Pistolet à silex Black Watch Scottish / calibre .58

Cette belle réplique réalisée par la firme italienne Armi San Marco est accompagnée ici de balles sphériques Hornady calibre .570 (14,5 mm), d'une poire à poudre en laiton et d'un petit amorceur en laiton dont le bec automatique permet de remplir le bassinet de pulvérin.

Cette belle réplique, réalisée par la firme italienne Armi San Marco, est accompagnée ici de balles sphériques Hornady calibre .570 (14,5 mm), de silex taillés, d’une poire à poudre en laiton et d’un petit amorceur en laiton dont le bec automatique permet de remplir le bassinet de pulvérin.

Baptisée « Black Watch Scottish » par son fabricant, cette très belle réplique d’un pistolet à silex entièrement construit en métal, dans le style typique des pistolets écossais du XVIIIème siècle,  est disponible, au choix, en version montée ou en kit.

« Black Watch » (Garde Noire) était le surnom donné au légendaire régiment royal des Highlands. Les soldats écossais et les membres des clans étaient traditionnellement dotés d’un équipement bien spécifique à leur pays, tant au niveau des armes blanches que des armes à feu et ce pistolet tout métallique en faisait partie. 

Le banc d’essai du pistolet à silex Black Watch Scottish a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°214 (octobre 1998)

Le banc d’essai du pistolet à silex Black Watch Scottish a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°214 (octobre 1998)

Revolver Colt modèle 1851 Navy « Squareback » / Calibre .36

La réplique du Colt modèle 1851 Navy « Squareback », qui vient d'être chargée, est accompagnée des ingrédients indispensables à son utilisation au stand : poudre, balles, graisse et amorces.

La réplique du Colt modèle 1851 Navy « Squareback », qui vient d’être chargée, est accompagnée ici par les ingrédients indispensables à son utilisation au stand : poudre, balles, graisse et amorces.

Lancé par Colt en 1850, le modèle 1851 Navy constitue le juste milieu entre les lourds revolvers de cavalerie en calibre .44 (Walker et Dragoon) et les petits modèles de poche en calibre .31 exclusivement destinés à la défense rapprochée (Baby Dragoon et Pocket 1849).

Comparaison entre deux répliques Uberti de Colt 1851 Navy, qui correspondent aux variantes d'époque sur lesquelles diffère le dessin du pontet.

Comparaison entre deux répliques Uberti de Colt 1851 Navy, qui correspondent aux variantes d’époque sur lesquelles diffère le dessin du pontet.

La firme italienne Aldo Uberti propose différentes répliques de ce revolver, qui sont strictement conformes aux originaux et correspondent à des variantes rencontrées sur ces derniers. Les collectionneurs américains distinguent en effet une multitude de variantes, parfois basées sur des détails en apparence insignifiants. Sont notamment recensés trois types de pontet : le « Squareback », dont la branche arrière est droite, le petit pontet et le grand pontet, ces derniers étant tous deux arrondis.

Le banc d’essai de la réplique du Colt 1851 Navy a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°212 (juillet-août 1998).

Le banc d’essai de la réplique du Colt 1851 Navy Squareback a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°212 (juillet-août 1998).

Colt 1873 « Bird’s Head » par Aldo Uberti / Calibre .44

Colt Bird s Head_ouverture_small

Le fabricant Aldo Uberti propose ici une réplique en « conversion rétrograde » de son Colt modèle 1873. Baptisé « Bird’s Head » en raison de sa poignée recourbée en bec de corbin, ce revolver est construit sur la base d’une réplique tirant des cartouches métalliques, en l’occurrence celle du Colt modèle 1873 « Thunderer », que la firme italienne propose en différents calibres et longueurs de canon. Afin que cette arme ne puisse être reconvertie pour le tir des cartouches métalliques par simple remplacement du barillet, le fabricant a pris soin de décentrer le système de mise à feu.

La réplique du Colt Bird's Head est accompagnée d'un superbe ensemble holster et ceinturon, en cuir ciselé et repoussé, de fabrication mexicaine.

La réplique du Colt Bird’s Head est accompagnée d’un superbe ensemble holster et ceinturon, en cuir ciselé et repoussé, de fabrication mexicaine.

Le banc d’essai du Colt "Bird's Head" a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°210 (mai 1998).

Le banc d’essai du Colt « Bird’s Head » a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°210 (mai 1998).

Pistolet à silex « Queen Anne » de Pedersoli / Calibre .50

Cette réplique de pistolet à silex Queen Anne constitue un modèle simple, bien conçu, facile à utiliser et à nettoyer.

Cette réplique de pistolet à silex Queen Anne constitue un modèle simple, bien conçu, facile à utiliser et à nettoyer.

Ce type de pistolet à silex, remarquable par certaines caractéristiques bien particulières, est couramment appelé « Queen Anne » en référence à Anne Stuart, qui régna sur l’Angleterre et l’Irlande de 1702 à 1714 et les réunit en 1907 pour former la Grande-Bretagne.

La pierre, enveloppée dans une feuille de plomb, est solidement maintenue par les mâchoires du chien. Un simple clou sert d'outil pour en effectuer le serrage.

La pierre, enveloppée dans une feuille de plomb, est solidement maintenue par les mâchoires du chien. Un simple clou sert d’outil pour en effectuer le serrage.

On remarque la très belle réalisation de la platine, de même que le soin apporté aux encastrements dans le bois.

On remarque la très belle réalisation de la platine, de même que le soin apporté aux encastrements dans le bois.

Le banc d’essai du pistolet Pedersoli "Queen Anne" a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°209 (avril 1998).

Le banc d’essai du pistolet Pedersoli « Queen Anne » a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°209 (avril 1998).

La poivrière Astra « Gold Rush » / calibre .22

Poivrière Astra Gold Rush_ouverture_small

Les poivrières – qui ont pourtant été largement employées dans l’Ouest américain avant d’être tardivement détrônées par les revolvers – n’ont pas inspirées les fabricants italiens de répliques. C’est la firme espagnole Astra qui a produit cette très belle copie dont les six canons forés en calibre .22 (5,5 mm) forment un bloc tournant autour d’un axe central. Ce modèle fonctionne uniquement en double action, à l’instar de presque toutes celles fabriquées outre-Atlantique au cours du XIXème siècle par les firmes « Ethan Allen », « Allen & Thurber » et « Allen & Wheelok », pour ne citer que les plus connues…

Cette réplique se charge par la bouche, au moyen de la poudre noire délivrée par sa dosette et des projectiles de calibre .22 habituellement destinés aux armes à air comprimé.

Cette réplique se charge par la bouche, au moyen de la poudre noire délivrée par sa dosette et de projectiles de calibre .22 habituellement destinés aux armes à air comprimé.

Cette poivrière fait aujourd’hui partie des répliques disparues des catalogues pour devenir des pièces de collection.

Le mécanisme est aisément accessible grâce à la plaque de recouvrement située sur le côté gauche de la carcasse.

Le mécanisme est aisément accessible grâce à la plaque de recouvrement située sur le côté gauche de la carcasse.

Le banc d’essai de la poivrière Astra « Gold Rush » a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°201 (juillet-août 1997)

Le banc d’essai de la poivrière Astra « Gold Rush » a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°201 (juillet-août 1997)