Décès d’un grand collectionneur, le Dr Bruno Baumgarten

Le Dr Bruno Baumgarten photographié chez lui, dans la pièce qu’il avait à l’époque dédiée à sa collection des pistolets lance-fusées.

Le Dr Bruno Baumgarten photographié chez lui, dans la pièce qu’il avait à l’époque dédiée à sa collection des pistolets lance-fusées.

Nous venons d’apprendre, avec beaucoup de tristesse, le décès du Dr Bruno Baumgarten (09.04.1929 – 31.10.2018) qui aurait fêté ses 90 ans au début de l’année prochaine. Passionné par les anciens pistolets lance-fusées, il avait réuni une impressionnante collection regroupant les modèles réglementaires du monde entier.

Il avait fait don d’une grande partie de cette collection au musée maritime de Bremerhaven, près de Brême et de Hambourg, où elle est exposée par roulement du fait que la salle qui lui est entièrement consacrée n’est pas assez grande pour permettre de les exposer tous simultanément.

Il était aussi l’initiateur du monumental ouvrage encyclopédique « Signalpistolen der Welt » qui devait à terme compter cinq tomes déclinés en trois langues. Son décès met vraisemblablement un terme à cette publication et le premier tome, dont il avait personnellement financé l’édition, risque fort de rester le seul témoignage de cette ambitieuse aventure.

 

Disparition d’un ami tireur : Rémi Bourgeois

Il était le grand maître des coffrets sur-mesure :

Les mauvaises nouvelles s’enchaînant, selon la dure loi des séries, nous apprenons aujourd’hui le décès de notre vieil ami Remi Bourgeois, tireur et collectionneur, mais aussi remarquable artisan qui s’était spécialisé, depuis plus de vingt années, dans la fabrication des coffrets destinés aux armes à feu. Un article au sujet des coffrets sur mesure, qu’il confectionnait avec beaucoup de goût et un soin tout particulier, lui avait été consacré dans le magazine Gazette des Armes.

Rémi Bourgeois en 1998, quand il effectuait avec nous des tests sur le terrain de la carabine Ardesa « In Line rifle » de calibre .50 à poudre noire.

Rémi Bourgeois en 1998, quand il effectuait avec nous des tests sur le terrain de la carabine
Ardesa « Traditions-Performance In Line rifle » de calibre .50 à poudre noire.

Encore un camarade qui nous quitte et qui va cruellement nous manquer…

Ce petit cachet, qui était apposé au-dessous de chaque coffret, représentait la signature de cet artisan de talent.

Ce petit cachet qui était apposé sur le bois, au-dessous de chaque coffret, représentait la signature de cet artisan au remarquable talent.16

Disparition d’un ami tireur : « Léon » Marc Mathis

C’était avant tout un as de la voltige !

Nous souhaitons rendre aujourd’hui hommage à notre ami « Léon » Marc Mathis, que nous appréciions tout particulièrement parce qu’il était à la fois un grand professionnel et quelqu’un qui savait manier l’humour et la dérision sans se prendre trop au sérieux.

Marc « Léon » Mathis et son Zlin 526, avec lequel on ne sait pas très bien s'il avait effectué plus d'heures de vol à l'endroit qu'à l'envers…

Marc « Léon » Mathis aux commandes de son Zlin 526.
Cet as du pilotage avait plus de mille six cents heures de voltige à son actif, mais personne ne sait s’il en avait effectué la majeure partie à l’endroit ou à l’envers…

Ancien commandant de bord, as de la voltige et grand amateur des avions de chasse de la Seconde Guerre mondiale avec lesquels il réalisait régulièrement des démonstrations lors des meetings aériens internationaux, il était également tireur et rechargeur. Vous avez pu le voir, au cours de l’une de nos vidéos (tournée en mai 2013), expliquer comment recharger rapidement une réplique de revolver Remington modèle 1858 de la guerre de Sécession.

Il s’est tué ce matin, 14 novembre 2015, près de l’aéroport de Strasbourg, au cours du vol d’essai d’un avion de loisir ultra-léger biplace expérimental qu’il effectuait pour la société alsacienne HKW-aero. Nous sommes très peinés par cette disparition qui éclaircit un peu plus encore les rangs de nos vieux camarades…

Marc « Léon » Mathis au commandes d'un Focke-Wulf Fw 190. Le 12 juin 2010, il avait miraculeusement survécu à un amerrissage à près de 250 km/h avec cet appareil, quand le moteur de l'avion avait lâché au cours d'une figure de voltige.

Marc « Léon » Mathis aux commandes d’un Focke-Wulf Fw 190. Le 12 juin 2010, il avait miraculeusement survécu à un crash à près de 250 km/h avec cet appareil. Il avait eu le réflexe de diriger l’avion vers la mer, pour éviter les habitations, quand le moteur avait lâché au cours d’une figure de voltige. C’était alors la douzième fois qu’il échappait à la mort lors d’un atterrissage en catastrophe…

Vous pouvez télécharger les fichiers :

HKW-aero_meeting_haguenau

Dernier adieu à notre ami Léon

Disparition d’un auteur remarquable : Alain F. Gheerbrant

Il était le spécialiste incontesté du rechargement !

Nous avons appris avec tristesse le décès d’Alain F. Gheerbrant, survenu le 25 novembre 2014. Tireur dès l’âge de 7 ans, pratiquant le rechargement depuis une cinquantaine d’années, journaliste auteur de nombreux articles publiés dans « Armes de Chasse », « Connaissance de la Chasse » et « Action Armes & Tir », son « Guide pratique du rechargement », dont la seconde édition est en cours de parution, avait apporté au tireurs et chasseurs un outil particulièrement complet et moderne, adapté à l’informatique. Il a toujours pris la peine de répondre avec beaucoup de gentillesse aux questions que je lui posais. Ce sont toujours les meilleurs qui partent… et ce départ nous fait beaucoup de peine.

Le « Manuel de rechargement », par le regretté René Malfatti, dont l’édition originale avait été publiée en 1973 et dont cette sixième édition, publiée en 2004, comporte 384 pages, constitue la « bible » ayant accompagnée les débuts de la grande majorité des tireurs-rechargeurs. De parution beaucoup plus récente, le « Guide pratique du rechargement », par Alain F. Gheerbrant, ne comporte que 176 pages… mais les tables de rechargement n’y figurent pas ! L’ouvrage ne pourrait en effet matériellement pas les contenir puisqu'elles occupent les quelques 1476 pages rassemblées dans le DVD (compatible MAC et PC) qui est inclus…

Le « Manuel de rechargement » du regretté René Malfatti, dont l’édition originale avait été publiée en 1973 et dont cette sixième édition, publiée en 2004, comporte 384 pages, a longtemps constitué la « bible » de la grande majorité des tireurs-rechargeurs.
De parution plus récente, le « Guide pratique du rechargement », par Alain F. Gheerbrant, était plus moderne et plus complet. Il ne comporte que 176 pages… pour la simple raison que les tables de rechargement n’y figurent pas ! L’ouvrage ne pourrait en effet matériellement pas les contenir puisqu’elles occupent les quelques 1476 pages rassemblées dans le DVD (compatible MAC et PC) qui est inclus avec cet ouvrage…