Pistolet Sig-Sauer P226 à CO2 / calibre 4,5 mm diabolos

Le pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 à CO2 est accompagné par son ingénieux chargeur réversible, lequel renferme à chaque extrémité un barillet de 8 coups.

Le pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 à CO2 est accompagné par son ingénieux chargeur réversible, lequel renferme à chaque extrémité un barillet de 8 coups.

Cette copie conforme du pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 pousse très loin le réalisme grâce à sa construction en métal non ferreux, qui lui assure un poids plus conséquent encore que celui du modèle de gros calibre et une culasse « Blowback » qui génère un recul bien perceptible au départ du coup.

Ce modèle à CO2 se démarque par l’extrême facilité avec laquelle peut être mise en place la capsule de 12 g de CO2 qui assure la propulsion des projectiles.

Ce modèle à CO2 se démarque par l’extrême facilité avec laquelle peut être mise en place la capsule de 12 g de CO2 qui assure la propulsion des projectiles.

Ce pistolet à CO2 dispose d’un système d’alimentation par capsule de CO2 remarquablement simple et efficace. Son chargeur réversible, ingénieusement conçu, lui assure une capacité de deux fois huit coups. 

La désignation de la firme et du modèle figurent sur la culasse à glissière, tandis que les consignes de sécurité sont profondément gravées, par moulage, sur le flanc droit de la carcasse.

La désignation de la firme et du modèle figurent sur la culasse à glissière, tandis que les consignes de sécurité sont profondément gravées, par moulage, sur le flanc droit de la carcasse.

Malheureusement, la précision que nous laissait entrevoir l’utilisation de plombs de type diabolo tirés par un canon rayé n’est pas au rendez-vous. Comble de l’ironie, le Sig-Sauer P226 « X-Five » à CO2, qui tirait des bille d’acier dans un canon lisse, était plus précis en cible !

Pistolet « Luger P-08 » à CO2 / calibre 4,5 mm BB

Cette réplique à CO2 du légendaire pistolet Parabellum, mis au point par Georg Luger en 1898 et adopté par les militaires allemands en 1908, tire des billes d’acier sphériques de calibre 4,5 mm type BB propulsées par une capsule de gaz carbonique. Elle est construite en métal et dispose d’un chargeur de 21 coups. Il ne s’agit pas d’un modèle Blowback, ce qui implique un moins grand réalisme puisque la culasse est inerte, mais procure en contrepartie une autonomie décuplée au niveau de la capsule de CO2. Son fonctionnement à répétition est assuré par une détente à double action.

Ce modèle construit en métal bénéficie d’une finition soignée, d’un aspect réaliste et d’une très bonne précision en cible.

Ce modèle construit en métal bénéficie d’une finition soignée, d’un aspect réaliste et d’une très bonne précision en cible.

Pistolet « Walther P-38 » à CO2 / calibre 4,5 mm BB

Cette réplique à CO2 du célèbre pistolet semi-automatique adopté par l’armée allemande en 1938 tire des billes d’acier sphériques de calibre 4,5 mm type BB propulsées par une capsule de gaz carbonique. Elle est construite en métal et dispose d’un chargeur de 20 coups. Son fonctionnement à répétition est assuré par une détente à simple action et une culasse Blowback dont le recul assure après chaque tir le réarmement du marteau.

Ce modèle construit en métal bénéficie d’une finition soignée, d’un aspect et d’un fonctionnement réalistes grâce à sa culasse Blowback, le tout étant assorti d’une très bonne précision en cible.

Ce modèle construit en métal bénéficie d’une finition soignée, d’un aspect et d’un fonctionnement réalistes grâce à sa culasse Blowback, le tout étant assorti d’une très bonne précision en cible.

Pistolet « Mauser C96 » à CO2 / calibre 4,5 mm BB

Cette réplique à CO2 du légendaire pistolet semi-automatique adopté par l’armée allemande en 1896 tire des billes d’acier sphériques de calibre 4,5 mm type BB propulsées par une capsule de gaz carbonique. Elle est construite en polymère et dispose d’un chargeur de 18 coups. Son fonctionnement à répétition est assuré par une détente à simple action et une culasse Blowback dont le recul assure après chaque tir le réarmement du marteau.

Ce pistolet à CO2, qui reprend avec beaucoup de rigueur l’aspect et les dimensions du Mauser C96, est en majeure partie construit en polymère, ce qui nuit à son réalisme, tant au niveau de son aspect noir un peu trop uniforme que de son poids nettement inférieur à celui du modèle original.

Ce pistolet à CO2, qui reprend avec beaucoup de rigueur l’aspect et les dimensions du Mauser C96, est en majeure partie construit en polymère, ce qui nuit à son réalisme, tant au niveau de son aspect noir un peu trop uniforme que de son poids nettement inférieur à celui du modèle original.

Pistolet Sig-Sauer SP 2022 à CO2 / calibre 4,5 mm BB

Fabriquée à Taïwan par KWC pour la firme Swiss+ Arms (Cybergun), voici une copie extrêmement réaliste du pistolet semi-automatique Sig-Sauer SP 2022 adopté par le gouvernement français pour l’armement de la gendarmerie, de la police nationale, des douanes et de l’administration pénitentiaire. Ce pistolet dispose d’un chargeur amovible accueillant 23 billes d’acier de calibre 4,5 mm et une capsule de 12 g de gaz carbonique pour en assurer la propulsion.

Construit en métal non ferreux et doté d’une carcasse en polymère, ce pistolet à gaz carbonique constitue une réplique extrêmement réaliste du pistolet adopté pour l’armement des forces de l’ordre, comme en témoigne cette photo comparative avec une arme de service chambrée en calibre 9 mm Parabellum.

Construit en métal non ferreux et doté d’une carcasse en polymère, ce modèle à CO2 constitue une réplique extrêmement réaliste du pistolet adopté pour l’armement des forces de l’ordre françaises, comme en témoigne cette photo comparative avec une arme de service chambrée en calibre 9 mm Parabellum.