Pistolet CZ 75 « Kadet » / calibre .22 Long Rifle

Voici le grand retour du CZ 75 Kadet… mais attention : ce n’est que provisoire !

Le pistolet CZ-75 Kadet est ici accompagné par son chargeur de secours, deux boîtes de cartouches CCI Stinger et un holster en cuir réalisé par le sellier français Jean-Marie Chardin.

Le pistolet CZ 75 Kadet est ici accompagné par son chargeur de secours, deux boîtes de cartouches CCI Stinger et un holster en cuir réalisé par le sellier français Jean-Marie Chardin.

En effet, les pistolets qui sont actuellement proposés dans les armureries françaises font partie d’une commande initialement destinée au Mexique et par la suite annulée. Ce qui explique pourquoi ils portent, sur le côté droit de la carcasse, le marquage « S.D.N. MÉXICO D.F. », qui atteste qu’ils ont été officiellement enregistrés par le ministère mexicain de la défense nationale (SDN pour « Secretaria de la Defensa Nacional », également désigné sous l’acronyme SEDENA) de la capitale Mexico D.F. (DF pour « Distrito Federal », le Mexique étant composé de 31 états et d’un district fédéral), ceci par opposition aux armes non enregistrées, entrées illégalement sur le territoire mexicain pour alimenter les cartels des narcotrafiquants.

Le canon est fixe et la partie mobile en acier, qui coulisse le long des rails internes de la carcasse, constitue la culasse non calée. Elle contient le percuteur, l'extracteur et elle assure, lors du recul, l'armement du chien.

Le canon est fixe et la partie mobile en acier, qui coulisse le long des rails internes de la carcasse, constitue la culasse non calée. Elle contient le percuteur, l’extracteur et elle assure, lors du recul, l’armement du chien.

L’importateur français (établissements SIDAM), qui avait sollicité la firme tchèque pour qu’elle reprenne la fabrication du CZ 75 Kadet, a ainsi bénéficié du retour de ces 200 pièces neuves fabriquées en 2009. C’est donc une véritable aubaine pour les tireurs parce que ce modèle tout acier, à simple et double action, est sans conteste l’un des meilleurs pistolets semi-automatiques de petit calibre. Il est aussi l’un des plus précis en cible, comme le démontre clairement nos très nombreux bancs d’essais : au final, il se classe dans les cinq premiers, n’étant devancé que par le Beretta 87 Target, l’Unique DES/69-U, le Smith & Wesson 41 et le Ruger Mark II.

Le démontage sommaire est strictement identique à celui du CZ-75 de gros calibre et il peut être réalisé instantanément. Les chargeurs, en tôle d’acier, sont à double paroi : la partie interne accueille 10 cartouches de calibre .22 Long Rifle emmagasinées sur une simple pile, tandis que la partie externe étant constitué par le corps d’un chargeur standard de calibre 9 mm Parabellum.

Son démontage sommaire est strictement identique à celui du pistolet CZ 75 de gros calibre et il peut être réalisé instantanément. Les chargeurs, en tôle d’acier, sont à double paroi : la partie interne accueille 10 cartouches de calibre .22 Long Rifle emmagasinées sur une simple pile, tandis que la partie externe est constituée par le corps d’un chargeur standard de calibre 9 mm Parabellum.

Le banc d'essai du pistolet CZ 75 Kadet a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°369 (mai/juin 2016).

Le banc d’essai du pistolet CZ 75 Kadet a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°369 (mai/juin 2016).

Carabine Browning modèle BL-22 / calibre .22 Long Rifle

Lorsqu’il souhaite acheter une version en petit calibre à percussion annulaire de la mythique Winchester, l’utilisateur voit son choix limité à deux catégories de carabines à levier de sous-garde : celles dont la qualité de fabrication est des plus approximatives et qui ne sont pas toujours véritablement bon marché ; celles qui bénéficient d’une fabrication soignée, mais qui sont beaucoup plus chères. La Winchester modèle 9422 – qui n’est plus fabriquée aujourd’hui – ainsi que les très belles répliques italiennes de la maison Aldo Uberti – maintenant propriété du groupe italien Beretta – font incontestablement partie de cette dernière catégorie, à laquelle il convient aussi d’ajouter le modèle « Golden 39A » de la firme américaine Marlin.

Pour nos tests de précision à 50 m, nous avons équipé cette très belle carabine Browning BL-22 d'une lunette compacte 4 x 30 Sporting réalisée par la firme californienne New Century NcStar.

Pour nos tests de précision à 50 m, nous avons équipé cette très belle carabine Browning BL-22 d’une lunette compacte 4 x 30 Sporting réalisée par la firme californienne New Century NcStar.

Heureusement, le modèle BL-22 de la firme Browning constitue une alternative séduisante, que nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir et tester. C’est réellement une très belle carabine, d’une qualité de fabrication irréprochable et sa luxueuse finition, dans la version « Grade 2 » actuellement proposée, est tout simplement admirable. Comparée à ses concurrentes, son prix de vente nous apparaît finalement des plus raisonnables eu égard à sa qualité hors pair. En prime, la firme Browning nous gratifie d’un mécanisme original dont le débattement court se révèle extrêmement efficace pour effectuer des enchaînements rapides.

Profitant du rail de 11 mm qui est fraisé sur son boîtier, nous avons installé une lunette NcStar 4 x 30 « Sporting » (chez : www.dromechassetir.com), un modèle particulièrement compact et bon marché qui convient très bien à cette carabine à laquelle sa courte longueur de rail laisse peu de marge de manœuvre pour l’installation d’un montage à griffes.

Profitant du rail de 11 mm qui est fraisé sur son boîtier, nous avons installé une lunette NcStar 4 x 30 « Sporting » (chez : www.dromechassetir.com), un modèle particulièrement compact et bon marché qui convient très bien à cette carabine à laquelle sa courte longueur de rail laisse peu de marge de manœuvre pour l’installation d’un montage à griffes.

Démontage/Remontage :

Desserrer la grosse vis, dont la tête est directement accessible sur le côté droit du boîtier de culasse, permet de séparer instantanément les deux sous-ensembles formés par le canon et le boîtier de culasse d’une part, la crosse, la carcasse et le mécanisme d’autre part. Mais il convient de ne pas ignorer, avant de se lancer dans le démontage de cette carabine, que la remise en place des petites pièces dont le positionnement correct assure le bon fonctionnement de l’arme – notamment  le verrou (pièce carrée à mouvement vertical coulissant dans la culasse) et l’éjecteur (articulé dans le boîtier) – n’est pas particulièrement facile. La grande majorité des utilisateurs de cette carabine aura tout intérêt à respecter les consignes du manuel utilisateur, lequel conseille de nettoyer et lubrifier l’arme sans la démonter… et de confier une fois par an l’entretien de son mécanisme à un armurier qualifié.

Vous pouvez trouver sur YouTube une vidéo très bien faite concernant le démontage et le remontage de cette arme (elle est en américain, mais les images parlent d’elles-mêmes) :

 

Le banc d'essai de la carabine Browning BL-22 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 359 (septembre-octobre 2014)

Le banc d’essai de la carabine Browning BL-22 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 359 (septembre-octobre 2014)

Le numéro 359 (septembre/octobre 2014) du magazine Action est aujourd’hui épuisé. Vous pouvez télécharger gratuitement les 6 pages de ce banc d’essai (3,6 Mo) en cliquant sur le lien ci-dessous :
Action n°359 sept-oct 2014_carabine Browning BL-22 cal.22LR

Carabine Armscor M1400 TM / calibre .22 Long Rifle

Nous poursuivons notre étude des armes d’épaule de calibre .22 Long Rifle avec le banc d’essai du modèle 1400 de la firme philippine Armscor.

Moyennant un supplément relativement modique (76 euros pour être précis), la carabine Armscor 1400 peut être livrée accompagnée d’une housse de transport, d’un modérateur de son SAPL Still n°3 et d’une lunette Unifrance Lynx 3-9 – 40 à croisillon lumineux, fixée au moyen de griffes en aluminium permettant de conserver la vision de ses éléments de visée mécaniques.

Moyennant un supplément relativement modique (76 euros pour être précis), la carabine Armscor 1400 peut être livrée accompagnée d’une housse de transport, d’un modérateur de son SAPL Still n°3 et d’une lunette Unifrance Lynx 3-9 x 40 à croisillon lumineux, fixée au moyen de griffes en aluminium permettant de conserver la vision de ses éléments de visée mécaniques.

Cette carabine présente l’avantage d’être entièrement construite en acier, surdimensionnée et bien équipée (chargeur de 9 coups, rail pour le montage d’une lunette, filetage du canon pour l’utilisation d’un silencieux). Elle présente, en contrepartie de son prix de vente défiant toute concurrence, une finition très peu soignée, mais elle n’en reste pas moins très intéressante pour ceux qui souhaitent privilégier essentiellement deux paramètres : l’efficacité et le faible coût.
Encore un banc d’essai qui nous a réservé un certain nombre de surprises… heureusement, uniquement dans le bon sens du terme !

L’unique vis imperdable située sous le fût permet de réaliser instantanément le démontage sommaire de cette carabine afin de procéder aux opérations courantes de nettoyage et de lubrification.

L’unique vis imperdable située sous le fût permet de réaliser instantanément le démontage sommaire de cette carabine, afin de procéder aux opérations courantes de nettoyage et de lubrification.

Les carabines Armscor actuellement commercialisés disposent de chargeurs différents (et non interchangeable avec les anciens), le fabricant ayant modifié le mode d’accrochage en cours de production. Il est en revanche erroné de considérer qu’il y a deux modèles distincts de carabine, la M 1400 équipée des anciens chargeurs et la M 1400 TM équipée des nouveaux chargeurs. Toutes les carabines sont simplement marquées « Model 1400 » et celle que nous avions testée, qui était équipée de l’ancien chargeur, portait l’indication « M 1400 TM » sur les documents qui l’accompagnaient et sur l’étiquette de sa boîte.

Les indications concernant le fabricant, de même que la désignation du modèle, sont gravées sur le côté droit du canon.

 

Les carabines Armscor actuellement commercialisées disposent de chargeurs différents de ceux des anciens modèles et non interchangeables avec ces derniers, le fabricant ayant modifié le mode d’accrochage en cours de production. Il est en revanche erroné de considérer qu’il y a deux modèles distincts de carabine, la M 1400 équipée des anciens chargeurs et la M 1400 TM équipée des nouveaux chargeurs. Toutes les carabines sont simplement marquées « Model 1400 » et celle que nous avions testée, qui était équipée de l’ancien chargeur, portait l’indication « M 1400 TM » sur les documents qui l’accompagnaient et sur l’étiquette de sa boîte.

Carabine Zastava MP-22 (CZ99) « Precision » / calibre .22 Long Rifle

Moyennant un supplément de prix très raisonnable, cette carabine Zastava MP-22 est proposée sous la forme d’un kit incluant une lunette Lynx 3-9 x 32 avec son montage, un silencieux SAI tout acier et une housse de transport molletonnée.

Moyennant un supplément de prix très raisonnable, cette carabine Zastava MP-22 est proposée sous la forme d’un kit incluant une lunette Lynx 3-9 x 32 avec son montage, un silencieux SAI tout acier et une housse de transport molletonnée.

Nous poursuivons notre étude des armes d’épaule de calibre .22 Long Rifle – que leur prix raisonnable met à la portée des tireurs sportifs débutants – avec ce banc d’essai du modèle MP-22 « Precision » de la firme serbe Zastava. Entièrement construite en acier, surdimensionnée parce que réalisée sur la base d’une carabine de chasse de plus gros calibre, cette arme élégante accuse un poids conséquent, compensé par un judicieux équilibre. Elle nous a surtout très agréablement surpris par sa remarquable précision en cible !

La lunette livrée avec le kit est une Lynx 3-9 x 32 de la maison Unifrance, un modèle qui bénéficie d’un excellent rapport qualité/prix et dont le grossissement réglable de 3 à 9 fois permet de couvrir les différents usages que l’on pourra faire de cette carabine.

La lunette livrée avec le kit est une Lynx 3-9 x 32 de la maison Unifrance, un modèle qui bénéficie d’un excellent rapport qualité/prix et dont le grossissement réglable de 3 à 9 fois permet de couvrir les différents usages que l’on pourra faire de cette carabine.

Le démontage de cette carabine ne présente aucune difficulté : la dépose de l’ensemble canon/boîtier/détente s’effectue en desserrant trois vis, à l’aide de deux clefs hexagonales mesurant respectivement 3 et 4 mm (rappelons que la dimension de l'empreinte hexagonale se mesure entre les plats opposés).

Le démontage sommaire ne présente aucune difficulté : la dépose de l’ensemble canon/boîtier/détente s’effectue en desserrant trois vis, à l’aide de deux clefs hexagonales mesurant respectivement 3 et 4 mm (rappelons que la dimension de l’empreinte hexagonale se mesure entre les plats opposés).

Le banc d'essai de la carabine Zastava MP-22 a été publié sur 7 pages dans le magazine Cibles n°559 (octobre 2016).

Le banc d’essai de la carabine Zastava MP-22 a été publié sur 7 pages
dans le magazine Cibles n°559 (octobre 2016).

 

Si vous lisez les commentaires, vous verrez qu’il y a eu de nombreux retours négatifs concernant la qualité de fabrication de cette carabine. Renseignements pris, il semblerait que le fabricant ait eu à faire face à une très importante demande, ce qui a entraîné une rupture de stock, puis à des problèmes de réglage des machines qui assurent la fabrication, d’où des extracteurs mal usinés et parfois aussi des chambres trop serrées.

A noter, d’une part, que les armuriers sont en principe capables de résoudre ces problèmes et, d’autre part, que le fabricant s’emploie à les faire disparaître sur les prochaines séries.

Revolver Smith & Wesson modèle 18 « Combat Masterpiece » / calibre .22 Long Rifle

Notre recherche d’un revolver du calibre .22 Long Rifle idéal pour pratiquer le tir de loisir nous amène, après le Taurus « Tracker » à canon de 6 pouces, que nous avons jugé trop lourd pour le tir à bras franc, à tester ce modèle 18-7 à canon de 4 pouces, qui constitue une réédition moderne du modèle 18 « Combat Masterpiece », un grand classique qui avait été lancé par Smith & Wesson en 1949 et dont la firme de Springfield avait stoppé la fabrication en 1985.

Le Smith & Wesson modèle 18 « Combat Masterpiece », un revolver tout acier de conception traditionnelle, est accompagné ici par une boîte de 100 cartouches de calibre .22 Long Rifle à haute vitesse et par un étui de ceinture en cuir finition basket, réalisé par la maison française La Sellerie du Thymerais, qui reprend l’esprit d’époque des holsters conçus dans les années 1920 par le sheriff et gunfighter Tom Threepersons (1889-1969) et réalisés à El Paso, au Texas, par le sellier Samuel Dale Myres (1871-1953).

Le Smith & Wesson modèle 18 « Combat Masterpiece », un revolver tout acier de conception traditionnelle, est accompagné ici par une boîte de 100 cartouches de calibre .22 Long Rifle à haute vitesse et par un étui de ceinture en cuir finition basket, réalisé par la maison française La Sellerie du Thymerais, qui reprend l’esprit d’époque des holsters conçus dans les années 1920 par le sheriff et gunfighter Tom Threepersons (1889-1969) et réalisés à El Paso, au Texas, par le sellier Samuel Dale Myres (1871-1953).

 

Le S&W modèle 18 est un revolver à carcasse K (Medium) dont l’armature de poignée « Square Butt » (carrée) – par opposition à « Round Butt » (arrondie) – est dotée de plaquettes de crosse fines et non débordantes qui conviendront aux tireurs ayant des petites mains.

Le gros avantage du revolver sur le pistolet semi-automatique étant la possibilité de remplacer ses plaquettes de crosse afin de mieux conformer la poignée à la morphologie du tireur, on peut tout à loisir l’équiper de plaquettes plus enveloppantes…

Ces plaquettes enveloppantes K/L, que Smith & Wesson destine aux revolvers à carcasses K ou L, réalisées en Gonçalo Alves, un bois exotique veiné de couleur brun-rouge, procurent à ce petit revolver de calibre .22 LR l’aspect du modèle 29 (calibre .44 Magnum) cher à « Harry Callahan » (Clint Eastwood).

Ces plaquettes enveloppantes K/L, que Smith & Wesson destine aux revolvers à carcasses K ou L, réalisées en Gonçalo Alves, un bois exotique veiné de couleur brun-rouge, procurent à ce petit revolver de calibre .22 LR l’aspect du modèle 29 (calibre .44 Magnum) cher à « Harry Callahan » (Clint Eastwood).

Il est également possible de se tourner vers la firme allemande Karl Nill, également connue sous le nom de Nill-Griffe et sous les initiales « KN », laquelle propose une très grande variété de plaquettes de crosse ergonomiques pouvant remplacer sans ajustage les plaquettes d’origine. Il s’agit ici de plaquettes en noyer piqueté munies d’un repose pouce et destinées à un tireur droitier, référencées SW047.

Il est également possible de se tourner vers la firme allemande Karl Nill, également connue sous le nom de Nill-Griffe et sous les initiales « KN », laquelle propose une très grande variété de plaquettes de crosse ergonomiques pouvant remplacer sans ajustage les plaquettes d’origine. Il s’agit ici de plaquettes en noyer piqueté munies d’un repose pouce et destinées à un tireur droitier, référencées SW047.

 

Première partie : présentation et tests effectués sur appui

Deuxième partie : tirs en position debout, en simple et double action


Voici ci-dessous le lien vers une vidéo qui permet, grâce aux techniques de l’infographie tridimensionnelle, de bien comprendre le fonctionnement de la platine d’un revolver Smith & Wesson contemporain. Il s’agit en l’occurrence du modèle 500, chambré pour une cartouche de gros calibre à percussion centrale, mais la platine d’un revolver chambré pour une cartouche de petit calibre à percussion annulaire, comme le S&W modèle 18, fonctionne exactement de la même manière et dispose des mêmes systèmes de sécurité.

How a S&W Model 500 works (sur la chaîne YouTube de « Si vis pacem, para bellum »)

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson modèle 18 Combat Masterpiece a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°394 (juillet/août 2020).

Le banc d’essai du revolver Smith & Wesson modèle 18 Combat Masterpiece a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°394 (juillet/août 2020).