Pistolets Glock 17 Gen5 & Glock 19 Gen5 / Calibre 9 mm Parabellum

Les pistolets semi-automatiques Glock 17 Gen5 et Glock 19 Gen5 sont accompagnés ici par leurs chargeurs respectifs de 17 et 15 coups, par un holster à rétention « Serpa Concealment » de la firme américaine Blackhawk et par une boîte de 50 cartouches à balle blindée expansive « First Defense » de la firme brésilienne Magtech.

Les pistolets semi-automatiques Glock 17 Gen5 et Glock 19 Gen5 sont accompagnés ici par leurs chargeurs respectifs de 17 et 15 coups, par un holster à rétention « Serpa Concealment » de la firme américaine Blackhawk et par une boîte de 50 cartouches à balle blindée expansive « First Defense » de la firme brésilienne Magtech.

Trente-quatre années après le lancement de son pistolet modèle 17, qui allait quasiment révolutionner l’industrie armurière, le fabricant autrichien annonce la sortie de la cinquième génération. Cette dernière ne bénéficie pas moins de vingt modifications par rapport à la précédente, au rang desquelles figure un canon de qualité match. Nous avons bien sûr voulu savoir ce qu’il en était réellement, sur le terrain…

Ces modèles Gen5 intègrent désormais le biseautage appliqué sur la partie antérieure de la culasse à glissière, un perfectionnement dont bénéficient depuis très longtemps les modèles ultra-compacts du fabricant autrichien.

Ces modèles Gen5 intègrent désormais le biseautage appliqué sur la partie antérieure de la culasse à glissière, un perfectionnement dont bénéficient depuis très longtemps les modèles ultra-compacts du fabricant autrichien.

Nous n’avons pas passé systématiquement en revue ces vingt modifications, parce que nombre d’entre-elles concernent des retouches apportées aux pièces internes du mécanisme. En contrepartie, nous nous sommes intéressés de très près à toutes celles qui nous semblaient marquantes. De plus, ce banc d’essai nous a permis de confronter de façon rigoureuse, dans les mêmes conditions et en utilisant des lots de munitions identiques, le modèle standard G-17 avec sa version compacte G-19.

On peut noter un net évasement de l’entrée du puits, dans le but de faciliter l’introduction du chargeur ; ce dernier est désormais muni d’un élévateur dont la couleur rouge orangée saute aux yeux quand toutes les cartouches qu’il contenait ont été tirées.

On peut noter un net évasement de l’entrée du puits, dans le but de faciliter l’introduction du chargeur ; ce dernier est désormais muni d’un élévateur dont la couleur rouge orangée saute aux yeux quand toutes les cartouches qu’il contenait ont été tirées.

Vidéo 1ère partie – présentation et tirs sur appui :

La partie antérieure de la poignée perd les creux ergonomiques destinés à accueillir le majeur, l’annulaire et l’auriculaire, mais elle retrouve la large échancrure découpée dans la partie antérieure qui avait disparue sur le Gen4. Combinée avec l’échancrure arrière, elle facilite l’extraction manuelle d’un chargeur récalcitrant en saisissant son talon entre le pouce et l’index.

La partie antérieure de la poignée perd les creux ergonomiques destinés à accueillir le majeur, l’annulaire et l’auriculaire, mais elle retrouve la large échancrure découpée dans la partie antérieure qui avait disparue sur le Gen4. Combinée avec l’échancrure arrière, elle facilite l’extraction manuelle d’un chargeur récalcitrant en saisissant son talon entre le pouce et l’index.

Vidéo 2ème partie – début des tests dynamiques :

Son démontage instantané, obtenu sans la dépose d’une quelconque clef, constitue toujours l’un des points forts des pistolets Glock, tous modèles confondus.

Son démontage instantané, obtenu sans la dépose d’une quelconque clef, constitue toujours l’un des points forts des pistolets Glock, tous modèles confondus.

Vidéo 3ème partie – suite et fin des tests dynamiques :

Hormis quelques rares exceptions qui confirment la règle, les groupements de 10 coups réalisés sur appui à la distance de 25 mètres avec diverses munitions manufacturées mettent très clairement en évidence la meilleure précision en cible du Glock 17 comparée à celle du Glock 19.

Hormis quelques rares exceptions qui confirment la règle, les groupements de 10 coups réalisés sur appui à la distance de 25 mètres avec diverses munitions manufacturées mettent très clairement en évidence la meilleure précision en cible du Glock 17 comparée à celle du Glock 19.

Le banc d’essai des pistolets Glock modèles 17 Gen5 et 19 Gen5 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Le banc d’essai des pistolets Glock modèles 17 Gen5 et 19 Gen5 a été publié sur 7 pages
dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Pistolet Remington modèle « RP9 » / Calibre 9 mm Parabellum

Le Remington RP9 est accompagné ici par son chargeur de secours et par une boîte de munitions Sellier & Bellot à balles blindées round nose de 124 grains.

Le Remington RP9 est accompagné ici par son chargeur de secours et par une boîte de munitions Sellier & Bellot à balles blindées round nose de 124 grains.

Comme il se doit en termes de marketing, l’annonce officiellement faite par la célèbre firme Remington pour présenter le dernier né de ses pistolets semi-automatiques est des plus prometteuses : « Designed end-to-end to deliver a level of shooter control and accuracy superior to every full-sized polymer-framed handgun on the market ». Notre banc d’essai va-t-il confirmer cette affirmation ?

Le nom du célèbre fabricant américain est profondément gravé sur le flanc gauche de la culasse à glissière.

Le nom du célèbre fabricant américain est profondément gravé sur le flanc gauche de la culasse à glissière.

Sans vouloir déflorer le sujet – que vous prendrez espérons-nous plaisir à lire dans un prochain numéro du magazine Action – nous pouvons quand même vous révéler que ce pistolet ne nous a pas réellement enthousiasmés. Son design et son équipement sont prometteurs mais il ne semble pas, à notre sens, que son fabricant lui ait apporté toute l’attention et le savoir-faire que ce nouveau modèle aurait mérité.

Cette vue du RP9 avec sa culasse bloquée en position ouverte permet d’observer la présence d’un arrêtoir de culasse ambidextre.

Cette vue du RP9 avec sa culasse bloquée en position ouverte permet d’observer la présence d’un arrêtoir de culasse ambidextre. Il est accompagné ici par ses deux chargeurs de 18 coups.

Sa culasse à glissière, fortement biseautée dans sa partie antérieure afin de faciliter son introduction dans un holster, procure à ce pistolet une allure très caractéristique.

Sa culasse à glissière, fortement biseautée dans sa partie antérieure afin de faciliter son introduction dans un holster, procure à ce pistolet une allure très caractéristique.

 

Première partie – Présentation et tests dynamiques :

La hausse du RP9 est de type « One-Handed Slide Racking », c’est-à-dire qu’elle présente une arête pouvant servir de butée pour armer la culasse sans l’aide de la main faible, en prenant appui sur le talon de la chaussure ou le bord du ceinturon.

Sa hausse est de type « One-Handed Slide Racking », c’est-à-dire qu’elle présente une arête pouvant servir de butée pour armer la culasse sans l’aide de la main faible, en prenant appui sur le talon de la chaussure ou le bord du ceinturon.

 

Deuxième partie – Tirs sur appui et problèmes rencontrés :

Si elle reste suffisante pour une arme de combat essentiellement destinée à être utilisée à courte distance, sa précision en cible à la distance de vingt-cinq mètres se révèle médiocre aux yeux d’un tireur sportif et elle ne tient pas la comparaison avec certains modèles concurrents.

Si elle reste suffisante pour une arme de combat essentiellement destinée à être utilisée à courte distance, sa précision en cible à la distance de vingt-cinq mètres se révèle médiocre aux yeux d’un tireur sportif et elle ne tient pas la comparaison avec certains modèles concurrents.

Le banc d’essai du pistolet semi-automatique Remington RP9 sera publié dans le numéro 379 du magazine Action (janvier/février 2018).

Pistolet Smith & Wesson « Military & Police » M2.0 / Calibre 9 mm Parabellum

Le S&W M&P9 bénéficie d’une silhouette élégante et d’une finition soignée. Il est accompagné ici par son chargeur de secours de 17 coups et par une boîte de cartouches manufacturées par la firme tchèque Sellier & Bellot.

Le S&W M&P9 M2.0 bénéficie d’une silhouette élégante et d’une finition soignée. Il est accompagné ici par son chargeur de secours de 17 coups et par une boîte de cartouches manufacturées par la firme tchèque Sellier & Bellot.

Le S&W M&P9 M2.0 est présenté par la firme américaine comme étant une version intégralement remaniée du précédent Military & Police de calibre 9 mm Parabellum, construite sur une plate-forme totalement nouvelle et bénéficiant d’un départ allégé dont la pré-course a été réduite afin d’augmenter la rapidité d’un tir de riposte.

Ce pistolet est livré dans une mallette de transport en matériau synthétique garnie de mousse, accompagné par quatre dos de poignée interchangeables, deux chargeurs de 17 coups, un cadenas à câble, un témoin de chambre vide et un manuel d’utilisation.

Ce pistolet est livré dans une mallette de transport en matériau synthétique garnie de mousse, accompagné par quatre dos de poignée interchangeables, deux chargeurs de 17 coups, un cadenas à câble, un témoin de chambre vide et un manuel d’utilisation.

Sur le papier, nul doute que c’est diablement intéressant. Mais sur le terrain, il nous reste à découvrir ce qu’il en est réellement. En d’autres termes, à faire la juste part des choses, entre les séduisantes affirmations du service marketing et les prestations concrètes d’une nouvelle version qui, de toute évidence, ressemble énormément à la précédente…

Le nom et l’adresse du fabricant sont profondément gravés sur le flanc droit de la culasse à glissière.

Le nom et l’adresse du fabricant sont profondément gravés sur le flanc droit de la culasse à glissière.

La dénomination du modèle est profondément gravée sur le flanc gauche de la culasse à glissière. On notera que la partie antérieure de la glissière bénéficie désormais de reliefs antidérapants réalisés au moyen d’usinages en arc de cercle.

La dénomination du modèle est profondément gravée sur le flanc gauche de la culasse à glissière. On notera que la partie antérieure de la glissière bénéficie désormais de reliefs antidérapants réalisés au moyen d’usinages en arc de cercle.

Les sept larges rainures ondulées usinées à l’arrière de la culasse à glissière combinent harmonieusement élégance et efficacité.

Les sept larges rainures ondulées usinées à l’arrière de la culasse à glissière combinent harmonieusement élégance et efficacité.

Le chargeur, dont le corps est en tôle d’acier, dispose d’un talon en polymère. On notera la présence de creux ergonomiques destinés à faciliter sa saisie dans le cas où une extraction manuelle s’avèrerait nécessaire.

Le chargeur, dont le corps est en tôle d’acier, dispose d’un talon en polymère. On notera la présence de creux ergonomiques destinés à faciliter sa saisie dans le cas où une extraction manuelle s’avèrerait nécessaire.

Vidéo

Bancs d’essais réalisés précédemment :

Le banc d’essai du pistolet Smith & Wesson M&P M2.0 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 376 (juillet/août 2017).

Le banc d’essai du pistolet Smith & Wesson M&P M2.0 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 376 (juillet/août 2017).

Carabine Heckler & Koch modèle SP5 K / Calibre 9 mm Parabellum

Dérivé du célèbre pistolet mitrailleur HK MP5, ce modèle SP5 K à usage civil se présente comme une carabine semi-automatique compacte, chambrée en calibre 9 mm Parabellum et alimentée par un chargeur de 30 coups.

Dérivé du célèbre pistolet mitrailleur HK MP5, ce modèle SP5 K à usage civil se présente comme une carabine semi-automatique compacte, chambrée en calibre 9 mm Parabellum et alimentée par un chargeur de 30 coups.

Modèle compact principalement destiné aux gardes du corps, le HK MP5 K (K pour Kurtz, qui signifie court) est directement issu du célèbre pistolet mitrailleur MP5. Il est livré sans crosse d’épaule, du fait qu’il est considéré comme un pistolet « rafaleur ». Après modification de son mécanisme, suppression de la position « full auto » de son sélecteur de tir, lequel n’est plus de fait qu’un simple levier de sûreté et adjonction d’une crosse d’épaule repliable, il devient une carabine semi-automatique désormais accessible dans le domaine civil aux tireurs titulaires d’une autorisation de détention.

Cette arme est livrée dans une grande boîte en carton garnie de mousse, accompagnée par un seul chargeur, un mode d’emploi et un outil spécial dédié aux réglages, en site et en azimut, de sa hausse à tambour.

Cette arme est livrée dans une grande boîte en carton garnie de mousse, accompagnée par un seul chargeur, un mode d’emploi et un outil spécial dédié aux réglages, en site et en azimut, de sa hausse à tambour.

Mais cette carabine reste malgré tout atypique, à mi-chemin entre l’arme de poing et l’arme d’épaule. Non seulement elle est chambrée dans un calibre habituellement réservé aux pistolets semi-automatiques, le 9 mm Parabellum, mais encore dispose-t-elle d’un canon extrêmement court puisque ce dernier ne dépasse pas quatre pouces et demi.

Une fois la crosse repliée et le chargeur retiré, cette arme présente un encombrement extrêmement réduit qui facilite considérablement les opérations de transport et de stockage.

Une fois la crosse repliée et le chargeur retiré, cette arme présente un encombrement extrêmement réduit qui facilite considérablement les opérations de transport et de stockage.

Vidéo :

Pour peu que l’on choisisse les munitions qui conviennent particulièrement bien à cette arme, les groupements de dix coups réalisés sur un appui léger à la distance de 25 mètres restent aisément contenus à l’intérieur du 10 de la C50, quand ce n’est pas à l’intérieur de la mouche !

Pour peu que l’on choisisse les munitions qui conviennent particulièrement bien à cette arme, les groupements de dix coups réalisés sur un appui léger à la distance de 25 mètres restent aisément contenus à l’intérieur du 10 de la C50, quand ce n’est pas à l’intérieur de la mouche !

Le démontage de campagne s’effectue instantanément, sans nécessiter aucun outil, après avoir retiré à la main les deux goupilles qui assemblent la crosse d’épaule et la sous-garde au boîtier de culasse.

Le démontage de campagne s’effectue instantanément, sans nécessiter aucun outil, après avoir retiré à la main les deux goupilles qui assemblent la crosse d’épaule et la sous-garde au boîtier de culasse.

Le banc d’essai du HK SP5 K a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n°375 (mai/juin 2017).

Le banc d’essai du HK SP5 K a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n°375 (mai/juin 2017).

Pistolet Canik TP9 SFx « Thungsten » / Calibre 9 mm Parabellum

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé le pistolet Canik SFx d’un microviseur reflex « DocterSight II Plus » installé grâce à la platine numéro « 01 » livrée avec l’arme.

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleures conditions possibles, nous avons équipé le pistolet Canik SFx d’un microviseur reflex « DocterSight II Plus » installé grâce à la platine numéro « 01 » livrée avec l’arme.

La firme turque Canik propose cette version « SFx » de son modèle TP9. Destiné aux compétitions TSV/IPSC, ce pistolet à platine simple action bénéficie des principaux accessoires et améliorations indispensables à la pratique de cette discipline.

Alors que tous les grands fabricants s’évertuent vainement à réaliser une copie du Glock capable de le supplanter, c’est une firme jusqu’alors inconnue des tireurs qui réalise à leur intention une arme capable de répondre à leurs attentes et qui bénéficie d’un rapport qualité/prix particulièrement avantageux.

Alors que tous les grands fabricants s’évertuent vainement à réaliser une copie du Glock capable de le supplanter, c’est une firme jusqu’alors inconnue des tireurs qui réalise à leur intention une arme capable de répondre à leurs attentes et qui bénéficie d’un rapport qualité/prix particulièrement avantageux.

En l’absence de viseur optique, la partie supérieure de la culasse reçoit une platine en acier sur laquelle est installée à queue d’aronde une hausse signée par la firme américaine Warren Tactical.

En l’absence de viseur optique, la partie supérieure de la culasse reçoit une platine en acier sur laquelle est installée à queue d’aronde une hausse signée par la firme américaine Warren Tactical.

Couplé avec un guidon dont la fibre optique focalise la lumière ambiante, le large cran de mire en U de la hausse Warren est essentiellement conçu pour favoriser l'acquisition rapide de la cible quelles que soient les conditions d'éclairage. Cette hausse est l’œuvre de Scott Warren, vétéran du FBI Hostage Rescue Team et champion de tir IDPA, qui l’a mise au point après avoir testé en compétition, durant cinq années, toutes les solutions possibles pour ne conserver que celle se révélait la plus efficace.

Couplé avec un guidon dont la fibre optique focalise la lumière ambiante, le large cran de mire en U de la hausse Warren est essentiellement conçu pour favoriser l’acquisition rapide de la cible quelles que soient les conditions d’éclairage. Cette hausse est l’œuvre de Scott Warren, vétéran du FBI Hostage Rescue Team et champion de tir IDPA, qui l’a mise au point après avoir testé en compétition, durant cinq années, toutes les solutions possibles pour ne conserver que celle se révélait la plus efficace.

Les platines en aluminium, qui sont livrées avec l’arme pour permettre la fixation des microviseurs holographiques disponibles dans le commerce, sont conçues pour accueillir un petit levier latéral destiné à faciliter les manœuvres d’armement de la culasse à glissière.

Les platines en aluminium, qui sont livrées avec l’arme pour permettre la fixation des microviseurs holographiques disponibles dans le commerce, sont conçues pour accueillir un petit levier latéral destiné à faciliter les manœuvres d’armement de la culasse à glissière.

Le point rouge, qui est simplement projeté par le rayon laser sur la lentille du microviseur reflex, apparaît aux yeux du tireur sur le même plan focal que la cible, lui donnant l’impression qu’il utilise un pointeur laser capable d’émettre à grande distance.

Le point rouge, qui est simplement projeté par le rayon laser sur la lentille du microviseur reflex, apparaît aux yeux du tireur sur le même plan focal que la cible, lui donnant l’impression qu’il utilise un pointeur laser capable d’émettre à grande distance.

 

Banc d’essai du pistolet Canik TP9 SFx :

Cette arme se montre capable d’une très grande précision en cible, mais le tireur ne devra pas laisser le hasard guider son choix de la munition. D’une part, certaines d’entre-elles provoquent dans cette arme des flyers, tandis que d’autres génèrent des « stove pipes » en raison de leur manque de puissance, ce qui est notamment le cas de la balle lourde et lente des cartouches subsoniques.

Cette arme se montre capable d’une très grande précision en cible, mais le tireur ne devra pas laisser le hasard guider son choix de la munition. D’une part, certaines d’entre-elles provoquent dans cette arme des flyers, tandis que d’autres génèrent des « stove pipes » en raison de leur manque de puissance, ce qui est notamment le cas de la balle lourde et lente des cartouches subsoniques.

 

Le banc d'essai du pistolet Canik TP9 SFx Thungsten a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 377 (septembre/octobre 2017).

Le banc d’essai du pistolet Canik TP9 SFx Thungsten a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 377 (septembre/octobre 2017).