Carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 / Calibre .223 Remington (5,56 x 45 mm)

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection (Dust Cover) sur la fenêtre d’éjection, deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

On notera la présence d’un poussoir d’aide au verrouillage (Forward Assist) et d’un volet de protection sur la fenêtre d’éjection (Dust Cover), deux éléments directement issus du fusil d’assaut américain M16.

La carabine Heckler & Koch modèle MR223 A3 « Slim-Line » dont nous vous présentons ici le banc d’essai constitue la version civile, fonctionnant en mode semi-automatique, du fusil d’assaut allemand HK416 qui va progressivement remplacer le Famas au sein des forces armées françaises. A l’instar du modèle militaire, elle est chambrée en calibre .223 Remington (5,56 mm OTAN).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Nous avons testé la carabine MR223 A3 dans sa version la plus compacte, équipée d’un canon court (les longueurs de canon disponibles sont de 11 pouces, 14,5 pouces et 16,5 pouces) et d’un petit chargeur (les capacités disponibles sont de 10, 20 et 30 coups).

Malgré ses indéniables qualités, le Famas n’a jamais réussi à s’imposer sur le plan international, en raison sans doute d’un prix de vente élevé. Son remplacement se justifie par le fait qu’il ne pouvait pas recevoir les multiples accessoires devenus indispensables sur les fusils d’assaut modernes, contrairement à toutes les versions construites à partir de la plate-forme AR15.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Si sa mallette est immense, la carabine présente quant à elle un encombrement réduit, même lorsque sa crosse d’épaule télescopique à six positions est totalement dépliée comme c’est le cas ici.

Attention : une erreur s’est glissée dans la fiche technique des vidéos. Du fait de son calibre, cette carabine est classée en catégorie B4b (et non pas B2a).
Il est amusant, à ce sujet, de se remémorer que le regroupement des 1ère et 4ème catégories en une seule, la catégorie B, nous avait été présenté comme une heureuse simplification apportée par la nouvelle législation. Sauf que le besoin de compliquer les choses a vite repris le dessus, avec la création des sous-catégories : B2a, B2b, B2c, B2d, B2e, B2f, B3, B4a, B4b, B4c, B4d, B4e, B5, B6, B7, B8, B9, B10…

Vidéo 1ère partie – présentation, réglage de la hausse mécanique :

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

Cette arme est équipée d’un robuste cache flamme (Bird Cage) en acier, vissé à la bouche du canon.

 

Vidéo 2ème partie – présentation du viseur holographique Eotech 512, réglage du viseur :

La hausse est munie d'un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site et qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée.

La hausse, qui est réglable en azimut au moyen d’une grosse mollette crantée, est munie d’un œilleton rabattable pouvant être vissé ou dévissé pour ajuster le réglage en site.

 

Vidéo 3ème partie – tirs à courte distance (25 et 50 m) :

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

Nous avons équipé cette arme d’un viseur holographique Eotech 512 qui présente, en contrepartie de son encombrement non négligeable, d’indéniables qualités puisqu’il est muni d’un robuste blindage de protection et alimenté par des piles standard instantanément accessibles.

 

Vidéo 4ème partie – tirs à 100 m :

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

Le démontage sommaire de l’arme, pour effectuer les opérations courantes de nettoyage et lubrification, peut être réalisé très aisément et sans outil.

 

Nous vous invitons également à découvrir la carabine HK243 S SAR, issue du même fabricant et chambrée dans le même calibre, dont nous avions réalisé le banc d’essai en juin 2015. 

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Le banc d’essai de la carabine HK MR223 A3 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 378 (novembre/décembre 2017).

Carabine Heckler & Koch « HK243 S SAR » – calibre .223 Remington

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleurs conditions possibles, nous avons équipé notre HK243 d’une lunette « Infiniti » 3-9x40, un modèle bas de gamme rapporté des Etats-Unis, qui procure de toute évidence un exceptionnel rapport qualité/prix.

Afin d’effectuer nos tests de précision dans les meilleurs conditions possibles, nous avons équipé notre HK243 d’une lunette « Infiniti » 3-9×40, un modèle bas de gamme rapporté des Etats-Unis, qui procure de toute évidence un exceptionnel rapport qualité/prix.

La HK243 est une carabine semi-automatique de calibre .223 Remington à destination sportive. Cette version civile du fusil d’assaut G36, qui équipe les forces armées allemandes depuis 1996, est disponible en deux couleurs, noir ou RAL8000 (vert-brun) et déclinée en deux versions, « HK243 S SAR » (carabine semi-automatique) et « HK243 S TAR » (carabine tactique), cette dernière étant plus spécialement destinée aux disciplines dynamiques.

Le HK243 est peu encombrant, puisqu’il ne mesure pas plus de 67 cm lorsque sa crosse est repliée et il est léger, en raison de sa fabrication qui fait largement appel aux polymères.

La HK243 est peu encombrante, puisqu’elle ne mesure pas plus de 67 cm lorsque sa crosse est repliée et elle se révèle légère, en raison de sa fabrication qui fait largement appel aux polymères.

Ces deux versions diffèrent essentiellement par la présence, sur la « TAR », d’un cache-flamme, d’une crosse réglable, d’un garde-main et d’un rail de visée Picatinny réalisés en aluminium (et non pas en polymère comme sur la « SAR »). Il est de ce fait possible de passer d’une version à l’autre par simple remplacement de ces accessoires. On notera que ces armes disposent de commandes ambidextres, d’un canon monté flottant, obtenu par martelage à froid, d’une culasse à verrouillage rotatif et qu’elles fonctionnent grâce à un système d’emprunt de gaz.

Cette version civile du fusil d'assaut de la Bundeswehr reçoit d’origine des éléments de visée mécaniques, installés aux deux extrémités de son rail de visée, qui permettent d’effectuer des tirs rapides avec une grande facilité.

Cette version civile du fusil d’assaut de la Bundeswehr reçoit d’origine des éléments de visée mécaniques, installés aux deux extrémités de son rail de visée, qui permettent d’effectuer des tirs rapides avec une grande facilité.

1ère partie : Tirs à 50 et 100 m

Le démontage sommaire de cette arme s’effectue sans la moindre difficulté et sans outil, puisqu’il suffit de retirer les trois goupilles qui retiennent sur la carcasse la poignée et le garde-main.

Le démontage sommaire de cette arme s’effectue sans la moindre difficulté et sans outil, puisqu’il suffit de retirer les trois goupilles qui retiennent sur la carcasse la poignée et le garde-main.

2ème partie : Démontage/Remontage

Nous vous invitons à découvrir notre banc d’essai de la carabine Heckler & Koch modèle SL-8, qui avait été publié dans le magazine Action Guns n°219, en mars 1999. Mis à part sa crosse d’épaule fixe, son canon allongé (50 cm au lieu de 42) et son départ allégé (1,200 kg), cette arme destinée au tir sportif était quasiment identique à la HK243 qui nous est proposée aujourd’hui et qui se révèle, quant à elle, plus proche du modèle militaire d’origine.

A l’époque, nous ne faisions pas de vidéos, mais nous avions réalisé de nombreux groupements de dix coups à la distance de 100 mètres, avec diverses munitions manufacturées et rechargées.

Fusil d’assaut Proarms Armory PAR Mk3 / calibre 5,56 mm OTAN

Le Proarms « PAR Mk3 » est ici muni d’un viseur optique Vortex « Viper » 1-4 x 24 (grossissement réglable de 1 à 4 fois, réticule lumineux rouge à intensité réglable) et accompagné par ses deux chargeurs (20 et 30 coups).

Le Proarms « PAR Mk3 » est ici muni d’un viseur optique Vortex « Viper » 1-4 x 24 (grossissement réglable de 1 à 4 fois, réticule lumineux rouge à intensité réglable) et accompagné par ses deux chargeurs (20 et 30 coups).

Le modèle « PAR Mk3 », de la firme tchèque Proarms Armory, reprend le concept et la plate-forme du célèbre fusil d’assaut AR-15, inventé en 1958 par l’Américain Eugene Stoner et adopté par l’U.S.Army en 1963 sous la dénomination M16.

Il s’agit ici de la version civile, semi-automatique, du PAR Mk3, diffusée en France par la société T.O.E. Arms. Son sélecteur ne comporte pas de position permettant le tir en rafale. Ce modèle, chambrée en calibre 5,56 x 45 OTAN (équivalant au .223 Remington américain), se démarque principalement par sa remarquable qualité de fabrication, son système d’emprunt de gaz indirect (PAR = Piston Advanced Rifle) et son canon aisément démontable sans outil. Nous avons testé ici un exemplaire que son canon court destine au combat rapproché plutôt qu’au tir de précision à longue distance.

 

Divertissement : quelques ralentis permettant de visualiser la flamme à la bouche

Le canon court dont est muni le modèle que nous avons testé favorise l’apparition d’une impressionnante flamme à la bouche, causée par la poudre dont une partie brûle à l’air libre. L’arme est dotée d’un frein de bouche qui est destiné à diminuer le relèvement, grâce à des évents ouverts vers le haut, mais n’a pas fonction de cache-flamme. L’éclair, que la vidéo permet parfois de saisir, a une durée très brève, de l’ordre du centième de seconde.

Le canon court dont est muni le modèle que nous avons testé favorise l’apparition d’une impressionnante flamme à la bouche, causée par la poudre dont une partie brûle à l’air libre. L’arme est dotée d’un frein de bouche qui est destiné à diminuer le relèvement, grâce à des évents ouverts vers le haut, mais n’a pas fonction de cache-flamme. L’éclair, que la vidéo permet parfois de saisir, a une durée très brève, de l’ordre du centième de seconde.

 

Première partie : tirs à 100 m

Nos tirs à 100 m ont été réalisés en équipant l’arme d’une lunette Vortex « Viper » 6-24 x 50, un modèle à grossissement réglable de 6 à 24 fois qui est en outre équipé d’un réticule lumineux.

Nos tirs à 100 m ont été réalisés en équipant l’arme d’une lunette Vortex « Viper » 6-24 x 50, un modèle à grossissement réglable de 6 à 24 fois qui est en outre équipé d’un réticule lumineux.

 

Deuxième partie : tirs dynamiques

Nos tirs dynamiques, à 20 et 45 m, ont été réalisés en équipant l’arme d’un viseur Vortex « Strike Fire », un modèle sans grossissement qui permet une acquisition rapide de la cible grâce à son point lumineux dont la couleur (rouge ou vert) et l’intensité sont réglables.

Nos tirs dynamiques, à 20 et 45 m, ont été réalisés en équipant l’arme d’un viseur Vortex « Strike Fire », un modèle sans grossissement qui permet une acquisition rapide de la cible grâce à son point lumineux dont la couleur (rouge ou vert) et l’intensité sont réglables.

 

Troisième partie : les viseurs optiques – démontage/remontage de l’arme

Bien qu’il en soit très étroitement dérivé, le PAR Mk3 se démarque radicalement du M16 par son canon et son système d’emprunt de gaz qui sont tous deux instantanément démontables. Le canon, réalisé par martelage à froid, est fabriqué par la firme allemande Lothar Walther. L’emprunt de gaz est réalisé au moyen d’un piston qui minimise l’encrassement, facilite le nettoyage et offre quatre positions de réglage.

Bien qu’il en soit très étroitement dérivé, le PAR Mk3 se démarque radicalement du M16 par son canon et son système d’emprunt de gaz qui sont tous deux instantanément démontables sans outil. Le canon, réalisé par martelage à froid, est fabriqué par la firme allemande Lothar Walther. L’emprunt de gaz déverrouille la culasse rotative au moyen d’un piston, système qui minimise l’encrassement, facilite le nettoyage et offre quatre positions de réglage.

Le banc d’essai du Proarms PAR MK3 a été publié sur 6 pages dans le magazine Action n° 360 (novembre/décembre 2014)

Le banc d’essai du Proarms PAR MK3 a été publié sur 6 pages
dans le magazine Action n° 360 (novembre/décembre 2014)

Fusil d’assaut Colt M 16 A1 / calibre .223 Remington (5,56 mm OTAN)

Le fusil d’assaut M 16 A1 se démarque par sa légèreté, due à l’emploi de matériaux modernes : alliage d’aluminium pour la boîte de culasse et les chargeurs ; matières plastiques à haute résistance pour le garde-main, la poignée pistolet et la crosse d’épaule. L’exemplaire que nous avons testé est ici entouré d’accessoires utilisés par les GI’s : casque, brelages et porte chargeurs.

Le fusil d’assaut M 16 A1 se démarque par sa légèreté, due à l’emploi de matériaux modernes : alliage d’aluminium pour la boîte de culasse et les chargeurs ; matières plastiques à haute résistance pour le garde-main, la poignée pistolet et la crosse d’épaule. L’exemplaire que nous avons testé est ici entouré d’accessoires utilisés par les GI’s : casque, bidon, brelages et porte chargeurs.

Digne successeur de la petite carabine U.S. M1, le fusil d’assaut Colt M 16 A1 (appellation armée américaine), également connu sous les dénominations AR-15 (appellation d’origine Armalite) et Mod. 613 (appellation commerciale COLT), constitue de l’avis de nombreux spécialistes l’arme la plus extraordinaire qui ait jamais été attribuée aux GI’s. Le recul étonnamment faible engendré par cette puissante munition de petit calibre rend le tir extrêmement confortable tandis que l’équilibre judicieux et la prise de visée très ouverte de l’œilleton privilégient le tir rapide instinctif.

Digne successeur de la petite carabine U.S. M1, le fusil d’assaut Colt M 16 A1, constitue de l’avis de nombreux spécialistes l’arme la plus extraordinaire qui ait jamais été attribuée aux GI’s.
Le recul étonnamment faible engendré par cette puissante munition de petit calibre rend le tir extrêmement confortable, tandis que l’équilibre judicieux et la prise de visée très ouverte de l’œilleton privilégient le tir rapide instinctif.

Petite collection de munitions de calibre .223 Remington (appellation américaine de notre calibre réglementaire 5,56 mm OTAN), de gauche à droite : trois cartouches à blanc (douille peinte en beige, nickelée, laiton) ; une « feuillette » pour propulser une grenade ; deux frangibles pour tir réduit ; une Simunition « Green-field » ; une Fiocchi pour le tir réduit ; une ordinaire civile ; une subsonique (pointe verte) ; une réglementaire SS109 OTAN ; une traçante (pointe rouge) ; une perforante (pointe noire).

Petite collection de munitions de calibre .223 Remington (appellation américaine de notre calibre réglementaire 5,56 mm OTAN), de gauche à droite : trois cartouches à blanc (douille peinte en beige, douille nickelée, douille en laiton) ; une « feuillette » pour propulser une grenade ; deux « frangibles » pour tir réduit ; une Simunition « Green-field » ; une Fiocchi pour le tir réduit ; une ordinaire civile ; une subsonique (pointe verte) ; une réglementaire SS109 OTAN ; une traçante (pointe rouge) ; une perforante (pointe noire).

 

Le banc d’essai du fusil d’assaut Colt M 16 A1 a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Armes & Tir n°313 (octobre 2007)

Le banc d’essai du fusil d’assaut Colt M 16 A1 a été publié sur 8 pages
dans le magazine Action Armes & Tir n°313 (octobre 2007)

 

Carabine Heckler & Koch modèle SL-8 – calibre .223 Remington

Le tout nouveau fusil d’assaut G36E adopté par l’armée allemande vous a été présenté en exclusivité par notre revue il y a à peine trois mois. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, la version civile de cette nouvelle arme militaire ne s’est pas fait attendre…

S’il ne peut renier son origine militaire, le modèle SL-8 bénéficie quand même d’une ligne beaucoup plus agréable et de couleurs plus gaies que le fusil d’assaut G36R dont il est directement issu.

S’il ne peut renier son origine militaire, le modèle SL-8 bénéficie quand même d’une ligne beaucoup plus agréable et de couleurs plus gaies que le fusil d’assaut G36R dont il est directement issu.

Chambrée en calibre .223 Remington et faisant appel à des solutions techniques originales et ingénieuses, la carabine Heckler & Koch modèle SL-8 se démarque très nettement de tout ce qui était jusqu’alors proposé aux tireurs.

Il est impressionnant de constater, au moment du démontage, que la culasse en acier coulisse le long des rails en plastique ABS du boîtier ; le seul renfort métallique dont bénéficie ce dernier est constitué par une petite plaque d'acier rivetée sur la paroi interne, du côté gauche.

Il est impressionnant de constater, au moment du démontage, que la culasse en acier coulisse le long des rails en plastique ABS du boîtier ; le seul renfort métallique dont bénéficie ce dernier est constitué par une petite plaque d’acier rivetée sur la paroi interne, du côté gauche.

Le banc d’essai du Heckler & Koch modèle SL-8 en calibre .223 Remington a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Guns n°219 (mars 1999)

Le banc d’essai du Heckler & Koch modèle SL-8 en calibre .223 Remington
a été publié sur 8 pages dans le magazine Action Guns n°219 (mars 1999)