Comment améliorer le départ de votre Glock ?

Nous avons testé pour vous le connecteur « Edge », en acier inoxydable, proposé par la firme américaine Ghost. Très facile à installer en lieu et place du connecteur d’origine, cet accessoire allège et améliore le départ en réduisant la course de la détente et en éliminant son grattage.

On peut apercevoir ici l’extrémité du connecteur Ghost Edge qui a été installé sur le mécanisme de détente de notre Glock 17.

On peut apercevoir ici l’extrémité du connecteur Ghost Edge qui a été installé sur le mécanisme de détente de notre Glock 17.

Comparaison entre le connecteur Ghost (à gauche) et le connecteur d’origine de notre Glock 17 Gen3.

Comparaison entre le connecteur Ghost (à gauche) et le connecteur d’origine de notre Glock 17 Gen3.

Il suffit, pour déposer le mécanisme de détente du Glock, de chasser trois goupilles transversales (deux goupilles sur les modèles Gen1 et Gen2). Cette opération s’effectue à l’aide d’un chasse-goupille, mais sans avoir besoin de le frapper avec un maillet !

Il suffit, pour déposer le mécanisme de détente du Glock, de chasser trois goupilles transversales (deux goupilles sur les modèles Gen1 et Gen2). Cette opération s’effectue à l’aide d’un chasse-goupille, mais sans avoir besoin de le frapper avec un maillet !

 

Vidéo de présentation et de test du connecteur Ghost :

Gants tactiques d’intervention & de tir : quel modèle choisir ?

Les gants d’intervention en cuir, qui bénéficient d’un haut niveau de protection, pêchent au tir par leur revêtement peu accrocheur sous la paume et les doigts.

Les gants d’intervention en cuir, qui bénéficient d’un haut niveau de protection, pêchent au tir par leur revêtement peu accrocheur sous la paume et les doigts.

Ceux qui pratiquent le tir l’hiver en extérieur ont fait, comme nous, la pénible expérience des doigts engourdis par le froid. On peut y remédier en portant des gants, tous les pistolets semi-automatiques modernes ayant à cet effet un pontet largement dimensionné. Reste le problème du choix : il existe une variété de modèles considérable, mais beaucoup d’entre eux se révèlent décevants parce qu’ils font perdre au tireur sa sensation de préhension. Certains utilisateurs pallient partiellement cet inconvénient en coupant la partie recouvrant la phalange distale de l’index, mais il s’agit là d’un pis-aller peu satisfaisant.

Les gants tactiques coqués bénéficient d’un revêtement caoutchouté, sous la paume et les doigts, qui leur procure d’excellentes qualités antidérapantes.

Les gants tactiques coqués bénéficient d’un revêtement caoutchouté, sous la paume et les doigts, qui leur procure d’excellentes qualités antidérapantes.

Nous avons volontairement limité notre choix à une marque réputée et à trois modèles éprouvés, dont la résistance, l’efficacité et la fiabilité ont été rigoureusement testées par le fabricant, comme par les utilisateurs. Ces gants tactiques, qui s’adressent bien sûr en priorité aux professionnels, peuvent être utilisés pour le tir. Et vous verrez dans notre vidéo que l’un d’entre eux se révèle particulièrement intéressant, parce qu’il permet de conserver intacte la sensation de préhension tout en protégeant la main du froid. Mieux encore, il améliore considérablement le grip et amortit le recul subi au départ du coup.

Les gants de palpation, qui disposent sous la paume et les doigts d’un revêtement micro-polyuréthane, présentent d’incomparables qualités en termes de confort et d’efficacité de la préhension.

Les gants de palpation, qui disposent sous la paume et les doigts d’un revêtement micro-polyuréthane, présentent d’incomparables qualités en termes de confort et d’efficacité de la préhension.

 

Notre vidéo : présentation des gants tactiques GK

Le réglage des éléments de visée fixes / outil universel RST (Rear Sight Tool)

L’outil RST est livré avec 6 poussoirs interchangeables (4 en laiton, 2 en fer, 1 en acier) et une réglette en acier permettant de mieux répartir l’effort sur le pied de hausse.

L’outil RST est livré avec 6 poussoirs interchangeables (4 en laiton, 2 en fer, 1 en acier) et une réglette en acier permettant de mieux répartir l’effort sur le pied de la hausse.

Si les armes destinées à la compétition bénéficient d’une hausse réglable, les pistolets de combat sont le plus souvent munis d’une hausse fixe. Une correction de la prise de visée est néanmoins possible, du fait que cette hausse est généralement installée sur la culasse à glissière au moyen d’une queue d’aronde. Il suffit de déplacer la hausse latéralement pour modifier le préréglage de l’arme en azimut, mais cette opération est difficilement réalisable sur le terrain. C’est pour cette utilisation qu’a été créé l’outil de réglage universel RST.

Cet outil universel agit comme un étau : deux épaisses plaques en acier sont serrées par deux boulons à tête papillon, tandis qu’un troisième boulon muni d’un poussoir vient faire pression sur le pied de la hausse pour le dériver.

Cet outil universel agit comme un étau : deux épaisses plaques en acier sont serrées par deux boulons à tête papillon, tandis qu’un troisième boulon muni d’un poussoir vient faire pression sur le pied de la hausse pour le dériver.

Cette correction de la visée peut être réalisée sur le terrain de façon empirique, mais il est également possible de déterminer avec exactitude sa valeur grâce à un calcul très simple, que nous expliquons dans notre vidéo. Cette méthode est valable pour la hausse, comme pour le guidon. De plus, elle est applicable aussi bien en azimut (latéral) qu’en site (vertical), ce qui vous permet de calculer avec précision la hauteur idéale de la hausse ou du guidon. Il convient toutefois de ne pas oublier qu’une déviation du tir peut être due à un défaut du tireur (coup de doigt, par exemple) et qu’un réglage de la visée réalisé avec une munition ne sera pas forcément valable avec une autre.

La hausse de ce pistolet HK P30 a été déplacée vers la gauche d’environ 6/10 mm.

La hausse de ce pistolet HK P30 a été déplacée vers la gauche d’environ 6/10 mm.

 

Notre vidéo : présentation de l’outil et méthode de calcul

Installation et réglage d’une lunette de tir / Calibre .22 Long Rifle

La grande majorité des carabines de calibre .22 Long Rifle est munie d’un rail permettant la fixation d’un système de visée optique dont l’installation peut être facilement effectuée par l’utilisateur.

Tout en restant extrêmement raisonnable sur le plan financier, l’installation de cette lunette Walther à grossissement fixe de 4 fois constitue un choix très satisfaisant pour effectuer des tirs de précision à la distance de 50 mètres.

Tout en restant extrêmement raisonnable sur le plan financier, l’installation de cette lunette Walther à grossissement fixe de 4 fois constitue un choix très satisfaisant pour effectuer des tirs de précision à la distance de 50 mètres.

Les colliers à griffes qui permettent ce montage sont très souvent fournis avec la lunette et, si ce n’est pas le cas, une variété considérable de colliers de toutes sortes est disponible en armurerie.

La distance d’observation optimale, ou distance oculaire, est facile à déterminer du fait qu’elle permet d’observer dans la lunette l’intégralité de l’image.

La distance d’observation optimale, ou distance oculaire, est facile à déterminer du fait qu’elle permet d’observer dans la lunette l’intégralité de l’image.

Les progrès réalisés ces dernières années font que l’on trouve aujourd’hui sur le marché des lunettes et des viseurs holographiques de très bonne qualité proposés à des prix extrêmement raisonnables. 

 

 1ère partie : présentation du matériel

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

Les lunettes de tir d’entrée de gamme ont aujourd’hui atteint un excellent niveau de qualité, à l’image de cette Walther ZF 4×32 qui est anti-choc, « waterproff » (étanche à la pluie), « nitro filled » (remplie d’azote gazeux pour éviter la buée sur la surface interne des lentilles) et dont l’objectif « coated lens » a reçu un traitement de surface pour en améliorer la luminosité et le contraste. De plus, elle est livrée avec des colliers de fixation pour rail de 11 mm munis d’un tenon anti-recul incorporé dans la griffe.

2ème partie : choix et installation

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

Un vaste choix de modèles s’offre à tout possesseur d’une carabine de calibre .22 Long Rifle, qu’il s’agisse de lunettes grossissantes ou, comme ici, d’un viseur reflex installé grâce à un adaptateur de rail (11 mm/Picatinny).

3ème partie : méthodes de préréglage

Moderne et assez peu onéreux, ce petit outillage basé sur le principe du rayon laser permet de réaliser un préréglage (ou simbleautage) d’une lunette sans tirer une seule cartouche et sur une cible située à très courte distance, ceci avec une approximation tout à fait satisfaisante.

Moderne et assez peu onéreux, ce petit outillage basé sur le principe du rayon laser permet de réaliser un préréglage (ou simbleautage) d’une lunette sans tirer une seule cartouche. Cette opération, qui peut s’effectuer au moyen d’une cible placée à très courte distance, procure une approximation tout à fait satisfaisante.

4ème partie : utilisation des clics

Le sens de rotation et la valeur en cible de chaque clic sont en principe indiqués sur les couronnes crantées des tourelles de réglage, en site (verticale) comme en azimut (horizontale).

Le sens de rotation et la valeur en cible de chaque clic sont en principe indiqués sur les couronnes crantées des tourelles de réglage, en site (verticale) comme en azimut (horizontale).

5ème partie : viseur reflex

Bien qu’il ne grossisse pas l’image observée, le viseur à point rouge constitue une alternative très séduisante et permet d’effectuer des tirs précis à la distance de cinquante mètres.

Bien qu’il ne grossisse pas l’image observée, le viseur à point rouge constitue une alternative très séduisante : il se révèle idéal pour le plinking et permet d’effectuer des tirs précis à la distance de cinquante mètres.

Voir le banc d’essai que nous avions publié sur ce même sujet en 2003 (à l’époque, nous ne faisions pas de vidéos) :

Installer une lunette sur une carabine de calibre .22 LR

 

Le b.a.-ba du tir sur cible à bras franc (expliqué à partir d’un jeu vidéo)

Ce petit jeu vidéo très simple, directement et gratuitement disponible sur Internet, va nous servir de support pour vous expliquer le b.a.-ba du tir sur cible à bras franc.

Seul petit problème : ce jeu est écrit en russe…

Seul petit problème : ce jeu est écrit en russe…

http://deti.mil.by/templates/swf/Pistol/index.swf

Pour démarrer, cliquez sur « Ctарt » (début) à l’extrémité de la queue de détente du pistolet. A la fin du tir des 3 cartouches, cliquez sur « Да, держите » (oui, continuer) qui s’affiche dans un rectangle. Attention vous êtes aussi limité en temps…