Disparition d’un ami tireur : « Léon » Marc Mathis

C’était avant tout un as de la voltige !

Nous souhaitons rendre aujourd’hui hommage à notre ami « Léon » Marc Mathis, que nous appréciions tout particulièrement parce qu’il était à la fois un grand professionnel et quelqu’un qui savait manier l’humour et la dérision sans se prendre trop au sérieux.

Marc « Léon » Mathis et son Zlin 526, avec lequel on ne sait pas très bien s'il avait effectué plus d'heures de vol à l'endroit qu'à l'envers…

Marc « Léon » Mathis aux commandes de son Zlin 526.
Cet as du pilotage avait plus de mille six cents heures de voltige à son actif, mais personne ne sait s’il en avait effectué la majeure partie à l’endroit ou à l’envers…

Ancien commandant de bord, as de la voltige et grand amateur des avions de chasse de la Seconde Guerre mondiale avec lesquels il réalisait régulièrement des démonstrations lors des meetings aériens internationaux, il était également tireur et rechargeur. Vous avez pu le voir, au cours de l’une de nos vidéos (tournée en mai 2013), expliquer comment recharger rapidement une réplique de revolver Remington modèle 1858 de la guerre de Sécession.

Il s’est tué ce matin, 14 novembre 2015, près de l’aéroport de Strasbourg, au cours du vol d’essai d’un avion de loisir ultra-léger biplace expérimental qu’il effectuait pour la société alsacienne HKW-aero. Nous sommes très peinés par cette disparition qui éclaircit un peu plus encore les rangs de nos vieux camarades…

Marc « Léon » Mathis au commandes d'un Focke-Wulf Fw 190. Le 12 juin 2010, il avait miraculeusement survécu à un amerrissage à près de 250 km/h avec cet appareil, quand le moteur de l'avion avait lâché au cours d'une figure de voltige.

Marc « Léon » Mathis aux commandes d’un Focke-Wulf Fw 190. Le 12 juin 2010, il avait miraculeusement survécu à un crash à près de 250 km/h avec cet appareil. Il avait eu le réflexe de diriger l’avion vers la mer, pour éviter les habitations, quand le moteur avait lâché au cours d’une figure de voltige. C’était alors la douzième fois qu’il échappait à la mort lors d’un atterrissage en catastrophe…

Vous pouvez télécharger les fichiers :

HKW-aero_meeting_haguenau

Dernier adieu à notre ami Léon

Magazine Action n° 366

Le numéro 366 (novembre-décembre 2015) du magazine Action vient de paraître !

Il s’agit d’un numéro spécial de 100 pages (16 pages supplémentaires) dédié au salon MILIPOL 2015, dans lequel vous trouverez des armes à feu (le pistolet BB Techs BB6 en calibre 9 x 19 mm, le pistolet FNP-45 Tactical en calibre .45 ACP, le fusil d’assaut Remington ACR en calibre 5,56 mm OTAN, la carabine ISSC MK22 Commando en calibre .22 Long Rifle, la réplique Pedersoli de la carabine Winchester Sporting Rifle 1886 en calibre .45-70 Government), des cartouches (le rechargement du calibre .308 Winchester), des couteaux (la gamme Zero Tolerance Knives) et un grand nombre d’informations sur toutes les nouveautés.

Action n°366 novembre-décembre 2015_petite

Disparition d’un auteur remarquable : Alain F. Gheerbrant

Il était le spécialiste incontesté du rechargement !

Nous avons appris avec tristesse le décès d’Alain F. Gheerbrant, survenu le 25 novembre 2014. Tireur dès l’âge de 7 ans, pratiquant le rechargement depuis une cinquantaine d’années, journaliste auteur de nombreux articles publiés dans « Armes de Chasse », « Connaissance de la Chasse » et « Action Armes & Tir », son « Guide pratique du rechargement », dont la seconde édition est en cours de parution, avait apporté au tireurs et chasseurs un outil particulièrement complet et moderne, adapté à l’informatique. Il a toujours pris la peine de répondre avec beaucoup de gentillesse aux questions que je lui posais. Ce sont toujours les meilleurs qui partent… et ce départ nous fait beaucoup de peine.

Le « Manuel de rechargement », par le regretté René Malfatti, dont l’édition originale avait été publiée en 1973 et dont cette sixième édition, publiée en 2004, comporte 384 pages, constitue la « bible » ayant accompagnée les débuts de la grande majorité des tireurs-rechargeurs. De parution beaucoup plus récente, le « Guide pratique du rechargement », par Alain F. Gheerbrant, ne comporte que 176 pages… mais les tables de rechargement n’y figurent pas ! L’ouvrage ne pourrait en effet matériellement pas les contenir puisqu'elles occupent les quelques 1476 pages rassemblées dans le DVD (compatible MAC et PC) qui est inclus…

Le « Manuel de rechargement » du regretté René Malfatti, dont l’édition originale avait été publiée en 1973 et dont cette sixième édition, publiée en 2004, comporte 384 pages, a longtemps constitué la « bible » de la grande majorité des tireurs-rechargeurs.
De parution plus récente, le « Guide pratique du rechargement », par Alain F. Gheerbrant, était plus moderne et plus complet. Il ne comporte que 176 pages… pour la simple raison que les tables de rechargement n’y figurent pas ! L’ouvrage ne pourrait en effet matériellement pas les contenir puisqu’elles occupent les quelques 1476 pages rassemblées dans le DVD (compatible MAC et PC) qui est inclus avec cet ouvrage…

Le « Tir National de Versailles » menacé de disparition

Le tribunal administratif de Versailles, par un jugement en date du 30 juin 2014, a ordonné la fermeture sous 24 heures du TNV (Tir National de Versailles), l’un des plus anciens, des plus prestigieux et des plus importants stands de tir, dont la création remonte à 1875 et qui compte aujourd’hui plus de 1 500 licenciés. Comment a-t-on pu en arriver à une pareille extrémité, ceci dans l’indifférence apparente la plus totale des parties concernées ?

Vous trouverez de plus amples renseignements dans cet article posté sur le site de l’UFA (Union Française des Amateurs d’Armes) :
Le Tir National de Versailles : un futur plus qu’incertain !

Civil War Revolvers, Myth vs Reality – Peter Schiffers

Les revolvers de la Guerre de Sécession, mythe et réalité.

Tous ceux que les armes américaines à percussion passionnent – ainsi que le tir au moyen de leurs répliques modernes – trouveront dans cet ouvrage une mine d’informations absolument inédite et extrêmement intéressante. L’auteur a réalisé un travail considérable en réunissant et détaillant tous les principaux revolvers utilisés par les protagonistes des deux camps durant la Guerre de Sécession, puis en effectuant avec chacun des tirs à 25 et 50 mètres afin d’en déterminer avec exactitude la précision et la fiabilité. Ces essais ont été réalisés au moyen de cartouches combustibles strictement conformes aux caractéristiques de celles qui étaient utilisées à cette époque, en respectant notamment la forme et le poids du projectile, de même que le type et la charge de poudre noire. Cette expérience sans équivalent au monde a permis à l’auteur de mettre en lumière les avantages et les défauts réels de ces revolvers.

Ce livre, qui fait suite au précédent « Civil War Carbines, Myth vs. Reality » du même auteur, abondamment illustré de photos des armes et des cibles, présente également de nombreux clichés d’époque de soldats, Nordistes et Sudistes, porteurs d’une ou plusieurs de ces armes de poing. Il nous a véritablement enthousiasmés par sa grande qualité technique. C’est pourquoi nous vous le recommandons avec, pour seule réserve, la nécessité d’un minimum de maîtrise concernant la lecture d’un texte écrit en anglais.

Ce livre de 184 pages présente une étude détaillée et un banc d’essai réaliste de tous les principaux revolvers employés durant la Guerre de Sécession : Remington New Model Army, Colt 1851 Navy, Colt 1860 Army, Starr modèle 1858 et modèle 1863 Army, Whitney Navy, Joslyn Navy, Savage Navy, Freeman Army et beaucoup d’autres, y compris notre revolver national, Lefaucheux modèle 1854, qui a été également participé à ce conflit.

Ce livre de 184 pages présente une étude détaillée et un banc d’essai réaliste de tous les principaux revolvers employés durant la Guerre de Sécession : Remington New Model Army, Colt 1851 Navy, Colt 1860 Army, Starr modèle 1858 et modèle 1863 Army, Whitney Navy, Joslyn Navy, Savage Navy, Freeman Army, Allen & Wheelock Army, Pettengill Army, Smith & Wesson N°2 Army et beaucoup d’autres…
y compris notre revolver national, Lefaucheux modèle 1854, qui a également participé à ce conflit !

Pour information :

« Civil War Revolvers, Myth vs Reality » est vendu au prix de 30 € à la librairie Le Hussard, 43 rue de Cronstadt, 75015 Paris (www.librairie-hussard.com).

 

Ce livre de 144 pages présente une étude détaillée et un banc d’essai réaliste des principales carabines utilisées durant la Guerre de Sécession : Burnside, Gallager, Spencer, Sharps 1863, Smith, Starr, Maynard, Merrill, Joslyn…

Ce livre de 144 pages présente une étude détaillée et un banc d’essai réaliste des principales carabines utilisées durant la Guerre de Sécession : Burnside, Gallager, Spencer, Sharps 1863, Smith, Starr, Maynard, Merrill, Joslyn…

Pour information :

« Civil War Carbines, Myth vs Reality » accompagné de son CD (sur lequel le lecteur trouvera une traduction correcte, en français, de l’intégralité du texte, y compris les légendes des schémas et photos) est disponible chez « Histoire et documents » (www.histoire-et-documents.fr).