Carabine ISSC MSR SPA 17/22 / calibre .22 Long Rifle

Cette carabine à répétition modèle MSR SPA 17/22 de la firme autrichienne ISSC bénéficie d’une culasse à mouvement rectiligne, un système plus facile et rapide à manœuvrer que le traditionnel mécanisme à verrou, qui présente l’avantage de permettre au tireur de conserver sa ligne de visée.

La carabine ISSC SPA est proposée en plusieurs versions et plusieurs calibres. Celle que nous avons testée, chambrée en calibre .22 Long Rifle, est équipée d’une monture d’aspect classique, avec poignée pistolet et fût à mi-longueur du canon, dont la réalisation fait appel à des matériaux modernes, en l’occurrence un polycarbonate de couleur noire.

La carabine ISSC SPA est proposée en plusieurs versions et plusieurs calibres. Celle que nous avons testée, chambrée en calibre .22 Long Rifle, est équipée d’une monture d’aspect classique, avec poignée pistolet et fût à mi-longueur du canon, dont la réalisation fait appel à des matériaux modernes, en l’occurrence un polycarbonate de couleur noire.

Sa dénomination ésotérique MSR SPA 17/22 mérite quelques explications : MSR est l’abréviation de « Modern Sporting Rifle » (carabine sportive moderne), SPA est l’abréviation de « Straight Pull Action » (culasse à mouvement rectiligne) et 17/22 fait référence aux calibres pour lesquels cette arme peut être chambrée : 17 HMR ; .22 Long Rifle et .22 Magnum.

L’ouverture, comme la fermeture de sa culasse à mouvement linéaire, est commandée au moyen d’une poignée en polymère de taille conséquente, judicieusement placée pour être accessible à la main forte d’un tireur droitier, qui agit directement sur le bras postérieur de la genouillère.

L’ouverture, comme la fermeture de sa culasse à mouvement linéaire, est commandée au moyen d’une poignée qui agit directement sur le bras postérieur de la genouillère. Cette poignée en polymère, de taille conséquente, se trouve judicieusement placée pour être aisément accessible à la main forte d’un tireur droitier.

1ère partie : tests de précision

2ème partie : tests dynamiques

Le banc d'essai des carabines ISSC SPA 17/22 chambrées en calibre .22 LR et .17 HMR a été publié sur 7 pages dans le magazine Cibles n°548 (novembre 2015).

Le banc d’essai des carabines ISSC SPA 17/22 chambrées en calibre .22 LR et .17 HMR
a été publié sur 7 pages dans le magazine Cibles n°548 (novembre 2015).

Pistolet Glock 17 + conversion « TSG-22 » / calibre .22 Long Rifle

La conversion en petit calibre à percussion annulaire TSG-22 proposée par la firme américaine Tactical Solutions à destination des pistolets Glock présente l’avantage de la simplicité et de la robustesse, puisqu’elle est composée d’un nombre réduit d’éléments et que ces derniers sont, pour la majeure partie d’entre eux, réalisés en acier.

Le pistolet Glock 17 Gen 3 équipé de la conversion Tactical Solutions, accompagné par son chargeur de 15 coups (réduit à 10 coups sur l’exemplaire testé), par un silencieux de la firme helvétique Brügger & Thomet et un holster en fibre de carbone, avec sa plateforme paddle, modèle Serpa Concealment de la firme américaine Blackhawk.

Le pistolet Glock 17 Gen3 équipé de la conversion Tactical Solutions TSG-22, accompagné par son chargeur de 15 coups (réduit à 10 coups sur l’exemplaire testé), par un silencieux de la firme helvétique Brügger & Thomet et un holster en fibre de carbone, avec sa plateforme paddle, modèle Serpa Concealment de la firme américaine Blackhawk.

Le passage d’un calibre à l’autre s’effectue en un clin d’œil, puisque les éléments assemblés de la conversion se montent et se démontent exactement de la même manière que leurs équivalents en gros calibre. De plus, grâce à son canon fileté, cette conversion permet l’utilisation d’un modérateur de son.

Le kit de conversion, qui est livré dans une mallette de transport en matière plastique garnie de mousse, se compose d’un ensemble en acier (culasse à glissière, canon, ressort récupérateur avec sa tige-guide) et d’un chargeur en polymère.

Le kit de conversion, qui est livré dans une mallette de transport en matière plastique garnie de mousse, se compose d’un ensemble en acier (culasse à glissière, canon, ressort récupérateur avec sa tige-guide) et d’un chargeur en polymère.

1ère partie : Présentation

La conversion Tactical Solutions peut être acquise seule (pour les possesseurs d’un pistolet Glock) ou sous la forme d’une arme complète. Dans les deux cas, l’utilisateur a le choix entre le canon standard ou le canon fileté permettant l’utilisation d’un silencieux.

La conversion Tactical Solutions TSG-22 peut être acquise seule (pour les possesseurs d’un pistolet Glock) ou sous la forme d’une arme complète. Dans les deux cas, l’utilisateur a le choix entre le canon standard ou le canon fileté permettant l’utilisation d’un silencieux.

2ème partie : Tirs à 15 mètres

Sont exposés ici, après un démontage sommaire, tous les éléments constitutifs de la conversion proposée par la firme américaine Tactical Solutions.

Sont exposés ici, après un démontage sommaire, tous les éléments constitutifs de la conversion proposée par la firme américaine Tactical Solutions.

3ème partie : Tirs sur appui à 25 mètres

Le banc d’essai de la conversion TSG-22 pour Glock 17 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°363 (mai/juin 2015).

Le banc d’essai de la conversion TSG-22 pour Glock 17 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°363 (mai/juin 2015).

Carabine Norinco JW-25A (TU-33/40) / calibre .22 Long Rifle

La carabine Norinco JW-25A de fabrication actuelle qui nous a été confiée pour notre banc d’essai (www.armurerie-pascal.com) et sur le rail de laquelle nous avons installé une petite lunette compacte NcStar 4 x 30 (www.aassniper98.com).

La carabine Norinco JW-25A de fabrication actuelle qui nous a été confiée pour notre banc d’essai (www.armurerie-pascal.com) et sur le rail de laquelle nous avons installé une petite lunette compacte
NcStar 4 x 30 (www.aassniper98.com).

La firme chinoise Norinco propose depuis très longtemps une petite carabine à répétition chambrée en calibre .22 Long Rifle qui est une copie relativement fidèle du fusil allemand de la Deuxième Guerre mondiale K98k (Karabiner 98 kurz). Dénommée JW-25 (ou TU-KKW), cette carabine est connue des tireurs comme étant le « modèle long ».

Nous allons nous intéresser ici au « modèle court », baptisé JW-25A (ou TU-33/40), dont on peut considérer qu’il s’agit d’une copie du G 33/40 (Gewehr 33/40), la version allégée et raccourcie adoptée par la Wehrmacht en 1940, après l’annexion de la Tchécoslovaquie, pour armer les unités de montagne « Gebirgsjäger » (équivalent de nos chasseurs alpins).

Deux exemplaires de la JW-25A, l’un actuel (en-dessous), sur lequel nous avons installé une lunette NcStar 4 x 30, l’autre d’une fabrication plus ancienne, amélioré par son utilisateur qui a poncé, teinté et huilé la monture, installé une bretelle et une lunette NcStar 2-6 x 28.

Deux exemplaires de la JW-25A, l’un actuel (fabriqué en 2014), sur lequel nous avons installé une lunette NcStar 4 x 30, l’autre plus ancien (fabriqué en 1998), amélioré par son utilisateur qui a poncé, teinté et huilé la monture, installé une bretelle et une lunette NcStar 2-6 x 28 (www.dromechassetir.com).

Comme il se dit un petit peu tout – et surtout n’importe quoi – au sujet de cette carabine chinoise bon marché, concernant aussi bien sa qualité de fabrication que sa précision en cible, nous avons souhaité en faire un essai rigoureux afin de pouvoir nous faire notre propre opinion à son sujet.

1ère partie : Présentation des armes

Comparaison entre un authentique mousqueton Gewehr 33/40 « Gebirgsjäger » daté de 1942 et une carabine Norinco JW-25A (au-dessous) sur laquelle ont été installées une bretelle (copie) et une baïonnette (copie fabriquée en Inde). Ces deux armes nous ont été confiées par la société AAS (www.aassniper98.com).

Comparaison entre un authentique fusil Gewehr 33/40 « Gebirgsjäger » daté de 1942 (code d’identification « dot » de la Waffenwerke Brünn A.G.) et une carabine Norinco JW-25A (au-dessous) sur laquelle ont été installées une bretelle (copie) et une baïonnette (copie fabriquée en Inde).
Ces deux armes nous ont été confiées par la société AAS (www.aassniper98.com).

2ème partie : tests de précision à 50 mètres

Pour mémoire, le banc d’essai de la carabine Norinco TU-KKW (JW-25) avait été publié dans le magazine Action Guns n°145, en avril 1992.

Le banc d’essai de la carabine Norinco JW-25A a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°362 (mars/avril 2015)

Le banc d’essai de la carabine Norinco JW-25A a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°362 (mars/avril 2015)

 

Carabine Savage Mark II « AccuTrigger » / calibre .22 Long Rifle

Le catalogue de la firme américaine Savage comprend une gamme étoffée de carabines de calibre .22 Long Rifle fonctionnant au moyen d’une culasse à verrou. Qu’il s’agisse des modèles monocoup Mark I ou des modèles à répétition Mark II, toutes ces armes bénéficient du système de détente réglable et sécurisé « AccuTrigger ».

La carabine Savage Mark II de notre test, équipée de la lunette Walther ZF 4 x 32 fournie avec le kit promotionnel, accompagnée de ses colliers et embases de montage Weaver, d’une housse de transport et d’un modérateur de son.

La carabine Savage Mark II de notre test, équipée de la lunette Walther ZF 4 x 32 fournie avec le kit promotionnel, accompagnée de ses colliers et embases de montage Weaver, d’une housse de transport et d’un modérateur de son.

Cette détente AccuTrigger, qui n’existait pas encore sur le modèle Mark II-FSS « all-weather » que nous avions testé il y a une quinzaine d’années (voir Action Guns n° 213, septembre 1998) est donc présent sur la Savage Mark II F-TBS dont nous présentons ici le banc d’essai. A noter que si ce type de détente est devenu courant sur les armes de chasse américaines de gros calibre, son application au domaine de la percussion annulaire reste actuellement limitée aux firmes Savage Arms et Marlin Firearms, dont les petites carabines à verrou sont très similaires (la Marlin XT-22 emploie un système de détente baptisé « XT Pro-Fire », équivalent à l’AccuTrigger).

Le banc d'essai de la carabine Savage MK II-FSS « Tous temps » avait été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n° 213 (septembre 1998).

Le banc d’essai de la carabine Savage MK II-FSS « Tous temps » avait été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n° 213 (septembre 1998).

Pistolet CZ 75 « Kadet » / calibre .22 Long Rifle

Voici le grand retour du CZ 75 Kadet… mais attention : ce n’est que provisoire !

Le pistolet CZ-75 Kadet est ici accompagné par son chargeur de secours, deux boîtes de cartouches CCI Stinger et un holster en cuir réalisé par le sellier français Jean-Marie Chardin.

Le pistolet CZ 75 Kadet est ici accompagné par son chargeur de secours, deux boîtes de cartouches CCI Stinger et un holster en cuir réalisé par le sellier français Jean-Marie Chardin.

En effet, les pistolets qui sont actuellement proposés dans les armureries françaises font partie d’une commande initialement destinée au Mexique et par la suite annulée. Ce qui explique pourquoi ils portent, sur le côté droit de la carcasse, le marquage « S.D.N. MÉXICO D.F. », qui atteste qu’ils ont été officiellement enregistrés par le ministère mexicain de la défense nationale (SDN pour « Secretaria de la Defensa Nacional », également désigné sous l’acronyme SEDENA) de la capitale Mexico D.F. (DF pour « Distrito Federal », le Mexique étant composé de 31 états et d’un district fédéral), ceci par opposition aux armes non enregistrées, entrées illégalement sur le territoire mexicain pour alimenter les cartels des narcotrafiquants.

Le canon est fixe et la partie mobile en acier, qui coulisse le long des rails internes de la carcasse, constitue la culasse non calée. Elle contient le percuteur, l'extracteur et elle assure, lors du recul, l'armement du chien.

Le canon est fixe et la partie mobile en acier, qui coulisse le long des rails internes de la carcasse, constitue la culasse non calée. Elle contient le percuteur, l’extracteur et elle assure, lors du recul, l’armement du chien.

L’importateur français (établissements SIDAM), qui avait sollicité la firme tchèque pour qu’elle reprenne la fabrication du CZ 75 Kadet, a ainsi bénéficié du retour de ces 200 pièces neuves fabriquées en 2009. C’est donc une véritable aubaine pour les tireurs parce que ce modèle tout acier, à simple et double action, est sans conteste l’un des meilleurs pistolets semi-automatiques de petit calibre. Il est aussi l’un des plus précis en cible, comme le démontre clairement nos très nombreux bancs d’essais : au final, il se classe dans les cinq premiers, n’étant devancé que par le Beretta 87 Target, l’Unique DES/69-U, le Smith & Wesson 41 et le Ruger Mark II.

Le démontage sommaire est strictement identique à celui du CZ-75 de gros calibre et il peut être réalisé instantanément. Les chargeurs, en tôle d’acier, sont à double paroi : la partie interne accueille 10 cartouches de calibre .22 Long Rifle emmagasinées sur une simple pile, tandis que la partie externe étant constitué par le corps d’un chargeur standard de calibre 9 mm Parabellum.

Son démontage sommaire est strictement identique à celui du pistolet CZ 75 de gros calibre et il peut être réalisé instantanément. Les chargeurs, en tôle d’acier, sont à double paroi : la partie interne accueille 10 cartouches de calibre .22 Long Rifle emmagasinées sur une simple pile, tandis que la partie externe est constituée par le corps d’un chargeur standard de calibre 9 mm Parabellum.

Le banc d'essai du pistolet CZ 75 Kadet a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°369 (mai/juin 2016).

Le banc d’essai du pistolet CZ 75 Kadet a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°369 (mai/juin 2016).