Pistolets Sig-Sauer P320 « Full size » et « Compact » / calibre 9 mm Parabellum

Les deux pistolets SIG-Sauer p-320, Compact et Full size, sont accompagnés ici par leurs chargeurs et holsters respectifs, chaque arme étant livrée avec trois chargeurs et un holster de ceinture de type « Paddle », moulé en polymère.

Les deux pistolets SIG-Sauer p-320, Compact et Full size, accompagnés par leurs chargeurs et holsters respectifs. Chaque arme est livrée avec trois chargeurs et un holster de ceinture de type « Paddle », moulé en polymère.

Le pistolet semi-automatique modèle P320 se présente comme une arme de combat moderne réussissant à faire très habilement le lien entre le présent et le passé, autrement dit à s’adapter aux critères high-tech initiés par la firme Glock, sans renier l’héritage armurier de la maison Sig-Sauer. La modernité est apportée par sa carcasse en polymère et sa platine à percuteur partiellement pré-armé. La tradition est présente à travers son traditionnel levier de démontage, emprunté au Sig-Sauer P220 de 1975 et sa platine amovible, un perfectionnement dont était doté le Sig P210 de 1949.

Ces deux variantes du Sig-Sauer P320 se démarquent essentiellement au niveau des dimensions, le modèle Compact bénéficiant d’un raccourcissement de tous ses éléments principaux : glissière, carcasse, canon, poignée et chargeur.

Ces deux variantes du Sig-Sauer P320 se démarquent essentiellement au niveau des dimensions, le modèle Compact bénéficiant d’un raccourcissement de tous ses éléments principaux : glissière, carcasse, canon, poignée et chargeur.

Nous nous sommes profondément investis dans le banc d’essai de ce nouveau modèle, au point de lui consacrer pas moins de six séquences de vidéos, pour une durée totale dépassant une heure et trente minutes. Ce qui doit très certainement constituer notre record ! Mais il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, deux pistolets nous ont été confiés, un modèle Compact et un Full size, ce qui occasionne bien sûr deux fois plus de travail. Ensuite, il apparaît de façon très claire que Jean a été immédiatement séduit par ce nouveau concurrent du Glock et que l’intérêt qu’il lui porte suffit à justifier un banc d’essai plus approfondi que de coutume. Enfin et surtout, parce que je n’ai pas souhaité faire de coupures dans nos vidéos. Il m’a en effet paru intéressant de conserver l’exact déroulement chronologique de ce banc d’essai, afin de vous permettre d’en suivre la progression. Vous découvrirez les problèmes que nous avons rencontrés au niveau du réglage des éléments de visée, vous partagerez nos interrogations concernant le fait que la culasse ne restait pas ouverte après le tir de la dernière cartouche, avant que nous en découvrions la cause et vous constaterez la très nette amélioration des résultats obtenus par Jean après seulement deux ou trois groupements de dix coups.

Chaque pistolet est livré dans une mallette garnie de mousse, accompagné par trois chargeurs, un holster en polymère, un témoin de chambre vide et un cadenas à câble permettant de neutraliser l’arme durant le transport.

Chaque pistolet est livré dans une mallette garnie de mousse, accompagné par trois chargeurs, un holster en polymère, un témoin de chambre vide et un cadenas à câble permettant de neutraliser l’arme durant le transport.

Première partie : présentation

Pour débuter ce banc d’essai, nous avons effectué sur le terrain quelques tests de précision après avoir équipé le modèle compact d’un désignateur laser.

Pour débuter ce banc d’essai, nous avons effectué sur le terrain quelques tests de précision après avoir équipé le modèle compact d’un désignateur laser.

Deuxième partie : tirs avec un pointeur laser

Cette vue de la bouche du canon, sur le modèle Compact, permet d’apercevoir les six rayures hélicoïdales qui permettent de stabiliser les projectiles sur leur trajectoire.

Cette vue de la bouche du canon, sur le modèle Compact, permet d’apercevoir les six rayures hélicoïdales destinées à stabiliser les projectiles sur leur trajectoire.

Troisième partie : premier jour d’essais

La raison sociale du fabricant figure, grâce à un moulage en lettre capitales, de chaque côté de la poignée.

La raison sociale du fabricant figure, grâce à un moulage en lettre capitales, de chaque côté de la poignée.

Quatrième partie : suite du premier jour d’essais

Le démontage sommaire de ces deux modèles P320 peut être réalisé de façon instantanée, grâce au traditionnel levier en acier qu’il suffit de basculer vers le bas pour libérer la culasse à glissière.

Le démontage sommaire de ces deux modèles P320 peut être réalisé de façon instantanée, grâce au traditionnel levier en acier qu’il suffit de basculer vers le bas pour libérer la culasse à glissière.

Cinquième partie : deuxième jour d’essais, tirs sur appui

Pouvoir déposer la platine, avec qui plus est une facilité et une rapidité déconcertantes, constitue une avancée technologique majeure dans le domaine des pistolets de combat à carcasse en polymère.

Pouvoir déposer la platine avec une facilité et une rapidité déconcertantes constitue une avancée technologique majeure dans le domaine des pistolets de combat à carcasse en polymère.

Sixième partie : deuxième jour d’essais, tirs dynamiques

Le banc d'essai des pistolets Sig-Sauer P320 « Full size » et « Compact » a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°368 (mars/avril 2016)

Le banc d’essai des pistolets Sig-Sauer P320 « Full size » et « Compact » a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°368 (mars/avril 2016)

Revolver Korth « Sky Marshal » / calibre 9 mm Parabellum

Le revolver Korth Sky Marshal est accompagné ici par son speed-loader, une boîte de cartouches Geco Hexagon de calibre 9 mm Parabellum, une plaque de Deputy U.S. Marchal (police fédérale) et une paire de menottes Smith & Wesson model 300.

Le revolver Korth Sky Marshal est accompagné ici par son speed-loader, une boîte de cartouches Geco Hexagon de calibre 9 mm Parabellum, une plaque de Deputy U.S. Marshal (police fédérale) et une paire de menottes Smith & Wesson model 300.

Réputée depuis plus d’un demi-siècle pour l’exceptionnelle qualité de fabrication de ses revolvers de calibre .357 Magnum – dont l’extrême rareté sur les pas de tir s’explique simplement par leur prix élitiste – la firme allemande Korth a créé la surprise en lançant, à l’occasion du Shot Show de Las Vegas en janvier 2015, un modèle de poche chambré en calibre 9 mm Parabellum.

Le nom du modèle est inscrit sur un méplat usiné sur le côté gauche du manchon en aluminium, dans lequel est vissé le canon en acier inoxydable.

Le nom du modèle est inscrit sur un méplat usiné sur le côté gauche du manchon en aluminium dans lequel est vissé son canon en acier inoxydable.

Baptisé « Sky Marshal », ce revolver à canon de deux pouces se démarque non seulement par son calibre habituellement réservé aux pistolets semi-automatiques, mais encore par son système d’extraction inédit qui permet de chambrer les cartouches à gorge sans l’aide d’un clip de chargement. Encore reste-t-il à déterminer s’il s’agit là d’une idée géniale ou d’une complication inutile et cela tombe à pic : apporter des éléments de réponse à ce genre de question est justement la vocation des bancs d’essais que Jean et moi réalisons ensemble depuis de très nombreuses années…

La poignée monogrip Hogue moulée en néoprène dont ce revolver est équipé procure une excellente prise en main et bénéficie des qualités naturellement antidérapantes du matériau qui la compose.

La poignée monogrip Hogue moulée en néoprène dont ce revolver est équipé procure une excellente prise en main et bénéficie des qualités naturellement antidérapantes du matériau qui la compose.

 

Première partie : présentation et tests dynamiques

Ce revolver était présenté par son fabricant équipé d’un petit module laser modèle subcompact V3 FSL-32 de la firme américaine LaserLyte.

Ce revolver était présenté par son fabricant équipé d’un petit module laser modèle subcompact V3 FSL-3 de la firme américaine LaserLyte.

 

Deuxième partie : tests de précision en cible

Les ergots qui permettent d’agripper la gorge des cartouches de calibre 9 mm Parabellum font automatiquement saillie dès que l’étoile de l’extracteur collectif sort de son logement.

Les ergots qui permettent d’agripper la gorge des cartouches de calibre 9 mm Parabellum font automatiquement saillie dès que l’étoile de l’extracteur collectif sort de son logement.

 

Vidéos du fabricant (cliquer sur l’une des lignes ci-dessous) :

Présentation du revolver Korth Sky Marshal

Présentation du speed loader en 9 mm Para

 

Projectiles expansifs :

Nous avons réalisé, à l’occasion de ce banc d’essai, un test comparatif des projectiles expansifs dans le but de vérifier si le canon de deux pouces de cette arme de poche permettait à ces projectiles de champignonner. Le résultat, visualisable sur les photos et dont les mesures sont consignées dans un tableau récapitulatif, est sans équivoque. Les munitions manufacturées expansives que nous avons testées dans cette armes sont les suivantes : Geco 115 gr JHP ; Geco Hexagon 124 gr HP ; Men QD-1 89 gr balistic tip ; Men QD-PEP 91 gr balistic tip ; PMC Eldorado Starfire 124 gr JHP ; Speer Gold Dot 124 gr GDHP.

Le banc d'essai du revolver Korth « Sky Marshal » a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°368 (mars/avril 2016)

Le banc d’essai du revolver Korth « Sky Marshal » a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°368 (mars/avril 2016)

Pistolet Korth « PRS » 1911 (5 pouces) / Calibre .45 ACP

La firme allemande Korth s’est forgée une réputation de tout premier ordre par la qualité de fabrication hors du commun de ses revolvers chambrés en calibre .357 Magnum, dont la commercialisation a débuté en 1959. Elle est fréquemment comparée aux marques de prestige des domaines où s’exprime le luxe comme Rolls-Royce pour les automobiles, Rolex pour les montres ou Louis Vuitton pour la maroquinerie.

Le pistolet Korth PRS 5 pouces est accompagné ici par les divers éléments fournis avec l’arme par le fabricant, à savoir : deux chargeurs de 7 coups ; deux ressorts récupérateurs (le modèle le plus puissant étant installé sur l’arme) ; trois amortisseurs de glissière (le modèle le plus souple étant installé sur l’arme) ; un outil spécifique pour le démontage ; une clé multiple pour le réglage de la hausse et un manuel utilisateur.

Le pistolet Korth PRS 5 pouces est accompagné ici par les divers éléments fournis avec l’arme par le fabricant, à savoir : deux chargeurs de 7 coups ; deux ressorts récupérateurs (le modèle le plus puissant étant installé sur l’arme) ; trois amortisseurs de glissière (le modèle le plus souple étant installé sur l’arme) ; un outil spécifique pour le démontage ; une clé multiple pour le réglage de la hausse et un manuel utilisateur.

Le pistolet semi-automatique « PRS » (Pistole Roller-locking System) qu’elle vient de lancer en 2015 reprend la silhouette, la poignée, les commandes et le calibre du légendaire Colt modèle 1911, mais il s’en démarque radicalement par son système de culasse à verrouillage par galets, une solution technique élégante dont la réalisation exige un travail d’usinage complexe et par son canon fixe, qui constitue une configuration idéale pour favoriser la précision en cible.

Ce pistolet est livré dans une mallette étanche et antichoc, de type « PeliCase », injectée en résine synthétique (polyéthylène) à haute résistance et munie d’une soupape de purge automatique (valve de dépressurisation) pour égaliser la pression de l'air.

Ce pistolet est livré dans une mallette étanche et antichoc, de type « PeliCase », injectée en résine synthétique (polyéthylène) à haute résistance et munie d’une soupape de purge automatique (valve de dépressurisation) pour égaliser la pression de l’air.

Première partie : Présentation

La culasse reste automatiquement bloquée en position ouverte une fois la dernière cartouche tirée, dévoilant son original système de canon fixe, ce dernier restant toujours parfaitement aligné dans l’axe du tir.

La culasse reste automatiquement bloquée en position ouverte une fois la dernière cartouche tirée, dévoilant son original système de canon fixe, ce dernier restant toujours parfaitement aligné dans l’axe du tir.

Deuxième partie : Tirs dynamiques

La séparation des deux principaux sous-ensembles est obtenue sans l’aide d’outil, par simple extraction de l’arrêtoir de culasse qui fait office de clé de démontage. Cependant, la dépose du canon nécessite, sur ce modèle à canon de cinq pouces, l’utilisation de deux clefs hexagonales pour desserrer les mâchoires du manchon fixé à son extrémité.

La séparation des deux principaux sous-ensembles est obtenue sans l’aide d’outil, par simple extraction de l’arrêtoir de culasse qui fait office de clé de démontage. Cependant, la dépose du canon nécessite, sur ce modèle à canon de cinq pouces, l’utilisation de deux clefs hexagonales pour desserrer les mâchoires du manchon fixé à son extrémité.

Troisième partie : Précision en cible

Vidéos du fabricant (cliquer sur l’une des lignes ci-dessous) :

Présentation du pistolet Korth PRS

Démontage du pistolet Korth PRS

Le banc d'essai du pistolet Korth PRS 1911 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°367 (janvier-février 2016).

Le banc d’essai du pistolet Korth PRS 1911 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°367 (janvier-février 2016).

Pistolet BB Techs modèle « BB6 » / Calibre 9 mm Parabellum

Présenté à l’occasion de l’édition 2015 de l’IWA de Nuremberg, le tout nouveau modèle « BB6 » de la firme autrichienne BB Techs fait partie des pistolets semi-automatiques modernes, à carcasse en polymère et percuteur lancé, fonctionnant selon un système largement inspiré par celui du Glock. Les américains nomment « Striker Fired Pistol » ce type de pistolet, conçu pour être porté approvisionné et armé afin de pouvoir faire feu instantanément en cas de nécessité.

Le pistolet semi-automatique BB6 est équipé ici d’un viseur point rouge reflex de la marque américaine Hawke et d’un ensemble RTI Optics regroupant une lampe torche et un pointeur laser. Les accessoires en Cordura, brassard et porte-menottes, sont issus de la maison française GK Professional, tandis que le gyrophare « Flash Point » est estampillé SHO-ME, une marque commerciale de la firme américaine Able 2 Products, basée dans la Missouri.

Le pistolet semi-automatique BB6 est équipé ici d’un viseur point rouge reflex de la marque américaine Hawke et d’un ensemble RTI Optics regroupant une lampe torche et un pointeur laser. Les accessoires en Cordura, brassard et porte-menottes, sont issus de la maison française GK Professional, tandis que le gyrophare « Flash Point » est estampillé SHO-ME, une marque commerciale de la firme américaine Able 2 Products, basée dans le Missouri.

Sa parenté avec le Glock n’a rien d’étonnant quand on sait que celui qui est à la tête de la firme BB Techs n’est autre que Wilhelm Bubbits, un ingénier qui a travaillé au bureau d’études de la maison Glock jusqu’en 1997. Il a, par la suite, conçu les modèles de dernière génération lancés en 1999 par la firme autrichienne Steyr-Mannlicher et créé, en 2007, les pistolets Caracal pour la fédération des Emirats Arabes Unis. Ce nouveau modèle apporte des améliorations tout à fait inédites et très intéressantes, tout particulièrement en ce qui concerne les éléments de visé…

Ce pistolet dispose d’éléments de visée instantanément interchangeables. On remarquera tout particulièrement sa hausse « Quick Sight », qui permet d’améliorer la rapidité d’acquisition de la cible grâce à une réduction de la ligne de mire.

Ce pistolet dispose d’éléments de visée instantanément interchangeables. On remarquera tout particulièrement sa hausse « Quick Sight », qui permet d’améliorer la rapidité d’acquisition de la cible grâce à une réduction de la ligne de mire.

Première partie : présentation

L’arme est livrée avec une platine permettant la fixation d’un viseur point rouge compact. Cette installation est instantanée, grâce aux usinages réalisés d’origine sur la culasse à glissière.

L’arme est livrée avec une platine permettant la fixation d’un viseur point rouge compact. Cette installation est instantanée, grâce aux usinages réalisés d’origine sur la culasse à glissière.

Deuxième partie : précision en cible

S’il s’apparente étroitement à celui du Glock, le démontage du BB6 se révèle encore plus facile et rapide, ce qui constitue assurément un exploit.

S’il s’apparente étroitement à celui du Glock, le démontage du BB6 se révèle encore plus facile et rapide, ce qui constitue assurément un exploit.

Troisième partie : démontage

Le banc d'essai du pistolet BB Techs modèle BB6 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°366 (novembre-décembre 2015).

Le banc d’essai du pistolet BB Techs modèle BB6 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°366 (novembre-décembre 2015).

 

Pistolet MAC « American Classic II » / calibre .45 ACP

Cette très belle copie du Colt 1911 A1, baptisée « American Classic II » et réalisée par la firme philippine MAC (Metro Arms Corporation), devrait éveiller l’intérêt des tireurs sportifs, ne serait-ce qu’en raison de son prix particulièrement attractif, de sa fabrication « tout acier » et de la présence d’éléments de visée de grande qualité.

Le pistolet MAC American Classic II est accompagné ici par un superbe holster en cuir noir et peau de raie réalisé par la maison française La Sellerie du Thymerais.

Le pistolet MAC American Classic II est accompagné ici par un superbe holster en cuir noir et peau de raie réalisé par la maison française La Sellerie du Thymerais.

Ce pistolet constitue une synthèse entre le classicisme du Colt 1911 et les améliorations communément apportées à ses copies modernes. Le classicisme est assuré par une fabrication en acier, un traditionnel bronzage noir et des plaquettes de poignée en bois dur. Les améliorations modernes sont représentées, entre autres, par une fenêtre d’éjection agrandie, un rainurage de préhension à l’avant de la glissière, une détente et un chien allégés, un levier de sûreté et un arrêtoir de culasse allongés, une pédale de sécurité munie d’un Memory bump, un chargeur de huit coups au lieu de sept, un  guidon à fibre optique et une hausse réglable.

Jean n’a malheureusement pas été en mesure de participer à la vidéo et j’ai dû me débrouiller seul. Il a néanmoins eu l’occasion de tester le MAC avant sa restitution à l’importateur et vous trouverez, dans le prochain numéro du magazine Action, les photos des cibles qu’il a réalisées en tir rapide ainsi que son avis au sujet de ce pistolet.

Jean n’a malheureusement pas été en mesure de participer à la vidéo et j’ai dû me débrouiller seul.
Il a néanmoins eu l’occasion de tester le MAC avant sa restitution à l’importateur et vous trouverez, dans le prochain numéro du magazine Action, les photos des cibles qu’il a réalisées en tir rapide
ainsi que son avis de professionnel au sujet de ce pistolet.

Première partie : présentation, tirs à 18 m 

Quelques unes des cartouches que nous avons rechargées pour ce banc d’essai, accompagnées par leur projectile (de gauche à droite) : - MPF 185 grains SWC-TML cuivrée ; - IMI 185 grains SWC blindée ; - Sierra 185 grains ACP Hollow Cavity ; - MPF 200 grains Lead RN ; - Fiocchi 200 grains SWC blindée ; - Ares 225 grains peinture époxy ; - Balleurope 230 grains Lead RN ; - Hornady 230 grains FMJ-FN ; - MPF 234 grains RN cuivrée graissée.

Quelques unes des cartouches que nous avons rechargées pour ce banc d’essai,
accompagnées par leur projectile (de gauche à droite) :
– MPF 185 grains SWC-TML cuivrée ;
– IMI 185 grains SWC blindée ;
– Sierra 185 grains ACP Hollow Cavity ;
– MPF 200 grains Lead RN ;
– Fiocchi 200 grains SWC blindée ;
– Ares 225 grains peinture époxy ;
– Balleurope 230 grains Lead RN ;
– Hornady 230 grains FMJ-FN ;
– MPF 234 grains RN cuivrée graissée.

Deuxière partie : tests de précision à 25 m 

Le démontage sommaire, strictement conforme à celui du Colt 1911 A1, ne présente aucune difficulté et peut être aisément effectué sans outil.

Le démontage sommaire, strictement conforme à celui du Colt 1911 A1, ne présente aucune difficulté et peut être aisément effectué sans outil.

Troisième partie : démontage/remontage

Le banc d'essai du pistolet MAC American Classic II a été publié sur 7 pages dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

Le banc d’essai du pistolet MAC American Classic II a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

 

Le numéro 365 (septembre/octobre 2015) du magazine Action est aujourd’hui épuisé. Vous pouvez télécharger gratuitement les 7 pages de ce banc d’essai (4,1 Mo) en cliquant sur le lien ci-dessous :

Action n°365 sept-oct 2015_pistolet MAC American Classic II cal.45ACP