Revolvers Remington SAA 1875 & 1890 / calibre .44-40 & .45 Long Colt

Méconnues par les tireurs et absentes dans les stands, les répliques des revolvers Single Action Army modèles 1875 et 1890 produits par la firme Remington constituent pourtant une alternative séduisante aux sempiternelles copies des modèles Frontier et Peacemaker de la maison Colt.

Méconnues par les tireurs et absentes dans les stands, les répliques des revolvers Single Action Army modèles 1875 et 1890 produits par la firme Remington constituent pourtant une alternative séduisante aux sempiternelles copies des modèles Frontier et Peacemaker de la maison Colt.

Les deux revolvers Remington Single Action Army modèle 1875 et modèle 1890 (répliques réalisées par la firme italienne Aldo Uberti) accompagnées de leurs munitions respectives (.44-40 WCF pour le premier et .45 Long Colt pour le second). Ils sont entourées de copies des accessoires d’époque : ceinturons, holsters, éperons, badges métalliques…

Les deux revolvers Remington Single Action Army modèle 1875 et modèle 1890 (répliques réalisées par la firme italienne Aldo Uberti) accompagnées de leurs munitions respectives (.44-40 WCF pour le premier et .45 Long Colt pour le second). Ils sont entourées de copies des accessoires d’époque : ceinturons, holsters, éperons, badges métalliques…

 

Le banc d’essai des revolvers Remington Single Action Army 1875 & 1890 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°336 (novembre-décembre 2010)

Le banc d’essai des revolvers Remington Single Action Army 1875 & 1890 a été publié sur 7 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°336 (novembre-décembre 2010)

 

Retrouvez des armes de catégorie B chez l'Armurerie Pascal.

"Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons Facebook, Twitter, Google + ci-dessous. Merci."

15 commentaires sur “Revolvers Remington SAA 1875 & 1890 / calibre .44-40 & .45 Long Colt

Répondre à CASTELA Roland Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonsoir Michel. J’ai besoin de votre aide sur le rechargement de la cartouche 44/40….Dans les reproductions modernes du fabricant UBERTI, quel diamètre d’ogives doivent être utilisées pour en tirer le maximum de précison,427,428 ou 429 de pouces ? J’avoue, je suis un peu perplexe et je ne voudrais pas me tromper avant d’acheter une boite de 500 ogives.
    Merci Michel.
    Cordialement.

    • Je ne suis pas du tout convaincu par le fait que choisir un projectile de plus petit diamètre, sous prétexte que le canon est serré, apporte quoi que ce soit au niveau de la précision. Personnellement, je ne me pose jamais ce genre de question. Je m’approvisionne toujours avec les ogives standard destinées à un calibre donné et je ne me préoccupe pas de savoir combien mesure réellement l’âme du canon. Mais je n’ai bien sûr pas la prétention de détenir la vérité et je ne veux pas décourager ceux qui prennent un immense plaisir à couper les cheveux en quatre.

      • Bonjour Michel. J’ai bien compris votre réponse. Je posais cette question car j’ai vu qu’aussi bien BALLE EUROPE que MPF proposaient des ogives dans le calibre 44/40, dans différents diamètre, à savoir 427 et 429 de pouces. De plus, dans votre article, vous utilisez une ogive MPF de 215 grains, mais vous ne précisez pas son diamètre . Je présume la dimension de 427 ? Si c’est le cas, je vais commander exactement les mêmes projectiles pour mon remington 1875.
        Cordialement.

        • Je viens de vérifier tous mes éléments de rechargement en calibre .44 : tous mes projectiles sont en diamètre .429 (Balleurope, MPF, Sierra, Arès…). Les seules exceptions sont les Hornady et Frontier qui sont en diamètre .430.

  2. Encore une chose Michel: A qui m’adresser pour acheter le numéro d’action, où vous parlez de la société CIMARRON et de son créateur Mike Harvey ? Le numéro est il toujours disponible ?
    Merci.
    A bientôt

  3. Bonsoir Michel . J’ai acquis, dernièrement, le modèle 1875 en calibre 44/40 avec le canon de 5 pouces 1/2.Aprés l’avoir soigneusement examiné et relus votre article dans le numéro d’action n°336,j’ai constaté des différences entre votre texte, les photos du magazine et mon arme…..
    A savoir, sur le haut du canon de mon révolver est marqué « Cimarron F. A Co.FREDERICKSBURG,TEXAS ». En dessous « MANUFACTURED by A.UBERTI,ITALY.Je n’ai pas trouvé la mention « PSF » ainsi que le codage des deux lettres habituel désignant l’année de fabrication. Il y a bien le poinçon du banc d’épreuve de GARDONE avec la mention CIP et en dessous la lettre N. Sous le sabot de crosse, il y a le numéro de série de l’arme ainsi que le symbole, bien connu d’UBERTI. Avec tous ces éléments, ne pensez vous pas que mon arme était destinée, à l’origine, au marché américain sachant que la société « CIMARRON » est l’importatrice, entre autre, de la marque UBERTI aux Etats unis ??
    Cordialement.

    • Je pense que vous avez à la fois posée la question et que vous y avez très correctement répondu. Vous avez vraisemblablement acquis une arme qui était à l’origine destinée au marché américain. Ce qui ne retire d’ailleurs rien à son intérêt ou à sa valeur.

      • Sans doute, une erreur « d’aiguillage » en partant de l’usine de Gardone Val Trompia .
        A bientôt.

        • J’ai posé la question à Philippe Couvreur, un grand spécialiste des armes américaines et de leurs répliques et je transcris ci-dessous la réponse très détaillée qu’il m’a faite :

          Cimarron (créé et dirigé par Mike Harvey, que je connais bien) est effectivement le plus gros distributeur Uberti aux USA (avec Taylor’s et Stoeger). J’avais publié un article à son sujet dans la magazine ACTION en 2017 ou 2018, je crois.
          Il y a selon moi deux explications possibles aux armes Uberti marquées « Cimarron » que l’on trouve en France :
          – Soit il s’agit d’armes distraites de lots destinés aux USA pour satisfaire des commandes françaises (via Humbert / Beretta Sport). Ce que semblerait confirmer le fait qu’il s’agit de modèles moins courants (S&W Schofield « Breakdown », 1875 Remington « Outlaw ») ;
          – Soit il s’agit d’armes refusées par Cimarron (je sais que Mike Harvey vient généralement en personne sur place en Italie pour réceptionner les armes qu’il a commandées) et recyclées par Uberti. Il pourrait alors s’agir d’armes surnuméraires après une révision à la baisse des commandes américaines, ou d’armes qui ne satisfont pas au cahier des charges. Ça ne veut bien sûr pas dire qu’elles ont un problème technique (sinon elles n’auraient pas passé le banc d’épreuve) mais souvent un petit problème cosmétique ou de finition. On aurait donc ainsi droit aux « 2è choix », en quelque sorte.

          • Merci Michel et merci aussi à Mr Philippe Couvreur pour ces explications. C’est vrai, étant un « inconditionnel » de la marque UBERTI, (Je possède plusieurs révolver PN de ce fabricant),c’est la première fois que je vois de telles inscriptions sur un révolver UBERTI.
            Cordialement.

  4. Bonsoir Michel. Révolver modèle 1875, avec le canon de 5 pouces et demi,est arrivé en armurerie.Dés que le confinement est terminé je vais le chercher.
    Cordialement.

  5. Bonsoir Michel. Je possède le numéro du magazine ACTION n°336 de Novembre et Décembre 2010 concernant ce Remington 1875,1890.Vous serez t’il possible d’effectuer, maintenant, une présentation et un essai vidéo de cette arme ?
    Merci.
    Cordialement.

    • Cela fait trente-cinq années que je réalise des bancs d’essais pour la presse écrite et sept années seulement que je fais des vidéos. Il est bien évident que je ne vais pas recommencer aujourd’hui les quatre ou cinq cents bancs d’essais pour lesquels je n’ai pas fait de vidéo. Non seulement ce serait mission impossible, mais en plus cela me coûterait de l’argent. Je vous rappelle que les vidéos sont gratuites, que je les fais uniquement pour inciter les tireurs à acheter le magazine…