme le mécanisme et forme l’armature de la poignée, est moulée en polymère. Le canon et le barillet sont en acier inoxydable. La poignée reçoit une plaquette monolithique en néoprène, dont la fonction principale est d’amortir le recul.

Son petit canon d’à peine deux pouces, forgé en acier inoxydable, est vissé à l’intérieur du manchon en aluminium solidaire de la cage du barillet.

Son petit canon d’à peine deux pouces, forgé en acier inoxydable, est vissé à l’intérieur du manchon en aluminium solidaire de la cage du barillet.

Vidéo 1ère partie – présentation :

Ce revolver est doté d'un barillet à cinq coups, ce qui constitue un compromis encombrement/capacité très acceptable pour une arme de poche chambrée en calibre .38 Special.

Ce revolver est doté d’un barillet à cinq coups, ce qui constitue un compromis encombrement/capacité très acceptable pour une arme de poche chambrée en calibre .38 Special.

Vidéo 2ème partie – tests dynamiques :

Si elle réclame un peu d’accoutumance, en raison de la configuration inhabituelle de sa commande, l’ouverture du barillet s’effectue sans la moindre difficulté.

Si elle réclame un peu d’accoutumance, en raison de la configuration inhabituelle de sa commande, l’ouverture du barillet s’effectue sans la moindre difficulté.

La disposition ambidextre des commandes de ce nouveau revolver de défense intéressera tout particulièrement les utilisateurs gauchers.

La disposition ambidextre des commandes de ce nouveau revolver de défense intéressera tout particulièrement les utilisateurs gauchers.

Vidéo 3ème partie – tirs sur appui et un dernier test dynamique :

Nous avons réalisé, avec les munitions de calibre « .38 Special » et « .38 Special +P » à balle expansive dont nous disposions, des tirs dans un bac de sable humide afin de vérifier le champignonnage de leur projectile. Vous trouverez les résultats de ces tests dans la publication de ce banc d’essai.

Nous avons réalisé, avec les munitions de calibre « .38 Special » et « .38 Special +P » à balle expansive dont nous disposions, des tirs dans un bac de sable humide afin de vérifier le champignonnage de leur projectile. Vous trouverez les résultats de ces tests dans la publication de notre banc d’essai.

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson M&P Bodyguard a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 379 (janvier/février 2018).

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson M&P Bodyguard a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 379 (janvier/février 2018).