Installation et réglage d’une lunette de tir / Calibre .22 Long Rifle

La grande majorité des carabines de calibre .22 Long Rifle est munie d’un rail permettant la fixation d’un système de visée optique dont l’installation peut être facilement effectuée par l’utilisateur.

Tout en restant extrêmement raisonnable sur le plan financier, l’installation de cette lunette Walther à grossissement fixe de 4 fois constitue un choix très satisfaisant pour effectuer des tirs de précision à la distance de 50 mètres.

Tout en restant extrêmement raisonnable sur le plan financier, l’installation de cette lunette Walther à grossissement fixe de 4 fois constitue un choix très satisfaisant pour effectuer des tirs de précision à la distance de 50 mètres.

Les colliers à griffes qui permettent ce montage sont très souvent fournis avec la lunette et, si ce n’est pas le cas, une variété considérable de colliers de toutes sortes est disponible en armurerie.

La distance d’observation optimale, ou distance oculaire, est facile à déterminer du fait qu’elle permet d’observer dans la lunette l’intégralité de l’image.

La distance d’observation optimale, ou distance oculaire, est facile à déterminer du fait qu’elle permet d’observer dans la lunette l’intégralité de l’image.

Les progrès réalisés ces dernières années font que l’on trouve aujourd’hui sur le marché des lunettes et des viseurs holographiques de très bonne qualité proposés à des prix extrêmement raisonnables. 

 

 1ère partie : présentation du matériel

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

Les lunettes de tir d’entrée de gamme ont aujourd’hui atteint un excellent niveau de qualité, à l’image de cette Walther ZF 4×32 qui est anti-choc, « waterproff » (étanche à la pluie), « nitro filled » (remplie d’azote gazeux pour éviter la buée sur la surface interne des lentilles) et dont l’objectif « coated lens » a reçu un traitement de surface pour en améliorer la luminosité et le contraste. De plus, elle est livrée avec des colliers de fixation pour rail de 11 mm munis d’un tenon anti-recul incorporé dans la griffe.

2ème partie : choix et installation

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

3ème partie : méthodes de préréglage

Moderne et assez peu onéreux, ce petit outillage basé sur le principe du rayon laser permet de réaliser un préréglage (ou simbleautage) d’une lunette sans tirer une seule cartouche et sur une cible située à très courte distance, ceci avec une approximation tout à fait satisfaisante.

Moderne et assez peu onéreux, ce petit outillage basé sur le principe du rayon laser permet de réaliser un préréglage (ou simbleautage) d’une lunette sans tirer une seule cartouche. Cette opération, qui peut s’effectuer au moyen d’une cible placée à très courte distance, procure une approximation tout à fait satisfaisante.

4ème partie : utilisation des clics

Le sens de rotation et la valeur en cible de chaque clic sont en principe indiqués sur les couronnes crantées des tourelles de réglage, en site (verticale) comme en azimut (horizontale).

Le sens de rotation et la valeur en cible de chaque clic sont en principe indiqués sur les couronnes crantées des tourelles de réglage, en site (verticale) comme en azimut (horizontale).

5ème partie : viseur reflex

Bien qu’il ne grossisse pas l’image observée, le viseur à point rouge constitue une alternative très séduisante et permet d’effectuer des tirs précis à la distance de cinquante mètres.

Bien qu’il ne grossisse pas l’image observée, le viseur à point rouge constitue une alternative très séduisante : il se révèle idéal pour le plinking et permet d’effectuer des tirs précis à la distance de cinquante mètres.

Voir le banc d’essai que nous avions publié sur ce même sujet en 2003 (à l’époque, nous ne faisions pas de vidéos) :

Installer une lunette sur une carabine de calibre .22 LR

 

Carabine ISSC MSR MK22 « Commando » / Calibre .22 Long Rifle

Cette carabine semi-automatique de calibre .22 Long Rifle produite par ISSC se présente comme une copie extrêmement réaliste du FN SCAR-L (Light) de calibre 5,56 mm OTAN, un fusil d’assaut moderne que les américains ont adopté, sous l’appellation MK-16, pour répondre aux besoins des forces spéciales de l’USSOC (United States Special Operations Command).

La carabine ISSC modèle MK22 Commando est équipée ici d’une bretelle à point d’accrochage unique et d’un accessoire tactique combiné RTI Optics regroupant lampe torche et désignateur laser. Elle est accompagnée par son chargeur de 22 coups et par deux boîtes de munitions de calibre .22 Long Rifle CCI Mini-Mag.

La carabine ISSC modèle MK22 Commando est équipée ici d’une bretelle à point d’accrochage unique et d’un accessoire tactique combiné RTI Optics regroupant lampe torche et désignateur laser. Elle est accompagnée par son chargeur de 22 coups et par deux boîtes de munitions de calibre .22 Long Rifle CCI Mini-Mag.

L’adaptation de cette arme pour le petit calibre à percussion annulaire a été réalisée de façon très efficace par la firme autrichienne. Ce modèle MK22, qui se présente comme une carabine semi-automatique fonctionnant grâce à une culasse non calée et alimentée par des chargeurs de 22 coups, présente l’avantage indéniablement séduisant de pouvoir recevoir quasiment tous les accessoires tactiques dont peut être équipé le fusil d’assaut.

Sa crosse instantanément repliable permet à cette carabine de bénéficier d’un encombrement réduit durant le transport, sa longueur hors-tout ne dépassant pas 57 cm dans cette configuration.

Sa crosse instantanément repliable permet à cette carabine de bénéficier d’un encombrement réduit durant le transport, sa longueur hors-tout ne dépassant pas 57 cm dans cette configuration.

Première partie : présentation

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons profité des nombreux rails Picatinny dont cette arme est dotée pour lui adjoindre une lunette Infinity 3-9 x 40 et un bipied tactique Swiss Arms.

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons profité des nombreux rails Picatinny dont cette arme est dotée pour lui adjoindre une lunette Infinity 3-9 x 40 et un bipied tactique Swiss Arms.

Deuxième partie : précision en cible

Nous avons également utilisé un viseur Point rouge compact Hawke Reflex Dot, qui se révèle idéal pour effectuer des tirs récréatifs de type Plinking. Il procure une appréciable polyvalence précision/rapidité et peut être utilisé sans qu’il soit nécessaire de déposer les excellents éléments de visée mécaniques dont cette carabine est équipée d’origine.

Nous avons également utilisé un viseur compact à point rouge Hawke Reflex Dot, qui se révèle idéal pour effectuer des tirs récréatifs de type Plinking. Il procure une appréciable polyvalence précision/rapidité et peut être utilisé sans qu’il soit nécessaire de déposer les excellents éléments de visée mécaniques dont cette arme est équipée d’origine.

Troisième partie : tirs récréatifs

Le banc d'essai de la carabine ISSC MK22 Commando a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°366 (novembre-décembre 2015).

Le banc d’essai de la carabine ISSC MK22 Commando a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°366 (novembre-décembre 2015).

 

Le numéro 366 (novembre/décembre 2015) du magazine Action est aujourd’hui épuisé. Vous pouvez télécharger gratuitement les 6 pages de ce banc d’essai (2,9 Mo) en cliquant sur le lien ci-dessous :
Action n°366 nov-dec 2015_carabine ISSC MK22 Commando

Pistolets ISSC M22 « Standard » et « Target » / Calibre .22 Long Rifle

Le pistolet semi-automatique M22 de la firme autrichienne ISSC affiche délibérément sa ressemblance avec le Glock, auquel il emprunte la forme rectangulaire de sa glissière, le matériau synthétique de sa carcasse, de même que la configuration des principales commandes.

Les pistolets ISSC M22 modèles Standard et Target sont accompagnés ici par leur chargeur de secours, quelques boîtes de munitions CCI « Stinger » de calibre .22 Long Rifle à très haute vitesse et une mini-silhouette métallique en acier.

Les pistolets ISSC M22 modèles Standard et Target sont accompagnés ici par leur chargeur de secours, quelques boîtes de munitions CCI « Stinger » de calibre .22 Long Rifle à très haute vitesse et une mini-silhouette métallique en acier.

Il diffère toutefois de façon radicale du Glock par la présence, à l’arrière de sa culasse à glissière, d’un levier ambidextre combinant sûreté et désarmement, associé à un marteau externe. Doté d’un canon fixe et fonctionnant au moyen d’une culasse non calée, ce pistolet à percussion annulaire est en réalité très proche, par son petit calibre et par sa conception, des modèles PP et PPK, lancés respectivement en 1929 et 1931 par la firme allemande Walther.

Ces pistolets sont tous deux équipés d’un levier de sûreté ambidextre qui fait également fonction de « decocking » afin de permettre de désarmer instantanément le marteau sans risque de départ intempestif.

Ces pistolets sont tous deux équipés d’un levier de sûreté ambidextre qui fait également fonction
de « decocking » afin de permettre de désarmer instantanément le marteau sans risque de départ intempestif.

Le banc d'essai des pistolets ISSC M22 Standard & Target a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

Le banc d’essai des pistolets ISSC M22 Standard & Target a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°365 (septembre-octobre 2015).

 

Carabine Chiappa modèle LA322 / calibre .22 Long Rifle

La carabine modèle « LA322 » de la firme italienne Chiappa Firearms est une arme de petit calibre à percussion annulaire destinée au tir de loisir. Dérivée des célèbres Winchester, elle fonctionne à répétition au moyen d’une culasse actionnée par le levier de sous-garde, l’approvisionnement étant assuré par un magasin tubulaire dont la contenance est limitée à 9 coups. Elle présente la particularité d’être de type « Take Down », autrement dit instantanément démontable en deux parties afin d’en réduire l’encombrement et d’en faciliter le transport.

Avec sa monture en hêtre au vernis satiné et son boîtier de culasse dont la peinture imite avec un très grand réalisme l’acier jaspé des anciennes carabines Winchester, la carabine Chiappa présente un aspect très avantageux.

Avec sa monture en hêtre au vernis satiné et son boîtier de culasse dont la peinture imite avec un très grand réalisme l’acier jaspé des anciennes Winchester, la carabine Chiappa présente un aspect très avantageux.

Chaque banc d’essai réserve son lot de surprises et celui-ci ne fait pas exception : rarement le test d’une carabine de petit calibre aura nécessité autant de temps et de munitions pour me permettre de parvenir à une appréciation cohérente de ses performances. Il y a plusieurs raisons à cela, que je vous invite à découvrir dans ces deux vidéos… 

Du fait que son mécanisme d’alimentation ne permet pas le tir à répétition des cartouches plus courtes que les .22 Long Rifle, le magasin tubulaire de cette carabine a été limité à neuf coups (contre six pour ses concurrentes pouvant être approvisionnées avec des cartouches de calibre .22 Short).

Du fait que son mécanisme d’alimentation ne permet pas le tir à répétition des cartouches plus courtes que les .22 Long Rifle, le magasin tubulaire de cette carabine a été limité à neuf coups (contre six pour ses concurrentes pouvant être approvisionnées avec des cartouches de calibre .22 Short).

Première partie : présentation, tirs de précision à 50 mètres…

La carabine Chiappa LA322 se démarque par son système Take Down, qui permet de la démonter instantanément et sans outil en deux parties pour en faciliter le transport bien entendu, mais aussi le nettoyage, ce qui n’est pas négligeable.

La carabine Chiappa LA322 se démarque par son système Take Down, qui permet de la démonter instantanément et sans outil en deux parties pour en faciliter avant tout le transport, mais aussi le nettoyage, ce qui n’est pas négligeable.

Deuxième partie : démontage, tirs sur gong à 20 mètres et conclusions…

Carabine Ruger « American Rimfire » / calibre .22 Long Rifle

Cette nouvelle carabine à percussion annulaire de la firme américaine Sturm Ruger & Co se démarque par sa culasse à verrou, qui lui assure un mode de fonctionnement à répétition, son chargeur rotatif de dix coups, hérité de la carabine semi-automatique Ruger modèle 10/22 et sa détente réglable dotée d’une pédale de sécurité, dont la conception est identique à celle de la carabine Savage Mark II « AccuTrigger » que nous avons récemment testée.

La carabine Ruger American bénéficie d’une fabrication particulièrement soignée et elle est livrée d’origine avec des éléments de visée de type chasse (hausse rabattable et guidon à fibre optique) de bonne qualité.

La carabine Ruger American bénéficie d’une fabrication particulièrement soignée et elle est livrée d’origine avec des éléments de visée de type chasse (hausse rabattable et guidon à fibre optique) de bonne qualité.

Ce modèle American, qui reçoit en outre une robuste et légère monture en polymère, présente la particularité d’être livré accompagné par deux éléments interchangeables, comprenant dos et plaque de couche, afin que son ergonomie puisse être instantanément adaptée à l’utilisation éventuelle d’une visée optique.

Son chargeur rotatif de dix coups, qui équipe la carabine Ruger modèle 10/22 depuis son lancement en 1964, est une incontestable réussite. Facile à alimenter, à introduire, à verrouiller et déverrouiller, sa remarquablement compacité lui permet de s’intégrer totalement au fût.

Son chargeur rotatif de dix coups, qui équipe la carabine Ruger modèle 10/22 depuis son lancement en 1964, est une incontestable réussite. Facile à alimenter, à introduire, à verrouiller et déverrouiller, sa remarquable compacité lui permet de s’intégrer totalement au fût.

Première partie : Tests dynamiques

Afin de réaliser nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé cette carabine Ruger d’une lunette Walther ZF3-9x40 qui offre un grossissement variable de 3 à 9 fois.

Afin de réaliser nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé cette carabine Ruger d’une lunette Walther ZF3-9×40 qui offre un grossissement variable de 3 à 9 fois.

Deuxième partie : Tests statiques (mesures de précision à 50 mètres)

Fin mars 2015, six mois après la réalisation de notre banc d’essai, nous avons testé la version compacte de cette carabine, équipée cette fois d’un canon plus court (18 pouces au lieu de 22), fileté afin de pouvoir recevoir un modérateur de son :

La version compacte de cette carabine Ruger, équipée d'un canon fileté et d'une lunette Burris nous ayant été confiée par l'importateur, nous avons effectué une nouvelle séance d'essais, en nous plaçant cette fois-ci à 100 m de la cible.

La version compacte de cette carabine Ruger, équipée d’un canon fileté et d’une lunette Burris nous ayant été confiée par l’importateur, nous avons effectué une nouvelle séance d’essais, en nous plaçant cette fois-ci à 100 m de la cible.

Troisième partie : Tests avec silencieux (mesures de précision à 100 mètres)

Démontage :

Le démontage, qui s'effectue aisément au moyen d'une clé hexagonale de 1/8 pouce (origine américaine oblige), permet de découvrir le boîtier de la détente, ainsi que les robustes inserts internes en acier de la monture au niveau desquels est effectué le bedding.

Le démontage, qui s’effectue aisément au moyen d’une clé hexagonale de 1/8 pouce (origine américaine oblige), permet de découvrir le boîtier de la détente, ainsi que les robustes inserts internes en acier de la monture au niveau desquels est effectué le bedding.

 

Le banc d'essai de la carabine Ruger American Rimfire a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 364 (juillet-août 2015).

Le banc d’essai de la carabine Ruger American Rimfire a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 364 (juillet-août 2015).

Le numéro 364 (juillet-août 2015) du magazine Action est aujourd’hui épuisé. Vous pouvez télécharger gratuitement les 6 pages de ce banc d’essai (3,2 Mo) en cliquant sur le lien ci-dessous :
Action n°364 juillet-août 2015_carabine Ruger American Rimfire .22 LR