Pistolet Sig-Sauer P226 à CO2 / calibre 4,5 mm diabolos

Le pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 à CO2 est accompagné par son ingénieux chargeur réversible, lequel renferme à chaque extrémité un barillet de 8 coups.

Le pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 à CO2 est accompagné par son ingénieux chargeur réversible, lequel renferme à chaque extrémité un barillet de 8 coups.

Cette copie conforme du pistolet semi-automatique Sig-Sauer P226 pousse très loin le réalisme grâce à sa construction en métal non ferreux, qui lui assure un poids plus conséquent encore que celui du modèle de gros calibre et une culasse « Blowback » qui génère un recul bien perceptible au départ du coup.

Ce modèle à CO2 se démarque par l’extrême facilité avec laquelle peut être mise en place la capsule de 12 g de CO2 qui assure la propulsion des projectiles.

Ce modèle à CO2 se démarque par l’extrême facilité avec laquelle peut être mise en place la capsule de 12 g de CO2 qui assure la propulsion des projectiles.

Ce pistolet à CO2 dispose d’un système d’alimentation par capsule de CO2 remarquablement simple et efficace. Son chargeur réversible, ingénieusement conçu, lui assure une capacité de deux fois huit coups. 

La désignation de la firme et du modèle figurent sur la culasse à glissière, tandis que les consignes de sécurité sont profondément gravées, par moulage, sur le flanc droit de la carcasse.

La désignation de la firme et du modèle figurent sur la culasse à glissière, tandis que les consignes de sécurité sont profondément gravées, par moulage, sur le flanc droit de la carcasse.

Malheureusement, la précision que nous laissait entrevoir l’utilisation de plombs de type diabolo tirés par un canon rayé n’est pas au rendez-vous. Comble de l’ironie, le Sig-Sauer P226 « X-Five » à CO2, qui tirait des bille d’acier dans un canon lisse, était plus précis en cible !

Pistolet Beretta 92 FS à CO2 / Calibre 4,5 mm Diabolos

Le pistolet Beretta 92 FS à CO2 est proposé en deux versions qui diffèrent par leur finition, noire ou nickelée, et présentent toutes deux des dimensions, un aspect et un poids tout à fait convaincants.

Le pistolet Beretta 92 FS à CO2 est proposé en deux versions qui diffèrent par leur finition, noire ou nickelée, et présentent toutes deux des dimensions, un aspect et un poids tout à fait convaincants.

S’il reprend avec un réalisme tout à fait convaincant l’apparence du pistolet semi-automatique Beretta 92 FS, ce nouveau modèle produit par la firme allemande Umarex est en réalité un revolver, dont le mécanisme est habilement dissimulé sous un carénage constitué par la fausse culasse à glissière. Il fonctionne à répétition, au moyen d’un barillet à 8 coups tournant dans le sens des aiguilles d’une montre sous l’action d’un linguet relié à la détente. Sa platine sélective offre le choix entre la simple et la double action.

Toutes les pièces sont coulées en alliage et présentent une très grande précision de moulage, comme en témoignent les stries de préhension à l'avant de la glissière.

Toutes les pièces sont coulées en alliage et présentent une très grande précision de moulage, comme en témoignent les stries de préhension à l’avant de la glissière.

Chaque pistolet est livré dans une mallette, accompagné de deux barillets et des accessoires nécessaires au nettoyage du canon et au réglage latéral de la hausse.

Chaque pistolet est livré dans une mallette, accompagné de deux barillets et des accessoires nécessaires au nettoyage du canon et au réglage latéral de la hausse.

Le banc d’essai du pistolet Beretta 92 FS à CO2 a été publié sur 4 pages dans le magazine Action Guns n°219 (mars 1999)

Le banc d’essai du pistolet Beretta 92 FS à CO2
a été publié sur 4 pages dans le magazine Action Guns n°219 (mars 1999)