Carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 / Calibre .223 Remington (5,56 x 45 mm)

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection (Dust Cover) sur la fenêtre d’éjection, deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection sur la fenêtre d’éjection (Dust Cover), deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

La carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 « Slim-Line » dont nous vous présentons ici le banc d’essai constitue la version civile, fonctionnant en mode semi-automatique, du fusil d’assaut allemand HK416 qui va progressivement remplacer le Famas au sein des forces armées françaises. A l’instar du modèle militaire, elle est chambrée en calibre .223 Remington (5,56 mm OTAN).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Malgré ses indéniables qualités, le Famas n’a jamais réussi à s’imposer sur le plan international, en raison sans doute d’un prix de vente élevé. Son remplacement se justifie par le fait qu’il ne pouvait pas recevoir les multiples accessoires devenus indispensables sur les fusils d’assaut modernes, contrairement à toutes les versions construites à partir de la plate-forme AR15.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Attention : une erreur s’est glissée dans la fiche technique des vidéos. Du fait de son calibre, cette carabine est classée en catégorie B4b (et non pas B2a).
Il est amusant, à ce sujet, de se remémorer que le regroupement des 1ère et 4ème catégories en une seule, la catégorie B, nous avait été présenté comme une heureuse simplification apportée par la nouvelle législation. Sauf que le besoin de compliquer les choses a vite repris le dessus, avec la création des sous-catégories : B2a, B2b, B2c, B2d, B2e, B2f, B3, B4a, B4b, B4c, B4d, B4e, B5, B6, B7, B8, B9, B10…

Vidéo 1ère partie – présentation, réglage de la hausse mécanique :

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

 

Vidéo 2ème partie – présentation du viseur holographique Eotech 512, réglage du viseur :

La hausse est munie d'un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site et qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée.

La hausse, qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée, est munie d’un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site.

 

Vidéo 3ème partie – tirs à courte distance (25 et 50 m) :

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

 

Vidéo 4ème partie – tirs à 100 m :

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

 

Nous vous invitons également à découvrir la carabine HK243 S SAR, issue du même fabricant et chambrée dans le même calibre, dont nous avions réalisé le banc d’essai en juin 2015. 

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Carabine Mossberg modèle MVP LC / calibre .308 Winchester

Lancé en 2015, le modèle MVP LC se démarque par l’allure de fusil de tireur d’élite et la totale modularité que lui procure le révolutionnaire châssis-poutre, remarquablement compact, léger et robuste, qui se trouve au cœur de sa construction.

Chambré en calibre 7,62 mm OTAN et conçu selon les techniques les plus modernes, comme en témoigne son châssis-poutre en aluminium, son canon flottant et sa culasse à rainurage hélicoïdal, ce nouveau modèle de la firme américaine Mossberg bénéficie d’un look particulièrement attractif.

Chambré en calibre 7,62 mm OTAN et conçu selon les techniques les plus modernes, comme en témoigne son châssis-poutre en aluminium, son canon flottant et sa culasse à rainurage hélicoïdal, ce nouveau modèle de la firme américaine Mossberg bénéficie d’un look particulièrement attractif.

La carabine MVP LC est construite à partir d’un châssis-poutre en aluminium aviation sur lequel sont rassemblés divers éléments high-tech : un robuste boîtier en acier dans lequel coulisse une culasse à cannelures hélicoïdales ; un canon lourd monté flottant ; un généreux frein de bouche en acier fabriqué par la firme SilencerCo ; une poignée pistolet en néoprène Magpul MOE Plus ; un tube métallique de type AR15/M16 sur lequel vient se greffer une crosse d’épaule tactique en polymère Magpul CTR ; un bipied réglable de marque Cadwell.

Cette arme est livrée sans éléments de visée, mais elle se révèle particulièrement bien équipée puisqu’elle dispose d’un bipied Caldwell, d’un rail Picatinny permettant l’installation d’une lunette et d’un canon fileté pouvant recevoir un modérateur de son.

Cette arme est livrée sans éléments de visée, mais elle se révèle particulièrement bien équipée puisqu’elle dispose d’un bipied Caldwell, d’un rail Picatinny permettant l’installation d’une lunette et d’un canon fileté pouvant recevoir un modérateur de son.

 

Vidéo de ce banc d’essai :

Très bien conçu, facile à approvisionner, à introduire et à démonter, son chargeur en polymère peut accueillir dix cartouches de calibre .308 Winchester (7,62 mm OTAN).

Très bien conçu, facile à approvisionner, à introduire et à démonter, son chargeur en polymère peut accueillir dix cartouches de calibre .308 Winchester (7,62 mm OTAN).

Le banc d’essai de la carabine Mossberg MVP LC a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°371 (septembre-octobre 2016).

Le banc d’essai de la carabine Mossberg MVP LC a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°371 (septembre-octobre 2016).

Carabine Colt-Burgess 1883 / calibre .44-40

Cela ressemble à une Winchester, mais ce n’est pas une Winchester ! La carabine Burgess, dont la firme italienne Aldo Uberti nous propose la réplique, est un modèle atypique, réalisé par la maison Colt en 1883 dans le but de ravir à Winchester ses parts de marché.

Cela ressemble à une Winchester, mais ce n’est pas une Winchester ! La carabine Burgess, dont la firme italienne Aldo Uberti nous propose la réplique, est un modèle atypique, réalisé par la maison Colt en 1883 dans le but de ravir à Winchester ses parts de marché.

Légère et maniable, cette carabine est très agréable à utiliser sur le terrain. Son levier procure un mouvement fluide, permettant un réarmement rapide après chaque coup tiré. Avec un peu d’entrainement, il est possible de réarmer sans quitter des yeux la cible et la ligne de mire.

Légère et maniable, cette carabine est très agréable à utiliser sur le terrain. Son levier procure un mouvement fluide, permettant un réarmement rapide après chaque coup tiré. Avec un peu d’entrainement, il est possible de réarmer sans quitter des yeux la cible et la ligne de mire.

 

Le banc d’essai de la réplique de la carabine Colt-Burgess 1883 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°337 (janvier-février 2011)

Le banc d’essai de la réplique de la carabine Colt-Burgess 1883 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°337 (janvier-février 2011)

 

Carabine Marlin modèle 1895 SS « Co-Pilot » / calibre .45/70 Government

Cette carabine Marlin modèle 1895 SS a été habilement customisée par la firme « Wild West Guns », basée à Anchorage (Alaska), pour en faire un modèle de type « Take Down » (démontable), ce qui la rend particulièrement pratique et discrète à transporter. Son canon reçoit six évents (trois de chaque côté) destinés à réduire le relèvement au départ du coup. La carabine ainsi modifiée est baptisée « Co-Pilot » en référence à son utilisation comme arme de survie dans le cockpit des petits appareils qui survolent l’Alaska, état dont le territoire est trois fois plus vaste que la France.

Cette carabine Marlin modèle 1895 SS a été habilement customisée par la firme « Wild West Guns », basée à Anchorage (Alaska), pour en faire un modèle de type « Take Down » (démontable), ce qui la rend particulièrement pratique et discrète à transporter. Son canon reçoit six évents (trois de chaque côté) destinés à réduire le relèvement au départ du coup. La carabine ainsi modifiée est baptisée « Co-Pilot » en référence à son utilisation comme arme de survie dans le cockpit des petits appareils qui survolent l’Alaska, état dont le territoire est trois fois plus vaste que la France.

La carabine de survie Co-Pilot dispose d'une capacité de cinq coups, avec une cartouche dans la chambre et quatre dans le magasin tubulaire. Ces quatre grosses cartouches de calibre .45/70 Govt sont introduites par la portière de chargement située sur le côté droit du boîtier de culasse, en les poussant les unes à la suite des autres.

La carabine de survie Co-Pilot dispose d’une capacité de cinq coups, avec une cartouche dans la chambre et quatre dans le magasin tubulaire. Ces quatre grosses cartouches de calibre .45/70 Govt sont introduites par la portière de chargement située sur le côté droit du boîtier de culasse, en les poussant les unes à la suite des autres.

Courte et maniable, dotée d’un mécanisme à levier de sous-garde autorisant un maniement rapide sans désépauler l’arme, la Marlin Co-Pilot se révèle très agréable à utiliser sur le terrain.

Courte et maniable, dotée d’un mécanisme à levier de sous-garde autorisant un maniement rapide sans désépauler l’arme, la Marlin Co-Pilot se révèle très agréable à utiliser sur le terrain.

 

Le banc d’essai de la carabine Marlin Co-Pilot a été publié sur 9 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°285 (mars 2005)

Le banc d’essai de la carabine Marlin Co-Pilot a été publié sur 9 pages
dans le magazine Action Armes & Tir n°285 (mars 2005)

 

 

Carabines Winchester modèle 70 « Heavy Varmint » / calibres .22-250 Remington et .222 Remington

La Winchester 70 Heavy Varmint XTR de notre test reçoit une lunette Bushnell Sportview 4-12 x 40, un modèle à grossissement variable économique mais d’excellente qualité. Ainsi équipée, l'arme accuse un poids de 4,870 Kg sur la balance.

La Winchester 70 Heavy Varmint XTR de notre test reçoit une lunette Bushnell Sportview 4-12 x 40, un modèle à grossissement variable économique mais d’excellente qualité. Ainsi équipée, l’arme accuse un poids de 4,870 Kg sur la balance.

Nous avons pu disposer pour ce banc d’essai de deux carabines qui diffèrent radicalement par leur finition et leur calibre. La première, dénommée « Heavy Varmint XTR », est un ancien modèle bénéficiant d’une finition traditionnelle particulièrement soignée : canon en acier au carbone, bronzage bleu-noir brillant des parties métalliques et monture en noyer verni avec quadrillages anti-dérapants réalisés à la main. Elle est chambrée en calibre .22-250 Remington et dispose d’un canon lourd long de 23 pouces (59 cm). La seconde, qui constitue l’une des versions les plus récentes de la gamme, tire son appellation « Heavy Varmint Inox Fluted » de sa finition : canon cannelé en acier inoxydable satiné et monture en polymère noir. Elle est chambrée en calibre .222 Remington et dispose d’un canon de 26 pouces (66 cm).

Ces deux carabines Winchester modèle 70 Heavy Varmint sont radicalement différentes par leur finition, leur chambrage et leur équipement, mais les résultats en cible sont finalement similaires... et très satisfaisants !

Ces deux carabines Winchester modèle 70 Heavy Varmint sont radicalement différentes par leur finition, leur chambrage et leur équipement, mais les résultats en cible sont finalement similaires… et très satisfaisants !

Le banc d'essai des carabines Winchester modèle 70 « Heavy Varmint » en calibre .22-250 et .222 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action Guns n°231 (avril 2000).

Le banc d’essai des carabines Winchester modèle 70 « Heavy Varmint » en calibre .22-250 et .222
a été publié sur 6 pages dans le magazine Action Guns n°231 (avril 2000).