Carabine Hawken Woodsman (Ardesa) vs Hawken 120B (Investarm) / calibre .45

Si la répliques Ardesa (en-dessous) se démarque par un aspect high-tech qui ne sera sans doute pas au goût de tous les tireurs, elle conserve un mécanisme traditionnel (noix maintenue par une bride à trois piliers et actionnée par un ressort à lame), ce qui n’est bizarrement pas le cas de sa rivale, dont le mécanisme a été simplifié (utilisation de ressorts à boudin).

Si la répliques Ardesa (en-dessous) se démarque par un aspect high-tech qui ne sera sans doute pas au goût de tous les tireurs, elle conserve un mécanisme traditionnel (noix maintenue par une bride à trois piliers et actionnée par un ressort à lame), ce qui n’est bizarrement pas le cas de sa rivale, dont le mécanisme a été simplifié (utilisation de ressorts à boudin).

Ce banc d’essai de la carabine Hawken « Woodsman » produite par la firme espagnole Ardesa – une réplique résolument modernisée (monture en bois lamellé-collé et garnitures noires) du légendaire « Plain rifle » américain – nous a donné l’occasion de l’opposer au Hawken modèle 120B, d’aspect plus traditionnel (monture en noyer et garnitures en laiton), réalisé par la firme italienne Investarm.

Le banc d’essai de la carabine Hawken Woodsman a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n° 224 (septembre 1999).

Le banc d’essai de la carabine Hawken Woodsman a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n° 224 (septembre 1999).

Pistolet Harper’s Ferry modèle 1805 / Calibre .58

Si cette réplique est très proche du modèle original, les puristes ne manqueront pas de regretter que son fabricant italien l'ait munie d'un canon rayé.

Si cette réplique est très proche du modèle original, les puristes ne manqueront pas de regretter que son fabricant italien l’ait munie d’un canon rayé.

Les pistolets militaires fabriqués au début du XIXème siècle par la jeune nation américaine sont copiés sur les réglementaires français et le modèle 1805 n’échappe pas à cette règle. Il se démarque par une rare élégance et sa très belle reproduction produite par la fabricant italien Davide Pedersoli mérite l’attention de tous ceux que passionnent les armes et l’histoire de ce pays.

Adopté par les Etats-Unis en 1805 pour équiper la cavalerie, ce pistolet bénéficie d'une silhouette harmonieuse. L'arme est ici accompagnée par des balles sphériques en plomb doux, un pousse-balle et une poire à poudre.

Adopté par les Etats-Unis en 1805 pour équiper la cavalerie, ce pistolet bénéficie d’une silhouette harmonieuse. L’arme est ici accompagnée par des balles sphériques en plomb doux, un pousse-balle et une poire à poudre.

Le banc d’essai de la réplique du pistolet mu pistolet Harper's Ferry modèle 1805 a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°221 (mai 1999).

Le banc d’essai de la réplique du pistolet Harper’s Ferry modèle 1805 a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°221 (mai 1999).

Carabine Traditions-Performance « In Line rifle » (Ardesa) / calibre .50

Son prix des plus raisonnables et la possibilité de l'équiper à moindres frais d'une lunette grossissante constituent les plus sérieux atouts de la carabine In Line. L’arme testée a été munie par nos soins d'une lunette Norconia 4 x 32, fixée au moyen de colliers Warne et de rails Weaver.

Son prix des plus raisonnables et la possibilité de l’équiper à moindres frais d’une lunette grossissante constituent les plus sérieux atouts de la carabine In Line. L’arme testée a été munie par nos soins d’une lunette Norconia 4 x 32, fixée au moyen de colliers Warne et de rails Weaver.

Diffusée sous la marque Traditions-Performance, cette carabine à chargement par la bouche, d’aspect et de conception moderne, rivalise avec les nombreux modèles de ce type développés aux Etats-Unis. Et notamment avec la Remington 700 ML, qui présente des caractéristiques similaires : mise à feu au moyen d’une fausse culasse à verrou et boîtier de culasse taraudé pour permettre la fixation d’une lunette.

Son prix des pWeaver.lus raisonnables et la possibilité de l'équiper à moindres frais d'une lunette grossissante constituent les plus sérieux atouts de la carabine In Line. L’arme testée a été munie par nos soins d'une lunette Norconia 4 x 32, fixée au moyen de colliers Warne et de rails Weaver. On peut utiliser pour le chargement les balles Hornady Sabot de calibre .50, qui se composent d'un projectile blindé Hollow-Point de calibre .44, d'un poids de 300 grains, contenu dans un godet en nylon qui assure la prise des rayures du canon mais la méthode la plus simple et la moins onéreuse consiste à employer des balles sphériques (Hornady de calibre .490) et des calepins découpés dans une toile de coton (toile Ox-Yoke de 0,4 mm d'épaisseur).

On peut utiliser pour le chargement les balles Hornady Sabot de calibre .50, qui se composent d’un projectile blindé Hollow-Point de calibre .44, d’un poids de 300 grains, contenu dans un godet en nylon qui assure la prise des rayures du canon mais la méthode la plus simple et la moins onéreuse consiste à employer des balles sphériques (Hornady de calibre .490) et des calepins découpés dans une toile de coton (toile Ox-Yoke de 0,4 mm d’épaisseur).

Le banc d'essai de la carabine Ardesa « In Line » a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n° 217 (janvier 1999).

Le banc d’essai de la carabine Ardesa « In Line » a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n° 217 (janvier 1999).

Pistolet « Buck Hunter » (Ardesa) / Calibre .50

Les deux versions du pistolet Buck Hunter, accompagnées d'une poire à poudre U-View (Thompson/Center) en plastique transparent et de Maxi-Bullets de calibre .504 (moule Pedersoli).

Les deux versions du pistolet Buck Hunter, accompagnées d’une poire à poudre U-View (Thompson/Center) en plastique transparent et de Maxi-Bullets de calibre .504 (moule Pedersoli).

Le pistolet « Buck Hunter » a été spécialement conçu à l’intention de ceux qui pratiquent, sur le vaste continent américain, la chasse au gros gibier avec des armes se chargeant par la bouche. Ses aptitudes à supporter les plus fortes doses de poudre noire sont telles qu’il peut rivaliser sans complexe avec les armes de poing modernes utilisant les cartouches métalliques et la poudre sans fumée.

Le Buck Hunter est proposé en version « classique », en acier bronzé noir et hêtre vernis semi-mat et en version « tous-temps », en acier sablé nickelé et bois plastifié noir mat.

Le Buck Hunter est proposé en version « classique », en acier bronzé noir et hêtre vernis semi-mat et en version « tous-temps », en acier sablé nickelé et bois plastifié noir mat.

Spécialement destinés à la chasse, les projectiles « Sabot » commercialisés par Hornady (armurerie Universal-Arms) se composent d'une balle blindée Hollow-Point de calibre .44, d'un poids de 240 ou 300 grains, accompagnée d'un godet en nylon de calibre .50.

Spécialement destinés à la chasse, les projectiles « Sabot » commercialisés par Hornady (armurerie Universal-Arms) se composent d’une balle blindée Hollow-Point de calibre .44, d’un poids de 240 ou 300 grains, accompagnée d’un godet en nylon de calibre .50.

Le banc d’essai du pistolet à poudre noire Buck Hunter a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°216 (décembre 1998).

Le banc d’essai du pistolet à poudre noire Buck Hunter a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°216 (décembre 1998).

Les répliques « Parker of London » et « William Parker Match » (Ardesa) / Calibre .45

La version Match se démarque par sa double détente à une seule queue et ses garnitures en maillechort, tandis que la version standard reçoit une double détente à deux queues et des garnitures en laiton.

La version Match se démarque par sa double détente à une seule queue et ses garnitures en maillechort, tandis que la version standard reçoit une double détente à deux queues et des garnitures en laiton.

Élégantes et raffinées, ces deux répliques de pistolets à silex anglais se hissent au niveau de la concurrence transalpine tout en conservant le principal atout de la production ibérique, à savoir un prix de vente modique. 

Quelques accessoires se révèlent indispensables au moment du tir, à commencer par une baguette de chargement puisque le fût de ces pistolets en est démuni.

Quelques accessoires se révèlent indispensables au moment du tir, à commencer par une baguette de chargement puisque le fût de ces pistolets en est démuni.

La maison Ardesa est depuis longtemps passée maître dans l’art de fabriquer, de façon simple, des répliques d’armes anciennes éprouvées pour le tir à la poudre noire et vendues, en kit ou toutes montées, à un prix tellement bas qu’il défie toute concurrence. La concurrence dont il est question est bien sûr celle des firmes italiennes, dont le leadership serait absolument incontestable si les espagnols ne venaient pas ainsi jouer les trouble-fête. Ardesa, qui ne se contente plus de répliques rustiques, a largement étendu sa gamme en y incorporant des modèles plus luxueux, comme les reproductions des pistolets de duel à percussion fabriqués par les armuriers français durant le second Empire. 

Le banc d’essai des pistolets « Parker of London » et « William Parker Match » a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°215 (novembre 1998).

Le banc d’essai des pistolets « Parker of London » et « William Parker Match » a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°215 (novembre 1998).