Revolver Smith & Wesson modèle 500 (canon 4 pouces) / calibre .500 S&W Magnum

Le S&W 500, le plus puissant revolver du monde, est désormais disponible dans une version à canon court, nettement plus compacte, efficace, maniable et mieux équilibrée que la lourde version à canon de 8 pouces que nous avions testée précédemment. D’autant plus que le recul n’est pas plus brutal. Il n’en reste pas moins vrai que ce surpuissant revolver constitue une arme lourde, encombrante, délicate à maîtriser et que son prix de vente, de même que celui des munitions, freinera sans doute les velléités d’un bon nombre d’utilisateurs potentiels, que la possession de ce modèle d’exception aurait pu séduire.

Le S&W 500, le plus puissant revolver du monde, est désormais disponible dans une version à canon court, nettement plus compacte, efficace, maniable et mieux équilibrée que la lourde version à canon de 8 pouces que nous avions testée précédemment. D’autant plus que le recul n’est pas plus brutal. Il n’en reste pas moins vrai que ce surpuissant revolver constitue une arme lourde, encombrante, délicate à maîtriser et que son prix de vente, de même que celui des munitions, freinera sans doute les velléités d’un bon nombre d’utilisateurs potentiels, que la possession de ce modèle d’exception aurait pu séduire.

Cette photo comparative permet de constater l’évolution des formes et de la puissance : ce Ruger Security-Six de calibre .357 Magnum, arme puissante pour son époque, paraît aujourd’hui fluet à côté de l’actuel Smith & Wesson modèle 500.

Cette photo comparative permet de constater l’évolution des formes et de la puissance : ce Ruger Security-Six de calibre .357 Magnum, arme puissante pour son époque, paraît aujourd’hui fluet à côté de l’actuel Smith & Wesson modèle 500.

S&W 500 flamme_3

S&W 500 flamme_4

Ces deux photos, tirées de la vidéo, permettent de visualiser l’impressionnante flamme qui apparaît très brièvement (un millième de seconde) à la bouche du canon, que l’œil humain ne peut pas voir et que la caméra, avec ses 30 images/seconde, ne permet pas toujours de saisir.

C’est en mars 2015, dix ans après la parution de notre banc d’essais, que nous avons de nouveau testé cette arme afin de réaliser une vidéo :

Le banc d’essai du S&W .500 Magnum 4 pouces a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°293 (décembre 2005)

Le banc d’essai du S&W .500 Magnum 4 pouces a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action Armes & Tir n°293 (décembre 2005)

 

 

Revolver Smith & Wesson modèle 500 (canon 8 pouces 3/8) / calibre .500 S&W Magnum

Afin de reprendre l’avantage face à ses concurrents directs Ruger (.480 Ruger) et Taurus (.454 Casull), la firme Smith & Wesson lance en 2003, conjointement avec le Manufacturier Cor-Bon, une nouvelle munition de calibre 12,7 mm, baptisée .500 S&W Magnum et un énorme revolver capable de la tirer.

Afin de reprendre l’avantage face à ses concurrents directs Ruger (.480 Ruger) et Taurus (.454 Casull), la firme Smith & Wesson lance en 2003, conjointement avec le Manufacturier Cor-Bon, une nouvelle munition de calibre 12,7 mm, baptisée .500 S&W Magnum et un énorme revolver capable de la tirer.

Cette photo comparative permet de constater combien le gros modèle 29 à canon de 6 pouces (l’arme de Clint Eastwood, alias l’inspecteur Harry Callahan), qui a fait rêver toute une génération de tireurs, paraît petit lorsqu’il est comparé au modèle 500. Il en va de même pour leurs cartouches respectives, .44 Magnum et .500 Magnum.

Cette photo comparative permet de constater combien le gros modèle 29 à canon de 6 pouces (l’arme de Clint Eastwood, alias l’inspecteur Harry Callahan), qui a fait rêver toute une génération de tireurs, paraît petit lorsqu’il est comparé au modèle 500. Il en va de même pour leurs cartouches respectives, .44 Magnum et .500 Magnum.

Comparaison, de gauche à droite, entre les puissantes cartouches de calibre .357 Magnum, .44 Magnum et .500 Magnum. On notera le vigoureux sertissage des projectiles, rendu nécessaire afin d’éviter qu’ils ne sortent de la douille sous l’effet du violent recul engendré.

Comparaison, de gauche à droite, entre les puissantes cartouches de calibre .357 Magnum, .44 Magnum et .500 Magnum. On notera le vigoureux sertissage des projectiles, rendu nécessaire afin d’éviter qu’ils ne sortent de la douille sous l’effet du violent recul engendré.

Le banc d’essai du Smith & Wesson modèle 500 à canon de 8 pouces 3/8 a été publié sur 9 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°280 (octobre 2004)

Le banc d’essai du Smith & Wesson modèle 500 à canon de 8 pouces 3/8
a été publié sur 9 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°280 (octobre 2004)