Revolver Smith & Wesson modèle 327 Sc/Ti 2 pouces / calibre .357 Magnum

Avec sa grosse carcasse de calibre .44 abritant un barillet à 8 coups chambré pour la puissante cartouche de calibre .357 Magnum et son minuscule canon de 2 pouces, ce revolver de défense est incontestablement original, d’autant plus que sa construction fait appel aux métaux high-tech issus de la conquête spatiale : le titane et le scandium.

Avec sa grosse carcasse de calibre .44 abritant un barillet à 8 coups chambré pour la puissante cartouche de calibre .357 Magnum et son minuscule canon de 2 pouces, ce revolver de défense est incontestablement original, d’autant plus que sa construction fait appel aux métaux high-tech issus de la conquête spatiale : le titane et le scandium.

Son barillet de huit coups procure au S&W 327 Sc/Ti une capacité comparable à celle d’un pistolet semi-automatique à chargeur simple pile comme le Colt modèle 1911 A1. Le réapprovisionnement peut être effectué de façon rapide au moyen de clips en étoile à 8 branches ; trois clips sont fournis avec l’arme, ce qui lui procure une autonomie de 24 coups.

Son barillet de huit coups procure au S&W 327 Sc/Ti une capacité comparable à celle d’un pistolet semi-automatique à chargeur simple pile comme le Colt modèle 1911 A1. Le réapprovisionnement peut être effectué de façon rapide au moyen de clips en étoile à 8 branches ; trois clips sont fournis avec l’arme, ce qui lui procure une autonomie de 24 coups.

Variante de la « Weaver », la position « petit bras » est adaptée à la progression à l’intérieur d’un bâtiment : elle permet d’éliminer l’effet de bras de levier dont pourrait bénéficier un éventuel agresseur dissimulé derrière un mur ou une porte.

Variante de la « Weaver », la position « petit bras » est adaptée à la progression à l’intérieur d’un bâtiment : elle permet d’éliminer l’effet de bras de levier dont pourrait bénéficier un éventuel agresseur dissimulé derrière un mur ou une porte.

Le banc d’essai du S&W 327 Sc/Ti 2 pouces a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°290 (septembre 2005)

Le banc d’essai du S&W 327 Sc/Ti 2 pouces a été publié sur 8 pages
dans le magazine Action Armes & Tir n°290 (septembre 2005)

 

 

 

Revolver Smith & Wesson 686 « The President’s » / calibre .357 Magnum

Fabriquée avec une grande rigueur, soigneusement finie, luxueusement agrémentée par de superbes dorures et dotée de plaquettes de crosse en noyer finement quadrillé, cette version « The President’s » du Smith & Wesson modèle 686, qui est incontestablement le revolver préféré des tireurs sportifs, bénéficie en outre d’éléments de visée de grande qualité et d’un mécanisme d’une douceur remarquable.

Fabriquée avec une grande rigueur, soigneusement finie, luxueusement agrémentée par de superbes dorures et dotée de plaquettes de crosse en noyer finement quadrillé, cette version « The President’s » du Smith & Wesson modèle 686, qui est incontestablement le revolver préféré des tireurs sportifs, bénéficie en outre d’éléments de visée de grande qualité et d’un mécanisme d’une douceur remarquable.

Sous la dénomination « The President’s », la firme américaine Smith & Wesson nous propose une luxueuse version de son célèbre modèle 686, revolver robuste et puissant chambré en calibre .357 Magnum.

Le poids de cette arme en acier inox massif, ainsi que la répartition des masses déportée vers la bouche du canon, qui concourent à diminuer le recul et le relèvement au départ du coup, ont pour conséquence de rendre très vite fatiguant le tir à bras franc.

Le long et lourd canon de 6 pouces doté d’un contrepoids intégral garantit la précision du tir en limitant l’amplitude des vibrations. Mais le poids de cette arme en acier inox massif, ainsi que la répartition des masses déportées vers la bouche du canon, qui concourent à diminuer le recul et le relèvement au départ du coup, ont pour conséquence de rendre très vite fatiguant le tir à bras franc.

Le banc d’essai du S&W 686 « The President’s » a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Guns n°271 (décembre 2003)

Le banc d’essai du S&W 686 « The President’s » a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action Guns n°271 (décembre 2003)

 

 

Revolver Taurus « Tracker » / calibre .357 Magnum

Réalisé par la firme brésilienne Taurus dans sa série «Total Titanium», le « Tracker Titanium Comp », revolver à 7 coups chambré en calibre .357 Magnum, se démarque des autres modèles ultra-légers par la capacité accrue de son barillet et par sa réelle efficacité en tant qu’arme de défense et de combat. A noter qu’il dispose d’un compensateur de relèvement, formé par deux rangées de quatre évents percés de chaque côté du canon.

Réalisé par la firme brésilienne Taurus dans sa série « Total Titanium », le Tracker Titanium Comp, revolver à 7 coups chambré en calibre .357 Magnum, se démarque des autres modèles ultra-légers par la capacité accrue de son barillet et par sa réelle efficacité en tant qu’arme de défense et de combat. A noter qu’il dispose d’un compensateur de relèvement, formé par deux rangées de quatre évents percés de chaque côté du canon.

Le banc d’essai du revolver Taurus « Tracker » a été publié sur 6 pages 1/2 dans le magazine Action Guns n°269 (octobre 2003)

Le banc d’essai du revolver Taurus « Tracker » a été publié sur 6 pages 1/2
dans le magazine Action Guns n°269 (octobre 2003)

 

Revolver Manurhin MR 88 SX « Sport » / Calibre .357 Magnum

Manurhin MR88 SX ouverture_petite

Mis au point par Manurhin en 1988, en partant de la base du RMR (Ruger-Manurhin-Revolver) entièrement redessinée grâce au logiciel « Euclide », le MR 88 est aujourd’hui produit à St Etienne par les établissements Chapuis.

Comparaison entre le MR 88 SX Sport et un Ruger Security-six équipé de plaquettes en néoprène réalisées par la firme américaine Pachmayr.

Comparaison entre le MR 88 SX Sport et un Ruger Security-six équipé de plaquettes en néoprène réalisées par la firme américaine Pachmayr.

Le Manurhin MR 88, version civile du modèle F1 « Spécial Police », est un revolver à 6 coups chambré pour les calibres .38 Special et .357 Magnum. Il reprend le système d’ouverture du barillet typique du Ruger, par un bouton-poussoir que l’on enfonce avec le pouce au lieu de le pousser vers l’avant comme sur les Smith & Wesson ou de le tirer vers l’arrière comme sur les Colt. La préférence pour l’un ou l’autre de ces trois modes de déverrouillage est avant tout une affaire de goût. Ils offrent en effet des prestations tout à fait équivalentes. Il ne reprend pas, en revanche, le système de démontage du Ruger, dont le mécanisme est regroupé sur un bloc amovible formant le pontet, mais dispose d’une plaque de recouvrement plus traditionnelle, fixée par trois vis sur le flanc droit de la carcasse.

Comparaison entre le MR 88 SX Sport et un MR 88 DX de la police nationale française.

Comparaison entre le MR 88 SX Sport et un MR 88 DX de la police nationale française.

Le banc d’essai du revolver Manurhin MR-88 SX « Sport » a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Guns n°238 (décembre 2000).

Le banc d’essai du revolver Manurhin MR-88 SX « Sport » a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action Guns n°238 (décembre 2000).

Revolver Manurhin MR73 Sport / Calibre .357 Magnum

Le MR 73 Sport à canon de 6 pouces de la nouvelle fabrication Chapuis, à gauche, côtoie un modèle Police à canon de 2 pouces ½ de l’ancienne fabrication Manurhin.

Le MR 73 Sport à canon de 6 pouces de la nouvelle fabrication Chapuis, à gauche, côtoie un modèle Police à canon de 2 pouces ½ de l’ancienne fabrication Manurhin.

Nombreux sont les utilisateurs de MR 73 a avoir gratifié leur arme du titre de « meilleur revolver du monde », à commencer par Christian Prouteau, l’ex-patron du GIGN, un tireur d’une exceptionnelle valeur.

La poignée anatomique est formée par deux plaquettes en noyer qui recouvrent intégralement l’armature et sont réunies par une simple vis transversale.

La poignée anatomique est formée par deux plaquettes en noyer qui recouvrent intégralement l’armature et sont réunies par une simple vis transversale.

Nous aurions eu toutes les raisons de craindre que le désengagement de la firme de Mulhouse mette un terme définitif à la production des revolvers Manurhin, et tout particulièrement au fleuron de la gamme, l’exceptionnel modèle 73, en raison de son prix de revient élevé. Seul descendent, avec près d’un siècle de retard, du très beau revolver réglementaire français modèle St Etienne 1892, il avait su redonner à notre pays ses lettres de noblesse dans le domaine de l’armurerie fine. Fort heureusement, il n’en est rien. La maison stéphanoise Chapuis, réputée pour les excellentes carabines express qu’elle produit de façon artisanale, s’est portée acquéreur des machines outils et a repris la fabrication de toute la gamme des revolvers Manurhin. Après un temps de battement nécessaire pour la construction de la nouvelle usine (à Saint Bonnet le Château, 42380), la formation du personnel qualifié et la mise en route des chaînes de production, ces derniers sont à nouveau disponibles chez les armuriers.

Le banc d'essai du revolver Manurhin MR73 Sport a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Guns n° 235 (septembre 2000).

Le banc d’essai du revolver Manurhin MR73 Sport a été publié sur 8 pages
dans le magazine Action Guns n° 235 (septembre 2000).