Mini-silhouettes métalliques : Quelles .22 Long Rifle choisir ?

Partant du principe « Qui peut le plus, peut le moins », nous avons réalisés nos tests à la distance de 100 m mais en réalité la mini-silhouette métallique du mouflon, dont la surface utile ne dépasse guère 100 mm en hauteur, se tire à la distance de 100 yards (91,44 m).

Partant du principe « Qui peut le plus, peut le moins », nous avons réalisés nos tests à la distance de 100 m mais en réalité la mini-silhouette métallique du mouflon, dont la surface utile ne dépasse guère 100 mm en hauteur, se tire à la distance de 100 yards (91,44 m).

Le tir des mini-silhouettes au pistolet ou revolver de calibre .22 Long Rifle est une discipline passionnante à la portée de tous. Elle ne requière pas un matériel sophistiqué et de nombreuses armes peuvent être utilisées avec succès. De plus, contrairement à leurs grandes sœurs destinées aux armes de poing gros calibre, les mini-silhouettes n’exigent pas l’emploi de munitions puissantes. Toutes les cartouches de calibre .22 Long Rifle conviennent et l’intérêt doit donc se porter sur la précision. Aussi avons-nous cherché à savoir si toutes les munitions de calibre .22 Long Rifle étaient capables de grouper dans la silhouette du mouflon placée à 100 mètres.

Nous avons rassemblé, pour la réalisation de ce banc d’essai, pas moins de quarante-cinq types de munitions provenant de douze marques différentes.

Nous avons rassemblé, pour la réalisation de ce banc d’essai, pas moins de quarante-cinq types de munitions provenant de douze marques différentes.

Résultats de nos tests de précision effectués à la distance de 100 mètres avec le canon de 10 pouces du pistolet T/C Contender.

Résultats de nos tests de précision effectués à la distance de 100 mètres avec le canon de 10 pouces du pistolet T/C Contender.

Afin de minimiser le facteur humain, nous avons équipé notre pistolet T/C Contender à canon Bull Barrel de 10 pouces d’une crosse d’épaule, d’une lunette Leupold à grossissement 8 fois et nous avons effectué les tirs en plaçant l’arme sur un support de Bench Rest.

Afin de minimiser le facteur humain, nous avons équipé notre pistolet T/C Contender à canon Bull Barrel de 10 pouces d’une crosse d’épaule, d’une lunette Leupold à grossissement 8 fois et nous avons effectué les tirs en plaçant l’arme sur un support de Bench Rest.

Le banc d’essai à 100 mètres des cartouches de calibre .22 Long Rifle a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Guns n°63 (avril 1984).

Le banc d’essai à 100 mètres des cartouches de calibre .22 Long Rifle a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action Guns n°63 (avril 1984).

Techniques de tir : la prise de visée

Le bon alignement des éléments de visée constitue l’action la plus importante. Le tir à longue distance ne consiste pas, comme pourraient le croire les néophytes, à être doté d’une excellente vue afin de bien observer la cible. Il convient avant tout d’aligner de la façon la plus parfaite possible des points, des lignes, des surfaces. Cela relève un peu de la géométrie dans l’espace et beaucoup de l’aptitude à travailler soigneusement.

 

Cet article, publié dans le numéro 62 du magazine Action Guns (mars 1984), concerne plus précisément le tir à l’arme de poing gros calibre, à longue distance, sur les silhouettes métalliques. Mais les problèmes sont les mêmes, et les solutions proposées transposables, quelles que soient les armes, les calibres et les distances, dès l’instant qu’on utilise des éléments de visée mécaniques.

Cet article concerne plus précisément le tir à l’arme de poing gros calibre, à longue distance, sur les silhouettes métalliques. Mais les problèmes sont les mêmes, et les solutions proposées transposables, quelles que soient les armes, les calibres et les distances, dès l’instant qu’on utilise des éléments de visée mécaniques.

Bien sûr une bonne vue est indispensable mais, en réalité, ce que nous devons voir distinctement, ce sont les éléments de visée situés à bout de bras. Si nous accommodons notre vision sur la cible, nous ne les verrons plus. Aussi est-il préférable d’accommoder sur le guidon, ce qui permet quand même de voir assez nettement la planchette de hausse et de distinguer suffisamment la cible pour en déterminer le centre.

Cet article traitant de la prise de visée sur les silhouettes métalliques a été publié sur 5 pages dans le magazine Action Guns n°62 (mars 1984).

Cet article traitant de la prise de visée sur les silhouettes métalliques a été publié sur 5 pages
dans le magazine Action Guns n°62 (mars 1984).